Archives quotidiennes :

3ème semaine de la Neuvaine au Saint Enfant Jésus pour la promotion d’une filiation vraiment humaine en France

Sans titreThème de méditation de la 3ème semaine : La Naissance de Jésus

Pour aider à méditer sur le thème de cette 3ème semaine

La Naissance de Jésus ! Noël !

Comment évoquer Noël autrement qu’en se taisant pour adorer dans le silence ? C’est le plus grand de tous les mystères, Dieu se fait homme pour que l'homme soit divinisé ! Cette proximité de Dieu qui se fait l'un de nous est inouïe et n'existe nulle part ailleurs dans aucune autre religion. Mais à nous, qui baignons dans la culture chrétienne, cela pourrait nous paraître presque tout naturel que ce mystère pourtant ineffable de l'abaissement de Dieu jusqu'à se faire petit Enfant dans une crèche… Or, en fait, ce mystère de l'Incarnation de Dieu le Fils éternel a tellement surpris voire heurté la pensée humaine qu'il est de tout temps apparu à bien des hommes comme une inconvenance inadmissible ! Et cela y compris dans l’Église où la réflexion sur l'Incarnation a entraîné des débats passionnés durant les cinq premiers siècles et aussi bien des hérésies qui toutes d'une manière ou d'une autre n'admettaient par l'Incarnation, comme le docétisme, par exemple, pour lequel l'humanité de Jésus n'était qu'apparence, le Fils éternel n'ayant pas pu prendre une humanité véritable mais seulement apparente… selon les docètes.

Ainsi tout au long de l'histoire on retrouve, en maints courants de pensée, ce refus du mystère insondable de l'Incarnation, ce refus du mystère de Noël. Ainsi en fut-il notamment de la suspicion

Lire la suite de l'article

Philippe de Villiers : “Quand la politique est morte, il reste la métapolitique”

Forcé de rester en Vendée en raison de la neige, Philippe de Villiers n’a pu se rendre au 5e anniversaire de Boulevard Voltaire. Mais il a transmis un message :

"Je me faisais une joie d’être parmi vous ce soir mais malheureusement les conditions météorologiques ne m’ont pas permis de venir à Paris. Je voudrais simplement, à travers ces quelques mots, souhaiter d’abord à Boulevard Voltaire un bon anniversaire : cinq ans, ce n’est plus l’âge des balbutiements, ce n’est pas encore l’âge de raison, mais la croissance est belle à voir. Vous êtes, pour beaucoup de Français, une sorte de « kit » de survie, un ballon d’oxygène, c’est-à-dire un espace où l’on peut respirer librement. Il est d’autant plus nécessaire et vital, aujourd’hui, que la liberté d’expression est chaque jour un peu plus garrottée.

Hélas, les Français ne voient pas ce qui est en train de se passer : nous changeons, en même temps, de régime et de peuplement. Changer de régime signifie que nos pouvoirs sont partis ailleurs, la politique n’est plus qu’un simulacre compassionnel. Changer de peuplement : la préférence pour le migrant plutôt que pour l’enraciné fait basculer la société dans une vision multiculturelle qui sera, demain, multidéculturée et multiconflictuelle.

La France part en lambeaux, livrée aux deux mondialismes – hédoniste et islamiste – qui se nourrissent l’un l’autre.

Nous commémorons cette année – c’est une coïncidence symbolique – le 100e anniversaire de la naissance de Soljenitsyne et le 50e anniversaire de Mai 68. Ces deux commémorations symbolisent le face-à-face qui

Lire la suite de l'article

L’islam est remis en question à l’intérieur de ses terres

Mohammed Christophe Bilek, ancien musulman converti au christianisme en 1970, fondateur de l’association Notre-Dame de Kabylie consacrée à l’évangélisation des musulmans et à leur accueil dans l’Eglise catholique, fondateur du Forum Yeshua el Messiah (Jésus le Messie), répond à Olivier Bault sur Reinformation.Tv. Extraits :

Unknown-18"La loi musulmane est le gros problème pour ceux qui veulent se débarrasser de l’islam, car il y a justement un grand mouvement de remise en question de l’islam. Mais il faut faire ici la distinction entre les pays de tradition chrétienne et les pays musulmans où l’islam domine. C’est là où l’islam domine qu’il y a une remise en question de l’islam. Le fait le plus incroyable qui s’est passé l’année dernière, c’est la suppression en Tunisie de la loi qui interdisait aux musulmanes de se marier à un non-musulman. Il y a même eu une réaction de l’université [égyptienne] d’Al-Azhar et aussi de l’université Zitouna en Tunisie. C’est la preuve que les choses sont en train de bouger, mais dans les pays musulmans. On a encore, dans une moindre mesure, ce qui vient de se passer en Arabie saoudite : l’autorisation donnée aux femmes de conduire et surtout, semble-t-il, la détermination du prince héritier à mettre de l’ordre dans les hadiths afin de moderniser la loi musulmane. La première chose à laquelle il va certainement s’atteler, c’est la loi sur l’apostasie, qui fait que celui qui quitte l’islam est d’office condamné à mort s’il ne se rétracte pas dans les trois jours. Il

Lire la suite de l'article

Accueillir les femmes en détresse

IndexTerre de missions reçoit, ce dimanche 11 février, Daniel Hamiche, rédacteur en chef de l'Observatoire de la christianophobie. Il revient sur les nombreuses polémiques qui ont éclaté un peu partout, ces derniers mois, du fait de la présence de croix – qui restent, plus que jamais, le signe de contradiction annoncé par le Christ. De l'affaire de Ploërmel aux yaourts "à la grecque" montrant des églises sans croix, en passant par le cimetière de Prinçay, le journaliste montre à quel point la loi de 1905 est absurde. Mais il termine sur une note d'espoir: Nestlé a rétabli la croix sur l'église de Santorin qui illustre ses yaourts. Comme quoi, quand on ne lâche rien, on peut gagner!

Lui succède sur le plateau l'abbé Paul Aulagnier, de l'Institut du Bon Pasteur, qui évoque pour nous ses souvenirs de Mgr Lefebvre et des débuts de la Fraternité Saint Pie X, dont il fut l'un des premiers prêtres ordonnés et le premier supérieur pour la France.

Enfin, Cécile Edel, présidente de Choisir la Vie, vient présenter une action trop méconnue du mouvement pro-vie: l'écoute téléphonique, l'accueil et l'assistance aux femmes enceintes en difficulté. Elle insiste notamment sur le fait que l'immense majorité des femmes qui l'appellent souhaitent garder leur enfant, mais sont trop souvent contraintes à avorter par leur entourage. Si nous consacrions autant d'efforts à les aider à faire le choix de la vie qu'à propager la culture de mort, que de vies innocentes pourraient être sauvées!

Lire la suite de l'article

Les miracles de Lourdes face à la science

Samedi 3 février, le colloque "Miracles et sciences" aux Bernardins était passionnant ! Le Dr. Patrick Theillier revient sur sa riche carrière de responsable du bureau médical de Lourdes qui a constaté des miracles éloquents qui ne peuvent que laisser les scientistes perplexes.

Lire la suite de l'article

Défendez l’école libre

Capture d’écran 2018-02-09 à 19.15.39La FPEEI (Fédération de Parents d'élèves des écoles indépendantes recherche de toute urgence des porte-paroles pour représenter la FPEEI sur la plan départemental et régional !

Depuis 2016, la FPEEI se bat pour défendre les droits des enfants scolarisés actuellement dans une école indépendante à jouir des mêmes droits que les élèves du public et sous contrat et pour obtenir le financement intégral du libre choix dans l'école pour tous les parents.

Pour aider les parents d'élèves du Hors-Contrat, la Fpeei recherche un parent d'élève qui représente les parents d'élèves scolarisés dans les écoles hors-contrat de son département. A cette heure, certains départements ont leur porte-parole. Qu'ils en soient vivement remerciés ! Mais nous avons encore besoin de vous dans les départements suivants :

1, 2, 3, 7, 9, 11, 13, 14, 17, 24, 25, 26, 28, 29, 31, 32, 34, 36, 37, 38, 40, 43, 44, 53, 54, 55, 56, 57, 61, 63, 64, 65, 67, 68, 70, 71, 72, 73, 77, 78, 79, 80, 81, 82, 85, 86, 87, 90, 94, 95, 97

Votre mission sera de porter localement notre plaidoyer au travers de trois actions

  • vous faire connaître comme porte-parole par les écoles hors-contrat de votre département et remonter ensuite à la FPEEI les besoins exprimés par les parents d'élèves et directeurs d'établissement.
  • promouvoir l'adhésion à la FPEEI.
  • faciliter la connaissance et le soutien des écoles indépendantes par les institutions publiques et privées, au travers de petites actions ciblées.

Si vous parents d'élèves souhaitez être soutenus par

Lire la suite de l'article

Corse : la bain de foule de… 15 personnes et de dizaines de journalistes

Encore une intox (vivement la loi sur les fake news !) d'Emmanuel Macron :

Lire la suite de l'article