Archives quotidiennes :

Près de 90% des 18-24 ans comptent voter pour des partis anti-immigration aux prochaines élections

en Hongrie

Commentaires (1)

C'est être réaliste. C'est de la sagesse et du bon sens.

Rédigé par : Patricia | 15 nov 2017 23:08:22
____________________________________

Lire la suite de l'article

Il va traverser l’Atlantique à la rame pour les blessés de guerre

Rien_que_du_bonheur-768x5124 700 km et un million de coups de rames en perspectives pour ce militaire lui-même blessé en opération :

"A 38 ans, Gwenaël, sous-officier dans l’armée de terre, a décidé suite à une blessure en mission, de soutenir à sa manière  les militaires blessés. En relevant de nombreux défis sportifs, il veut montrer qu’avec de la volonté tout est possible. Son prochain challenge : la traversée de l’Atlantique à la rame en décembre.

Considérée comme l’Everest de la route du sud, la Transat Sénégal-Guyane a lieu tous les deux ans ; 4 700 km à parcourir entre les deux pays pour une traversée qui durera entre 40 à 60 jours. Les rameurs vont ainsi sillonner l’océan sans assistance et sans escale dans des monotypes de huit mètres de long. « Une quarantaine de challengers seulement dans le monde ont relevé le défi. C’est une petite famille », souligne Gwenaël (…)

Une initiative à soutenir financièrement sur le site Rienquedubohneur.com

Lire la suite de l'article

E. Ménard : “Faisons le pari du talent des journalistes : supprimons les aides publiques à la presse”

Lire la suite de l'article

L’absence et le silence de Marion Maréchal-Le Pen sont tonitruants

Pour Philippe Bilger, l'union des droites n'est pas un gros mot :

9f0f3c49d047adb4d8e4c4b2df38eed5-627x417"(…) Il m'a semblé, sur ce sujet, que la droite globalement entendue se laissait trop volontiers imposer par la pensée politique et médiatique de gauche ses limites, ses frontières, ses lignes jaunes et au fond jusqu'où elle avait le droit d'aller, la liberté de réfléchir et d'innover. Au point d'en être elle-même déboussolée et de répugner à s'engager sur des territoires qui avaient été qualifiés d'interdits par ceux qui pourtant n'avaient aucune légitimité pour se mêler d'un projet qui ne les regardait pas.

Bien plus, à cause de ces diktats, la droite trouve en son propre sein des censeurs par avance de la moindre évolution, par exemple de la simple évocation d'une union des droites comme si cette aspiration seulement formulée était en elle-même scandaleuse et ne méritait même pas d'être examinée sur un plan intellectuel, politique, culturel et social. Parce que concrétisée elle reviendrait à constituer un grand parti des droites avec un FN qui ne serait plus animé par l'obsession de faire extrémisme à part mais par le désir de s'arrimer à une structure classique de responsabilité et de liberté ? Par le fait que Sens Commun, le nouvel épouvantail que la droite doit à toute force détester puisqu'on le lui commande, n'y serait pas hostile ?

Sur le premier point, il est clair qu'après "l'épuration" historique heureusement opérée par Marine Le Pen au détriment de son père et la révélation médiatique de la faiblesse politique

Lire la suite de l'article

La coalition occidentale a protégé la fuite des islamistes de Daech

Capture d’écran 2017-11-15 à 20.57.09Dans une enquête publiée lundi, la BBC dévoile les détails d’un accord secret, qui a permis à des centaines de combattants de l’État islamique et leurs familles de fuir la ville syrienne de Raqqa, sous les yeux de la coalition occidentale et des forces kurdes, qui contrôlent l’ex-bastion du groupe terroriste. Le convoi comprenait des cadres de Daech et des dizaines de djihadistes étrangers.

Depuis, la coalition américano-britannique, alliée aux Forces démocratiques syriennes (rebelles anti-Assad), a tout fait cacher au monde son accord secret. Les camions du convoi de six à sept kilomètres de long ont transporté environ 4 000 personnes, dont des femmes et des enfants, mais aussi des tonnes de munitions.
 

À la lumière des révélations de la BBC, la coalition a depuis reconnu son rôle dans l’accord. Plusieurs témoins ont entendu des avions de chasse, parfois des drones, suivre la colonne de véhicules. La coalition a reconnu avoir supervisé depuis les airs le convoi, qui a achevé son parcours en territoire djihadiste, dans un village entre Markada et Al-Souwar.

Parmi les fuyards, il y avait plusieurs citoyens français. Abou Basir al-Faransy explique :

“Certains de nos frères français ont quitté le groupe pour la France pour y mener des attaques dans ce qu’on pourrait appeler le ‘Jour du Jugement’”.

Lire la suite de l'article

La coalition occidentale a protégé la fuite des islamistes de Daech

Capture d’écran 2017-11-15 à 20.57.09Dans une enquête publiée lundi, la BBC dévoile les détails d’un accord secret, qui a permis à des centaines de combattants de l’État islamique et leurs familles de fuir la ville syrienne de Raqqa, sous les yeux de la coalition occidentale et des forces kurdes, qui contrôlent l’ex-bastion du groupe terroriste. Le convoi comprenait des cadres de Daech et des dizaines de djihadistes étrangers.

Depuis, la coalition américano-britannique, alliée aux Forces démocratiques syriennes (rebelles anti-Assad), a tout fait cacher au monde son accord secret. Les camions du convoi de six à sept kilomètres de long ont transporté environ 4 000 personnes, dont des femmes et des enfants, mais aussi des tonnes de munitions.
 

À la lumière des révélations de la BBC, la coalition a depuis reconnu son rôle dans l’accord. Plusieurs témoins ont entendu des avions de chasse, parfois des drones, suivre la colonne de véhicules. La coalition a reconnu avoir supervisé depuis les airs le convoi, qui a achevé son parcours en territoire djihadiste, dans un village entre Markada et Al-Souwar.

Parmi les fuyards, il y avait plusieurs citoyens français. Abou Basir al-Faransy explique :

“Certains de nos frères français ont quitté le groupe pour la France pour y mener des attaques dans ce qu’on pourrait appeler le ‘Jour du Jugement’”.

Lire la suite de l'article

Parlement européen : défense des chrétiens persécutés

Intervention de Marie-Christine Arnautu (FN) en séance plénière du Parlement européen

"Au siècle dernier, les dictatures communistes et l’Empire ottoman persécutèrent violemment les chrétiens, certains régimes athées, tels les laïcards français, les républicains espagnols ou les révolutionnaires mexicains en firent autant.

Aujourd’hui, ils sont encore nombreux à souffrir et mourir à cause de leur foi. Les rapports de l’Aide à l’église en détresse et de Portes Ouvertes sont alarmants : près de 200 millions de chrétiens, 50 pays concernés.

En Chine communiste, des réfugiés chrétiens sont renvoyés en Corée du Nord avec seule issue la mort ou les camps d’internement. Au Moyen-Orient et en Afrique, ils sont victimes de l’islamisme institutionnel ou djihadiste. En Inde, les fondamentalistes hindous multiplient les brimades… La liste est longue.

Si les dirigeants européens veulent être entendus, ils doivent être cohérents. Il est hypocrite de s’apitoyer sur le sort des chrétiens persécutés puis refuser de rappeler les racines chrétiennes de l’Europe dans les traités, et vilipender les dirigeants polonais, hongrois, russes ou américains pour leur attachement à l’identité chrétienne de leurs peuples. Respectez d’abord nos traditions et notre héritage spirituel malmenés par des décennies d’individualisme consumériste et d’accommodements “raisonnables” avec l’islamisme !"

Lire la suite de l'article

“La droite « conservatrice » française est un progressisme constipé”

L'Incorrect a sorti le vitriol :

CouvInco3"La droite « conservatrice » française est un progressisme constipé. Elle pèche par un esprit comptable sans vigueur ni intelligence, qui se révèle bien incapable de faire concurrence aux constructeurs enjoués des pyramides de la « modernité ». Tout au mieux arrive-t-elle à être aussi émotiviste et bureaucrate que les autres, avec ses envolées si peu lyriques de croquemitaine ou de Cassandre éplorée. La droite des « extrêmes », elle, n’est d’accord que sur des désaccords et des mécontentements, et elle est au moins aussi incapable que les autres de gouverner, pour reprendre les mots d’un funeste pamphlétaire.

Et nous autres chrétiens, l’on devrait miser soit sur le triomphe de l’un, soit sur l’union des deux ? Ou bien accorder au contraire notre foi à leurs jumeaux de gauche ? Et leur céder, en outre, tous les meilleurs scrupules qui font notre devoir d’État ? Quelle curieuse idée !

L’Etat « providence» est un Etre suprême impotent

Ces bonnes gens prétendent incarner l’équilibre contre « la dérive », l’orthodoxie contre les nouveaux fanatismes du sécularisme contemporain, que seuls des crétins persistent à traiter de « religieux ». Ils veulent nous faire pâmer avec des appels à la « fermeté » contre le laxisme, à « l’égalité » contre les « discriminations », et chacun dénonce un tiers pour lancer son « union sacrée ». Autant de catégories morales que nos tribuns sont bien en peine de pouvoir définir. Parce qu’ils vivent tous « après la vertu », bien loin d’Aristote, des Pères de l’Eglise, dans l’illusion d’une exégèse apocryphe, molle et littéraliste des enseignements bibliques. Et

Lire la suite de l'article

Marche pour la vie 2018 : de l’ombre à la lumière

La prochaine Marche pour la vie aura lieu le 21 janvier 2018 :

V"De même que la lumière brille aux yeux de tous, la vie est donnée, et ne se marchande pas. Pourtant, l’année dernière en France, 220 000 enfants se sont vu refuser le droit d’ouvrir les yeux sur la lumière du jour.

Trop de grossesses imprévues ne sont pas accompagnées. Trop de mamans sont livrées à l’anxiété, au doute, à la solitude du corps qui accueille, comme malgré lui, une vie nouvelle. Trop de ces mamans sont laissées dans les ténèbres, isolées dans leur choix, sans lumière à l’horizon.

Des milliers de vies sont abandonnées par les pouvoirs publics, des milliers de femmes sont laissées seules dans la nuit de leurs doutes et de leur culpabilité.

42 ans après la loi Veil, la loi a transformé le petit de l’homme en produit de l’homme, l’embryon en objet, l’enfant en projet.

L’Interruption Volontaire de Grossesse est à la fois l’origine et l’aboutissement de la déshumanisation de l’être humain : avec l’IVG, l’enfant devient une chose que l’on peut, à l’envie, retirer de son lieu de naissance, le ventre de sa mère. Ainsi réduit à un amas de cellules, il peut alors être produit à volonté, et trié, congelé, détruit, implanté.

C’est le chemin qui joint l’IVG et la PMA, au prix de l’instrumentalisation de l’être humain et de graves dérives dénoncées largement par certains membres de la communauté scientifique.

En ces jours où le respect de la vie humaine

Lire la suite de l'article

Les Sentinelles de Montpellier ne lâchent rien

Mardi 14 novembre soir, les Sentinelles de Montpellier se sont rassemblées de 20h30 à 23h00 devant la Préfecture, place des Martyrs de la résistance la bien nommée, afin d'interpeller passants et pouvoirs publics sur les projets néfastes de PMA sans Père dans les cartons des lois bioéthique. Ce second rassemblement depuis la rentrée a vu les effectifs doubler, notamment grâce aux renforts de jeunes étudiants. Les Sentinelles 34 ne lâchent rien !

0

 

Lire la suite de l'article

Sens Commun réclame l’abrogation de la loi Taubira

MMadeleine de Jessey, présidente par intérim du mouvement Sens commun, après la démission de Christophe Billan, a déclaré, sur le fait que de nombreux partis politiques ont renoncé à réclamer l'abrogation de la loi Taubira, que Sens commun restait «opposé» à une loi «mauvaise».

«C'est un combat culturel qui doit être gagné pour que le combat politique puisse suivre». «Tout est lié. Il faut revenir dessus», «95% des députés UMP s'étaient opposés à cette loi».

Lire la suite de l'article