Archives quotidiennes :

Sainte Anne en bande dessinée

ThumbnailEn mars 2011, le blog Ar Gedour a vu le jour, dans le sillage du groupe d'évangélisation Gedourion ar Mintin. Traitant de l'actualité culturelle et spirituelle en Bretagne, Ar Gedour est aussi un lanceur d'alerte, mais encore un soutien d'importance pour de nombreuses actions "Feiz & Breizh" (Foi et Bretagne). A l'origine du site Kan Iliz, il est aussi en lien avec l'Oeuvre de St Joseph qui restaure des chapelles et leur redonne leur destination initiale, et bien d'autres structures.

Une belle mission 2018 pour Ar Gedour

Editer une BD originale sur l'histoire de sainte Anne d'Auray, et plus largement sur l'histoire de sainte Anne en Bretagne qui corresponde à leur ligne rédactionnelle et dans le but d'évangéliser.

C'est René Le Honzec, un de leur lecteur, dessinateur qui a souhaité les aider dans ce beau projet et qui, a notamment dessiné la série de BD "Histoire de Bretagne", très connue.

Un double objectif pour ce grand projet :

Diffuser auprès des jeunes générations l'histoire de Sainte Anne, mais aussi sensibiliser le grand public à leur projet "Santez Anna" visant à édifier une statue monumentale en granit à la pointe de la Bretagne. En fonction de cete collecte de dons sur CredoFunding, la BD fera aussi appel à la réalité augmentée.

Les bénéfices de l'opération iront notamment au développement du projet de statue monumentale "Santez Anna" et la restauration d'une chapelle en centre Bretagne.

Lire la suite de l'article

Recrutement de professeurs à Angers

Pour l'ouverture de sa classe de 3e à la rentrée de septembre 2018, le Cours Bienheureux Charles d'Autriche, collège hors-contrat à Angers, recrute des professeurs de collège.

Toutes les matières enseignées au collège sont concernées.

Pour faire acte de candidature merci d'envoyer un CV avec une lettre de motivation à Mme. Aliénor Redig, directrice du collège, à l'adresse direction.cours.bca@gmail.com

Lire la suite de l'article

Mais comment la pratique de recevoir l’Eucharistie dans la main a-t-elle pu se répandre d’une telle manière ?

Le cardinal Sarah a préfacé un ouvrage en italien du père Bortoli consacré à la communion dans la main. La préface du cardinal a été publiée, toujours en italien, ici. Extraits via le FC :

9788868795481-648x1000"Mais comment la pratique de recevoir l'Eucharistie dans la main a-t-elle pu se répandre d’une telle manière ? La réponse nous est donnée par Don Bortoli, soutenue par une documentation jusqu'ici inédite, extraordinaire par sa qualité et sa quantité. Il s’est agi d'un processus qui a été tout sauf limpide, un passage de ce que l’instruction Memoriale Domini envisageait comme une concession à une pratique aujourd'hui très répandue. (…) Malheureusement, comme pour la langue latine, comme pour la réforme liturgique qui aurait dû être un développement homogène des rites existants, une concession spéciale est devenue le pied-de-biche qui a forcé et vidé le coffre-fort des trésors liturgiques de l'Église. Le Seigneur conduit le juste par des «voies droites» (Sap 10,10) et non par des subterfuges ; par conséquent, outre les motivations théologiques présentées ci-dessus, la façon elle-même dont la pratique de la communion dans la main s'est répandue semble avoir été imposée d’une manière non conforme aux voies de Dieu."

"La liturgie est composée de nombreux petits rites et gestes – chacun d'eux est capable d'exprimer des attitudes chargées d'amour, de respect filial et d'adoration envers Dieu. C'est exactement pour cela qu’il convient de promouvoir la beauté, la pertinence et la valeur pastorale d’une pratique développée au cours de la longue vie et

Lire la suite de l'article

Le chrétien face à ses peurs

Extrait du message du Pape pour la Journée Mondiale de la Jeunesse 2018, le dimanche des Rameaux :

Adoration---31.12.2014"[…] Et vous jeunes, quelles peurs vous habitent ? Qu’est-ce qui vous préoccupe le plus ? Une peur ‘‘d’arrière-fond’’ chez beaucoup d’entre vous est celle de n’être pas aimés, appréciés, de ne pas être acceptés tels que vous êtes. Aujourd’hui, il y a tant de jeunes qui ont la sensation de devoir être différents de ce qu’ils sont en réalité, tentant de se conformer aux modèles souvent factices et inaccessibles. Ils procèdent continuellement à des ‘‘retouches de photo’’ de leurs propres images, en se cachant derrière des masques et de fausses identités, jusqu’au point de devenir presque eux-mêmes un ‘‘fake’’. Il y a chez beaucoup l’obsession de recevoir le plus grand nombre possible de ‘‘j’aime’’. Et de ce sentiment d’inadéquation, naissent de nombreuses peurs et incertitudes. D’autres craignent de ne pas réussir à trouver une sécurité affective et de rester seuls. Chez beaucoup, face à la précarité du travail, surgit la peur de ne pas arriver à trouver un épanouissement satisfaisant sur le plan professionnel, de ne pas voir se réaliser leurs propres rêves. Ce sont des peurs qui hantent aujourd’hui beaucoup de jeunes, aussi bien croyants que non croyants. Et également ceux qui ont accueilli le don de la foi et qui cherchent avec soin leur propre vocation ne sont pas épargnés par des peurs. Certains pensent : peut-être Dieu me demande-t-il ou me demandera-t-il trop : peut-être en parcourant le chemin qu’il

Lire la suite de l'article

Attende, Domine

R. Attende, Domine, et miserere, quia peccavimus tibi.

R. Écoutez-nous, Seigneur, et ayez pitié de nous, car nous avons péché contre Vous.

1. Ad te Rex summe, omnium redemptor,
oculos nostros sublevamus flentes ;
exaudi, Christe, supplicantum preces.

1. Vers Vous, souverain Roi, Rédempteur de tous les hommes,
nous élevons nos yeux pleins de larmes.
Écoutez, o Christ, nos prières suppliantes !
 

2. Dextera Patris, lapis angularis,
via salutis, ianua caelestis,
ablue nostri maculas delicti.

2. Droite du Père, pierre angulaire,
voie du salut, porte du ciel,
Lavez les souillures de notre péché.
 

3. Rogamus, Deus, tuam maiestatem ; 
auribus sacris gemitus exaudi ;
crimina nostra placidus indulge.

3. Nous prions, ô Dieu, Votre Majesté ;
que Vos oreilles saintes entendent nos gémissements ;
Dans Votre bonté, pardonnez-nous de nos crimes.

4. Tibi fatemur crimina admissa ;
contrito corde pandimus occulta ;
tua Redemptor, pietas ignoscat.

4. Nous Vous avouons les fautes commises ;
d’un cœur contrit nous Vous dévoilons nos péchés ;
Ô Rédempteur, que Votre clémence pardonne.
 

5. Innocens captus, nec repugnans ductus,
testibus falsis pro impiis damnatus ;
quos redemisti, tu conserva, Christe.

5. Arrêté innocent et emmené sans résistance,
Vous avez été condamné pour les pécheurs par de faux témoins ; 
Ô Christ, conservez ceux que Vous avez rachetés.

Lire la suite de l'article

Récollection de Carême à Metz – samedi 3 mars

CaremeRécollection de Carême sur le thème "les fins dernières", prêchée par Mgr Christophe Kruijen au Grand séminaire de Metz, 5 Rue d'Asfeld, 57000 Metz, samedi 3 mars.

Renseignements et inscription : M. Arnaud Freulet – 06 03 17 77 21 – motupropriometz@gmail.com

Programme :

  • 10h00 : prière au Saint-Esprit
  • 10h05 : les fins dernières : première présentation
  • 11h30 : chapelet médité – mystères douloureux
  • 12h00 : déjeuner
  • 13h30 : cantique sur les fins dernières
  • 14h00 : les fins dernières : deuxième présentation
  • 15h30 : confessions individuelles
  • 16h15 : vêpres et Salut 

Lire la suite de l'article

La chasteté à l’école des saints

Voici extrait de la préface de Mgr Marc Aillet, d'un ouvrage écrit par Olivier Minvielle :

Minvielle«La chasteté à l’école des saints. Tout est dit, et quel programme! Qui nous concerne tous. L’heure de la famille a sonné et, pour savoir comment l’Eglise souhaite que ses membres vivent la chasteté, il suffit que soient dévoilées les pages de la vie de ceux qui nous ont précédés et qui ont aujourd’hui l’honneur des autels. Vivre de telle manière que nous soyons en parfaite communion avec Dieu…

La présentation de ce livre, facile d’accès, est un argument en sa faveur: il n’est pas nécessaire d’entrer dans un propos didactique pour apprendre à aimer; il suffit de découvrir page après page la simplicité des témoignages… S’appuyant sur l’Ecriture sainte et les textes du Magistère, l’auteur conduit le lecteur sur une voie d’approfondissement des raisons de la chasteté…

Je recommande donc bien volontiers la lecture, la méditation, oserais-je dire, de ce beau livre. Saints et saintes de Dieu, dont la chasteté a si bien révélé Jésus-Christ sur les routes du monde, priez pour nous.»

Lire la suite de l'article