Archives quotidiennes :

Viktor Orban : le danger vient de l’Ouest, de politiciens à Bruxelles, Berlin et Paris

Unknown-4Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a souhaité la constitution d’une grande alliance de pays contre l’immigration, dimanche à l’occasion du lancement par son parti, le Fidesz, de la campagne en vue des élections législatives du 8 avril. Il a estimé qu’une divergence fondamentale séparait les pays d’Europe centrale et l’ouest de l’Europe, devenu une « zone immigrée, un monde à la population mixte qui prend une direction différente de la nôtre ». 

Les pays de l’ouest de l’Europe cherchent à imposer leurs vues.

« Aussi absurde que cela puisse paraître, le danger que nous affrontons vient de l’Ouest, de politiciens à Bruxelles, Berlin et Paris ».

« Le V4 (les pays de Visegrad: Hongrie, Slovaquie, Pologne, République tchèque) est ferme, la Croatie se laisse convaincre, l’Autriche a pris une direction patriotique et en Bavière, la CSU (Union chrétienne-sociale) a créé une résistance« .

Lire la suite de l'article

Balance l’Unef

Unknown-3Libération a recueilli les témoignages de 16 femmes victimes déclarées de harcèlement, d’agressions sexuelles et de viols de la part de dirigeants de l’organisation étudiante entre 2007 et 2015.

Dans un autre article, les journalistes de Libération racontent leurs difficultés à faire publier cette enquête.

Cette enquête fait suite à celle du Monde et du Huffington publiée en novembre 2017.

Lire la suite de l'article

Isabelle Surply (Candidate au Comité Central du FN) demande des solutions alternatives à l’avortement

Lire la suite de l'article

Le Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) invite à donner son avis : profitez-en !

Capture d’écran 2018-02-19 à 19.04.03Vous pensez que l’enfant a besoin d’un père et d’une mère ? Vous pensez que les droits du plus vulnérable doivent être respectés ? Vous souhaitez défendre l’intérêt supérieur de l’enfant ? Vous êtes inquiets à l’idée que l’Etat institue et organise la conception volontaire d’enfants orphelins de père ?

Alors faites-vous entendre : profitez du questionnaire du CCNE pour donner votre avis !

Première étape : 

Inscrivez-vous ici 

Deuxième étape :

Les explications du Comité Consultatif National de Bioéthique sont ici

Troisième étape : 

Remplissez le questionnaire ici

Par ailleurs, La Manif Pour Tous a regroupé l'ensemble de l'agenda des débats ici. Vous pouvez aussi les trouver sur le site officiel, qui centralisera les enregistrements des conférences (toujours pas mis en ligne par les différents espaces éthiques).

Enfin, La Manif Pour Tous vous invite à signer la pétition demandant au Président de respecter nos engagements internationaux eu égard aux droits de l'enfants :

Pétition

Lire la suite de l'article

Soros : si vous n’avez pas aimé le père, vous n’aimerez pas le fils

ReX6PSdH_400x400Lorsque les démocrates parlent de «milliardaires républicains» maléfiques comme Sheldon Adelson ou les frères Koch, c'est toujours en termes apocalyptiques. Ils essaient d '«acheter» des élections et cachent leur influence avec de l'argent.

Mais les démocrates ne parlent jamais de leurs propres milliardaires et des énormes sommes d'argent versées aux causes démocratiques par Tom Steyer, Mark Cuban et J.B. Pritzker, candidat au poste de gouverneur de l'Illinois.

Et, bien sûr, George Soros. La portée de Soros est internationale. Il a un vaste réseau d'organisations internationales qui font la promotion de ses causes favorites. Et il est un contributeur fiable, parfois obscur, aux causes du Parti démocrate aux États-Unis.

Mais le fils de Soros, Alexander, est en train de devenir un acteur majeur de la politique démocratique. Selon la Commission électorale fédérale, Alexander a donné 650 000 $ aux campagnes démocratiques et à divers comités en 2017.

Lire la suite de l'article

Lancement de l’espace eglise-bioethique.fr

Capture d’écran 2018-02-19 à 18.34.49À l’occasion des États généraux de la bioéthique lancés le 18 janvier, la Conférence des évêques de France, ouvre un nouvel espace sur son site : eglise-bioethique.fr. La CEF publie des fiches rédigées par le groupe de travail « Église et bioéthique » pour expliquer les enjeux des sujets abordés lors des États généraux.

Le groupe de travail propose donc aujourd’hui 10 fiches apportant chacune des éclairages sur les enjeux éthiques et scientifiques posés par les différents thèmes de ces États généraux de la bioéthique. Sont en ligne :

D’autres fiches sont à venir.

Lire la suite de l'article

Elle a failli attendre

220px-Pantheon_3Simone Veil et son époux, Antoine Veil, seront inhumés au Panthéon dans la deuxième quinzaine de juin ou tout début juillet. La cérémonie devrait être diffusée en direct sur une chaîne de télévision. La date définitive sera fixée par Emmanuel Macron. Le cortège remontera la rue Soufflot et les cercueils seront déposés au centre du parvis du Panthéon. Le lendemain de la cérémonie, au matin, après avoir passé la nuit dans la nef du Panthéon, veillés par la Garde républicaine, ils seront inhumés dans le caveau dédié situé dans la crypte du Panthéon. La cérémonie présentera le parcours de Simone Veil, et notamment son combat en faveur du meurtre de l'enfant à naître.

Elle y rejoindra Voltaire, le raciste, Rousseau, qui avait abandonné ses enfants, ou encore l'idéologue antichrétien Jaurès. Charmante compagnie.

Lire la suite de l'article

Lourdes moquée : France Inter submergée

De Pro Europa Christiana :

"France Inter, 12 février 2018 : le pèlerinage de Lourdes est tourné en dérision de façon ignoble par l’humoriste Daniel Morin qui, entre autres sottises, propose aux malades de passer la nuit, contre 1 000 euros, avec la 70ème miraculée, sœur Bernadette Moriau, dans l’espoir d’un miracle similaire à celui dont la religieuse a été gratifiée.

Les pèlerins de Lourdes, qui se rendent à la grotte de Massabielle par millions chaque année, ont été mis en cause par l’humoriste comme des naïfs, victimes d’une grossière escroquerie.

Face à ces injures, proférées le lendemain de la fête de Notre-Dame de Lourdes, la Fédération Pro-Europa Christiana a lancé une campagne de pétitions exigeant que France Inter présente des excuses publiques aux catholiques de France qui financent, comme tous les contribuables, cette radio du service public.

Le samedi 17 février, 25 000 signatures étaient déjà recueillies et envoyées par courrier recommandé au ministre de la Culture et au président de Radio France. L’écho rencontré par la campagne de la Fédération Pro-Europa Christiana suffit à prouver l’attachement des Français au sanctuaire de Lourdes et leur exaspération face aux affronts que les catholiques essuient régulièrement de la part des médias. France Inter doit entendre le message qui lui est adressé sous peine de voir cette campagne, qui en est à ses débuts, s’amplifier au fil des semaines. Trop c’est trop !"

Commentaires (1)

France-inter, radio du service public et pourtant outrancièrement politisée à gauche et à l'extrême-gauche, ne fait

Lire la suite de l'article

Révision de la loi de bioéthique : les doutes s’expriment

A l’occasion d’une première journée de débat à Rennes dans le cadre de la révision de la loi de bioéthique, beaucoup de « doutes » se sont exprimés quant à l’élargissement des conditions d’accès à la PMA :

  • « Ce qu’on nous propose de traiter, c’est le mal-être lié à un besoin d’enfant, mais on peut mettre ce mal être en parallèle avec celui des chômeurs, des agriculteurs, et leurs nombreux suicides (…) Au niveau d’une société, il faut choisir ses priorités. »
  • « Derrière les enjeux médicaux, il y a des enjeux financiers énormes dont les plus faibles dans le monde subissent le prix. »
  • « 10% des donneurs [de gamètes] ont ensuite des difficultés psychologiques (…) ça posera aussi des problèmes aux propres enfants biologiques de celui qui a donné son sperme. »
  • « Pour pallier à la souffrance que constitue le fait de ne pas avoir d’enfants, il ne faut pas risquer de créer d’autres souffrances chez les enfants à naitre par PMA ou GPA. »
  • « Le train [des progrès] va de plus en plus vite. Qui veut-on servir ? »

Ces remarques, dont les auteurs sont pour la plupart restés anonymes, devraient remonter au Comité Consultatif National d’Ethique qui en fera un rapport « censé éclairer les parlementaires ». Mais là aussi, les participants se sont révélés sceptiques, certains demandant plutôt un « référendum ».

Source : Gènéthique

Lire la suite de l'article

Le sort de l’embryon humain… entre la poire et le fromage

Jean-Marie Le Méné s'étonne d'un dîner à l'Elysée sur les thèmes de bioéthique :

"Un premier dîner sur la bioéthique s’est tenu à l’invitation du Président de la République. Rien de tel qu’un bon repas pour reprendre goût à la vie. C’est le contraire qui s’est passé à l’Elysée. Il s’agissait d’évoquer une possible légalisation de la mort par euthanasie avec les professionnels Agnès Buzyn, Jean-Louis Touraine, Jean-Luc Romero, favorables à ce « progrès », avec Jean Léonetti auteur des deux lois sur la fin de vie, avec la sœur de Lionel Jospin qui a raconté comment sa mère avait choisi de « mourir dans la dignité », avec la ministre belge de la santé, Christiane Vienne, fière d’avoir réussi à dépénaliser l’acte dans son pays, et avec les inévitables seconds rôles confits dans la bienveillance et persuadés qu’en agitant les droits du patient on pouvait régler la question. Ce dîner était-il nécessaire ?

L’hôpital mué en nécropole

L’euthanasie n’est pas un point qui devrait relever des lois de bioéthique, au sens où ces lois ont été votées jusqu’à présent. Le fait d’abréger volontairement la vie des patients n’est l’expression d’aucun conflit entre les avancées de la biotechologie et la morale. La médecine réanime de mieux en mieux, tout le monde s’en félicite. Elle n’est pas tenue à l’acharnement thérapeutique, tout le monde en est d’accord. Mais elle ne doit jamais délibérément précipiter la mort, c’est un principe hippocratique (400 av JC). Mettre sur le dos de la médecine ce

Lire la suite de l'article