Archives quotidiennes :

C’est arrivé un 4 octobre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 4 octobre : fête de saint François d'Assise.

Né en 1182, François Bernardone se convertit après une jeunesse mouvementée. Rêvant de devenir chevalier, il participe à la guerre entre Pérouse et Assise, où il est fait prisonnier. Il passe un an en captivité. Il se convertit à la suite d'une maladie et de la rencontre d'un lépreux. Il fonde, en 1209, l'ordre monastique des franciscains, dont la base est la pauvreté. Il reçoit les stigmates le 14 septembre 1224 et les garde jusqu'à sa mort, le 3 octobre 1226 (voir la chronique du jour).

Frère François est canonisé par Grégoire IX, en 1228. Son corps, que l'on avait caché dans la crypte de l'église bâtie en son honneur en 1230, a été découvert en 1818. Puis Pie XII le proclame patron de l'Italie.

  • le 4 octobre 863 : mort au combat du comte d'Angoulême.

Lors d'une invasion viking près de Saintes, le comte d'Angoulême nommé Turpion meurt u cours d'un combat contre le chef adverse, où tous deux sont transpercés par leurs lances. Malgré leur victoire, les normands regagnent leurs navires après la mort de leur chef et le pillage de Saintes. Le sacrifice du comte n'a pas été inutile.

  • le 4 octobre 1189 : décès de Gérard de Ridefort, grand-maître de l'Ordre du Temple, au siège de Saint-Jean d'Acre.
  • le 4 octobre 1289 :

Lire la suite de l'article

7 octobre : rosaire pour la France à Toulouse

Le Groupe de Prière Toulousain “ Saint Louis de France” vous invite à un ROSAIRE pour la FRANCE le samedi 7 Octobre de 14h00 à 16h00, en l'église Notre-Dame de La Dalbade de Toulouse.

« France ! Qu’as-tu fait des promesses de ton baptême ? » Saint Jean-Paul II, au Bourget-Paris en 1980.

Lire la suite de l'article

Discrimination politique : l’Université de Lorraine condamnée

Le 16 mars, l’Université de Lorraine a été condamnée à verser la somme de 4000 euros à Monsieur D. pour cause de discrimination. Cette condamnation fait suite à un mail envoyé par le directeur de l’IECA (Institut européen du cinéma et de l'audiovisuel de Nancy)) dans lequel ce dernier signifie à la victime qu’il ne « préfère pas » qu'il soit chargé de cours à l’Institut du Cinéma compte tenu de ses opinions politiques. Maitre Abauzit, avocat de la victime, explique :

"Monsieur D. a été contraint de saisir la justice administrative, car, alors qu’il était prévu qu’il intègrerait la rentrée 2015/2016,en qualité d’enseignant vacataire, l’équipe pédagogique de l’IECA – école dépendante de l’université de Lorraine –  il s’est vu refuser son poste par un courriel de l’école, au motif qu’il aurait des « accointances avec des sites nationalistes, identitaires et souverainistes ».

En l’espèce, la discrimination au regard des opinions politiques réelles ou supposées de Monsieur D. était non seulement manifeste, mais revendiquée. Monsieur D., qui pourtant avait déjà enseigné pour l’IECA quelques années auparavant, ne pouvait manquer d’être choqué. Le « terrain » avait été préparé depuis plusieurs mois, puisque dès le mois de mai 2015, le conseil d’UFR de mathématique et informatique avait établi une motion diffamatoire à l’encontre de Monsieur D., dans laquelle il était affirmé qu’il était un zélateur d’extrême droite… Cette motion avait été envoyée aux instances supérieures de l’université de Lorraine, ainsi qu’à un large groupe d’étudiants.

Quel regard portez-vous sur le mail de l'IECA

Lire la suite de l'article

Loi sur la sécurité intérieure : les mosquées radicales ne pourront pas fermer plus de 6 mois

L'Observatoire de l'islamisation a étudié la loi sur la sécurité intérieure disponible ici :

"Elle est inquiétante à plusieurs égards : les mosquées diffusant une idéologie de haine ne pourront pas fermer plus de six mois. De quoi faire un nettoyage de la bibliothèque et de remanier le bureau associatif : 

« Chapitre VII « Fermeture de lieux de culte « Art. L. 227-1. – Aux seules fins de prévenir la commission d’actes de terrorisme, le représentant de l’État dans le département ou, à Paris, le préfet de police peut prononcer la fermeture des lieux de culte dans lesquels les propos qui sont tenus, les écrits, idées ou théories qui sont diffusés ou les activités qui se déroulent provoquent à la violence, à la haine et à la discrimination et provoquent à la commission d’actes de terrorisme ou font l’apologie de tels actes. « Cette fermeture, dont la durée doit être proportionnée aux circonstances qui l’ont motivée et qui ne peut excéder six mois, est prononcée par arrêté motivé et précédée d’une procédure contradictoire dans les conditions prévues au chapitre II du titre II du livre Ier du code des relations entre le public et l’administration. »

Donc les 147 mosquées tablighi et 120 mosquées salafistes (recensement SCRT) pourront rester ouvertes, de même que les 200 mosquées de l’UOIF, alors que nous avons prouvé dans notre enquête Mosquées Radicales (éditions DMM) qu’elles diffusent des livres appelant au djihad armé offensif et qu’elles invitent des prédicateurs extrémistes.

Autre point inquiétant, les contrôles et palpations contre des personnes suspectes ne peuvent

Lire la suite de l'article

Après la PMA et la GPA, la congélation des gamètes des “transgenres”

Et vous croyez que le lobby LGBT va cesser ses revendications ?

"Les cliniques du service public de santé en Grande-Bretagne permettent aux adolescents qui veulent « changer de genre » de congeler leurs spermatozoïdes afin de procréer quand ils seront « devenus des femmes ».

De même, les cliniques prélèvent et conservent les ovocytes des filles qui vont « devenir des hommes ».

Il y a déjà plusieurs dizaines de cas. Certains garçons n’ont que douze ans (sic), et on congèle les ovocytes des filles « à partir de 16 ans ».

Les traitements de fertilité des adolescents « transgenres », financés par le NHS, pourraient coûter des centaines de milliers de livres, alors que nombre d’opérations nécessaires sont reportées par manque de fonds…

A quoi les médecins qui pratiquent ces aberrations répondent que ces adolescents ont « le droit de fonder une famille »…"

Lire la suite de l'article

Etats-Unis : vers l’interdiction de l’avortement au-delà de 20 semaines ?

Aujourd'hui aux Etats-Unis, une femme peut avorter jusqu'à la naissance. En France aussi, selon les cas, notamment si l'enfant n'est pas conforme (ex : trisomie 21)…

La chambre des représentants des Etats-Unis a adopté mardi une proposition de loi qui punirait les médecins pratiquant des avortements au-delà de la 20e semaine de grossesse. La peine irait jusqu’à cinq ans de prison pour ces médecins sans que les femmes ayant eu recourt à l’avortement ne soient « inquiétées pénalement ».Une façon de ne pas accuser les femmes, souvent contraintes à avorter par leur entourage…

Néanmoins, les cas de viol, d'inceste, ou lorsque la vie de la femme est menacée, feraient l'objet d'une exception.

Les républicains, qui détiennent la majorité dans cette chambre, ont cité « des travaux scientifiques » démontrant que

« les fœtus sont capables de ressentir la douleur à partir de la 20e semaine après la fécondation »

« leur douleur ne nous est plus invisible. En tant que société, nous ne pouvons, en conscience, faire semblant ».

Les sénateurs n’ont pas encore voté le texte. S’ils l’approuvaient, Donald Trump a d’ores et déjà annoncé qu’il le promulguerait.

Lire la suite de l'article

« En France, il y a urgence de la mission en direction de l’islam »

C’est la conviction de Jean Duchesne, essayiste catholique proche de la revue Communio.

« Ce pourrait même être une des priorités pour l’Église dans vingt ans ». « Cette mission doit commencer dès maintenant. On a fait de [Charles de Foucauld] un héros de l’enfouissement à tort, me semble-t-il » « La confrontation est moins difficile qu’on l’imagine. Un des grands mérites des musulmans, c’est de ne pas tourner autour du pot sur la question religieuse. On peut tout de suite aborder avec eux des questions essentielles. Il y a une authentique recherche de Dieu chez eux. »

L’abbé Christian Venard, aumônier militaire, ajoute :

« Nous devons retrouver l’enthousiasme de l’annonce comme le demandait Jean-Paul II dans Ecclesia in Europa. Cet enthousiasme vaut aussi vis-à-vis des migrants et de nos concitoyens musulmans et cela nécessite de dépasser un regard politique ou économique. » « Le peuple de France a été chrétien, mais il ne l’est plus désormais dans son immense majorité. C’est pourquoi Jean-Paul II parlait déjà de ré-évangélisation. L’accueil des populations musulmanes qui sont là suppose de notre part une conversion profonde. » « Les catholiques pratiquants sont devenus en France des étrangers dans leur propre pays. Au lieu d’avoir peur, nous devrions témoigner aux musulmans que vivre notre foi catholique nous coûte à nous aussi ! “Vous estimez être mal reçus en France, mais prenez conscience que c’est aussi dur pour un médecin catholique qui ne veut pas pratiquer l’avortement ou pour un banquier qui veut

Lire la suite de l'article

Sonia Nour, collaboratrice du maire PCF de La Courneuve, fait l’apologie de terrorisme

Jordan Bardella, Porte-parole du FN, Secrétaire départemental du FN en Seine-Saint-Denis, Conseiller régional d'Île-de-France, a saisi le procureur de la République :

1

De son côté, le maire a fini par suspendre sa collaboratrice :

2

Lire la suite de l'article