Archives quotidiennes :

L’abbaye de Fontgombault et la forme extraordinaire

Extrait de la conférence donnée par le Très Révérend Père Dom Jean Pateau Abbé de Notre-Dame de Fontgombault, à Rome, jeudi 14 septembre, lors du colloque qui s'est tenu pour les 10 ans de Summorum Pontificum :

Unknown"[…] Dom Jean Roy, abbé de Notre-Dame de Fontgombault de 1962 à 1977, accueillit de bonne grâce le petit train de réformes de l’Ordo Missæ en 1965. Ce n’est pas cependant sans quelques appréhensions qu’il suivit la fermentation qui devait aboutir en 1969 à la promulgation d’un nouvel Ordo Missæ dont il perçut à la fois les qualités et les limites. Fidèle au principe de ne rien dire qui ne soit théologiquement certain, ni faire qui ne soit canoniquement en règle, et contre de nombreuses et fortes pressions, le Père Abbé maintint l’usage du missel tridentin jusqu’à la fin de l’année 1974.

Selon le document de promulgation du nouveau Missel, celui-ci devenait obligatoire dès que les conférences épiscopales auraient obtenu l’approbation de la traduction. C’était le cas en cette fin d’année. Le Père Abbé obtempéra, non sans réticences, mais en considérant que des moines ne devaient pas même donner l’impression de désobéir. Plus tard, il dira que sa décision relevait plus de la prudence que de l’obéissance, car il n’était pas certain que le nouveau missel était obligatoire et que le missel tridentin était légitimement interdit. L’avenir montrera que son doute était justifié. Le Père Abbé recommanda aux prêtres de l’abbaye de conserver dans la célébration des saints mystères les dispositions de

Lire la suite de l'article

En CE2 à Fénelon Sainte-Marie, on enseigne n’importe quoi sur le Moyen-Age

L'établissement Fénelon Sainte-Marie est un primaire-collège-lycée d'enseignement scolaire sous-contrat catholique situé dans le 8ᵉ arrondissement de Paris. Et en classe de CE2, on y enseigne des balivernes sur le Moyen-Age, avec ces pages sur les envahisseurs-migrants évoquées hier, et celle-ci en prime avec son expression genrée :

Thumbnail-3

mais aussi des pages sur la condition de la femme, ignorant les études sérieuses, comme celle de Régine Pernoud :

Thumbnail-4

Thumbnail-5

Ce manuel est choisi par l'école, et non pas imposé par l'Education nationale. On se demande ce qui leur passe par la tête.

Lire la suite de l'article

Nouveau manuel de géographie

Arton607-aabb0L'Oeuvre scolaire Saint-Nicolas vient de publier un nouveau manuel destiné au cours élémentaire et consacré à la géographie.

Faut-il rappeler combien les enfants sont avides de connaître et de comprendre le monde qui les entoure ? Ce manuel de géographie répondra à quelques-unes de leurs questions et les aidera à

« s'intéresser à la maison que Dieu a donnée aux hommes, en France et dans le monde, à voir comment ils l'ont arrangée ou dérangée, à reconnaître – avec leurs richesses et leurs limites – les données matérielles qu'ils doivent respecter tout en les exploitant s'ils veulent subsister honnêtement et fraternellement. » (R. Th. Calmel, École chrétienne renouvelée).

Le manuel guide l'enfant pas à pas dans sa découverte de la France et du monde. À partir de photographies, de cartes et de schémas, il apporte des définitions précises sur les reliefs, les villes et les villages, les rivières et les mers, le ciel, les saisons, les métiers… Après quelques questions destinées à guider l'observation des documents et à susciter la réflexion de l'élève, un texte formant le corps de la leçon s'achève par un résumé à retenir et quelques exercices.

Le livre comprend deux séries de leçons, prévues pour les deux années du Cours Élémentaire. Chaque année se divise en trois parties : l'enfant est tout d'abord invité à observer le monde qui l'entoure, il découvre ensuite les richesses de la nature, puis les activités des hommes. L'horizon s'élargit peu à peu vers des espaces plus lointains et les «

Lire la suite de l'article

21 septembre : Colloque sur la crise en Corée

L’INSTITUT DE LA DÉMOCRATIE ET DE LA COOPÉRATION 

vous invite à une conférence sur

La crise en Corée: causes et perspectives

Interviendront

Anatoliy Kochkine, professeur à l’Université de l’Extrême Orient (Vladivostock) 

et 

Pascal Dayez-Burgeon, ancien diplomate, directeur de la Direction Europe du CNRS, auteur de nombreux ouvrages sur la Corée

jeudi 21 septembre 2017 à 18h30 au 63bis rue de Varenne, Paris 7e 

La conférence sera présidée par Natalia NAROTCHNITSKAÏA, présidente de l’IDC. 

Inscriptions:  idc@idc-europe.org / 01 40 62 91 00

Lire la suite de l'article

Italie : report de l’examen du projet de loi sur le droit du sol

Lu dans Présent :

"Nouveau rebondissement dans le débat très animé et très tendu en Italie autour de la possible introduction du « droit du sol » dans le code de la nationalité. Mardi 12 septembre, le Sénat a en effet supprimé du calendrier du mois de septembre la fameuse proposition baptisée jus soli, donnant droit à la nationalité italienne aux enfants d’étrangers nés en Italie.

Cette reculade, saluée comme une importante victoire par les opposants au texte, au premier desquels on trouve les activistes de la droite sociale du mouvement Casapound, est largement liée à un contexte particulièrement peu favorable à cette mesure. En effet, les incidents et les drames liés à la submersion migratoire se multiplient dans toute la péninsule et l’exaspération d’une part importante de la population ne cesse de croître. « Le timing n’est pas bon… » reconnaît ainsi un promoteur du texte dont l’adoption entraînerait la possible naturalisation immédiate de 600 000 mineurs étrangers. […]"

Lire la suite de l'article

La Fédération des Parents d’Elèves des Ecoles Indépendantes

V180La Fédération des Parents d’Elèves des Ecoles Indépendantes (FPEEI) est une association de loi 1901 sans but lucratif, créée à l’initiative de parents d’élèves issus de diverses écoles indépendantes.

Dans le contexte du développement rapide des Ecoles Indépendantes, plus de 700 établissements et 60 000 élèves, il est apparu nécessaire d’organiser la représentation des parents d’élèves de ces écoles. L’adhésion est gratuite pour permettre à tous les parents, quels que soient leurs moyens financiers, de rejoindre la FPEEI.

La FPEEI a pour objet d’aider tous les parents, quels que soient leurs moyens financiers, à scolariser leur(s) enfant(s) dans l’école de leur choix. La FPEEI défend les droits des parents, des élèves et anciens élèves d’écoles françaises privées hors contrat (encore appelées indépendantes) qu’elles soient maternelles, élémentaires, secondaires, généralistes, technologiques, professionnelles, de toutes pédagogies diverses existantes.

La FPEEI organise son action autour de deux axes :

  • Défendre les droits des enfants scolarisés actuellement dans une école indépendante à jouir des mêmes droits que les élèves du public et sous-contrat sans aucune forme de discrimination.
  • Obtenir le financement intégral du libre choix dans l’école pour tous les parents

Découvrir le site FPEEI

Lire la suite de l'article

Rassemblements pro-vie dans 34 villes russes

Lu sur Orthodoxie :

"Des opposants à l’avortement ont organisé le 14 septembre des rassemblements intitulés « Ils auraient pu aller à l’école », à l’occasion du début de la nouvelle année scolaire. Des rassemblements ont eu lieu dans 34 villes de Russie, dont Moscou, Saint-Pétersbourg, Ekaterinbourg, Kazan, Mourom, Krasnoïarsk, Tioumen, Krasnodar, Kirov, Nijni-Novgorod, Novossibirsk, Omsk et Orenbourg.

« Les membres du mouvement panrusse « Pour la Vie ! » tentent d’attirer l’attention du public sur le fait que la Russie perd chaque jour l’équivalent des étudiants de deux grandes écoles dans les cliniques d’avortement du pays », a déclaré le service de presse du mouvement.

« Pendant les rassemblements, les activistes ont disposé des chaussures d’enfants sur les places des villes, symbolisant le nombre d’avortements dans les régions et localités concernées. Les organisateurs ont prévu de placer 2000 paires de chaussures d’enfants sur la place Sokolniki Park de la capitale, ce qui correspond au nombre quotidien d’avortements dans le pays. Des bénévoles ont collecté des chaussures chez les habitants de Moscou et de la région », mentionne le mouvement.

Selon les organisateurs, les chaussures sont destinées à faire « visualiser les statistiques brutes de l’avortement ». Les chaussures seront ensuite distribuées aux familles pauvres.

Pendant deux ans et demi, un autre programme « Sauvez une vie », qui fonctionne avec plus de 140 psychologues et travailleurs sociaux dans 86 localités de Russie, a réussi à empêcher 7000 avortements chez des femmes ayant des problèmes financiers. 65.000 femmes en tout ont reçu de l’aide de diverses façons. Les activistes pensent que l’État

Lire la suite de l'article

Manifestation pour l’indépendance de la Catalogne : pour devenir une enclave islamiste ?

Les Catalans ont manifesté lundi dernier à Barcelone lors de la Diada, qui commémore le 11 septembre 1714, date de la dernière défense de Barcelone prise ensuite par les troupes du roi Felipe V, pour revendiquer l'indépendance de leur région, à trois semaines d'un référendum d'autodétermination interdit par les institutions espagnoles.

Un contact m'envoie ces photos prises sur place :

2017-09-13-PHOTO-00000101

2017-09-13-PHOTO-00000102

2017-09-13-PHOTO-00000103

2017-09-13-PHOTO-00000104

Lire la suite de l'article

Le CDI de projet sera applicable aux mères porteuses

Belle synthèse libérale-libertaire des projets de Macron par la CFTC :

8f11e-famillle“Entre le désir et l’avoir, il y a ce qu’on appelle « le marché » : le « droit à » ouvre et régule ce marché. Droit au logement, droit de se nourrir, droit de se soigner, droit de mourir dans la dignité….

Beaucoup d’articles de ce blog traitent de la question de l’Homme parfois réduit à n’être qu’instrument de travail. Etre instrumentalisé, ce n’est jamais agréable. Parfois, nous y consentons, parfois, nous ne nous en rendons compte qu’après coup, et nous en sommes souvent furieux.

Nous ne supportons pas qu’un être humain soit réduit, parce que cette personne, ce peut être nous. C’est pour cela que la souffrance nous touche, de même que la joie ou l’émotion nous bouleversent lorsque nous regardons des films. L’autre me rejoint dans mon humanité, une résonnance s’établit toujours entre deux êtres humains. C’est aussi pour cela que les familles « syriennes » de la gare Saint Lazare nous insupportent : elles sont instrumentalisées par des souteneurs et des réseaux, captives. Leur insertion et leur bonheur sont rendus impossibles : cela nous indispose. Qu’elles se laissent faire nous révolte.

Notre émotion vient d’un désir de justice qui se réveille en chacun de nous, de justice sociale, au sens des droits fondamentaux, existentiels. Mal-logement, absence d’hygiène, violence, misère physique, orale ou intellectuelle, cela nous interpelle très profondément, parce que l’une des vertus de l’Homme est de désirer la justice.

Du coup, ceux qui,

Lire la suite de l'article