Archives quotidiennes :

Pape François : “Il faut des lois justes”, “le respect sacré de la vie humaine est une pierre angulaire dans la construction d’une société”

Le pape François effectue actuellement une visite apostolique en Colombie. Lors de sa rencontre avec les autorités, le pape a déclaré :

Cq5dam.web.800.800-2"[…] La devise de ce pays dit : « Liberté et ordre ». Dans ces deux mots se trouve tout un enseignement. Les citoyens doivent être respectés dans leur liberté et protégés par un ordre stable. Ce n’est pas la loi du plus fort, mais la force de la loi, approuvée par tous, qui régit la cohabitation pacifique. Il faut des lois justes pouvant garantir cette harmonie et aider à surmonter les conflits qui ont déchiré cette Nation durant des décennies ; des lois qui ne naissent pas de l’exigence pragmatique de mettre de l’ordre dans la société mais du désir de s’attaquer aux causes structurelles de la pauvreté qui génèrent exclusion et violence. Ce n’est qu’ainsi qu’on soigne la maladie qui fragilise et rend indigne la société et la laisse toujours au seuil de nouvelles crises. N’oublions pas que l’iniquité est la racine des maux sociaux.

Dans cette perspective, je vous encourage à poser le regard sur tous ceux qui, aujourd’hui, sont exclus et marginalisés par la société, ceux qui ne comptent pas pour la majorité et qui sont repoussés et mis à l’écart. Nous sommes tous nécessaires pour créer et former la société. Celle-ci n’est pas constituée uniquement par quelques-uns de ‘‘pur-sang’’, mais par tous. Et c’est ici que s’enracinent la grandeur et la beauté d’un pays, dans lequel tous ont une place et tous sont

Lire la suite de l'article

“J’arrête la pilule”, le réquisitoire de la journaliste Sabrina Debusquat contre la chimie castratrice et contraceptive

16221528Un ouvrage qui fera polémique face au politiquement correct et à l'idéologie soixante-huitarde. Mais qu'importe

"J’étais moi-même ignorante. La première fois que j’ai entendu que la pilule était un perturbateur endocrinien, c’était dans la bouche d’un sénateur LR sur la chaîne LCP ! Quand j’ai commencé mon enquête, j’ai interrogé des toxicologues qui m’ont dit que c’était une évidence. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire, un perturbateur endocrinien est "une  substance naturelle ou chimique qui peut interférer avec le fonctionnement des glandes endocrines notamment en mimant l’action hormonale naturelle". De par son fonctionnement, la pilule répond bel et bien à cette définition : les hormones qu’elle contient visent à faire croire au corps de la femme qu’elle est enceinte, et cette dernière cesse ainsi d’ovuler. Aujourd’hui, on associe tellement le terme "perturbateur endocrinien" aux pesticides qu’on ne pense pas que certains médicaments en sont (…)

La pilule contient une hormone de synthèse, l’éthinylestradiol (EE2). Les femmes en rejettent dans leurs urines. Or, cette molécule n’est éliminée qu’à 60% par nos stations d’épuration et se retrouve donc dans nos rivières, puis dans l’eau du robinet. Les conséquences en sont connues : les poissons mâles sont féminisés, leur fertilité est gravement altérée.

Les universitaires britanniques Susan Jobling, toxicologue réputée, et Richard Owen ont, en 2013, appelé à un débat public sur l’EE2. Ils le soupçonnent d’avoir des effets préoccupants sur les mâles humains. Depuis l’introduction des perturbateurs endocriniens dans la nature, et dans l’espèce humaine via la pilule, on constate une hausse des malformations

Lire la suite de l'article

Retour de Bernard Antony sur Radio courtoisie

Le président de l'Agrif écrit sur son blog :

Dominique Paoli m’a invité à venir parler dans son émission ce lundi à 18 h. J’ai accepté car elle m’a promis d’y réitérer l’annonce de mon retour comme « patron d’émission » de l’émission de la Réplique que j’ai dirigée pendant plusieurs années avant d’être ignominieusement exclu de la radio par Henry de Lesquen ; on le sait, cela fut de surcroît assorti d’une immonde campagne de diffamation, par ce personnage, contre moi et contre l’AGRIF."

Lire la suite de l'article

Jean-Vincent Placé découvre le quotidien des Français

De Francis Bergeron dans Présent à propos de l'élu EELV Jean-Vincent Placé, agressé à Paris et à qui a été volé sa carte bleue, son téléphone portable et une montre, estimée à la coquette somme de 7 000 euros

8940-chard"Jean-Vincent Placé est écologiste et sénateur. Il a été un éphémère secrétaire d’Etat chargé de la réforme de l’Etat, à la toute fin de l’ère Hollande. Il n’a jamais rien réformé du tout, bien évidemment. En particulier il n’a rien réformé dans le sens de la sécurité des Français, face au terrorisme comme face à la petite délinquance.

« Cette agression me fait réfléchir à arrêter la politique », vient-il de déclarer. Est-ce parce qu’il réalise soudain que ses engagements politiques et ses convictions allaient à l’encontre des réalités ? Est-ce la publicité ainsi faite sur le fait que cet homme de la gauche de la gauche, se balade avec, au poignet, un bijou dont la valeur représente six mois de salaires d’un smicard ?

Placé a eu une dent cassée. Il s’en sort bien. Que les Français en rient, c’est un peu logique. Il n’en aurait pas été de même, bien entendu, si le sénateur écologiste avait été grièvement blessé.

Mais nos compatriotes sont des gens qui aiment Guignol, qui aiment que le gendarme soit rossé à coups de bâton. M. Placé est l’un de ces gendarmes de la pensée qui ne pensent qu’à nous punir à longueur d’année. Il est logique que Guignol soit applaudi, même si on peut supposer que ces trois guignols-là avaient

Lire la suite de l'article

Patrick Dupond : l’homosexualité a été une erreur. Une parodie de l’amour

Patrick Dupond, danseur étoile, 58 ans, se confie dans Paris Match sur sa vie privée et sa compagne Leïla de Rocha, 45 ans, qui lui a redonné le sourire après plusieurs "années noires". Partageant sa vie depuis 2004, il dit lui devoir sa métamorphose.

"Nous nous sommes rencontrés alors que j’étais aussi déçu par moi-même que par les autres, mes soi-disant amis. Je venais de prendre la décision de tout quitter pour me reconstruire au Japon. J’avais déjà acheté mon billet d’avion et ceux de mes chiens, Lola et Newton. Ma valise était prête. Leïla m’a téléphoné la veille du départ. Ancienne sportive de haut niveau [la jeune femme a été championne internationale de basket], elle s’était reconvertie dans la danse sacrée orientale à la suite d’une blessure. Elle dirigeait une école de danse, à Soissons, pour laquelle elle souhaitait me rencontrer. Parce qu’elle a su trouver les mots, j’ai accepté un rendez-vous. L’entrevue devait durer trente minutes. A 3 heures du matin, nous n’arrivions pas à nous quitter. Elle m’a confié m’avoir vu danser pour la première fois à l’âge de 9 ans. C’était à Sisteron, dans “La Belle au bois dormant”."

Patrick Dupond estime avoir vécu une bonne partie de sa vie dans le mensonge.

"Danseur étoile à l’Opéra de Paris, puis directeur du Ballet, où j’ai succédé à Rudolf Noureev, j’ai fait quatorze fois le tour de la planète avec les plus grands créateurs, de Maurice Béjart à Roland Petit en passant par Alvin Ailey. Un rythme et

Lire la suite de l'article

Un sophiste à l’Elysée

Capture d’écran 2017-09-07 à 20.32.57Après une interruption de quelques mois, le mensuel Politique Magazine revient dans les boîtes aux lettres. Vous pouvez vous procurer ce numéro du mois de septembre, soit en écrivant à Politique magazine 1, rue de Courcelles 75008 Paris, soit en téléphonant au : 01 42 57 43 22. Extrait de l'analyse d'Hilaire de Crémiers sur notre nouveau président :

Capture d’écran 2017-09-07 à 20.37.55

Lire la suite de l'article

LREM : il n’y a pas de petits profits

Pascale Fontenel-Personne, député macroniste de la Sarthe, est également présidente d'une entreprise de voyages touristiques. Sur son site, "Access Tour Le Mans" propose aujourd'hui des excursions à l'Assemblée nationale pour le prix de 119 euros… en présence de la députée, bien sûr.

Capture d’écran 2017-09-07 à 16.25.06L'article premier du code de déontologie de l'Assemblée nationale précise que les députés "s’abstiennent d’utiliser les locaux ou les moyens de l’Assemblée nationale pour promouvoir des intérêts privés".

Ah, la moralisation de la vie politique…

 

Lire la suite de l'article

Le curé est enragé et se lance sur Youtube

L'abbé Drillon, juge ecclésiastique et chancelier du diocèse de Nice, a lancé sa chaîne Youtube. Cigarette à la main et la bouteille de pastis à portée de l'autre, il n'a pas sa langue dans sa poche. A travers cette chaîne, il compte dire ce que personne ou peu disent, et souhaite tirer profit de la réinfosphère afin d'avoir une parole libre et personnelle, non magistérielle… sur la manipulation des cervelles, la régression routière, l'Inquisition, la mal-bouffe, des vrais fondements d'un dialogue avec les musulmans, du féminisme castrateur…

Lire la suite de l'article

Vers la fermeture de la dernière clinique avorteuse dans le Kentucky

Un procès est en cours qui oppose l’Etat du Kentucky à la clinique EMW Women’s Surgical Center. L’Etat a demandé la fermeture de l’établissement en raison de conditions de sécurité non respectées. En effet, ce dernier n’est pas relié à un hôpital, et ne dispose pas de service d'ambulance en cas d'urgence médicale. La clinique a décidé de poursuivre le Kentucky en justice, car elle juge ses exigences « déraisonnables et coûteuses ». 

Cependant, si la clinique devait être fermée, le Kentucky serait le seul Etat américain sans clinique proposant l’avortement. En effet, d’après l’Institut Guttmacher, une organisation pro-avortement, le Kentucky se range aujourd’hui parmi les 7 états ne possédant plus qu’une seule clinique avec un service d’avortement.

Lire la suite de l'article

Allemagne : Erdogan candidat à la chancellerie ?

N_117697_1Le parti pro-turc ADD, Alliance des Allemands démocrates, a mis sur ses affiches de campagne le président turc, afin d'appeler les ressortissants turcs ayant la nationalité allemande à voter pour lui lors des élections du 24 septembre…

L'ADD a également diffusé une vidéo d'un discours d'Erdogan traduit en allemand.

Pour envahir un pays, plus besoin de livrer bataille. Il suffit d'immigrer, d'avoir des enfants et de voter.

Lire la suite de l'article