Archives quotidiennes :

Eclaircissements à droite ?

Xavier Bertrand quitte le parti Les Républicains, au lendemain de l'élection de Laurent Wauquiez :

"Nous sommes dans une dérive. Je ne reconnais plus ma famille politique alors j'ai décidé de la quitter"

Ce départ est une bonne nouvelle, mais "en même temps", Laurent Wauquiez donne des gages au système médiatique :

Commentaires (3)

Excellente nouvelle! A quand le tour des Jupé, Pécresse, NKM, Estrosi… La liste est longue… "En même temps", je ne crois pas qu'il faille s'inquiéter des annonces sur les alliances impossibles. Tout stratège sait que l'on ne peut déclarer la guerre à tout le monde en même temps. Et pour l'instant, Wauquiez a fait le plein d'ennemis. Laissez lui le temps de gagner les batailles engagées avant d'en demander d'autres…

Rédigé par : François | 11 déc 2017 21:09:09
____________________________________

Xavier BERTRAND a été élu là où il est au prix d'un Hara-kiri de la Gauche imposé par VALLS qui avait déjà en tête l'éradication du PS… c'est lui qui l'a mise en oeuvre…mais c'est MACRON qui a raflé la mise!

Xavier BERTRAND a été élu de la même manière que MACRON (comme ESTROSI)…sa place est à LREM.

Rédigé par : Michael Jeaubelaux | 11 déc 2017 21:11:47
____________________________________

Il s'aperçoit seulement maintenant qu'il n'appartenait pas à la famille de la droite.

Lire la suite de l'article

Robert Ménard les rend hystériques

Pour appeler à la mobilisation en faveur de l’arrivée du TGV en Occitanie, Robert Ménard a lancé une campagne d'affichage qui met en émoi tout le petit milieu parisien. L’affiche en question met en scène une jeune femme vêtue d’une longue robe blanche, ligotée sur des rails et criant à l’approche d’un train à vapeur. "Avec le TGV, elle aurait moins souffert !"

DQwFnHwV4AAAY1B

Evidemment, ce n'est pas une affiche porno-LGBT, ni une provocation outrageante de Charlie, donc… ça ne passe pas. Marlène Schiappa a annoncé avoir saisi le préfet, qui a lui-même saisi le procureur. Ouf, la République va être sauvée.

Réaction du maire de Béziers :

Et à ceux qui l'acusent de faire un odieux rapprochement avec un fait divers récent, il répond :

Commentaires (4)

Pas très subtil tout de même mais la réaction est ridicule…

Rédigé par : Antoine de Lisbonne | 11 déc 2017 19:27:40
____________________________________

C'est quand même de mauvais goût… Mais on ne m'ôtera pas de l'idée qu'un maire d'une autre tendance n'aurait suscité aucun émoi.

Rédigé

Lire la suite de l'article

Leechti discrimine les Identitaires

Génération Identitaire avait appelé à une cagnotte sur le site Leetchi. Samedi c'était la destination des fonds qui posait problème. Ce lundi c'est… la provenance. Ladite cagnotte a été bloquée et les fonds déjà versés remboursés aux donateurs, avec une explication floue :

DQwv0YgVAAE1OXX

Commentaires (1)

M'en moque! J'ai envoyé un chèque!

Rédigé par : René Clémenti | 11 déc 2017 19:16:14
____________________________________

Lire la suite de l'article

Le laïcisme est un antichristianisme

Lire la suite de l'article

Rassemblement LMPT à Béziers pour sensibiliser à la politique anti-famille de Macron

IMG_1122Samedi 9 décembre, LMPT 34 a organisé devant la mairie de Béziers un rassemblement en fin d'après midi. Le but était de sensibiliser les nombreux passants en cette période d'avant Noêl à la politique anti famille du gouvernement En Marche dans la continuité de celui précédent.

Les allocutions ont porté sur les velléités d'introduire la PMA SANS PERE dans la loi Bioéthique dès 2018, la diminution de la PAJE et des aides aux familles, la théorie du genre toujours présente dans l'éducation nationale, l'écriture inclusive.

Un tractage a été effectué auprès de 400 personnes permettant à nos sympathisants d'engager la discussion et de faire signer la pétition nationale.

Cette pétition LMPT s'adresse au Président de la République et dénonce le projet de PMA SANS PERE qui engendrera forcément la GPA.

Lire la suite de l'article

La République Tchèque ne veut pas d’immigrés

TAndrej Babiš, le nouveau Premier ministre tchèque a répété qu’il n’y aurait pas de migrants dans son pays. Evoquant la procédure engagée par la Commission européenne devant la Cour de Justice de l’UE, il a déclaré :

« La Commission peut retirer les charges à tout moment. Nous devons négocier sur ce sujet, et offrir différents modèles, comme garder les frontières ou aider les autres pays. Mais nous ne voulons aucun réfugié. » « L’UE doit comprendre que si elle n’écoute pas nos propositions, alors l’influence de partis extrémistes comme l’AfD ou le SPD va grandir, dont la stratégie est de détruire l’UE. »

Le SPD tchèque, Liberté et Démocratie directe, est un nouveau parti nationaliste, qui a obtenu plus de 10% des voix et 22 sièges.

Andrej Babiš est tout autant contre l’euro que contre la politique migratoire de l’UE, et contre la bureaucratie bruxelloise…. Et pour une Europe des nations comme ses confrères du groupe de Visegrad.

Lire la suite de l'article

La dénaturation du mariage, abolie 6 mois après son entrée en vigueur

C'est donc possible :

"Six mois seulement après la légalisation du mariage homosexuel, les Bermudes ont décidé de l'abolir. La chambre basse du territoire d'outre-mer britannique a voté une loi en ce sens vendredi dernier."

Lire la suite de l'article

Jérusalem, la folle décision de Trump

Analyse d'Antoine de Lacoste pour les lecteurs du Salon Beige :

J"Trump n'en rate pas une pour embraser l'Orient. Il a d'abord remis en cause l'accord nucléaire avec l'Iran, accusant, contre tout bon sens, celui-ci de terrorisme. Il a ensuite donné blanc-seing à l'Arabie Saoudite pour ses initiatives calamiteuses au Yémen avec, à la clé, une guerre sans issue. Puis il laisse ses troupes occuper la Syrie en toute illégalité et sans savoir quoi en faire.

Il s'attaque maintenant au symbole des symboles : Jérusalem.

En annonçant que les Etats-Unis transféreront leur ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem, Trump fait ce qu'aucun de ses prédécesseurs n'avaient osé, même George Bush junior, pourtant peu avare de ce genre de décisions catastrophiques.

Il conforte ainsi Israël dans sa politique qui viole constamment le droit international, en particulier par sa colonisation brutale de terres palestiniennes. Elle se traduit par des expropriations répétées, des vols en fait (lisez à ce sujet l'émouvant petit livre de Vera Baboun, le maire chrétien de Bethléem : « Ma ville emmurée »).

Mais Trump n'en a cure car il fait cela pour de strictes raisons de politique intérieure.

Il faut savoir que le Congrès américain a voté en 1995 le Jerusalem Embassy Act, qui prévoyait ce transfert. Mais une clause disposait que le Président des Etats-Unis pouvait repousser de six mois en six mois l'application de cette loi en fonction de la situation géopolitique locale.

Pendant sa campagne électorale, Trump, pour conforter son électorat de la droite évangélique protestante, s'était

Lire la suite de l'article

Sédation profonde et continue jusqu’au décès : le Conseil d’Etat rejette la requête de deux associations

Lu sur Gènéthique :

"Saisi par l’union nationale des associations de familles de traumatisés crâniens et de cérébro-lésés (UNAFTC) et le groupe polyhandicap France (GPF) au sujet du cadre règlementaire de la sédation profonde et continue jusqu’au décès prévu par la loi Claeys-Leonetti, le Conseil d’Etat a rejeté la requête, validant ainsi les dispositions du code de déontologie médicale dans ce domaine.

Comme le Conseil constitutionnel, le Conseil d’Etat refuse l’ « annulation du décret modifiant le code de déontologie médicale relatif aux procédures collégiales et au recours à la sédation profonde et continue » concernant les personnes hors d’état d’exprimer leur volonté.

Pour le Conseil d’Etat, « la procédure collégiale (…) ne contredit pas la loi Claeys-Leonetti » car « en confiant au seul médecin en charge du patient la responsabilité de prendre la décision de limitation ou d’arrêt des traitements à l’issue d’une procédure collégiale, le décret attaqué se borne à expliciter les dispositions législatives pour l’application desquelles il est pris, sans en modifier le sens ou la portée ». Pour les personnes hors d’état d’exprimer leur volonté, « le médecin ne peut mettre en œuvre une décision d’arrêter ou de limiter un traitement avant que les personnes qu’il a consultées et qui pourraient vouloir saisir la juridiction compétente d’un tel recours n’aient pu le faire et obtenir une décision de sa part », assure par ailleurs le Conseil d’Etat."

Lire la suite de l'article

La justice rejette des demandes d’adoption d’enfant né par GPA

Lu sur Gènéthique :

"Par deux fois, le 4 septembre et le 2 octobre, le tribunal de grande instance d’Evry a rejeté des demandes d’adoption d’enfant né d’une gestation pour autrui, présentées par le conjoint du père de l’enfant. Les enfants, âgés de 18 mois et 3 ans, sont nés par GPA aux Etats-Unis ; leurs actes de naissance « indiquent le père biologique comme père, aucune filiation maternelle n’étant établie ».

Pour le tribunal d’Evry, « l’état du droit français contient toujours l’interdiction de la gestation pour autrui en France » et « il est contraire au principe de l’indisponibilité de l’état des personnes, principe essentiel du droit français, de faire produire effet au regard de la filiation, à une convention portant sur la gestation pour autrui ». En effet « si l’enfant est sur le papier adoptable puisqu’il n’a pas de filiation maternelle établie, c’est parce que la mère a été délibérément écartée et la filiation maternelle rendue vacante par le contrat de GPA », explique Aude Mirkovic. Il s’agit d’un « détournement de l’institution de l’adoption ». Le tribunal rappelle par ailleurs que « l’enfant a une filiation paternelle établie à l’égard de son père biologique (…) qui l’élève depuis sa naissance », et que le conjoint du père, « reconnu comme un second père par l’entourage », peut bénéficier de différents statuts vis-à-vis de l’enfant : délégation d’autorité parentale, tuteur testamentaire, enfant légataire successoral… Ces différents moyens juridiques confirme que « l’absence de lien juridique de filiation entre le demandeur et l’enfant n’est aucunement préjudiciable à l’enfant ».

Ces deux

Lire la suite de l'article