Archives quotidiennes :

Christianisme et enracinement

P1110105

La première université de PhilOrient sur le thème du christianisme et de l'enracinement a débuté lundi au couvent Saint-Sauveur de Joun. Cette association s'est donnée pour objectif de renouer des liens entre les chrétientés orientales et occidentales. Basée sur  trois piliers : l'intellectuel, la spiritualité et l'esprit communautaire, une vingtaine de jeunes orientaux et occidentaux suivent des interventions d'une grande qualité toutes données par des Libanais.

P1110102

Certains s'initient également à l'iconographie durant les après-midi. Enseigné par Rhadia, iconographe libanaise, c'est une expérience spirituelle avant d'être simplement une succession de gestes techniques; en commençant l'écriture de l'icône par une prière accompagnée d'encens, chacun peut ainsi s'immerger et vivre un moment de grâce… 

P1110100

Il est possible de suivre cette semaine via les publication Facebook sur la page philOrient www.philorient.org

Couvent

Lire la suite de l'article

5 août : rosaire pour la France à Toulouse

Le Groupe de Prière Toulousain “ Saint Louis de France” vous invite à un ROSAIRE pour la FRANCE le Samedi 5 Août 2017 de 14h00 à 16h00, en l'église Notre-Dame de La Dalbade de Toulouse.

« France ! Qu’as-tu fait des promesses de ton baptême ? » Saint Jean-Paul II, au Bourget-Paris en 1980.

Lire la suite de l'article

Luther et le pessimisme absolu du protestantisme

A l'occasion du cinq-centième anniversaire de la réforme protestante, le pape François a tenu à s'associer, le 31 octobre 2016, à la célébration officielle organisée en Suède par la Fédération luthérienne mondiale. Et ce, après avoir déclaré quelques mois auparavant que "Luther ne s'est pas trompé".

Né en 1966, l'abbé Jean-Michel Gleize, prêtre de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, enseigne depuis 1996 l'ecclésiologie et la théologie fondamentale au séminaire d'Ecône, en Suisse. Il a publié un ouvrage assez court intitulé "Le Vrai visage de Luther", loin de la légende et de la mystification idéologique.

Item21458"[…] Luther mesure le chemin parcouru et l'ampleur de la rupture. Il est effrayé et saisi de doutes. C'est une ébullition intérieure. Il est obsédé par le diable. Cette obsession n'a pas pour objet un fantôme grossier : elle trouve son origine d'abord et avant tout dan le pouvoir irrésistible du mal. Luther pousse un cri d'horreur, d'angoisse et de désespoir à la vue de l'emprise de Satan et du péché sur la nature et sur l'homme. Le fruit de ces réflexions solitaires, ce sera le pessimisme absolu du protestantisme. Dix ans plus tard; il dira que durant cette période, le diable est devenu son professeur de théologie et lui a inspiré son traité sur l'abrogation de la messe.

Sur cette période, on a brodé beaucoup de légendes en prenant ces affirmations de Luther à la lettre. Ce qui est certain, c'est que Luther fait l'expérience de sa propre déchéance et désespère de ses

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 2 août…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 2 août 257 : le pape Etienne 1er meurt à Rome.

Voir la chronique du 12 mai

  • le 2 août 640 : le pape Séverin meurt.
  • le 2 août 686 : décès du pape Jean V, 82ème pape de l'Église catholique.
  • le 2 août 1569 : la ville de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne, est pillée par les Huguenots commandés par le comte de Montgommery.
  • le 1er août 1589 : mort du Roi Henri III à Saint-Cloud.

Voir la chronique de la veille.

Voir aussi les chroniques du 13 février et du 19 septembre.

  • le 2 août 1665 : expédition française contre les pirates barbaresques de Tunis et d'Alger.
  • le 2 août 1674 : naissance de Philippe II duc d'Orléans, régent de France.

Voir la chronique du 2 septembre, sur le non respect du testament du Roi Louis XIV.

  • le 2 août 1714 : le Roi Louis XIV signe son testament qui institue un conseil de régence écartant son neveu Philippe d'Orléans.

Voir la chronique du 2 septembre sur le non respect des volontés du Roi qui voulait écarter de la direction politique de la France le futur Régent.

  • le 2 août 1776 : décès de Louis François de Bourbon-Conti, prince de Conti, militaire français.

C'est lui qui au siège de Demont rétorque au général espagnol de la Mina, déclarant la place imprenable, le mot fameux : « Impossible

Lire la suite de l'article