Archives quotidiennes :

Un Russe nommé Poutine

Alors que l'élection présidentielle russe approche, Héléna Perroud, ancienne conseillère à l'Elysée sous la présidence de Jacques Chirac et directrice de l'Institut français de Saint-Pétersbourg entre 2005 et 2008, publie "Un Russe nommé Poutine" aux Éditions du Rocher. Elle a donné récemment un entretien à Sputnik, où elle livre une analyse toute en nuance, loin des visions caricaturales. Elle livre notamment un bref portait intéressant de quelques-uns des candidats à la présidence, en fin de video.

 

Lire la suite de l'article

Une maison pour les jeunes en Aveyron

ThumbnailLa Communauté monastique des Anawim est implantée dans le diocèse de Rodez en Aveyron, sous la bienveillance de Mgr François Fonlupt.

En 2005, ils se sont installés dans un hameau abandonné sur la commune de Monteils, et « comme au temps des moines défricheurs » ils entreprennent la restauration des bâtiments avec l’aide de nombreux amis, scouts, bénévoles et artisans.

Les trois piliers de leur vie monastique sont la prièrele travail et l’hospitalité.

L’année Nazareth est une année sabbatique s’adressant à des jeunes filles de 18 à 35 ans désireuses de vivre une année de recul, d’accompagnement pour une croissance humaine et spirituelle. Une année pour discerner le projet du Père qui est une vocation à la vie et à l’amour et se donner les moyens d’y répondre en ayant grandi en connaissance de soi, maturité et liberté intérieure.

Leur projet vise aujourd'hui à aménager un bâtiment pour accueillir des jeunes et répondre à la demande du Pape François de les accompagner dans leur chemin de vie, de foi et d’amour.

Lire la suite de l'article

Du 28 mai au 1er juin : bilan de compétences Ephata à Fontgombault

Bilans Ephata à Fontgombault : 

Où en êtes-vous de votre activité, de votre carrière ? Prenez le temps de réaliser un bilan de compétences à la lumière de votre Foi grâce aux Bilans EPHATA.

BFaire les bons choix à chaque étape de sa vie professionnelle, réussir sa carrière tout en restant cohérent avec sa foi, avec les Bilans Ephata voici une approche originale de bilans de compétences qui se déroulent pour l’essentiel dans une abbaye, à la lumière de votre foi !

Profitez du silence, du recueillement et des offices monastiques tout en réalisant un travail individuel, en lien avec le consultant qui vous accompagne et en vous appuyant sur des exposés méthodologiques. C’est aussi l’occasion pour vous de rencontrer un moine pour un entretien spirituel.

Prochaine session de Bilan EPHATA du 28 mai au 1er juin chez les moines bénédictins de Fontgombault

Renseignez-vous sans tarder, places limitées ! www.bilan-ephata.fr

Lire la suite de l'article

Du 12 au 19 mars : Nuit des Témoins

Pour la 10° année consécutive, l'AED organise du 12 au 19 mars 2018, « La Nuit des Témoins », une soirée dédiée à ceux qui souffrent de persécution à cause de leur foi. Trois invités exceptionnels témoigneront de la situation des chrétiens au Mexique, en Égypte et en Algérie.

Ndt_header

  • Mgr Ramon CASTRO CASTRO (évêque de Cuernavaca – MEXIQUE) : « Je suis la cible de diffamation ; celui qui a le courage de parler est persécuté. » Malgré les menaces, l'évêque dénonce la corruption étatique et soutient les victimes des cartels de drogue. Depuis 1990, 55 prêtres et sœurs ont été assassinés au Mexique.
  • Mgr Kyrillos WILLIAM SAMAAN (évêque copte catholique d'Assiout – ÉGYPTE) « Malgré tout ce que nous subissons de haine et persécutions, nous sommes convaincus que nous avons une mission à accomplir dans notre pays. » L'évêque appelle les Coptes à rester en Égypte pour être des « pionniers de la paix ».
  • Père Paul-Élie CHEKNOUN (prêtre de la Fraternité Missionnaire Jean-Paul II – ALGÉRIE): « Tant que tu rases les murs, tu es toléré ; mais certains ne supportent même pas la vue d'une croix ». Converti de l'islam, le jeune prêtre a reçu une double mission : accompagner les convertis en Algérie et évangéliser les musulmans en France.

Tournée dans 6 villes :

  • MONTPELLIER : Lundi 12 mars 2018 de 20 h à 22h, Église Sainte-Thérèse.
  • ROUEN : Mercredi 14 mars 2018 de 20 h à 22h, Cathédrale Notre-Dame de l'Assomption.
  • LA

Lire la suite de l'article

Le retour des ABCD de l’égalité ?

Selon Marianne :

"En ce jeudi 8 mars, journée internationale des droits des femmes, le Premier ministre Edouard Philippe a présenté des mesures prises par le gouvernement, qui a fait de l'égalité des sexes la "grande cause" du quinquennat. Dans son discours, il a notamment abordé la question de l'éducation :

"Pour assurer la transmission d'une culture de l'égalité, tout commence à l'école. C'est au début du processus de socialisation que nous devons lutter contre les préjugés sexistes".

Du bon sens ? Etonnant, tout de même, d'entendre cela dans la bouche de l'ancien maire de droite (Les Républicains)… Car en 2013, lorsque sa formation s'appelait encore l'UMP, elle s'était justement violemment engagée contre la ministre des Droits des femmes qui avait voulu engager ce même combat, Najat Vallaud-Belkacem. La socialiste entendait aussi lutter contre les stéréotypes de genre et le sexisme via un programme d'enseignement appliqué en maternelle et en primaire. […]

A l'époque, Edouard Philippe n'avait pipé mot, depuis sa mairie du Havre. Pour aujourd'hui proposer à son tour d'"assurer la transmission d'une culture de l'égalité" dès le "début du processus de socialisation", dans une démarche ressemblant trait pour trait aux "ABCD de l'égalité", axée notamment sur des séances en classe consacrées à la lutte contre les préjugés. […]"

Lire la suite de l'article

La Mont des Cats : quand un village affronte le gouvernement pour sauver une abbaye

Ce mois-ci, petit coup de projecteur sur une anecdote peu connue de l’abbaye du Mont des Cats, en France ! Sa bière, l’unique bière trappiste française, sera dans la Divine Box de bières trappistes de mars !

Sans titre

L’abbaye du Mont des Cats date de 1826
/ Crédits photos : @patrickbL6749OW (Tripadvisor)

L’abbaye du Mont des Cats sauvée par les villageois 

Fondée en 1826, et érigée en abbaye en 1846, l’abbaye du Mont des Cats vit surtout au début grâce à sa fromagerie et à son agriculture.

À la fin du XIXe siècle, les lois anticléricales françaises menacent l’abbaye du Mont des Cats. Mais lorsque le gouvernement français arrive sur place pour expulser les moines, il se retrouve face à plus de six cents villageois, répartis dans toute l’abbaye. Ne s’attendant pas à une résistance aussi farouche, le gouvernement finit donc par céder, et reconnaît la légitimité de l’abbaye. Mais officiellement, on ne trouve pas mention de ce rapport de force. Si les moines restent, c’est grâce à leurs « réalisations dans le domaine de l’agriculture et de production de fromages » qui profitent au patrimoine français. Serait-ce un tour de passe-passe du gouvernement ? On ne le saura probablement jamais, mais une chose est sûre : pour les moines, c’est opération réussie !

1

La bière Mont des Cats est brassée depuis 2011

/ Crédits photos : @bruggepub (Instagram)

Une bière signe de charité trappiste 

La bière trappiste Mont des Cats est brassée pour subvenir aux besoins de l’abbaye. Mais l’abbaye n’a pas le matériel ni la

Lire la suite de l'article

L’Evangile de la Vie recherche un beau crucifix

P1090247L'Evangile de la Vie (Bollène) recherche un beau crucifix, même ancien, pour une pièce qui vient d'être rénovée, où ont prié pendant près de trois siècles des religieuses du Saint-Sacrement, dont 13 martyres en juillet 1794.

Taille désirée 170cm

Contact 06.19.23.45.09

Lire la suite de l'article

Jusqu’à preuve du contraire, euthanasier c’est tuer

Odile Guinnepain, infirmière, responsable de l'antenne "Nos Mains ne tueront pas" de Choisir la Vie, écrit à l'attention de Monsieur Touraine et des 156 députés en réponse à la tribune : « Pour une liberté républicaine : le choix de sa fin de vie » 

Odile_guinnepain_1Professionnels de santé (médecins, infirmières) expérimentés en soins palliatifs dans des USP mais aussi en gériatrie ou à domicile, lieux où il n'est pas toujours simple d'avoir accès aux soins palliatifs, nous avons pris connaissance de votre tribune et en sommes particulièrement surpris. Nous n'expérimentons, en effet, absolument pas dans notre pratique, la réalité que vous y revendiquez. Soignant quotidiennement des malades en fin de vie, serions-nous donc aussi éloignés du réel ?

-Parlons en premier lieu du sondage IFOP/La Croix de janvier dernier, interrogeant les français sur la fin de vie. Le chiffre annoncé de 89 % des personnes interrogées qui seraient soi-disant favorables à la légalisation de l'euthanasie et du suicide assisté est faux ! Si on analyse correctement les chiffres, c’est en fait moins de la moitié des français (47%) qui serait favorable à la légalisation de l'euthanasie seule et seulement 18 % au suicide assisté. Quant à la légalisation des deux en même temps, c’est moins de 1/4 des français qui y serait favorable. Par ailleurs, il est nécessaire de préciser que ce sondage a été mené auprès de personnes en bonne santé ; avec un regard, de ce fait, en partie erroné, tout simplement parce que l'expérience démontre qu'il est particulièrement difficile d'imaginer, lorsque nous sommes en pleine forme,

Lire la suite de l'article

Au lieu des 15 000 places de prison supplémentaires promises, seulement 7 000 verront le jour

Du député Emmanuelle Ménard :

Images-4"Le chef de l'État a présenté sa vision de la sanction pénale. La nouvelle philosophie est, a priori, séduisante : moins de peines d’emprisonnement mais mieux exécutées. Quand on connaît la situation actuelle – 90 000 peines en attente d'exécution – on ne peut qu'applaudir. Mais des intentions aux actes, chacun le sait, il y a parfois un gouffre.

Que propose donc Emmanuel Macron ?

D’abord, la suppression des peines de prison inférieures à un mois. Dans la réalité, cela ne changera pas grand-chose concernant la lutte contre la surpopulation carcérale puisque les prisons contiennent actuellement… moins de 300 personnes purgeant une peine de moins d’un mois !

Deuxième proposition : les peines de un à six mois seront exécutées « hors les murs », sauf décision motivée du juge. Afin de « donner du sens à la peine », la chancellerie travaille à une réécriture de l’échelle des peines pour les délits. En clair, il s'agit de réhabiliter «les interdictions, les stages de désintoxication ou de citoyenneté, le jour-amende, l’amende, le travail d’intérêt général, la probation ou le bracelet électronique », avant d’en arriver à la prison. Une question : peut-on croire sérieusement que la menace de travaux d’intérêt général ou de devoir porter un bracelet électronique va décourager des voyous souvent récidivistes ?

Reste l’essentiel : le Président est revenu sur l'une de ses promesses de candidat. Au lieu des 15 000 places de prison supplémentaires promises, seulement 7 000 verront le jour.

Lire la suite de l'article

Le retour en force des idées de droite est une réalité constatable mais encore inachevée

Dans Liberté Politique, Guillaume Bernard soutient que le mouvement dextrogyre est bien à l'oeuvre, malgré les résultats électoraux de l'an passé :

Unknown-14"[…] La grande coalition libérale macronienne, réunissant droite et gauche modérées, en est la parfaite illustration : elle a réuni les tenants du libéralisme économique (réforme du Code du travail) et du libéralisme culturel (acceptation de la PMA). Il est certain que les idées authentiquement de droite, si elles se déploient à nouveau dans l'espace public (affirmation de la défense de l'identité et des racines culturelles, retour vers un certain conservatisme sociétal, réticence vis-à-vis des incertaines « valeurs républicaines », exaspération vis-à-vis de la repentance, etc.), sont encore électoralement minoritaires. Il est impossible de revenir, en quelques années, sur quatre siècles de développement et d'imprégnation sociale de la philosophie politique moderne.

Si elles pouvaient être satisfaisantes, les victoires souverainistes lors des référendums de 2005 en France (rejet du TCE) ou de 2016 au Royaume-Uni (Brexit) étaient le résultat de la convergence de forces politiques disparates. Elles ont toutefois traduit le souhait populaire d'un retour au contrôle de son espace territorial et normatif. L’élection de Donald Trump aux États-Unis, avec pourtant une minorité de suffrages populaires, s'explique par la structure fédérale de ce pays. En Autriche, en revanche, le candidat du FPÔ n'a pas réussi à l'emporter seul contre toutes les autres formations politiques. Le retour en force des idées de droite est donc une réalité culturellement et même électoralement constatable mais encore inachevée.

Les deux principaux partis

Lire la suite de l'article