Archives quotidiennes :

L’AGRIF engage une procédure de référé pour mettre fin à l’exposition d’apologie du criminel Che Guevara

De Bernard Antony, président de l'Agrif :

7a2a23eaee62cea4902a4d1d4ee715dc-5483e331a9bace540b3a2478fc014e25_l9467thumb550x400"Avec l’argent des contribuables parisiens, madame Hidalgo a organisé sans vergogne une exposition à la gloire de l’impitoyable massacreur communiste Che Guevara, campé par elle, dans un délire de révisionnisme négationniste, dans une posture de héros romantique.

Faut-il rappeler qu’Ernesto Guevara, dit le Che, fut à Cuba un impitoyable massacreur castriste, y compris de gens de son camp, honni même des autres leaders révolutionnaires pour sa cruauté? Fidel Castro en fit son ministre de la « justice » chargé non seulement des exterminations des réputés « contre-révolutionnaires » mais aussi des révolutionnaires refusant l’orientation de leur combat vers la soumission à l’Union soviétique. Che Guevara fut l’organisateur sadique de centaines d’exécutions, notamment au Palais des sports de La Havane et dans les prisons de Santa Clara et de la Cabana, qui était sa « Loubianka » à lui. Alors qu’il devenait un admirateur de Mao-Tse-Toung, le plus grand criminel de l’histoire, responsable de quelque soixante millions de massacrés, Fidel Castro préféra s’en débarrasser, pour ne pas déplaire aux soviétiques, en le conviant à aller appliquer en Afrique les méthodes maoïstes.

Guevara y subit un échec cruel alimentant chez lui, selon d’irréfutables témoignages, un dépit véritablement raciste contre les Africains. Il crut alors possible d’aller plutôt révolutionner l’Amérique du sud. Là s’acheva sa course d’idéologue mégalomane.

L’exposition prévue, pour des mois, organisée par la camarade-maire Anne Hidalgo, encore une fois scandaleusement négationniste de la réalité du sanguinaire personnage lénino-maoïste et raciste que fut Ernesto Guevara, est évidemment scandaleuse.

En

Lire la suite de l'article

Beaucoup de nos contemporains n’ont pas trouvé de place à l’hôtellerie de la mondialisation sauvage

De Loup Matin :

Images"La naissance de l’Enfant Jésus dans une étable demeure un éternel signe d’espérance pour l’humanité. Elle nous renvoie aussi à la situation de beaucoup de nos contemporains qui n’ont pas trouvé de place à l’hôtellerie de la mondialisation sauvage et qui vivent dans la précarité, en particulier en milieu rural. On évoque souvent les milliards déversés dans les banlieues mais, loin des grandes mégapoles, la pauvreté silencieuse et invisible des campagnes n’en demeure pas moins une réalité bien réelle.

Sacrifiés depuis longtemps sur l’autel du libre-échangisme le plus déloyal, les agriculteurs en sont les victimes les plus emblématiques. Tous les jours, dans la boue et le froid, 30 % d’entre eux survivent avec 350 € par mois, travaillant parfois dix heures par jour. Alors que, en trente ans, 100 milliards ont été déversés dans les banlieues françaises, le nombre d’exploitations agricoles a fondu de 1,4 million à 452.000 (-68 % en trente ans). En 2016, le nombre de défaillances économiques (liquidations, cessations) a augmenté de 4 % et, en 2017, de 6,7 %.

Les paysans en difficulté génèrent un appauvrissement de tout le monde rural. Les ouvriers, les jeunes néoruraux sans le sou, les petits commerçants qui ont fait faillite : pour tous ces gens-là, les fins de mois sont difficiles, le surendettement est une épée de Damoclès, l’alcool ou le sommeil une échappatoire. Cette pauvreté rurale trouve en partie son terreau dans la crise agricole, mais frappe aussi les familles des classes populaires – en France, la moitié des pauvres

Lire la suite de l'article

Venir à la Marche pour la vie en car ou en covoiturage

Nous étions 50 000 à la Marche Pour La Vie de 2017 ! Et en 2018, combien ? Nous avons besoin de VOTRE investissement pour être encore plus nombreux dans les rues de Paris le 21 janvier prochain !

Des cars sont organisés partant de :

Organisez un car au départ de votre ville pour venir marcher pour la vie à Paris le 21 janvier :

Cliquez ici :

VENIR-EN-CAR-1024x612

Ou rejoignez la carte sur la plateforme CovEvent, proposez une place ou découvrez les covoiturages qui partent de chez vous.

Capture d’écran 2018-01-04 à 18.06.44

Lire la suite de l'article

Pas de trêve de Noël pour les profanations de cimetières

Deux lignes dans un seul journal : 

"Un homme a été interpellé, mercredi, à Saint-Amand-les-Eaux (Nord). Il est soupçonné d’avoir dégradé 45 tombes dans le cimetière de la commune à coups de marteau. Ce jeune homme a été interpellé en flagrant délit avant d’être placé en garde à vue au commissariat. On ne connait pas encore ses motivations".

Lire la suite de l'article

Quelle sera la ligne du FN sur l’Union européenne ?

De Bruno Larebière dans l'Incorrect de janvier 2018 :

Couverture"[D]ans la perspective des prochaines élections, les européennes de 2019, le FN n’est pas plus crédible que LR. Même moins. « Quand on arrive sur un plateau télé, on sait qu’on va passer un sale quart d’heure dès qu’on va aborder la question européenne », nous confie un cadre du parti, qui attend que sorte au moins du congrès de mars prochain une ligne claire sur la construction européenne. « Pour le moment, on est dans l’entre-deux : tout le monde voit bien qu’on a changé de position du tout au tout, mais on doit continuer à faire croire qu’on est dans la continuité ; c’est intenable. »

La « feuille de route » fournie aux « ambassadeurs » chargés de porter la bonne parole de la « refondation » du FN dans ses fédérations, et de faire remonter les doléances, n’a pas aidé à y voir plus clair. Si elle concède qu’« une réflexion sur l’Europe a été ouverte », elle précise que ce n’est « pas pour remettre en cause notre opposition totale à l’Union européenne (comme cela a pu être dit faussement) », mais pour promouvoir une « Union des nations européennes qui s’opposera, projet contre projet, à l’Union européenne : UNE contre UE ». Que celui qui a compris quelque chose lève le doigt. « Comme quoi l’Une en est bien au stade de l’article indéfini et pas à celui du numéral cardinal », ricane, amer,

Lire la suite de l'article

Assassinat du père Hamel : la préfecture de police de Paris savait une semaine avant

Unknown-2Selon Mediapart :

"La direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) de Paris a eu connaissance des messages d’un des tueurs du père Hamel une semaine avant l’assassinat du religieux. Le terroriste y évoquait une attaque dans une église, mentionnait Saint-Étienne-du-Rouvray… Une fois le prêtre assassiné, la DRPP a alors postdaté deux documents afin de masquer sa passivité. Révélations sur les pratiques du service de renseignement parisien."

Lire la suite de l'article

Ohio : la loi interdit les avortements des fœtus porteurs de trisomie 21

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

Unknown"Le Gouverneur de L’Ohio, John Kasich, a signé le 22 décembre la loi qui interdit les avortements des fœtus porteurs de trisomie 21. Les médecins qui pratiqueraient de tels avortements encourent 18 mois de prison, une amende de 5000 $ , et la perte de leur licence médicale. La loi va évidemment être attaquée en justice par les défenseurs des « droits reproductifs » et des « soins d’avortement » (abortion care…).

Une loi similaire votée dans l’Indiana en 2016 a été bloquée par un juge fédéral.

Toutefois, celle du Dakota du Nord, entrée en vigueur en 2013 n’a pas été contestée. Dans l’unique avortoir de l’Etat on dit ne pas avoir vu de cas."

Lire la suite de l'article

Toutes les lois de bioéthique ont été des lois de transgression du respect de la vie

Jean-Marie le Méné évoque pour Gènéthique le sondage de la Croix :

Jean-marie-le-mene_article_large"Commencer un débat de bioéthique avec un sondage est pour le moins regrettable. Je ne crois pas qu’on fasse de vraie politique à coups de sondages, sauf peut-être pour des questions matérielles, savoir s’il faut construire un rond-point dans le village… Mais pas pour demander à la population si elle souhaite qu’on autorise la fabrication, moyennant finances, de bébés sans père. Ni pour demander à l’opinion publique si elle envisage qu’on supprime les vieux, les handicapés et les malades. Ces questions sont trop graves pour faire l’objet d’opinions. Les personnages politiques qui ont une certaine épaisseur se moquent des sondages. Robert Badinter a fait abolir la peine de mort indépendamment des sondages.

Pensez-vous que, sur ces questions, les enjeux soient bien posés et que les Français aient les informations suffisantes pour prendre une position argumentée ? Si non, quel est le risque de publier ces résultats ?

Le problème est que nous ne faisons plus de politique mais de la gestion. Les grands principes et le bien commun ne sont plus des priorités. Il faut être pragmatique et trouver une solution, la moins mauvaise possible. C’est « L’empire du moindre mal » décrit par le philosophe Jean-Claude Michéa dans son essai sur la philosophie libérale. Peu importe la vérité, le droit arrangera les choses. L’essentiel est de ne pas faire de vagues, de rester bienveillant et ouvert à la liberté de l’autre.

Dans ces conditions, il est utile de nourrir un

Lire la suite de l'article

« SOS Villages d’enfants » convertit de force les enfants à l’islam

De l'agence Fides :

B_1_q_0_p_0"Une trentaine d’enfants chrétiens (orthodoxes) ont déjà été convertis de force à l’islam et le même danger pèse sur quelques 120 enfants, adolescents et jeunes chrétiens qui se trouvent dans 12 maisons d’accueil pour orphelins de Gode, dans la région somalienne de l’Ethiopie, grâce au projet et à l’ONG SOS Villages d’enfants international. La nouvelle a été transmise à Fides par une source locale qui demande à conserver l’anonymat et confirme l’alerte lancée par les deux prêtres orthodoxes oeuvrant sur place, les Pères Freu et Ephrem.

Selon la dénonciation parvenue à Fides, quelques 30 enfants chrétiens orthodoxes ont déjà été convertis à l’islam dans la mosquée construite par une ONG d’origine autrichienne qui fait office d’école coranique. Les enfants présents dans ces centres d’accueil doivent prier à la mosquée cinq fois par jour. La même situation concerne également 120 enfants chrétiens confiés à une femme, généralement veuve sans enfant, et à sa tante, deux femmes musulmanes d’origine somalienne. « Tous les enfants sans exception – indique la source locale de Fides – sont contraints à se rendre à la mosquée et à répéter les versets du coran ».

Déjà en 2014, le Père Freu avait avisé ses supérieurs orthodoxes du phénomène d’islamisation. Depuis lors, plus de trois années ont passé et il raconte ce qui se passe actuellement sous le toit de SOS Villages d’enfants international de Gode. « Je suis responsable de leur foi devant Dieu. Je suis prêt à donner ma vie

Lire la suite de l'article

Qui va décider de ce qui est une fake news ?

De Caroline Parmentier dans Présent :

Une"C’est la bombe des vœux présidentiels à la presse : une nouvelle loi au nom de la démocratie, « pour lutter contre la diffusion de fausses informations en période électorale »…

Si le motif avancé est la lutte contre les fameuses fakes news, le remède de cheval est d’encadrer la liberté d’expression sur Internet. Une des seules qui nous reste avec les très rares journaux indépendants. Le chef de l’Etat veut contrôler ces réseaux sociaux, ces sites libres qui sont aujourd’hui une source d’information alternative pour des millions de Français. La démocratie de Macron ne supporte pas de contre-pouvoir et nous invite à l’autocensure.

Le président a précisé les contours de sa loi, fustigeant cette « propagande articulée avec des milliers de compte sur les réseaux sociaux qui en un instant répandent partout dans le monde, dans toutes les langues, des bobards inventés pour salir un responsable politique, une personnalité, une figure publique, un journaliste ». On espère au moins que c’est Jean-Yves Le Gallou, président des Bobards d’or, qui va être désigné à la tête de la commission anti-fakes, il a fait ses preuves en la matière.

En cas de « propagation d’une fausse nouvelle », a détaillé Macron, « il sera possible de saisir le juge à travers une action en référé permettant le cas échéant de supprimer le contenu mis en cause, de déréférencer le site, de fermer le compte utilisateur concerné, voire de bloquer l’accès au site Internet ».

Première question : qui va décider si une

Lire la suite de l'article

A quand une célébration du “Führer” Hitler, célèbre artiste-peintre végétarien ?

Intitulée « Le Che à Paris », cette commémoration se tient dans l’hôtel de ville de la capitale, inaugurée par le maire en personne. Anne Hidalgo, dont on connait la subtilité, n’y a pas été avec le dos de la cuillère. Dans un « tweet » ornée du célèbre et sinistre poing fermé, symbole de la subversion marxiste, elle proclame avec fierté : « Avec cette exposition, la capitale rend hommage à une figure de la Révolution devenue une icône militante et romantique. » A quand une célébration du "Führer" Hitler, célèbre artiste-peintre végétarien, ou de Staline, "petit père des peuples" connu pour sa collection de pipes ?

Lire la suite de l'article