Archives quotidiennes :

Marche pour la Vie : des familles prises en embuscade et agressées à Rennes

Le Président et l'ensemble du Conseil d'Administration publie ce communiqué de l'AFC du Pays de Vannes en réaction à l'incident survenu ce dimanche 21 janvier au matin à Rennes. Une embuscade a été tendue contre le car affrété par les AFC de Vannes et de Rennes pour empêcher les adhérents de se rendre à la Marche Pour La Vie. L'AFC du pays de Vannes se réserve le droit de porter plainte contre ces manifestants. 

Capture d’écran 2018-01-21 à 21.14.01"En ce dimanche 21 janvier les AFC du Pays de Vannes et de Rennes ont affrété un car pour emmener près de 60 personnes à la Marche pour la Vie à Paris, depuis Vannes, Ploërmel et Rennes. Le car s’est trouvé pris dans une embuscade pendant 3 heures à l’entrée de Rennes, où il devait embarquer de nouvelles personnes de l'AFC de Rennes, par une contre manifestation visant à empêcher nos adhérents de se rendre à une manifestation pacifique.

Le fait d’entraver la libre circulation des personnes et d’empêcher de manifester est contraire à toutes les lois de la République Française. De plus, ces personnes ont agi avec le visage masqué à renfort de fumigènes et de tambourins ce qui montre le courage de ces manifestants.

Dans cet incident, un fumigène tombé dans le car a sérieusement endommagé un siège et brulé des vêtements. Les personnes ont été très choquées par le déferlement de violence.

« La Marche pour la Vie est un moment de joie où nous réaffirmons le respect inconditionnel de tout

Lire la suite de l'article

Bruno Gollnisch : “Tout est fait pour détourner les femmes de la transmission de la vie”

Lire la suite de l'article

Marche pour la vie en direct ! (actualisez la page)

13h50 : Émile Duport, vive président de La Marche pour la vie présente les nouveaux visuels.

20180121_134839

20180121_134850

 

13h30 : A Porte Dauphine, les bénévoles sont à pied d'oeuvre depuis ce matin pour préparer cette nouvelle marche pour la vie, après avoir entendu la messe tôt à la chapelle du Val de Grâce. 

1516538246012-788173427

L'abbé Hubert Lelièvre, délégué épiscopal à la famille du diocèse d'Avignon, représente Mgr Cattenoz.

20180121_133449

Si le soleil est bien absent, la température est douce et la pluie se fait discrète.  A la sono résonne un air des Cranberries…

1516538372194-253397743

En conférence de presse Me Triomphe exprime ses réserves sur la loi Leonetti.

20180121_134201

Le député polonais Marek Jurek présente le projet de loi polonais en faveur de la vie, soutenu par un consensus polonais :

20180121_134419

Lire la suite de l'article

Retraite de St Ignace avec l’Oeuvre des Retraites de la Fraternité St Pierre

Cp_04L'Oeuvre des Retraites de la Fraternité St Pierre organise une retraite de St Ignace pour hommes à l'abbaye de Randol, du lundi 12 au samedi 17 février.

Renseignements et inscriptions sur le site  www.oeuvredesretraites.fr.

Du 26 février au 3 mars, l'Oeuvre des Retraites organise également une retraite de St Ignace pour femmes à La Pommeraye, dans la région d'Angers.

Renseignements et inscriptions sur le site  www.oeuvredesretraites.fr.

Lire la suite de l'article

Mgr James soutient la Marche pour la vie

Message de Mgr Jean-Paul James, évêque de Nantes, à ses diocésains participant à la Marche pour la vie :

Unknown-8"L’Église ne doit avoir de cesse d’être l’avocate de la vie, et ne doit pas renoncer à annoncer que la vie humaine doit être protégée sans condition, depuis le moment de la conception jusqu’à la mort naturelle» ( Pape François ).

Chers amis, membres des Associations Familiales Catholiques, pour que l'Eglise soit « avocate de la vie », vous avez choisi de participer à « la marche pour la vie 2018 ». Je confie au Seigneur votre démarche. Vous savez que le diocèse de Nantes porte le souci du respect de la vie humaine et de sa dignité. Il le fait par des propositions de modules de formation dans ces domaines, par des invitations à la prière ( veillée pour la vie ) et par le soutien de projets liés à la promotion de la vie.

Je souhaite une bonne année 2018 à chacune de vos familles."

                                                                                     

Lire la suite de l'article

Bénédiction de la statue placée sous le vocable de « Marie qui guérit les couples »

1 Marie qui guérit les couples  pierre polychrome  120 cm  2018Samedi 3 février, à 11h15 en l’église paroissiale de Solesmes (Sarthe), le nonce apostolique en France, Son Excellence Mgr Luigi Ventura, bénira à l’issue de la messe la nouvelle statue placée sous le vocable de « Marie qui guérit les couples », en présence du TRP Abbé de Solesmes, Dom Philippe Dupont, et avec la bénédiction de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris.

Un vin d'honneur suivra la cérémonie. Placée sur un piédestal, « Marie qui guérit les couples » accueille sous son manteau ceux qu’un amour vrai a uni et qui cherchent un nouveau souffle. Un sentiment de paix et de consolation émane de cette œuvre sculptée par Gauthier Courtin.

Des milliers de couples ont fait la neuvaine à « Marie qui refait les couples »… De très nombreux témoignages ont fait connaître les grâces reçues…

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 21 janvier…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 21 janvier: saints du jour français ou en France.
    • BBx Jean Baptiste du Cormier et 13 compagnons, prêtres et martyrs à Laval († 1794)

Jean-Baptiste Curpin du Cormier et treize compagnons, le 21 janvier 1794, juste un an après Louis XVI, furent guillotinés à Laval puis jetés dans une fosse commune à "La Croix Bataille".

En Octobre 1792, quatorze prêtres lavallois réfractaires (qui refusaient de prêter serment à la Constitution civile du clergé) sont emprisonnés au couvent de Patience où ils ne bénéficient que de deux heures de visite par mois. Ne sont admis à les voir que les frères et sœurs obligatoirement assistés par le concierge du lieu.

Le 13 décembre 1793, la guillotine est installée à Laval, place du Blé (actuelle place de la Trémoille) près du Tribunal révolutionnaire.

À partir du 9 janvier 1794, tous les cultes sont interdits en France. L'église de la Trinité de Laval est transformée en "étable et magasin de fourrage" pour l'armée, puis, plus tard, en Temple de la Raison.

Le 21 janvier 1794, à 8h30, les quatorze prêtres franchissent le seuil du tribunal où ils vont être jugés par la Commission révolutionnaire. Dix marchent péniblement et quatre sont dans une charrette ; cinq d'entre eux ont plus de 70 ans.

Entre le 5 janvier et le 2 novembre 1794, en 150 audiences, cette Commission prononcera 328

Lire la suite de l'article