Archives quotidiennes :

Pourquoi chercher à confier à l’école de nouvelles missions alors qu’il y a le scoutisme ?

Dans Valeurs Actuelles, Sophie de Menthon fait l'éloge du scoutisme, alors que Baden Powell est décédé un 8 janvier (1941) :

Images-4"Il est extrêmement téméraire de faire l'éloge du scoutisme, dont le mot à lui seul évoque la droite ringarde étroite d'esprit et les cathos intégristes qui ne se lavent pas. La bourgeoisie réactionnaire, le tout avec un soupçon FN et tout cela parce que dans les camps de louveteaux et de scouts, il y a le lever du drapeau le matin, et pire : l'uniforme !

Lorsque vous dépassez cette réaction primaire, les mêmes qui ricanaient finissent par reconnaître que le louveteau ou la guide qu'ils étaient (ils avouent) a contribué non seulement à créer leurs meilleurs souvenirs de jeunesse mais aussi à les structurer moralement (scout toujours !).

Au préalable, il faut quand même rappeler pour tous ceux qui ne le savent pas, qu'il y a des scouts juifs, des scouts non confessionnels, des scouts musulmans… et que "dans les quartiers" étonnamment le développement du scoutisme connait un réel succès.

Au moment où la nostalgie du service militaire risque de rester une nostalgie, et alors que l'on cherche à tout prix à trouver une sorte de "parcours citoyen" pour inculquer aux enfants et aux ados des valeurs républicaines ou des valeurs tout court, le concept du "parcours scout" finalement correspond tout à fait à ce qu'il faudrait.

L'uniforme qui gomme les différences, le mélange social, l'aspect éminemment ludique et pédagogique des jeux, la responsabilisation des chefs à

Lire la suite de l'article

Mgr Negri : « L’accueil massif de migrants mènerait à l’écrasement et à l’élimination de notre société »

933897L’évêque émérite de Ferrare, Mgr Luigi Negri, déclare dans Il Giornale :

« Au cours des dernières années l’Eglise, nonobstant les extraordinaires pontificats de Saint Jean-Paul II et de Benoît XVI, a emprunté une pente qui l’amène à capituler face aux forces rampantes de l’anti-christianisme »

Sur la foi en Allah, il réaffirme que l’islam a « plus une vocation politique que religieuse ».

« L’Islam est plus qu’une foi c’est une loi, une statut, résumé par le terme charia ». 

Pour l’évêque 

« un autre aspect inquiétant est sa tendance à abattre les valeurs de la civilisation occidentale, la première desquelles étant la distinction imperméable entre le politique et le religieux […] ».

«L’intégration doit être raisonnable et on ne peut pas ouvrir les portes comme si c’était la fête, sans mettre en évidence les coûts économiques, humains et culturels de l’immigration, parce que cela serait faire preuve d’un aveuglement idéologique. Je suis catholique et même si je suis pour l’accueil de réfugiés, cet accueil ne peut se faire sans mesure parce qu’autrement il mènerait à l’écrasement et l’élimination de notre société […] ».

Lire la suite de l'article

Le nouveau porte-parole de LREM n’aura pas tenu une semaine

Les insanités de Rayan Nezzar, professeur d'économie à Dauphine, auront eu raison de sa nomination :

Lire la suite de l'article

Rob Dreher sur TV Libertés : Le pari bénédictin

Le journaliste américain Rod Dreher vient parler de son ouvrage :”Le pari bénédictin : comment être chrétien dans un monde qui ne l’est plus”. A travers cet ouvrage, ce penseur influent du milieu conservateur américain revient sur la crise politique qui touche les sociétés occidentales et plus particulièrement son pays les Etats-Unis. Assez sceptique quant à l’avènement de Donald Trump, il propose un renouveau de l’occident chrétien en s’inspirant du monachisme qui permis de faire face à l’effondrement de Rome. Un entretien avec un doublage assuré par Hervé Grandchamp.

Lire la suite de l'article

Pour près de 50% des Français, le Grand remplacement est une réalité

C'est ce qui ressort du sondage de l'Ifop intitulé "Enquête sur le complotisme", sondage réalisé à la demande de la fondation Jean Jaurès (proche du Parti socialiste) et de Conspiracy Watch Ainsi sur l'immigration, quatre affirmations sont proposées. Parmi, ces 4 affirmations, le Grand remplacement est proposé, sans le citer, comme projet délibéré et non comme fait démographique…

72% pensent que l'immigration est "un processus inquiétant, qui cause des problèmes de coexistence entre des cultures très différente set menace à terme notre mode de vie

47% réfutent le fait que "les pays européens ont le devoir d’accueillir les personnes poussées à l’exil par la guerre et la misère, et c’est aussi leur intérêt économique à long terme. On constatera au passage le belle fake-news des "migrants" fuyant des pays en guerre comme les Albanais, les Ivoiriens ou les Algériens (voir ici)

48% pensent que l'immigration est "un projet politique de remplacement d’une civilisation par une autre organisé délibérément par nos élites politiques,intellectuelles et médiatiques et auquel il convient de mettre fin en renvoyant ces populations d’où elles viennent. Notons que le termes de "Grand remplacement" n'est pas utilisé dans la question…

54% refusent de voir l'immigration comme "un phénomène inévitable compte tenu du vieillissement de la population européenne et des conditions de vie de ces populations dans leurs pays d’origine

Notons qu'il existe une différence entre le Grand remplacement vu comme un fait démographique consistant à un changement de population en Europe occidentale, fait

Lire la suite de l'article

L’union des droites en Italie

B_1_q_0_p_0Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Les chefs de Forza Italia (Silvio Berlusconi), la Ligue du Nord (Mateo Salvini) et Frères d’Italie (Giorgia Meloni) – à savoir la droite, les populistes et l’extrême droite, selon les étiquettes de la pensée unique – se sont rencontrés hier et se sont mis d’accord sur un programme commun en vue des élections du 4 mars prochain."

En France, c'est pour quand ?

Lire la suite de l'article

Le pape François défend le droit à la vie et la famille

Aujourd'hui, le pape François a prononcé devant les ambassadeurs accrédités près le Saint-Siège, son traditionnel discours de vœux au Corps diplomatique. extraits :

"(…) Il est regrettable de relever comment de nombreux droits fondamentaux sont aujourd’hui encore violés. Le premier d’entre tous ces droits est celui à la vie, à la liberté et à l’inviolabilité de chaque personne humaine. Ce ne sont pas seulement la guerre ou la violence qui les compromettent. En notre temps, il y a des formes plus subtiles : je pense d’abord aux enfants innocents, rejetés avant même de naître ; non voulus parfois uniquement parce qu’ils sont malades ou malformés, ou à cause de l’égoïsme des adultes.

Je pense aux personnes âgées, elles aussi bien des fois rejetées, surtout si elles sont malades, car considérées comme un poids. Je pense aux femmes, qui souvent subissent des violences et des abus y compris au sein de leurs propres familles. Je pense, ensuite, à ceux qui sont victimes de la traite des personnes qui viole la prohibition de toute forme d’esclavage. Que de personnes, surtout fuyant la pauvreté et la guerre, sont objet de ce commerce illicite perpétré par des sujets sans scrupule ? (…)

Je voudrais précisément dédier à la famille une pensée spéciale. Le droit de former une famille, en tant qu’« élément naturel et fondamental de la société [qui] a le droit à la protection de la société et de l’État », est en effet reconnu par la Déclaration de 1948 elle-même. Malheureusement,

Lire la suite de l'article

Charles Aznavour veut trier les “migrants”…après avoir “voulu” en accueillir chez lui

Le politiquement correct est décidément sans pitié pour ceux qui osent exprimer un point de vue différent à propos des vagues migratoires illégales qui déferlent sur la France et l'Europe. Charles Aznavour vient d'en faire les frais pour avoir voulu "trier" les migrants, ce qui revient à l'application d'une immigration choisie en quelque sorte :

"Charles Azna­vour a tenu des propos qui ont choqué de nombreux inter­nautes, dimanche 7 janvier sur France 2. Invité dans l'émis­sion 20h30, le dimanche, présenté par Laurent Dela­housse, ils ont évoqué l'accueil des migrants en France. Et à la ques­tion du jour­na­liste : « Est-ce qu'aujourd'hui vous consi­dé­rez que la France est trop timide vis-à-vis des migrants, ou pas? » , l'inter­prète de La Bohème a fait une réponse qui a déclen­ché la polé­mique sur les réseaux sociaux. « D'abord, il faut savoir à qui on a affaire. Il y a peut-être des génies parmi ces gens, et en tout cas il y a des gens utiles, c'est vrai, a-t-il commencé. Et c'est vrai aussi qu'on ne peut pas avoir tout le monde chez soi, ce ne serait pas facile et ce ne serait pas normal. Mais on pour­rait faire un tri inté­res­sant, argu­mente-t-il. On pour­rait avoir des gens très inté­res­sants qui passent. »"

Que n'a-t-il pas dit ?

"Des propos qui ont provoqué le malaise, voire la colère, chez les téléspectateurs et internautes : « Des propos horribles concernant le "tri" à faire entre les migrants », « Aznavour exilé

Lire la suite de l'article

La mairie de Beaucaire propose à nouveau du porc à la cantine et supprime les repas de substitution

DPy1tRNWsAApn9QCette simple décision de bon sens est bien évidemment présentée par les médias encadrants comme une discrimination. Julien Sanchez, le maire FN de Beaucaire, explique sa décision dans les colonnes de Valeurs actuelles :

Pourquoi avez-vous décidé, au premier janvier, de supprimer les repas de substitution dans vos cantines ?

Comme toute municipalité, nous sommes soumis aux règles de la commande publique et nous sommes donc tenus de mettre en concurrence les entreprises quand un type de dépense représente plus de 25.000 euros. Notre marché des denrées alimentaires arrivait à échéance et il fallait donc le relancer pour quatre ans, ce qui nous a amenés à nous poser un certain nombre de questions sur la consommation dans les cantines et sur le marché des fournisseurs. S’est forcément posée la question des repas de substitution. J’ai souhaité mettre fin à cette pratique parce que je précise qu’à Beaucaire, nous n’avions pas deux choix chaque jour, mais seulement les jours où du porc était servi. J’ai trouvé cela anormal pour une raison simple : c’est une intrusion du religieux dans l’enceinte des établissements scolaires.

On vous répondra que ces enfants ne mangent pas de porc, et qu’il faut bien qu’ils mangent pourtant…

Je vous le disais à l’instant, les impératifs religieux n’ont pas leur place dans un établissement scolaire. C’est une revendication purement communautariste : le porc n’est quand même pas connu pour être un aliment particulièrement allergène me semble-t-il. Les enfants qui, pour des raisons religieuses, n’en mangent pas peuvent

Lire la suite de l'article

Marche pour la vie : des cars au départ de plus de 40 villes

WQqn6AnCDe nouveaux cars s’organisent pour venir à Paris le 21 janvier !

Des cars partant de 29 autres villes sont également organisés :

NANTES, LA ROCHE SUR YON, VANNES, ANGERS, SAUMUR, CHOLET, CHALON SUR SAÔNE, POUILLY EN AUXOIS, LIMOGES, LA CROISIÈRE, CHÂTEAUROUX, MANTES LA JOLIE, BRIVE, ORLÉANS, PARAY LE MONIAL, BIARRITZ, BAYONNE, DAX, MONT-DE-MARSAN, BORDEAUX, LE MANS, FORBACH, METZ, BESANÇON, DÔLE, DIJON, ARRAS, BAPAUME, ROYE, RENNES, LYON.

A retrouver ici. 

Lire la suite de l'article

Des évêques s’associent à la Profession des vérités immuables sur le mariage sacramentel

A la suite de l'’archevêque d'Astana, plus haute autorité catholique du Kazakhstan, qui a publié un long texte dénonçant les interprétations d'Amoris Laetitia (publié ici sur le Salon beige), d'autres évêques s'associent à cette déclaration. A lire dans l'Homme nouveau :

"Après Janis Pujats, cardinal de Lettonie, Luigi Negri, archevêque émérite de Ferrare, et l’éminent archevêque Carlo Maria Viganò, secrétaire général et ancien nonce apostolique aux États-Unis, Andreas Laun, évêque auxiliaire de Salzbourg, récemment nommé évêque auxiliaire émérite, a lui aussi adhéré à la « Profession des vérités immuables sur le mariage sacramentel » émise par les évêques du Kazakhstan.

Andreas Laun n’est pas un inconnu. Cet ancien professeur de théologie morale à la Haute école de philosophie et de théologie de Heiligenkreuz près de Vienne a entretenu des liens étroits avec les pontificats de Jean-Paul II et de Benoît XVI. Considéré comme le « lion de Salzbourg », il est renommé bien au-delà des régions germanophones pour son engagement courageux en faveur de la doctrine catholique sur le mariage et la sexualité. Bien loin d’être un théoricien pur et dur, il s’est toujours profilé en pasteur dévoué sur un plan personnel. Sa douceur et sa compréhension envers les personnes en « situation irrégulière » donnent tort aux représentants des « sages » de la morale catholique qui le qualifient de pharisien rigide. La Commission pour le mariage et la famille de l’archidiocèse de Salzbourg, qu’il a constituée et dirigée, a toujours été un modèle à suivre en matière de mise en pratique de la doctrine catholique sur la

Lire la suite de l'article

Supplique aux soignants… à l’occasion de la prochaine révision de la loi de Bioéthique

Témoignage d'Odile, infirmière :

Professionnels_de_sante"Cette semaine, je suis allée faire, à son domicile, des injections post-opératoires à une jeune femme de 23 ans qui a subi une "intervention chirurgicale gynéco" ayant présenté des complications.

Sur le plan, physique, en apparence, tout va s'arranger. Mais je me suis demandée pourquoi elle était si triste et si renfermée lors de mes passages. Je me suis dit que, ne pas pouvoir pleinement profiter des fêtes en raison des suites opératoires y était certainement pour quelque chose. Et puis hier, lors de ma dernière visite, j'ai pris plus de temps avec elle pour discuter et l'ai interrogé "aussi délicatement" que possible sur la raison de sa tristesse. Elle s'est effondrée en larmes et m'a dit: "Si j'avais su !"; interloquée, je lui ai demandée, "si vous aviez su quoi?". Et là, elle m'a parlée de cet enfant qu'elle n'a pas gardé, dont elle s'est faite avorter avant Noël; geste qu 'elle « regrette tant aujourd'hui". Sans pouvoir rien dire, elle n'a cessé de sangloter pendant près de 20 min….C'est long 20 min…Tout mon paquet de kleenex y est passé…A la fin, elle m'a regardée et, comme une supplique, elle m'a dit, "si seulement on m'avait aidée!!!". 

Et là, j'ai eu honte; honte de faire partie d'une profession dont la seule mission est de servir par le soin et qui, depuis plus de 40 ans, se laisse engouffrer dans cette culture de mort dont elle se rend responsable. Honte de faire partie d'une profession qui se tait depuis

Lire la suite de l'article