Archives quotidiennes :

Nouveau coup de rabot contre les familles

Pour ceux qui trouvent que Macron est un président qui gouverne plutôt bien, voilà une nouvelle qui arrive comme une douche froide de l'Assemblée nationale. Les députés ont voté la baisse de la Prestation d’accueil jeunes enfants (PAJE), dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale. Ce n’est pas avec cela qu’on soutiendra les familles…

DP0mwDGX0AEVoWf

Lire la suite de l'article

Colonel Jacques Hogard : “A un moment, il faudra faire donner l’armée”

Le colonel Jacques Hogard est ancien officier de la Légion étrangère et commandant des forces spéciales au Kosovo en 1999. Sa décision de porter secours aux communautés monastiques en danger et de protéger les monastères orthodoxes victimes des pires exactions de la part des Albanais de l’UCK, lui a valu la plus haute distinction de l’Eglise serbe orthodoxe. Le militaire respecté et écouté est un des meilleurs spécialistes des Balkans. C’est à ce titre qu’il revient sur la condamnation décriée du général Ratko Mladic, ancien chef militaire des Serbes de Bosnie. Pour TV Libertés, le colonel Hogard revient sur la révision de l’opération Sentinelle et sur l’action et la personnalité de l’ancien chef d’Etat major, le général de Villiers. Un entretien sans concession et avec un aveu de taille :”A un moment donné, il faudra, hélas, faire donner l’armée face au radicalisme sur le sol français".

Lire la suite de l'article

239 veillées pour la vie

La Roche sur Yon, Poitiers, Compiègne, Soissons, Arras, Boulogne sur mer, Le Havre, Saint Malo, Saint Brieuc… ne mentionnent pas encore de veillée.

EnfantMère-CristalMessage reçu il y a 3 ans, de Claire d’Haarlem (Pays-Bas), publié en commentaire de la neuvaine de formation “9 jours pour 9 mois” :

“Si l’ on savait que la naissance d’ une nouvelle âme se fait dés sa conception, il y aurait moins d’ avortements et cela je ne le savais pas! Pardonne moi seigneur et pardonne aussi à toutes ces femmes qui ne savent pas.”

Chère Claire, Dieu est miséricordieux !

Voici un beau texte à méditer :

« Je voudrais adresser une pensée spéciale à vous, femmes qui avez eu recours à l’avortement. L’Eglise sait combien de conditionnements ont pu peser sur votre décision, et elle ne doute pas que, dans bien des cas, cette décision a été douloureuse, et même dramatique. Il est probable que la blessure de votre âme n’est pas encore refermée. En réalité, ce qui s’est produit a été et demeure profondément injuste. Mais ne vous laissez pas aller au découragement et ne renoncez pas à l’espérance. Sachez plutôt comprendre ce qui s’est passé et interprétez-le en vérité. Si vous ne l’avez encore fait, ouvrez-vous avec humilité et confiance au repentir : le Père de toute miséricorde vous attend pour vous offrir son pardon et sa paix dans le sacrement de réconciliation. Vous vous rendrez compte que rien n’est perdu et vous pourrez aussi demander pardon à votre enfant qui vit

Lire la suite de l'article

Des enseignants refusent un spectacle de Noël vulgaire

GLa ville de Guéret voulait offrir un spectacle de Noël à ses écoliers. Mais les élèves n'iront pas. Intitulée La Petite fille hamster qui rêvait d'être une girafe, cette pièce de théâtre jeune public écrite, mise en scène et programmée par Filip Forgeau à La Fabrique, à Guéret, a été jugée inadaptée pour des élèves d'école élémentaire. Raison invoquée : « Le texte comprend trop de gros mots ». Morceaux choisis

« Dans ma tête, il y a une petite girafe qui aurait préféré être un garçon. Un petit girafon. Avec un zizi et des couilles… Et le petit girafon se les gèlerait sur la banquise en se demandant ce qu’il fout là (…) Elles vont me recouvrir, les neiges du Kilimandjaro ? C’est trop con, c’est trop con ».

Un enseignant explique aux débiles qui ont pondu ce texte :

« Il y a plus de gros mots dans ce texte que de trous dans un emmental. Alors c'est sûr, les enfants connaissent des gros mots, en disent mais notre devoir c'est quand même de les protéger de la vulgarité ».

Au-delà de la vulgarité, c'est un texte reprenant l'idéologie du genre : La petite fille hamster traite de la différence, de l'identité sexuelle, de l'exclusion, du chômage, de la concupiscence, de la schizophrénie …

Bravo aux enseignants.

Lire la suite de l'article

Nouvelle procédure pour faire mourir Vincent Lambert

Le médecin de Vincent Lambert a lancé une quatrième procédure collégiale mi-novembre. L’avocat de ses parents, Me Paillot, dénonce dans Famille chrétienne un acharnement :

V"Une quatrième procédure collégiale vient d’être engagée par le Dr Sanchez, médecin gériatre responsable du pôle soins palliatifs du CHU de Reims où Vincent Lambert se trouve reclus depuis 2013, en dépit du bon sens et des bonnes pratiques médicales applicables aux personnes en état pauci-relationnel ou d’éveil sans réponse. Il n’a rien à faire dans un service de soins palliatifs et devrait être pris en charge par des personnels spécialisés dans l’accompagnement des personnes cérébrolésées. Ce n’est malheureusement pas le cas, ce qui explique en partie l’acharnement qu’il y a aujourd’hui à vouloir le faire mourir.

La demande de procédure collégiale a été formée par le demi-neveu de Vincent, François Lambert. Le médecin aurait pu refuser cette demande, arguant qu’il n’y a, selon lui, pas d’obstination déraisonnable. Il a préféré, pour des motifs qui lui appartiennent et que nous ne connaissons pas, engager cette nouvelle procédure.

Cette procédure est-elle différente des précédentes ?

Cette procédure n’est pas différente des trois premières. Elle se situe toutefois dans un contexte particulier, puisqu’une procédure est en cours pour obtenir le transfert de Vincent dans une unité spécialisée. Elle apparaît donc à tout le moins comme prématurée. Je pense qu’après trois procédures collégiales successives réalisées au CHU de Reims, il y a comme une forme d’acharnement suspect. Perseverare diabolicum, dit le proverbe, avec bon sens. […]

L’affaire

Lire la suite de l'article

Victoire du Salon beige en cassation !

SChers amis,

Je suis très heureux de vous annoncer que nous venons de gagner en cassation notre procès contre un gardien du jardin du Luxembourg qui avait expulsé une personne pour port "illégal" de sweat de la Manif pour tous. Après avoir perdu en première instance et en appel, la justice a enfin entendu notre argument – pourtant martelé tout au long de cette interminable procédure par notre excellent avocat, Jérôme Triomphe – selon lequel il n'y avait aucune diffamation dans le photomontage suivant.

Ce procès que nous avons toujours considéré comme étant le premier procès des répressions arbitraires contre notre mouvement social se termine donc heureusement. Mais que de temps perdu, que d'argent jeté par les fenêtres, pour faire reconnaître ce fait tout simple que nous étions parfaitement dans notre droit en protestant énergiquement contre les répressions policières manifestement disproportionnées et arbitraires visant les militants de la Manif pour tous.

Deo gratias! Et, à vous aussi, chers amis du Salon beige, dont le soutien ne nous a jamais manqué, un immense merci !

Guillaume de Thieulloy

Directeur du Salon beige

PS: Et, puisque je parle de notre avocat, Me Jérôme Triomphe, qui est aussi celui de Vincent Lambert, puis-je demander vos prières? Vincent est, en effet, menacé d'une quatrième tentative d'euthanasie forcée et son sort se joue, une fois de plus, ces jours-ci.

Lire la suite de l'article

2 décembre : marché de Noël de l’école Saint-Joseph l’Espérance à Vernon (27)

À 50 mn en train de Paris Saint-Lazare, À 30 mn de Rouen par l'A13, l'école Saint-Joseph l'Esperance de Vernon (27) vous invite ce samedi à son marché de la Saint-Nicolas.

Venez découvrir l'école, trouver des cadeaux de Noël, vous réjouir devant la Pastorale des Santons de Provence jouée par les élèves, et vous restaurer autour d'un bon vin chaud. Avec la présence exceptionnelle de saint Nicolas et de son âne le matin !

Pour information, journée portes ouvertes prévue samedi 27 janvier 2018 de 9h00 à 12h30.

Lire la suite de l'article

Crise d’Alice : combien de médias à vendre ?

De Francis Bergeron dans Présent :

Images"Le patron d’Altice, groupe mondial actuellement en perdition, vient d’annoncer qu’il allait se désengager de certains de ses actifs. […] Le groupe a commis plusieurs erreurs stratégiques, comme le rachat de SFR pour 17 milliards, en 2014. Il traîne désormais SFR comme un boulet. En 2014 et 2015, Drahi a également racheté une série de médias, en pensant sans doute éviter ainsi les critiques de sa gestion : BFM, RMC, Libération, L’Express Dans un premier temps, le calcul a été payant. Mais aujourd’hui, même si ces médias restent discrets sur les malheurs de l’empire Drahi, les autres ne se gênent pas pour critiquer.

Et se pose à présent la question de la vente d’actifs structurellement déficitaires, comme le quotidien d’extrême gauche Libération. Sans le soutien de Drahi, Libération s’effondrerait sans doute, tel un soufflet raté, car le journal est désormais fui par ses lecteurs, et sa notoriété est artificiellement maintenue par le copinage dans le monde politique et médiatique. Comme L’Humanité, Libération est considéré comme un symbole, une pièce du patrimoine de la mémoire de gauche. Mais le quotidien, repris par le groupe Altice de Drahi malgré ses 14 millions de dette (ce qui a nécessité une recapitalisation à hauteur de 18 millions d’euros) ne présente aucune perspective de rebond éditorial ou en termes financiers. Son positionnement : au plan économique, libéral, pro-européen et mondialiste, par la force des choses, et libertaire et gauchiste sur les questions sociétales et sociales, très à gauche et militant dans le domaine strictement politique,

Lire la suite de l'article