Archives quotidiennes :

Il est permis d’occuper une église mais pas le toit d’une mosquée

XVM8276a1ca-b5a1-11e7-8aca-c6cafecb3960

Un an de prison avec sursis

Arton9751

Rien

Comme le dit Alexis Lacroix, de l’Express :

« Quelques migrants ont un peu chahuté dans cette église […] la fachosphère essaie d’instrumentaliser ce micro-événement »

Commentaires (1)

S'il vous fallait une preuve que TOUT est instrumentalise par le Systeme en voici une.

Rédigé par : Stephe | 22 mar 2018 21:33:27
____________________________________

Lire la suite de l'article

Racisme : voilà un peu de travail pour Edouard Philippe

XVM5372611a-2d16-11e8-8f40-c740ab83b836-805x604Le 19 mars, le Premier ministre Edouard Philippe dévoilait un nouveau plan contre le racisme et l'antisémitisme, avec l'ambition de mener une lutte sur la Toile

Le Figaro Etudiant conte que, depuis qu'un collectif d’extrême gauche s’est installé avec une centaine d'immigrés dans des locaux universitaires situés à Saint-Denis, des tags anti-France, anti-blancs fleurissent sur les murs. L’Université a annoncé qu’elle portait plainte. On ne sait pas si c'est pour dégradation ou pour racisme. Voici la poésie de ces gauchistes :

«Fuck White People», «Français = PD», «Femmes, voilez-vous!», «AntiFrance vaincra», «Mort aux blancs», «Beau comme une voiture de police qui brûle», «Kill Cops (au pluriel)».

Un enseignant-chercheur précise:

«Ce ne sont pas les migrants, les pauvres. Ils ne parlent pas français. Ce sont plus probablement les membres du collectif d’extrême-gauche.» «Certains de mes collègues ont reçu des menaces de mort».

Lire la suite de l'article

Harcelée par le lobby LGBT, Marlène Schiappa obligée de mentir

6a00d83451619c69e201bb09fcf31c970d-800wiLa photo de Marlène Schiappa tenant le livre d'Aude Markovic sur la PMA-GPA, à côté de l'auteur, n'a pas fait plaisir aux terroristes de la pensée. Alors pour se défendre, la Secrétaire d'Etat est obligée de faire croire qu'elle était harcelée de groupies qui la soutenait :

Capture d’écran 2018-03-22 à 21.39.05 Capture d’écran 2018-03-22 à 21.39.23
Aude Mirkovic a dénoncé la duplicité de Marlène Schiappa :

 

Lire la suite de l'article

Quand la grève empêche les cheminots d’aller manifester

Capture d’écran 2018-03-22 à 19.06.15C'est presque un sketch des Inconnus avec ces grévistes qui demandent à l'EDF de ne pas faire grève afin de voir le match de football.

Aujourd'hui à Dijon, 400 cheminots qui devaient de se rendre à la manifestation parisienne n'ont pas pu car il y avait une …. grève de train.

Ils se sont rassemblés devant la direction régionale de la SCNF à Dijon. 

Lire la suite de l'article

Combien de manifestants aujourd’hui à Paris ?

Capture d’écran 2018-03-22 à 19.15.16Dans la capitale, la préfecture de Police a compté 49 000 participants, entre fonctionnaires et cheminots. Avec des affrontements.

Le premier décompte de la CGT a estimé à 65 000 manifestants à Paris. 

Quant à la presse, elle a mis en place son propre système de comptage et a dénombré 47 800 personnes.

Si leur comptage devient plus précis, nous allons pouvoir relancer une Manif Pour Tous !

A Paris, le boulevard Beaumarchais a été ravagé :

Unknown-3 Unknown-4 Unknown-5

Lire la suite de l'article

La voiture électrique plus polluante que la voiture à essence

C'est toute la politique d'Anne Hidalgo qui est à revoir :

"En réalité, les études montrent que la voiture électrique est plus « écologique » que la voiture à essence… en Norvège, après les 40.000 premiers kilomètres. Mais pas ailleurs.

Puisque l’époque fait une fixation sur le CO2, il faut savoir que la production d’une voiture électrique consomme beaucoup plus d’énergie que la production d’une voiture à essence. Cela concerne surtout la batterie, qui est fabriquée en Chine, où l’énergie vient du charbon. C’est pourquoi une voiture électrique devra parcourir au moins 40.000 km pour compenser le surcroît d’émission de CO2 par rapport à la voiture à essence.

A condition que l’électricité utilisée par la voiture soit absolument « propre ». Ce qui est le cas de la Norvège, où toute l’électricité est d’origine hydroélectrique. Mais ce n’est pas le cas de la plupart des pays. En Allemagne, où 60% de l’électricité vient de sources fossiles (ce qui est grosso modo la moyenne mondiale), la voiture électrique doit parcourir 160.000 km avant de pouvoir être moins « polluante » que la voiture à essence. Et dans les pays où l’électricité vient essentiellement de sources fossiles (Australie, Pologne, Japon, Pays-Bas, Chine, etc.), la voiture électrique sera toujours plus polluante que la voiture à essence. Si l’on ne raisonne qu’à coups de CO2, la voiture électrique en France est aussi propre qu’en Norvège. Mais en France l’électricité est d’origine nucléaire. Et si l’on parle écologie il n’y a pas de raison de ne pas évoquer

Lire la suite de l'article

« L’appel des cent intellectuels contre le séparatisme islamiste » : un texte bienvenu mais superficiel

L’AGRIF communique :

K2.items.cache.0d0c19531d6e29f793ed165732978408_Mnsp-146Les dirigeants et conseillers de l’AGRIF considèrent comme globalement positif le fait que cent personnes de plus ou moins grande notoriété, relevant de la dénomination d’intellectuels, aient signé ce texte.

Il exprime avec raison une angoisse très fondée sur le développement dans notre pays de quartiers sous domination des groupes dits « islamistes », créant ainsi comme un « apartheid » de fait entre des quartiers conquis et le reste du pays.

Ils sont heureux aussi d’observer que soit notamment dénoncé le « Parti des Indigènes de la République ». En effet, l’AGRIF a été jusqu’ici, depuis l’année 2007, la seule association non seulement à analyser l’idéologie islamo-gauchiste de cette organisation présidée par madame Houria Bouteldja mais à la poursuivre devant les tribunaux pour ses textes explicitement de racisme « anti-blanc » et plus largement de racisme anti-français.

L’AGRIF a notamment poursuivi ces dernières années les textes du livre « Nique la France » écrits par le « sociologue » Saïd Bouamama, conseiller de madame Bouteldja, et ceux, sous le même intitulé, du rappeur Saïdou. Dans la continuité des procédures qu’elle a menées avec ténacité pour que soient condamnées les injures racistes de cet « artiste » du PIR, l’AGRIF a obtenu en dernier lieu un arrêt favorable de la Cour de cassation (28 février 2017) puis enfin un arrêt de la Cour d’appel de Lyon (le 12 janvier 2018).

Étonnamment, cela n’a guère été médiatiquement répertorié même par les journalistes signataires de cet appel, peut-être trop peu attentifs.

Le texte insiste avec raison sur l’impératif de ne pas amalgamer

Lire la suite de l'article

Des laïcards refusent de restaurer un édifice des années 30 rendant hommage aux Poilus

Car une partie de ce monument représente le Christ :

"La restauration du « monument de la paix » du sculpteur local Marcel Pierre, à La Ferté-Macé, dans l'Orne, ne fait pas l'unanimité. L'édifice réalisé dans les années 30 est constitué de six statues de pierre, dont cinq Poilus et un Christ. Si chaque statue constitue une œuvre à part entière, l'artiste avait imaginé le monument dans son ensemble.

L'Association locale des amis de Marcel Pierre a décidé de le rassembler, ce qui implique une importante phase de restauration. Jusqu'ici, deux statues étaient exposées dans le cimetière de Bagnoles-de-l'Orne (Orne) et le reste se trouvait au sein de la propriété privée de Marcel Pierre, au cœur de La Ferté-Macé.

Alors que les travaux de restauration ont débuté il y a un an et demi, financés par l'association et des aides de fondations extérieures, la municipalité a pris la décision d'installer le monument dans l'enceinte du jardin public Barré-Saint, afin de le présenter aux habitants."

Lire la suite de l'article

Le 16 juin 2018, participez au « Défi des Héros » pour les chrétiens d’Orient

Paul et KlerviVous étiez 1300 coureurs au Semi-Marathon de Paris en 2016, 3000 en 2017. Des centaines les encourager tout au long du parcours qu’il fasse beau ou qu’il pleuve ! Un succès incroyable, un témoignage qui a marqué les esprits…

Combien serez-vous le 16 juin pour relever LE DEFI DES HEROS ?

Une course de 20 km au Parc de Saint-Cloud, seul ou à deux, pour porter la voix des chrétiens d’Orient.

Pourquoi participer au Défi des Héros ?

  • sensibiliser coureurs et spectateurs à la cause des chrétiens d’Orient
  • lever des fonds pour la reconstruction d’une école au Caire

👉 Rendez-vous sur www.defidesheros.com (inscription et information)

Dès réception du courriel de confirmation d’inscription, merci de nous le transférer à defiheros2018@soschretiensdorient.fr en précisant votre taille de maillot de course.

😉 Vous ne pouvez pas courir le Défi des Héros ? Nous montons des équipes pour encourager les coureurs tout au long du parcours. Contactez-nous : defiheros2018@soschretiensdorient.fr

😉 Vous ne pouvez ni courir, ni encourager les coureurs ? Soutenez SOS Chrétiens d’Orient par un don en ligne sur www.alvarum.com/soschretiensdorient

Nous comptons sur vous ! Le 16 juin, relevons le défi, unissons nos foulées et nos voix pour les chrétiens d'Orient !

Capture

Lire la suite de l'article

Des nouvelles de Vincent Lambert

Du comité de soutien :

"Comme nous vous l’avions déjà expliqué, le docteur Vincent SANCHEZ chargé du dossier de Vincent a reçu les différentes parties dans le cadre de la quatrième procédure collégiale démarrée en septembre. Une réunion de concertation avec des médecins a eu lieu en janvier. Le Dr Sanchez doit rendre prochainement sa décision sur l’éventuel arrêt de l’alimentation et de l’hydratation.

Cette période revêt donc une particulière importance.

Les parents de Vincent ont reçu le concours très important d’un des plus grands spécialistes des patients dans la situation de Vincent, médecin qui est unanimement respecté dans la profession dans laquelle il jouit d’une très grande autorité morale. Ce spécialiste a longuement argumenté sur un plan médical auprès du Dr SANCHEZ pour la poursuite des soins de Vincent et sa prise en charge dans un service spécialisé pour que l’on puisse exploiter ses capacités et lui permettre d’évoluer positivement puisqu’il respire de manière autonome, son état général est stable, il a des aptitudes relationnelles et de déglutition. Il ne relève donc pas d’un questionnement d’obstination déraisonnable.

En pratique, envisager pour lui l’interruption de l’alimentation entérale, avec pour effet son décès est totalement illégitime et inacceptable.

D’autres médecins spécialistes des patients comme Vincent, sollicités par un autre médecin reconnu de la profession, qui ont pu voir une vidéo de lui déglutissant la nourriture donnée par sa mère, se sont également manifestés auprès du Dr SANCHEZ pour témoigner qu’il ne relève pas d’une obstination déraisonnable mais d’une prise en charge dans un établissement spécialisé.

Rien

Lire la suite de l'article

Les 118 évêques de France signent une déclaration contre l’euthanasie

1-1-300x169Réunis à Lourdes, les 118 évêques de France signent une Déclaration « Fin de vie : oui à l’urgence de la fraternité ! », ce jeudi 22 mars. Ils expriment leur compassion envers leurs frères et sœurs en fin de vie et saluent les professionnels de santé qui leur procurent une réelle qualité de vie avec une fin de vie la plus apaisée possible. Ils déplorent les disparités d’accès aux soins palliatifs sur le territoire national, ainsi que l’insuffisance des formations proposées aux personnels soignants, car cela engendre des souffrances tragiques. Ce sont elles qui occasionnent les demandes de légalisation d’assistance au suicide et d’euthanasie.

Avec ces constats, les évêques de France avancent six raisons éthiques majeures pour s’opposer à cette légalisation qui, à nouveau, troublerait profondément notre société. Ils appellent leurs concitoyens et leurs parlementaires à un sursaut de conscience pour que s’édifie une société fraternelle où nous prendrons individuellement et collectivement soin les uns des autres.

Les 118 évêques signataires insistent : « Ne nous trompons donc pas d’urgence ! »

Voici ces 6 points :

1. La dernière loi a été votée récemment, le 2 février 2016. Dans la suite de celle du 22 avril 2005 – dont le retentissement fut international –, elle poursuit l’effort d’une prise en charge responsable et collégiale de la part des soignants pour garantir une fin de vie apaisée. Son application est encore largement en chantier et demande une formation appropriée. Apprécier, au cas par cas, comment accompagner au mieux chaque personne en grande vulnérabilité demande temps, discernement

Lire la suite de l'article

La réinfosphère leur fait peur car elle leur a fait perdre leur monopole

Jean-Yves Le Gallou est interrogé par Caroline Parmentier dans Présent. Extraits :

Capture d’écran 2018-03-21 à 21.00.45"Pourquoi avoir choisi de vous consacrer à la désinformation ? Comment y êtes-vous venu ?

Très tôt. Quand je suis entré à Sciences-Po (il y a près d’un siècle…) un ami m’a expliqué qu’il fallait lire Le Monde, « le quotidien de référence », tous les jours, alors il m’a bien fallu fabriquer des anticorps ! D’autant que dans mes interventions dans la vie intellectuelle (au Club de l’Horloge au début) puis dans la vie politique (au Front national), j’ai très vite été confronté à la désinformation et à la diffamation. Au-delà de ces expériences personnelles irritantes, je me suis aussi intéressé à la désinformation à travers les romans de Vladimir Volkof : celui-ci a d’abord décrit les méthodes soviétiques avant d’analyser celles des Atlantistes – encore pires – lors des guerres de Yougoslavie.

Le fondateur de Présent, Jean Madiran, auteur d’un remarquable Le Monde et ses faux, a aussi beaucoup fait pour mettre en garde les élus du FN, dont j’étais, contre les médias dominants. Mais il était difficile de s’en passer et d’échapper à leur chantage : « Vous nous critiquez ? Nous ne vous inviterons plus ! » ; « Vous voulez un droit de réponse ? Nous vous boycotterons ! ». Au début des années 2000, j’ai été sorti de la vie électorale (par l’échec du MNR de Bruno Mégret) et internet est apparu. C’est alors que j’ai fondé Polémia avec notamment Grégoire Tingaud, Françoise Monestier et Philippe Christelle. Et tout de suite nous nous sommes attachés à

Lire la suite de l'article