Archives quotidiennes :

Bassam Tahhan : “La vérité sur le conflit syrien”

Le géopolitologue Bassam Tahhan revient sur l’actualité du conflit Syrien notamment sur la question de La Ghouta. Visionnaire, le géopolitologue franco-syrien avait prédit avant tout le monde l’évolution du conflit qu’il s’agisse de l’armement des terroristes par les Etats occidentaux ou du maintien de Bachar al-Assad à la tête du pays. 

Lire la suite de l'article

Près de 80M€ d’argent public pour la presse en 2016

Le 2 mars 2018, le gouvernement a présenté le montant des aides dont ont bénéficié 368 titres de presse en… 2016.

Sur les près de 80M€ distribués, on note plus de

  • 7,9 M€ pour Aujourd'hui en France
  • 6,3 M€ pour Libération
  • 5,7 M€ pour Ouest France
  • 5,7 M€ pour Le Figaro
  • 5 M€ pour Le Monde
  • 4,3 M€ pour La Croix
  • 3,6 M€ pour l'Humanité
  • 1,4 M€ pour Marianne
  • 1,4 M€ pour Le Dauphiné Libéré
  • 1,3 M€ pour Presse Océan
  • 1,3 M€ pour Le Journal du Dimanche
  • 1,2 M€ pour l'Equipe
  • 1,2 M€ pour La Dépêche du Midi
  • 1,2 M€ pour Le Parisien
  • 1,1 M€ pour Le Journal de la Haute Marne
  • 1,1 M€ pour Le Télégramme
  • 1,1 pour Le Progrès
  • 1 M€ pour La République des Pyrénées

Par ailleurs, 

  • Présent a obtenu un peu plus de 250 000€
  • Famille chrétienne a obtenu un peu plus de 350 000€
  • L'Homme nouveau un plus de 22 000€

Retrouver ce bilan dans ce Tableau des titres aidés en 2016 (format excel)

Lire la suite de l'article

Pendant qu’Arte et Libé attaquent l’ECLJ

De Gregor Puppinck :

"Pendant qu'Arte et "Libé" nous attaquent en diffusant une enquête nous gratifiant du beau titre de « croisés », l’ECLJ continue de défendre la vie et la justice sur tous les fronts. Nous sommes cette semaine à l’ONU, à Genève, pour défendre la vie humaine et les chrétiens persécutés.

Au Conseil des droits de l’homme, les 5 et 6 mars, les débats étaient largement consacrés aux droits des enfants. À cette occasion, la Rapporteur spécial de l’ONU sur la vente d’enfants a publié son rapport sur la gestation par autrui (GPA) dans lequel elle consacre ses efforts non pas à lutter contre la GPA, mais à trouver le moyen de la rendre compatible avec l’interdiction de la vente d’enfants. À cette fin, elle recommande tout simplement de déclarer, dans les contrats de GPA, que la transaction ne porte pas sur l’enfant, mais sur la gestation ! De même, il suffirait de déclarer que ce n’est pas l’enfant qui est transféré mais sa filiation légale !

Ainsi, la GPA pourrait être pratiquée sans tomber sous le coup du droit international.

Durant ce même débat, j’ai pu m’adresser au Conseil des droits de l’homme pour dénoncer le fait que « les enfants sont pris au piège de l’égoïsme des adultes, des intérêts de l’industrie biomédicale et de l’eugénisme. Comme les esclaves, on peut les tuer, les vendre et les acheter. »

L’ECLJ a aussi organisé une conférence au siège des Nations Unies sur le droit de connaître

Lire la suite de l'article

Le premier sénateur noir italien est le responsable des questions d’immigration à la Ligue du Nord…

2522930232En Italie, Tony Iwobi a été élu sénateur de Bergame aux élections du 4 mars. Il est le premier sénateur noir de l’histoire de la République italienne. Il est le responsable des questions d’immigration à la Ligue du Nord… En présentant sa candidature il expliquait :

« Matteo Salvini et la Ligue représentent une barrière importante contre le racisme. La discrimination naît justement quand prolifère l’immigration clandestine, qui est l’antichambre de l’injustice sociale et de l’insécurité. »

Capture d’écran 2018-03-07 à 19.33.22Mais alors pourquoi les médias français parlent de la Ligue comme d'un parti d'extrême-droite ?

D’origine nigériane, M. Iwobi, catholique, est arrivé en Italie en 1976. Il a dirigé une entreprise informatique avant de se lancer dans la politique en 1993 au sein de la Ligue. 

Lire la suite de l'article

Nouvelle prieure générale pour la famille monastique de Béthléem

Lu ici :

"Sœur Emmanuel a été nommée prieure générale de la Famille monastique de Bethléem, de l’Assomption de la Vierge et de saint Bruno par la Congrégation des Religieux, succédant ainsi à sœur Isabelle.

La Congrégation des Religieux a accepté la démission de Sœur Isabelle, ancienne prieure générale, la « remerciant pour ses années de service où elle a succédé à la fondatrice sœur Marie et pour la courageuse et opportune décision de remettre sa charge dans cette nouvelle étape pour la Famille monastique. »

Le Dicastère a nommé une nouvelle prieure générale, sœur Emmanuel, aidée de 5 sœurs conseillères et a nommé Assistants apostoliques deux des visiteurs : le Père Jean Quris, prêtre du diocèse d’Angers et délégué épiscopal pour la vie consacrée, et Mère Geneviève Barrière, mère abbesse émérite de Jouarre. Ils sont reçus avec gratitude par la communauté qui a déjà tissé avec eux des liens de collaboration et de confiance. Le rôe des Assistants donnés par Rome consiste à se tenir aux côtés de la prieure générale et du conseil permanent pour veiller à la mise en œuvre des recommandations émises par le Dicastère et au renouvellement des Constitutions, en vue d’un futur chapitre général qui pourra voter ces Constitutions et élire une prieure générale.

Des points d’amélioration ont été déjà communiqués par Rome, sur lesquels la communauté est bien résolue de travailler en toute vérité avec les Assistants et la Congrégation des Religieux. Toute la Famille de Bethléem est profondément reconnaissante à l’Église

Lire la suite de l'article

La Fondation Kephas, au service des écoles de la FSSP

CaptureLa Fondation Kephas veut accompagner la création et le développement d’écoles indépendantes et catholiques dans lesquelles la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre assure le supériorat ou l’aumônerie. Elle est abritée par la Fondation pour l’école, reconnue d’utilité publique. Placée sous la tutelle de la FSSP, elle est présidée par l'un de ses prêtres, l'abbé Louis Le Morvan.

Pour découvrir les écoles qu'elle soutient financièrement grâce aux dons récoltés et autres informations, vous pouvez vous rendre sur son site internet tout récent.

Parce qu'elle est abritée par une Fondation reconnue d'utilité publique, tout don à la Fondation Kephas ouvre automatiquement droit à une réduction fiscale : 75% du montant de votre don sur l'IFI 2018 (ex-ISF) , 66% sur l'Impôt sur le Revenu, 60% sur l'Impôt sur les Sociétés. Elle peut également recevoir legs, donations et assurances-vie en toute franchise de droits de mutation.

Lire la suite de l'article

Avec Wauquiez la droite est de retour… et les subventions aux associations LGBT aussi

Minute s'est procuré la liste des subventions aux associations « au titre du fonds d’intervention culturelle », votées le 18 janvier dernier par la commission permanente du conseil régional d’Auvergne- Rhône-Alpes et par son président, Laurent Wauquiez.

Unknown-10"Ce dernier n’est pas toujours présent aux réunions de la commission permanente, qui se tiennent à huis clos et s’occupent des « affaires courantes », mais, ce 18 janvier, il était bien là : il présidait même aux débats.

Dans la liste que nous publions, on ne compte pas moins de 35 subventions. Et il y a de tout. Cela va de la 11e Biennale internationale de sculpture sur bois de Condrieu au Carnaval des gones et des magnauds organisé par comité des fêtes de Saint-Pierre-de-Chandieu, en passant par la commémoration des 130 ans d’histoire des troupes alpines ou encore la reconstruction de l’orgue lancée par l’Association des Amis de l’orgue Saint-Bonaventure. Une liste éclectique et, à première vue, plutôt sympathique.

A première vue seulement car, au milieu de tout cela, se cache une subvention de 3 000 euros en faveur du Festival Ecrans mixtes. De quoi s’agit-il ? Du « Festival de cinéma queer de Lyon et de la Métropole de Lyon », qui commence ce mercredi 7 mars ! Qui va donc bénéficier de la même somme que celle que les socialistes lui avaient donnée en 2013, 2014 et 2015…

Or « Ecrans mixtes », ce n’est pas n’importe quoi. Depuis huit ans, ses organisateurs proposent un programme pour le

Lire la suite de l'article

Des journalistes du Monde et de l’AFP chargés de la rééducation médiatique dans les collèges et les lycées

De Caroline Parmentier dans Présent :

Chard"Dans la droite ligne du projet de chasse aux « fake news » d’Emmanuel Macron, le ministre de la Culture Françoise Nyssen veut maintenant apprendre aux élèves à les repérer et à s’en détourner. Ce sont des journalistes du Monde et de l’AFP qui vont être chargés de cette formation dans les collèges et les lycées…

[…] Le ministre de la Culture qui double le budget, de trois millions à six millions, (quand il s’agit de lutter contre la « fachosphère », il y a de l’argent) a annoncé un plan en trois volets : « une amplification sans précédent de l’action des associations et de l’engagement des journalistes qui font cette sensibilisation dans les écoles. Un déploiement au sein des bibliothèques médiathèques. Et la création d’une plate-forme commune des sociétés de l’audiovisuel public pour le décryptage de l’information et l’éducation aux médias ». Françoise Nyssen a cité les ateliers Entre les lignes, composés de plus d’une centaine de journalistes du Monde et de l’AFP « qui forment les jeunes à se repérer dans l’offre médias, à susciter l’esprit critique, à lutter contre la désinformation, à devenir des citoyens éclairés ». On n’en doute pas une seconde ! […]

Commentaires (4)

Ce qui est effarant également sont les sommes allouées à ce genre d'actions, sommes qui pourraient être autrement utilisées, à moins que, supprimées, elles ne permettent de réduire l'impôt.

Rédigé par : Pierre | 7 mar 2018 12:03:37
____________________________________

Ils pourront commencer par cet exemple pratique concernant le 1er tour des dernières élections

Lire la suite de l'article