Archives mensuelles : janvier 2018

Les deux accusations contre Charles Maurras sont-elles justes ?

Dans Minute, Eric Letty revient sur les deux accusations portées à l'encontre de Charles Maurras :

"La première porte sur la période de la Deuxième Guerre mondiale, la plus commode à exploiter : depuis 1945, le chef de l’Action française est convaincu d’intelligences avec l’ennemi, ce qui a été le motif de sa condamnation. La deuxième accusation, celle d’antisémitisme, figure aussi dans les débats du procès, mais elle a résonné avec une importance accrue depuis les années 1970."

Et il récuse ces chefs d'accusation :

Stories.virtuemart.product.2857_page_01nsp_106"Pour savoir en effet de quoi on parle, il faut comprendre que cet antisémitisme se retrouve aussi bien chez les penseurs et les écrivains classés à droite (Drumont, Barrès, Bernanos…) qu’à gauche (Marx, Bakounine, Proudhon, Blanqui, entre autres…). Nombre d’entre eux – surtout à gauche, mais c’est aussi le cas de Drumont – assimilaient le juif au capital et à la ploutocratie. Maurras, lui, les inclut, avec les francs-maçons, les protestants et les métèques (au sens grec du terme, l’étranger usurpant les droits du citoyen) dans les « quatre Etats confédérés » – nous parlerions aujourd’hui de lobbies –, qui, selon lui, faisaient primer leurs propres intérêts sur l’intérêt national. Il s’agissait donc d’Etats dans l’Etat, dont il ne condamnait d’ailleurs pas absolument le principe (« la vieille France, qui en était toute pétrie, ne s’en portait pas plus mal, au contraire », écrivait-il), mais que le défaut d’autorité du pouvoir en République rendait nuisibles : il en irait autrement dans une monarchie décentralisée,

Lire la suite de l'article

L’imposture des Etats Généraux de la bioéthique

Anne Lorne, conseillère régionale LR à la région Rhône-Alpes, participait ce soir à une réunion des Etats-Généraux de la bioéthique. Sur Twitter, elle dénonce :

JNWHNAFG_400x400"A quoi sert ce cirque? C’est une stratégie pour le Gouvernement de dire : on a débattu et on fait passer la loi. Sauf que ici ce soir : aucun débat, questions biaisées, postulat de la loi déjà engagé, animateur débordé, salle largement opposée et donc brimée… Mais c’est une blague! L’animateur martèle que le législateur n’a pas d’avis, qu’il attend NOTRE avis. Mais dans la salle, 80% des gens ne sont pas contents de la tournure des débats et la majorité sont contre la PMA et ne peuvent s’exprimer! L'animateur ne cesse de parler une novlangue insupportable, « démocratie participative en éthique »??? Et d’assurer que rien n’est décidé! quand je parle de l’avis du CCNE il répond « peut-être mais rien n’est tranché ». On se moque littéralement de nous."

Ce témoignage n'est pas isolé. A Angers, Barbara Mazières constate également que les débats sont verrouillés. Alors que, dans la plupart des cas, l'ensemble des personnes qui assiste aux réunion est hostile à la révision des lois de bioéthiques.

QZyZ-2PT_400x400"L'opposition forte de la salle est claire et nette. Oui nous sommes très majoritairement contre. Mais quand les questions sont cadrées, orientées, j'appelle ce genre de débat une fumisterie! Ne vous laissez pas abuser."

Si vous avez d'autres témoignages, n'hésitez pas à me les faire parvenir.

Sur Boulevard Voltaire, Rémy Mahoudeaux s'étonne que le

Lire la suite de l'article

Dans la famille totalitaire, je demande Marlène Schiappa

Images-3Jonathann Daval est mis en examen pour le meurtre de sa femme. L'affaire fait la une de nombreux médias. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Mais la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les hommes et les femmes Marlène Schiappa est intervenue suite à une déclaration de l'avocat :

« L’idée, c’est de dire qu’à chaque fois qu’une femme est victime de violences sexistes ou sexuelles et ici d’un féminicide, on trouve des raisons qui justifieraient le fait que cette femme ait été victime. On fait comme si la victime elle-même était coupable d’avoir été victime. (…) Là, nous dire qu’elle avait une personnalité écrasante, et que c’est pour ça qu’il l’aurait assassinée (…), je trouve ça proprement scandaleux. En disant ça, on légitime les féminicides (…). Il y a toujours une bonne excuse, ça suffit ! »

Cette sortie appelle deux remarques :

  • C’est sans doute la première fois dans l’histoire qu’un ministre conteste ouvertement le droit à un accusé d’avoir un avocat. Car il s’agit des propos d’un avocat, qui ne fait que son travail. Après c’est au tribunal de juger. Pas à Marlène Schiappa. Ou alors tout homme qui tue une femme doit-il être condamné sans procès, voire fusillé séance tenante.

  • L'argumentaire de Marlène Schiappa est à conserver et à ressortir à chaque fois que, après une émeute de banlieue, un ministre ose dire que ces "jeunes" sont des victimes de la société écrasante et raciste…

Lire la suite de l'article

L’Action française 2000 cesse de paraître

Extrait de l'éditorial de François Marcilhac :

Capture d’écran 2018-01-31 à 19.52.51"[…] ce numéro est le dernier de L’Action Française 2000, puisque nous sommes contraints de cesser notre parution en raison de problèmes financiers que nous ne pouvons plus éluder. Cela peut paraître, en un sens, une victoire de l’oligarchie et de ceux pour qui la parole et l’action patriotes doivent absolument disparaître du paysage national. Avec la nation elle-même. Ils ont même remporté une autre victoire, cette semaine, avec le retrait de Maurras du Livre des commémorations nationales de 2018, à la suite d’une polémique qui en dit long sur l’état moral et intellectuel de nos élites autoproclamées, lesquelles font régner leur dictature sur le pays. La mutilation de la mémoire nationale, c’est évidemment celle de notre héritage, et donc de notre compréhension de nous-mêmes et, pour finir, de notre identité. Or, que cela plaise ou non, Maurras en fait pleinement partie.

L’heure du renouveau

Pourtant, que l’oligarchie et ses idiots utiles ne se réjouissent pas trop vite de ce qui peut apparaître au premier abord comme un recul de leurs adversaires à la fois les plus résolus et les plus conséquents. Si des raisons financières ne nous permettent plus de continuer de paraître, celles-ci ne disent rien ni de notre développement ininterrompu depuis cinq années, où nous avons vu le nombre des adhérents croître de manière exponentielle, comme en témoigne le succès sans cesse grandissant de notre université d’été et de nos actions militantes sur tout le territoire, ni, surtout, du progrès de

Lire la suite de l'article

Le Sénat américain refuse d’examiner la proposition de loi sur l’interdiction de l’avortement après 20 semaines

IndexLa proposition de loi sur l’interdiction de l’avortement après 20 semaines, adoptée par les députés le 3 octobre dernier, ne sera pas examinée par les sénateurs américains. Il fallait une majorité des trois cinquièmes (60 sur 100), il n’y a eu que 51 sénateurs à se prononcer pour l’examen du texte, contre 46. Les républicains espéraient que certains démocrates d’Etats à majorité pro-vie accepteraient le débat, ils n’ont été que trois…

Réaction de Donald Trump au vote du Sénat refusant d’examiner la proposition de loi visant à interdire les avortements après 20 semaines :

« Lorsque j'ai pris la parole lors de la 45e Marche annuelle pour la vie, j'ai demandé au Sénat d'adopter la Loi sur la protection de l'enfant à naître qui peut ressentir la douleur, une loi importante qui protégerait nos plus vulnérables. Il est décevant que, malgré le soutien d'une majorité bipartisane des sénateurs américains, ce projet de loi ait été bloqué.

« Des études scientifiques ont démontré que les bébés dans l'utérus ressentent de la douleur à vingt semaines. Le vote du Sénat rejette ce fait scientifique et met les Etats-Unis hors du courant dominant dans la famille des nations, dans laquelle seulement 7 des 198 pays, dont la Chine et la Corée du Nord, autorisent l’avortement choisi après 20 semaines de grossesse [En fait la France aussi, dans le cas de l'"Interruption Médicale de Grossesse", pratiquée par exemple quans l'enfant porte la trisomie 21? NDMJ].

« J'exhorte le Sénat à reconsidérer sa décision et à adopter une

Lire la suite de l'article

Mel Gibson va tourner La Résurrection avec Jim Caviezel

Lu dans Valeurs Actuelles :

Unknown-9"Jim Caviezel a confirmé son retour dans le rôle de Jésus dans la suite du film « La Passion du Christ », réalisé par Mel Gibson. « Il y a des choses dont je ne peux pas parler qui vont choquer le public », a confié l’acteur de 49 ans au journal américain USA Today. Consacré à la résurrection du Christ, « le film qu’il va tourner sera le plus grand film de l’histoire », a ajouté Jim Caviezel, avec enthousiasme, mais sans plus de détails. En 2004, le précédent film de Mel Gibson avait récolté plus de 611 millions de dollars dans le monde.

Jim Caviezel n’a pas précisé la date de début du tournage. En attendant, le comédien et fervent catholique interprètera l’évangéliste Luc dans le film « Paul, apôtre du Christ » avec l’acteur de « Game of Thrones » James Faulkner, sur les écrans, le 28 mars prochain."

Lire la suite de l'article

Le MRJC tourne le dos au Concile Vatican II

Commentaire d'Yves Daoudal sur l'affaire du MRJC :

"La polémique a conduit le noyau dirigeant de l’épiscopat à convoquer les dirigeants du MRJC, nous a-t-on dit, le 29 janvier, jour de la… réunion ordinaire du Conseil des évêques pour les mouvements et associations de fidèles. Il en est résulté un long communiqué filandreux qui ne dit rien, sauf que l’avortement n’est pas approprié et que le principe de la dignité de la personne humaine doit se comprendre à partir de la conception…

Car les évêques de France n’ont toujours pas lu les textes de Vatican II, par exemple Gaudium et Spes qui qualifie l’avortement de « meurtre » et de « crime abominable » (n.51), ni le Catéchisme de l’Eglise catholique qui cite ce texte. Bref la Conférence des évêques de France rend hommage à l’action si méritoire du MRJC, mais lui dit que ce n’est pas adéquat d’invoquer le droit à l’avortement, et ne prend aucune sanction.

Capture

Le communiqué sur le "droit à l’avortement" se trouve donc toujours sur les pages internet du MRJC, et bien évidemment le groupuscule va pouvoir continuer à percevoir son pactole de plus de 500.000 € par an. D’où le titre de La Croix : Après explications, les évêques renouvellent leur confiance au MRJC

Commentaires (1)

C'est une honte. Il faut écrire à qui pour que notre Denier ne serve pas à financer ce type d'association ?

Rédigé par : Entrepreneur | 31 jan 2018 17:45:36
____________________________________

Lire la suite de l'article

Eric Zemmour : “Ce que je disais il y a quelques années est devenu banal”

Eric Zemmour a été interrogé dans l'Incorrect. Extrait :

Xx0N9PEl_400x400"Mais la parole s’est libérée, sans doute grâce à vous : regardez Souâd Ayada, la nouvelle présidente du Conseil supérieur des programmes qui n’a pas hésité à dénoncer le manque d’objectivité des manuels d’histoire-géographie sur la question islamique.

Mon constat et mon diagnostic sont désormais la norme ! Ce que je disais il y a quelques années est devenu banal. Tout le monde le pense. Regardez Ariane Chemin qui a sorti un livre sur les quartiers, s’étonnant que la ville de Trappes soit entièrement islamisée. Même elle voit le problème. Mais c’est Martine en banlieue ! J’ai peut-être contribué à une libération de la parole mais je ne suis pas optimiste. Car, si tout le monde sait, aucune mesure n’est prise. Rien n’est fait. Je ne voudrais pas m’abandonner au point Godwin, mais rappelons-nous la période 35-36 en Rhénanie. Là encore, tout le monde avait compris. Et que s’est-il passé ? On n’a pas envoyé les chars. On a tergiversé. On a perdu du temps. Vous connaissez la suite. Il y a quantité d’exemples dans l’histoire – des drames, des invasions, des guerres – où des sociétés perçoivent une catastrophe sans tenter quelque chose pour la prévenir. Il y a une fascination pour la destruction, pour la chute. C’est le cas aujourd’hui.

Cette réalité française est pourtant difficile à représenter avec exactitude, faute d’études statistiques

Je recommande le papier de l’historien Pierre Vermeren dans Le Figaro (24 janvier

Lire la suite de l'article

Tariq Ramadan placé en garde à vue

Balance ton islamiste :

Index"Le célèbre islamologue suisse Tariq Ramadan a été placé en garde à vue ce mercredi matin par la police judiciaire de Paris, selon une source judiciaire. Le théologien est en effet visé par une "enquête préliminaire ouverte à Paris des chefs de viols et violences volontaires" après deux différents dépôts de plaintes fin octobre 2017. 

Selon l'AFP, qui confirme une information de RTL, il serait actuellement entendu par des enquêteurs de la 2e DPJ de la police parisienne. Sa garde à vue peut durer jusqu'à 48 heures, à l'issue desquelles il pourrait être mis en examen ou placé sous le statut de témoin assisté. […]"

Lire la suite de l'article

La Maison des plus petits, pour des enfants malades et handicapés

ThumbnailCe magnifique projet a pour mission d'accueillir dans un cadre familial, des enfants de 0 à 6 ans malades ou handicapés dont les parents ne sont pas en mesure d'assurer les soins.

La maison des plus petits répond à un enjeu de société majeur actuellement délaissé par les acteurs médico-sociaux. Le traitement du handicap est majoritairement laissé à la responsabilité des familles. Si la famille ne peut assumer cette responsabilité, du fait de sa situation sociale (carences éducatives, difficultés psychiques, conflits familiaux…), les enfants sont accompagnés dans des conditions peu adaptées à leur jeune âge.

L'objectif de la maison des plus petits est d'accueillir en internat, toute l'année, 7 enfants de 0 à 6 ans, présentant des problèmes de santé (handicaps, maladies chroniques, maladies orphelines…) dans un cadre qui se rapproche le plus possible d'un environnement familial.

La maison peut aussi accueillir des enfants nés sous le secret, abandonnés par leurs parents.

Pour aider au financement de cette maison, cliquez ici.

Lire la suite de l'article