Archives quotidiennes :

5 millions d’enfants conçus dans des éprouvettes

Chosification de l'être humain :

Unknown-5"Aujourd'hui, dans notre pays, un enfant sur 32, en crèche ou en petite section de maternelle, n'est déjà pas le fruit d'un rapport sexuel, mais de la procréation médicalement assistée. Les Terriens conçus en laboratoire sont déjà plus de cinq millions. Ce sont quelques statistiques sidérantes qu’a découvert Philippe Bouvard en invitant sur l’antenne de la radio RTL Jean-François Bouvet, auteur du livre Bébés à la carte.

"Nous vivons à une époque où les avancées biotechnologies sont tellement rapides que la réflexion éthique a de plus en plus de mal à suivre, confie, inquiet, le neurobiologiste. Nous sommes un peu dépassés par tout cela, surtout dans certains pays autres que la France. En France, il existe quand même un contrôle éthique assez strict. Mais il y a de nombreux pays où l’on fait des choses interdites en France, et cela va s’amplifier, en particulier en Chine, très en avance d’un point de vue technique.

"J’ai découvert beaucoup de choses grâce à votre livre, confie Philippe Bouvard. On apprend ainsi qu’il peut y avoir pour un enfant six « parents » différents, de sexe semblable ou non : le donneur de spermatozoïde, la donneuse d’ovocyte. Plus "éventuellement une mère porteuse, qui va confier le bébé à des parents dits attentionnels. Mais il y a maintenant un nouvel intervenant possible : une donneuse de mytochondrie. On peut, dans un ovocyte, au moment de la Fécondation In Vitro, changer les mytochondries de l’ovocyte si elles sont porteuses

Lire la suite de l'article

Porno/cigarette : ils filtrent le moucheron et laissent passer le chameau

De Marie Delarue sur Boulevard Voltaire :

Images-3"Jusqu’en février dernier – il y a moins d’un an, donc -, tout film qui « comporte des scènes de sexe non simulées ou de très grande violence »était en principe automatiquement interdit aux moins de 18 ans. Considérée comme une offense à la liberté de création et une faveur accordée aux catholiques traditionalistes, cette mesure a été « adoucie » par un décret du gouvernement Hollande « afin de redonner plus de liberté d’appréciation à la commission de classification des films du Centre national du cinéma (CNC), chargée de donner des avis ».

Au centre de la polémique d’alors, les films Baise-moi, Antichristou encore Nymphomaniac, mettant tous en scène des malades du sexe et de la violence, et contre lesquels l’association Promouvoir avait engagé des procédures. On cria donc à la censure et l’on prit les dispositions citées plus haut pour que nos ados puissent se repaître à loisir de sexe extrême, alcool, drogue et gâchette.

Mais, convenons-en, tout cela reste encore un peu limité « dans le champ des possibles ». Alors, pour compléter ce tableau hautement éducatif, les petits et grands écrans nous proposent aujourd’hui de façon quasi systématique, sans violence cette fois mais avec beaucoup d’insistance et de gros plans, des scènes d’amours homosexuelles. Là encore, on est tenu d’approuver : c’est l’évolution sociétale qui veut cela et le septième art se doit d’être le reflet de son temps. Fermez le ban.

Un temps cependant très hygiéniste. Pour notre bien à tous.

Lire la suite de l'article

Marie-Christine Arnautu et Bruno Gollnisch ne veulent pas changer le nom du Front National (FN)

Commentaires (1)

C'est d'une telle évidence ….!

Le RPR y a t'il gagné en devenant l' UMP ?

Le Marketing en politique : la pire des choses ….!

Rédigé par : majacquet | 20 nov 2017 21:52:55
____________________________________

Lire la suite de l'article

Robert Ménard : “C’est à partir de nos communes que nous pourrons bousculer cet ordre établi”

Extrait de l'interview de Robert Ménard sur Boulevard Voltaire :

"(…) Il nous faut partir du concret. Comme il nous faut partir de la base militante. Comme il nous faut partir de la commune. C’est à cette véritable révolution que nous devons nous atteler. Ne plus penser à partir de Paris. Ne plus penser à partir des partis. Ne plus penser à partir des experts. Mais, au contraire, cultiver la France d’en bas, écouter cette France qui ne se résume pas à Paris et une quinzaine de métropoles régionales, cette France des villes moyennes, des bourgs et des villages, cette France qui a un autre horizon qu’un périphérique…

« Cette France d’en bas qui est bien lasse des frasques de la France d’en haut » dont parle Michel Onfray ?
 
Exactement. Je suis convaincu que c’est à partir de nos communes que nous pourrons bousculer cet ordre établi qui est un ordre si injuste pour les plus démunis. Ce n’est pas un hasard si le maire est le plus populaire des politiques. Ce n’est pas un hasard si nos « élites » veulent réduire le nombre de nos communes alors que ces 35.000 collectivités et leurs centaines de milliers d’élus bénévoles sont une chance pour notre pays. Notre classe politique ne rêve que de destin national, de parler parisien (…)

Mais, encore une fois, comment bâtir cette opposition à un chef de l’État qui ne semble préoccupé que par la France qui gagne ?

Évitons les malentendus : je n’ai rien contre la France qui

Lire la suite de l'article

Saint Jean-Paul II : “Je vois l’Église affligée d’une plaie mortelle (…) elle se nomme l’islamisme”

Extrait d'une conférence donnée par Mgr Mauro Longhi sur Jean-Paul II traduite sur le site Benoit-et-moi

51732_jean-paul-ii-croix-portrait-hors-serie"Mgr Mauro Longhi, du presbytère de la Prélature de l'Opus Dei, très souvent en contact étroit avec le Pape polonais au cours de son long pontificat (…) De 1985 à 1995, le jeune économiste bocconien Mauro Longhi (qui sera ordonné prêtre en 1995) a accompagné et accueilli le Pape Wojtyla dans ses promenades à ski et en montagne (…) Parmi les nombreuses anecdotes racontées, cependant, l'épisode qui a le plus frappé le public de l'ermitage de Bienno, et qui s'inscrit dans le cadre de l'une des nombreuses promenades sur le Massif du Gran Sasso, est sans doute celui qui concerne l'Islam et l'Europe :

C'est alors que Wojtyla change de ton et de voix et, me faisant partager l'une de ses visions nocturnes, il me dit: "Rappelle-le à ceux que tu rencontreras dans l'Église du troisième millénaire. Je vois l'Église affligée d'une plaie mortelle. Plus profonde, plus douloureuse que celles de ce millénaire" – se référant à celles du communisme et du totalitarisme nazi -. "Elle se nomme l'islamisme. Ils envahiront l'Europe. J'ai vu les hordes venir de l'Occident vers l'Orient", et il me fait une par une la description des pays: du Maroc à la Libye en passant par l'Egypte, et ainsi de suite jusqu'à la partie orientale. Le Saint-Père ajoute: "Ils envahiront l'Europe, l'Europe sera une cave, vieilles reliques, pénombre, toiles d'araignée. Souvenirs familiaux. Vous, Eglise du troisième millénaire,

Lire la suite de l'article

Pas d’obsèques religieuses pour un franc-maçon

Au Bénin :

Unknown-6"Au programme des obsèques de José Dominique Loko, consul honoraire de la Côte d’Ivoire au Bénin, figuraient plusieurs cérémonies dont une religieuse : « samedi 28 octobre, de 09 h 00 à 11 h 00 : messe corps présent en l’Église Saint-Michel de Cotonou », pouvait-on notamment lire sur le faire-part officiel.

Mais cette messe n’aura jamais lieu. « La paroisse saint-Michel de Cotonou a décidé de ne pas célébrer d’obsèques religieuses pour José Dominique Loko à cause de son appartenance avérée à une loge maçonnique », a confirmé, lundi 20 novembre, sous couvert d’anonymat, une source du diocèse de Cotonou.

Consul honoraire de la Côte d’Ivoire au Bénin et pionnier de l’enseignement privé ivoirien, José Dominique Loko a perdu la vie à 90 ans, dans la nuit du 6 au 7 octobre. Originaire du Bénin, Loko a pris la nationalité ivoirienne depuis de longues années. Dès l’annonce de sa mort, plusieurs personnalités ivoiriennes ont rendu témoignage à celui que d’aucuns appelaient le « père de l’enseignement privé en Côte d’Ivoire », fondateur du groupe d’enseignement « cours Loko », composé de 17 établissements privés. José Dominique Loko, dignitaire franc-maçon, était devenu grand maître par intérim de la Grande loge maçonnique du Bénin en 2016, après la démission de Vincent Nicoué. […]"

Lire la suite de l'article

125 Veillées pour la Vie et d’autres à venir…

Il est toujours temps d’en organiser une dans votre paroisse si il n’y en a pas encore… Toutes les informations se trouvent dans notre kit d’organisation prêt à l’emploi en libre téléchargement sur notre site ! Soyons missionnaire de l’évangile de la Vie !

VV_affiches_Ostensoire2017-page-001-1

Découvrez ici les nouvelles affiches pour les veillées pour la vie.

Pour soutenir l'organisation des veillées : Don déductible d'impôts avec reçu direct.

Lire la suite de l'article

22 & 23 novembre : projection de La rébellion cachée à Lyon

La Rébellion cachée est projetée à Lyon deux jours d'affilée. Mercredi 22 novembre à 20h au Cinéma St Denis et jeudi 23 novembre à 20h30 au 20 rue Sala.

Venez nombreux ! Pour organiser une projection dans votre paroisse, contactez rebellion.rabourdin@gmail.com

Thumbnail-7

Commander le DVD.

Lire la suite de l'article

Le ventre maternel devenu l’endroit le plus dangereux au monde pour un enfant

Communiqué de Choisir la vie :

9"En 1996, le Parlement français a décidé de faire du 20 novembre la "Journée Mondiale de défense et de promotion des droits de l'enfant" pour, entre autres, faire valoir la Convention internationale des droits de l'enfant, adoptée par les Nations Unies le 20 novembre 1989. Cette convention affirme qu'un enfant n'est pas seulement un être fragile qu'il faut protéger, mais que c'est une personne qui a le droit d'être éduqué, soigné, protégé, quel que soit l'endroit du monde où il est né.

Lors de cette journée, considérée comme un moment privilégié pour se rendre compte des nombreuses injustices perpétrées contre les enfants dans le monde, il est primordial de souligner que le premier droit de l’enfant est celui de naître. Ainsi, la plus grande injustice consiste à priver de ce droit certains au prétexte qu’ils sont porteurs d’un handicap ou tout simplement non désirés.

Avec 50 millions d’avortements dans le monde chaque année, l’endroit au monde le plus dangereux pour un enfant est devenu en quelques décennies, le ventre de sa mère. Qui peut trouver cela normal ?

Choisir la Vie, qui n’a de cesse depuis sa création de défendre les plus fragiles, ne peut que dénoncer cette hypocrisie consistant à vouloir défendre les droits des enfants en excluant volontairement celui qui a le plus besoin de protection : l’enfant à naître."

Lire la suite de l'article

Soutien à l’initiative russe pour la vie à naître

Comme nous l'avons déjà écrit, le mouvement provie russe a rassemblé plus de 1 million de signatures pour demander l'interdiction de l'avortement en Russie. Ce mardi, 21 novembre, aura lieu le dépôt de signatures au président de la Russie. Nous proposons de soutenir cette initiative pour interdire l'avortement en Russie.

Lire la suite de l'article