Archives quotidiennes :

L’amnésie historique, dernier avatar de la haine de soi progressiste

Sputnik France est d'une qualité inégale, confinant parfois au tabloïd. Mais ce media recèle aussi quelques pépites de pertinence et d'intelligence, comme cette brève analyse du chroniqueur Édouard Chanot, dont nous recommandons par ailleurs les entretiens qu'il mène sur le même site.

 

Lire la suite de l'article

Succès de la conférence de Jean-Yves Le Gallou à Angers

Unknown-18Succès de la conférence de Jean-Yves Le Gallou à Angers malgré la manifestation d'extrême gauche et malgré les barrages de police dissuadant des auditeurs.

Unknown-19Jean-Yves Le Gallou analyse le mécanisme de la tyrannie médiatique.

Il prend en démonstration la manière dont Ouest France et le courtier de l'Ouest, journaux largement subventionnés, ont desinformé, et ne manqueront pas de désinformer sur la conférence…

Lire la suite de l'article

175 veillées pour la Vie et d’autres à venir

6a00d83451619c69e201bb09ca4e0f970dIl est encore temps de créer sa veillée dans sa paroisse si il n'y en n'a pas encore : un kit d'organisation est en libre téléchargement sur le site à cet effet.

Il n'y a pas encore de veillées déclarée à : La Roche sur Yon, Poitiers, Niort, Angoulème, Périgueux, Brive, Clermont-Ferrand, Vichy, Albi, Carcassonne, Narbonne, Bergerac, Troyes, Langres, Saint Dizier, Chalon-en-Champagne, Reims, Belfort, Strasbourg, Verdun, Sedan, Soisson, Compiègne, Saint Quentin, Beauvais, Arras, Calais, Berk, Dieppe, Envermeu, Le Havre, Lisieux, Avranches, Saint Malo, Saint Brieuc, Morlaix, Chartres… ​

Nous comptons sur la bonne volonté de chacun pour relancer la culture de Vie en organisant une veillée pour la Vie en 2017 !

Lire la suite de l'article

Préservons la Croix de Ploërmel

Communiqué de Jean-Frédéric Poisson :

Images-5"La France est indissociable de son Histoire et de sa culture chrétiennes. Ses racines culturelles et spirituelles constituent des attachements vitaux de l’Homme et nourrissent le sentiment d’appartenance à une civilisation millénaire. Cette fierté d’appartenance est indispensable au renforcement de la cohésion nationale et à la défense de notre bien commun. Nous aimons notre histoire car elle forge notre identité. Au-delà de leurs croyances personnelles, les Français sont attachés aux symboles à leur héritage chrétien qui façonne notre pays et nos paysages depuis des siècles. Notre société ne serait pas aujourd’hui ce qu’elle est, sans cet héritage précieux qui participe à la définition de l’identité profonde de la France.

Le retrait de la Croix de Ploërmel ordonné par le Conseil d’Etat est, une fois de plus, une grave attaque contre notre propre culture nationale et européenne. Cette décision n’a aucun sens. C’est un véritable masochisme culturel ! Une civilisation qui se coupe de ses racines est une civilisation qui meurt… Localement, Marie de Blic, secrétaire générale du PCD, représentera notre mouvement auprès des initiatives de soutien visant à préserver les symboles de civilisation dont nous pouvons être fiers.

Lire la suite de l'article

Patrick Buisson et France Inter, quelques précisions sur Oradour et la Vendée

Précisions d'Henri d'Aramis pour les lecteurs du Salon Beige :

Unknown-17Il est rare de voir Patrick Buisson se laisser désarçonner à la radio… sur France Inter. Nicolas Demorand le charge, l’attaque, le pourfend et au lieu de contre attaquer, esquiver, le vieux loup se laisse avoir par la reductio ad hitlerum… Étonnante impréparation !

Le sujet présenté par Nicolas Demorand est le massacre des Lucs-sur-Boulogne, où 564 personnes ont été assassinées par les soldats des colonnes infernales de la Convention. En Vendée, certains évoquent, à tort, l’Oradour-sur-Glane de la Vendée. Bien loin d’une rigoureuse pertinence historique, il s’agit ici de faire parler l’imaginaire avec un massacre que l’on connaît bien, pour rappeler celui que l’on connaît mal : celui des Lucs. La comparaison s’arrête là et, malheureusement, tombe dans l’anachronisme. Le massacre des Lucs s'inscrit dans le troisème plan d'extermination et d'anéantissement de la Vendée conçu et mis en œuvre par le Comité de Salut Public et la Convention qui consiste entre autres de lâcher les colonnes infernales en Vendée. Quant à Oradour-sur-Glane, c'est un massacre d'une seule division, la Das Reich, quasiment sans hiérarchie, livrée à elle-même, sans ordre explicite du haut commandement allemand.

En bref, ces deux horreurs ne se rejoignent que sur la portée symbolique, non sur le fond.

On le sait moins puisque l'extermination des Vendéens reste une tache pour la République, qui, depuis deux cents ans, non seulement essaie de la gommer, mais pire, a fait des bourreaux des victimes et des victimes les bourreaux (par

Lire la suite de l'article

9 jours pour la vie

J1« On doit commencer par renouveler la culture de la vie à l’intérieur des communautés chrétiennes elles-mêmes. Les croyants, même ceux qui participent activement à la vie ecclésiale, tombent trop souvent dans une sorte de dissociation entre la foi chrétienne et ses exigences éthiques à l’égard de la vie, en arrivant ainsi au subjectivisme moral et à certains comportements inacceptables. » (Evangelium Vitae, n°95)

Lire la suite.

Lire la suite de l'article

Légiférer sur la garde alternée ? Et si on revenait sur le divorce ?

Images-4Lu dans Présent :

"« Dans le respect de l’intérêt supérieur de l’enfant », faut-il généraliser la « garde alternée » pour la progéniture des divorcés, comme le préconise la proposition de loi portée par le député MoDem Philippe Latombe et discutée en commission des lois ? Actuellement, en cas de séparation, la garde est confiée à la mère dans 73 % des cas, la résidence alternée ne concernant que 17 % des familles séparées. Pour une raison assez simple : cette formule exige que les deux parents aient des logements proches – et proches de l’école fréquentée par l’enfant –, de superficie équivalente, et dans lesquels tous les équipements et vestiaires destinés aux enfants soient dupliqués. Ce qui suppose un assez haut niveau de revenus, que bien peu de familles possèdent."

Dans le respect de l'intérêt supérieur de l'enfant, il serait certainement plus utile de dissuader les parents à divorcer. Or c'est exactement l'inverse qui est fait depuis les années Giscard. Résultat, le nombre de divorces explose, les familles s'appauvrissent et les enfants sont, encore, les premières victimes des adultes.

Lire la suite de l'article

FN : Ce qui est navrant, c’est de faire comme si rien ne s’était passé

Eric Dillies, Conseiller régional FN Hauts-de-France et Conseiller municipal à Lille, a écrit à Marine Le Pen :

Ericdillies"C’est en famille et entre amis que j’ai suivi ton « Grand Jury RTL » ce dimanche 19 novembre. Au cours de cette émission, tu es revenue plusieurs fois sur la vie intérieure de notre mouvement pour conclure de manière abrupte et définitive : « Tout va bien, Merci ! » Y crois-tu vraiment quand tu questionnes les journalistes : « Qu’est-ce qui irait mal ? » Tout va bien, Marine ? Tout va si bien que cela ?

Tout va si bien que nos cadres nous quittent. Tout va si bien que les ré-adhésions sont en chute libre. Tout va si bien que nos électeurs ont de moins en moins envie de t’écouter lors de tes émissions. Ce qui est navrant, c’est de faire comme si rien ne s’était passé. Comme si les 20 millions de Français qui ont regardé le débat de l’entre-deux-tours n’avaient jamais existé. Comme si le débat lui-même n’avait jamais existé.

Tes conseillers semblent penser que le temps suffira à tout effacer ! Marine, cette déception amoureuse ne s’effacera qu’avec des preuves d’amour et d’humilité. Cette preuve d’amour, c’est que tu remettes en jeu ta présidence lors du prochain congrès. Cette preuve d’amour, c’est que l’élection soit une véritable élection. Pas une simple « nomination » mais une véritable « consécration ».

C’était le sens de mon appel téléphonique du 12 octobre pour te présenter ma candidature. Pourquoi m’obliger à te rappeler que, sur l’instant, tu l’avais approuvée ? Tu devais me rappeler pour parler des modalités et tu ne l’as jamais fait.

Lire la suite de l'article

Exposition exceptionnelle sur les peintres russes non conformistes au Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe

Couv VSAlors que l’on célèbre le centenaire de la révolution sanglante de 1917, l’exposition sur les peintre russes non-conformistes rend hommage à tous ces artistes héroïques qui résistèrent au nom de la liberté, avec leurs pinceaux et leur volonté : Chemiakine, Rabine, Neizvestnyi, Boulatov, Titov, Nemoukhine, Zverev…

Qu’on les appelle « non officiels » « deuxième avant-garde », « dissidents », «underground» ou encore «non conformistes», les peintres russes qui s’opposèrent, au péril de leur vie, à partir de la fin des années 1950 aux canons formels de l’art officiel soviétique – le tristement célèbre réalisme socialiste – ont profondément marqué l’histoire de la Russie.

Exposée pour la première fois en France, la collection privée de Victor Scherrer est consacrée aux peintres russes « non conformistes », pour certains contraints à l’exil après l’« Exposition des Bulldozers » de 1974 et pour d’autres pourchassés par le régime soviétique, entre 1959 et son effondrement, symbolisé par la chute du mur de Berlin en 1989. Cette collection unique témoigne de ces trente années de trou noir dans l’histoire culturelle russe. Peintres méprisés, bafoués ou persécutés, avec leurs oeuvres confisquées ou détruites, ces artistes sortent aujourd’hui de l’oubli et de l’ombre pour remplir ce vide laissé dans l’histoire de l’art russe. La saga non conformiste marque ainsi la naissance d’un mythe. Un mythe mobilisateur pour la peinture et les peintres du XXIe siècle.

CentreOrthodoxe-9Cette exposition exceptionnelle est organisée par Grégoire Boucher, directeur des éditions TerraMare, sous le patronage de Monseigneur Nestor, Évêque de

Lire la suite de l'article

Interdiction de la manifestation identitaire contre l’islamisation

ManifhautLe préfet de police de Paris a pris un arrêté d'interdiction, mesure rare, contre la manifestation de Génération Identitaire et contre "tout rassemblement en réaction à cette manifestation". 

La Préfecture justifie cette interdiction par son incapacité à faire régner l'ordre public. En effet, plusieurs mouvements "ont fait savoir leur volonté d'organiser des contre-rassemblements". Le préfet de police Michel Delpuech a décidé d'interdire la manifestation et les rassemblements "afin d'éviter des affrontements violents et des troubles à l'ordre public qui peuvent en résulter". Dans son arrêté, le préfet de police justifie cette interdiction par le fait que la manifestation

"est susceptible de rassembler des groupements violents appartenant à la mouvance de l'ultra-droite provenant aussi bien de la région parisienne, que de la province, ainsi que d'Allemagne, d'Autriche, d'Italie et du Royaume-Uni".

Sic. Quand l'ultra-gauche manifeste, quand les antifas détruisent le centre-ville de Nantes, il n'y a pas de problème…

Le préfet évoque aussi des "éléments et groupes de la mouvance contestataire radicale et violente de l'extrême gauche", "déterminés", "organisés", "masqués", "très mobiles" et ayant "appelé à empêcher cette manifestation" et à participer "en nombre à une contre-manifestation". 

Lire la suite de l'article