Archives quotidiennes :

Au moins 20 morts dans une église américaine. Le tueur a été abattu. (MAJ)

Les informations tombent au compte-gouttes : 

"Une fusillade a fait dimanche plusieurs victimes dans une église de Sutherland Springs, à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de San Antonio dans l'État américain du Texas, selon des médias américains citant la police locale.

Le nombre de victimes et leur état n'était pas précisé à ce stade, mais des médias évoquaient plusieurs morts.  Il y a «plusieurs morts et plusieurs blessés», a déclaré Albert Gamez Jr, un responsable du comté de Wilson, cité par la chaîne ABC. Une porte-parole de l'hôpital Connally Memorial Medical Center, dans la ville de Floresville à proximité, a dit à Fox News que l'établissement avait reçu «plusieurs patients à la suite de la fusillade», sans en préciser le nombre. Selon le Dallas Morning News , un enfant de deux ans fait partie des blessés.

L'auteur des coups de feu est mort, a indiqué la chaine locale KSAT12, citant la police et précisant que les tirs avaient commencé vers 11H30 locales dans la First Baptist Church de cette ville du sud des Etats-Unis. Selon la chaîne, un témoin a expliqué avoir vu un homme entrer dans l'église qui a ensuite commencé à tirer sur les paroissiens réunis pour un service religieux".
21h25 : le bilan confirme au moins 20 morts. 

21h47 : le bilan grimperait à 24

Lire la suite de l'article

Le Liban, de nouveau au centre du conflit entre l’Iran et l’Arabie

Unknown-37La démission surprise du Premier ministre libanais Saad Hariri, proche de l'Arabie saoudite et critique du Hezbollah pro-iranien, fait craindre que le Liban ne plonge dans de nouvelles violences. C'est depuis l'Arabie Saoudite, pays dont il a la nationalité, que l'annonce a été faite. En ligne de mire : l'omnipotence du Hezbollah. En démissionnant, Saad Hariri a dénoncé la "mainmise" et "l'ingérence" de l'Iran dans les affaires libanaises à travers son allié le Hezbollah. Ce parti politique armé est membre du gouvernement de Saad Hariri formé il y a moins d'un an.

Le Liban est depuis plus d'une décennie profondément divisé entre le camp emmené par M. Hariri, un sunnite soutenu par l'Arabie saoudite, et celui dirigée par le Hezbollah chiite, appuyé par le régime syrien et l'Iran. Son départ intervient dans un contexte de fortes tensions sur plusieurs dossiers entre Ryad et Téhéran.

Les analystes n'écartent pas la possibilité d'une offensive contre le Hezbollah, que ce soit de la part de l'Arabie saoudite ou, plus probable, d'Israël.

Le patriarche d’Antioche des maronites, le cardinal Boutros Bechara Raï, va se rendre ces prochains jours en Arabie saoudite et y rencontrer le roi Salmane et le prince héritier Mohammed ben Salmane. Sa visite à Riyad suit celles de Samir Geagea (Forces libanaises) et de Sami Gemayel (Kataeb) en septembre, et du Premier ministre Saad Hariri fin octobre. L’Arabie saoudite est en train de s’assurer de ses alliés libanais chrétiens et sunnites contre les chiites du Hezbollah.

D’autre part il y a le contexte interne à

Lire la suite de l'article

Avant Paris 2024, celui d’aujourd’hui

il ne s'agit pas en politique de rêver d'un avenir meilleur, mais de savoir gérer le quotidien. Pour le bien commun. Pas pour sa propre g….

Les politicards français et parisiens ont tout à apprendre de et art et pendant ce temps, les Français trinquent. Ca donne presque envide de demander aux lecteurs d'augmenter le nombre des photos de notre capitale laissée aux mains d'impies égoïstes.

 

Lire la suite de l'article

Déjà en 2016 : ‘l’obligation vaccinale, c’est pour le profit et pas pour la santé publique”

C'est le témoignage de Brandy Vaugham, ancienne représentante de ventes pour le fabricant de vaccins Merck & Co : 

"Elle explique en détails comment les fabricants de vaccins se servent précisément des vaccins pour réaliser d’énormes profits et non pour la Santé publique. Brandy a effectué des recherches sur la sécurité des vaccins. Elle a trouvé que, non seulement les vaccins contenaient des produits toxiques connus qui pouvaient provoquer des dégâts neurologiques, mais aussi que les fabricants de vaccins ne réalisaient pas les mêmes études de sécurité pour les vaccins comme ils le font pour les autres médicaments.

Ce manque de recherches sur la sécurité des vaccins ajouté aux effets secondaires de la vaccination a contribué à faire prendre à Brandy la décision de ne jamais faire vacciner son enfant. Brandy déclare qu’administrer des vaccins à nos enfants, c’est comme jouer à la roulette russe avec eux. Elle ajoute que la vaccination obligatoire est simplement un moyen pour les fabricants de vaccins de faire de plus amples bénéfices encore sur le dos de nos enfants. S’il vous plaît, ne soyez pas dupes : nous n’avons aucun besoin de vaccination obligatoire".

Lire la suite de l'article

« Document exceptionnel : Les 100 ans de crimes communistes. »

Le documentaire réalisé par Bernard Antony, l’AGRIF, Chrétienté-Solidarité et TVLibertés rompt le silence assourdissant autour d’un funèbre anniversaire : les 100 ans du communisme. Depuis 1917, cette idéologie est synonyme de cruauté, d’assassinats, de tortures, de souffrances et d’asservissement. Et pourtant, les élites françaises et la presse mainstream semblent oublier de rappeler les 100 millions de victimes de ce totalitarisme. Ces morts n’existent pas, tout au moins dans le débat public ! Ceci est peut-être l’illustration d’une caste dirigeante qui n’arrive pas à rompre avec le marxisme-léninisme, de certains dirigeants politiques qui n’ont jamais reconnu leurs erreurs et leurs errements ou de partis politiques qui n’ont jamais fait acte de repentance.

C’est l’honneur de la presse alternative, et tout particulièrement de TVLibertés, de diffuser un documentaire afin de faire découvrir l’ampleur du malheur dans lequel furent ou sont encore plongés des peuples entiers. Ce document exceptionnel qui a nécessité des semaines de préparation est une arme pour la guerre idéologique contre les totalitarismes actuels-et, hélas, le communisme en est un.

Lire la suite de l'article

Un expert de l’ONU pour l’élimination prénatale des personnes handicapées

Commentaire prononcé par le Professeur Ben Achour, expert du Comité des droits de l'homme des Nations unies, lors de l'examen de l'article 6 dans le cadre du Projet d'observation générale (3439e Meeting de la 121e Session du Comité).

Lire la suite de l'article

La Fraternité Saint-Pierre compte 287 prêtres et 150 séminaristes

Capture d’écran 2017-11-05 à 18.18.34La Fraternité Saint-Pierre vient de publier ses ‘statistiques annuelles’ sur ses 437 (dont 293 incardinés) membres, on compte

  • Prêtres : 287
    • 272 incardinés
    • 8 incorporés ad annum
    • 5 associés
    • 2 postulants
  • Diacres : 21

  • Séminaristes non-diacres (y compris les postulants) : 129

Âge moyen des membres : 38 ans

Implantations :

  • Diocèses desservis : 129
  • Lieux de messes : 239 lieux
  • Paroisses personnelles : 40 (dont zéro en France)

Lire la suite de l'article

Marine Le Pen : « Il est évident que la France puise ses racines, notamment, dans la chrétienté. »

Lire la suite de l'article

Pèlerinage au Kazakhstan du 22 au 29 avril 2018

L'Abbé Cyrille Debris, prêtre de l'archidiocèse de Rouen, organise un pèlerinage très original au Kazakhstan, dans une optique expiatoire pour les crimes des goulags et donc en priant par l’intercession des saints qui y furent martyrisés mais aussi pour rencontrer Mgr Schneider :

Capture d’écran 2017-11-02 à 19.38.18"L’idée d’un pèlerinage au Kazakhstan en surprendra plus d’un. Idée saugrenue ? Peut-être mon côté parfois un peu snob qui me fait aller là où les gens vont rarement ? En réalité, ce projet est surtout né d’une rencontre. L’association de prêtres dont je suis membre, l’Opus Sacerdotale, a reçu pour sa retraite annuelle à Fontgombault en août 2016 Mgr. Athanasius Schneider. Durant ces 5 jours partagés avec lui, je suis devenu admiratif de la sainteté émanant de cet homme humble, discret et pieux mais ô combien courageux, osant prêcher à temps et à contretemps la vérité, à une époque où les évêques sont souvent d’une déconcertante volonté de ne surtout pas faire de vagues. Nous avons parlé ensemble en allemand. Il m’a appris que le Kazakhstan a aussi ses sanctuaires, ses saints, liés à l’histoire soviétique des goulags. Et je me suis dit que nous avions là tous les ingrédients pour un pèlerinage hors-normes : un saint évêque, des édifices intéressants, des martyrs, un pays stable sous le président Noursoultan Nazarbaïev au pouvoir depuis 1990, très proche de Vladimir Poutine.

Le Kazakhstan est un pays sûr composé à 70% de musulmans mais aussi de 30% de chrétiens, majoritairement russes orthodoxes mais où le catholicisme s’établit en

Lire la suite de l'article