Archives quotidiennes :

Rachid Temal, un sénateur socialiste gourmand

Temal_rachid19669lRachid Temal, sénateur PS du Val d'Oise, Coordinateur national du Parti socialiste, avait déjà fait parler de lui en 2015, à propos du comité régional du tourisme (CRT) d'Ile-de-France, rattaché au conseil régional dirigé alors par Jean-Paul Huchon. Cet organisme comprend 190 salariés. Rachid Temal, alors directeur général adjoint chargé de la stratégie et des politiques publiques et par ailleurs patron du PS dans le Val-d'Oise, avait entamé une procédure aux prud'hommes de Paris en vue d'obtenir plus de 330 000 € de dommages et intérêts pour licenciement sans cause

 

Dans sa récente déclaration d'intérêt, on constate que Rachid Temal était à Pôle emploi en même temps qu'élu au conseil régional :

Capture d’écran 2018-04-05 à 18.54.35 Capture d’écran 2018-04-05 à 18.55.02

Lire la suite de l'article

Le profil maçonnique de Jean-Michel Blanquer

Capture d’écran 2018-04-05 à 18.08.31Capital dresse le portrait du ministre de l'Education nationale, dont les belles paroles contre la méthode globale et autres idéologies est pour le moment restée sans effet, tandis que les atteintes à la liberté scolaire sont, elles, bien engagées, tout comme les fermetures de classe en zone rurale, au profit des zones immigrées.

On y apprend qu'il est très proche du franc-maçon François Baroin : “Il n'y a pas de plus merveilleux ami”, confie le maire de Troyes. Ils se sont rencontrés en CM2 et, étudiants, ils se sont lancés dans la réécriture de la Déclaration universelle des droits de l'homme, fédérant pour cela 400 jeunes du monde entier. Leurs liens se sont renforcés en 1987 quand François Baroin a perdu sa sœur et son père, Michel Baroin, patron de la GMF et grand maître du Grand Orient. En forme d'hommage, Blanquer écrit une biographie de 300 pages sur ce proche de Jacques Chirac.

Au cabinet de Gilles de Robien, en 2006, c'est lui qui a empêché l'éradication de la méthode globale, que voulait le ministre. Nommé directeur des programmes en 2009, il était omniprésent auprès du ministre Luc Chatel, celui qui a introduit l'idéologie du genre à l'école.

"Il a maintes fois donné des conférences (des tenues blanches, disent les initiés) devant les diverses loges maçonniques. Le 25 novembre dernier, il était l'invité du dîner annuel de la Grande Loge de France. Il côtoie ainsi beaucoup de maçons, mais n'a lui-même jamais pris le temps d'être initié.

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 5 avril…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 5 avril : saints du jour français ou en France.
    • St Gérard, abbé en Aquitaine († 1095)

Au monastère de la Grande-Sauve, en Aquitaine, l'an 1095, saint Gérard, abbé. Moine à Corbie, il fut élu abbé de Saint-Vincent de Laon, puis, après divers pèlerinages, il se retira dans une forêt très dense, où il fonda un nouveau monastère.

  • St Vincent Ferrier, missionnaire o.p. († 1419)

 

 

Commémoration :  Martyrologium Romanum le 05 avril (dies natalis). 
Ordo Fratrum Praedicatorum le 05 mai.

 

 

   

Vincent naît le 23 janvier 1350 à Valence, en Espagne. Sa mère, avant sa naissance, eut révélation de son avenir. Inquiète, elle consulta un saint personnage et en reçut l'assurance que cet enfant prédestiné serait un grand saint, dont l'éloquente parole ferait fuir les loups et ramènerait au bercail les brebis égarées.

Tout petit enfant, il réunissait ses camarades, leur parlait du bon Dieu et de la Sainte Vierge avec tant d'onction et d'amour, qu'ils en étaient touchés.

Après avoir édifié quelques années le couvent des Dominicains de Valence, il fit ses premiers essais dans la prédication, et l'on accourut bientôt de loin pour l'entendre. Il puisait son éloquence dans les plaies sacrées du Sauveur et dans les lumières de l'oraison. Un jour qu'il devait prêcher devant un grand seigneur, il se prépara, contre son ordinaire, plus par l'étude que par la prière

Lire la suite de l'article

Le Conseil régional des Pays de la Loire a-t-il financé la grève par ses subventions aux syndicats ?

Communiqué de Pascal Gannat, vice-président du groupe FN des Pays de la Loire :

Unknown-12"Des militants syndicalistes ont déclaré aujourd’hui sur Twitter que leurs organisations avaient provisionné de grosses sommes d’argent pour la grève de la SNCF. On se rappelle qu’en novembre 2016, le Conseil régional avait versé une subvention de 175 000 euros aux unions régionales CGT, CFDT, CGT-FO, UNSA, CFTC,CFE-CGC, FSU et Union Syndicale Régionale Solidaires pour leurs activités syndicales. 

Nous avions à l’époque dénoncé ce scandale visant à faire financer des syndicats par le contribuable ligériens. Le rapport Perruchot nous apprend d’ailleurs que l’activité syndicale en France est financée entre 5 et 10 millions d’euros par les collectivités territoriales. On voit aujourd’hui le résultat : les syndicats font grève avec l’argent de la collectivité, et empoisonnent la vie du contribuable – bienfaiteur malgré lui – qui a besoin de se déplacer pour se rendre à son travail. Nous ne remettons évidemment pas en cause le droit de grève, mais en finançant les syndicats, d’ailleurs de moins en moins représentatifs des travailleurs, la majorité de droite subventionne de facto la grève, et favorise l’entreprise de subversion organisée par monsieur François Ruffin, député Insoumis, qui appelle à « l’insurrection ».

Le groupe FN-RBM demande à la Région de cesser tout versement irresponsable de subventions aux syndicats, qui devraient se financer par leurs propres adhérents, et appelle à une saine gestion de sa politique de subvention au service du bien commun au lieu d’intérêts corporatistes et d’actions plus politiques que syndicales."

Lire la suite de l'article

Rosaire pour la France samedi 7 Avril à Toulouse

Le Groupe de Prière Toulousain “ Saint Louis de France” vous invite à un ROSAIRE pour la FRANCE le Samedi 7 Avril 2018 de 14h00 à 16h00, en l'église Notre-Dame de La Dalbade de Toulouse.

« France ! Qu’as-tu fait des promesses de ton baptême ? » Saint Jean-Paul II, au Bourget-Paris en 1980.

Lire la suite de l'article

L’Appel d’Angers : l’intégralité

Mardi 27 mars, le cercle « Anjou conférences », animé par Madame Barbara Mazières, organisait à Angers une table ronde sur « L’union des droites est-elle possible et souhaitable ? » devant plus de 300 personnes. Animée par Guillaume de Thieulloy (Salon beige), et Guillaume Bernard, historien et politologue, la conférence a réuni les deux députés Marie France Lorho et Emmanuelle Ménard, Pascal Gannat, vice-président du groupe FN-RBM au conseil régional des Pays de la Loire, Robert Ménard, le maire de Béziers, Karim Ouchikh, président du SIEL, Jean Frédéric Poisson, ancien député et président du Parti chrétien-démocrate. Thierry Mariani, LR, ancien député et ancien ministre des Transports est intervenu par vidéo.

Voici l'intégralité de la conférence d'Angers :

Lire la suite de l'article

Le Centre national des indépendants et paysans (CNIP) rejoint Les Amoureux de la France

DZ7yxk5X4AABJeSLa plateforme Les Amoureux de la France, cofondée par Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Frédéric Poisson, Robert et Emmanuelle Ménard vise à rassembler autour d'un projet commun toutes les forces d'oppositions de droite pour battre Emmanuel Macron et ce qu'il représente (mondialisme, fédéralisme européen, communautarisme, immigrationnisme, centralisme jacobin) :

"Nous sommes discrets mais pas moins actifs. Notre bureau politique a voté à l'unanimité pour nous ancrer à cette démarche collective, a clamé le président du CNIP, Bruno Noth. Ensemble, nous avons vocation à unifier toutes les composantes de la droite, de gommer nos divergences et de faire en sorte que la victoire soit possible.» Ce qui ne l'empêche pas de régler quelques comptes: «On en a marre que nos idées soient mal défendues par des personnes qui se prétendent à droite», a-t-il fustigé. Dans le viseur de ce libéral-conservateur, qui a appelé à voter FN au second tour de la présidentielle, «Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy»…

Et Marine Le Pen ? S'il s'est gardé de prononcer le nom de la présidente du Front national, ce nouvel allié de Nicolas Dupont Aignan n'en dénonce pas moins sa «ligne ni droite-ni gauche», preuve selon lui «d'un manque de colonne vertébrale»: «Nous, on sait où on est. Le clivage gauche-droite demeurera

Nicolas Dupont-Aignan a confirmé cet ancrage à droite :

"Nous appellerons, à terme, à une grande coalition avec le parti Les Républicains qui aura clarifié sa ligne, et avec un FN qui aura clarifié sa ligne"

Lire la suite de l'article

Limiter le remboursement de l’avortement, c’est possible !

Cela se passe dans un démocratie occidentale, aux Etats-Unis dans l'Etat du Wisconsin :

"Le Wisconsin vient d’adopter une loi interdisant tout remboursement de l’avortement par l’Assurance Maladie, excepté dans trois cas : le viol, l’inceste et le danger de mort de la mère.

Le régime d’assurance maladie de l’Etat ne rembourse déjà que les avortements « médicalement nécessaires », sans préciser ces cas. En signant la loi mardi dernier, le gouverneur du Wisconsin, Scott Walker, a voulu « lever toute ambiguïté »."

Lire la suite de l'article