Archives quotidiennes :

Avortement par erreur : 3000€ avec sursis

Lu sur Gènéthique :

"Le Tribunal de grande instance de Lille a rendu son jugement ce 12 juillet concernant l’affaire d’une femme ayant avortée le 9 mai 2011, suite à l’administration par erreur du médicament de la patiente de la chambre voisine venue pour un curetage. Poursuivies pour « blessures involontaires ayant entrainé une incapacité temporaire de travail (ITT) supérieure à trois mois », l’infirmière et l’étudiante sage-femme à l’origine de l’avortement ont été condamnées à 3 000 euros d’amende avec sursis. L’hôpital, établissement du Groupement des hôpitaux de l’Institut catholique de Lille (GHICL) a, quant à lui, été relaxé."

Lire la suite de l'article

Nicolas Dhuicq : « il y a un espace politique qui n’est pas occupé ! »

Nicolas Dhuicq commente désarroi idéologique qui règne au sein de LR :

"Je pense qu’il n’y aura pas de retour des droites au pouvoir en France s’il n’y a pas d’entente entre plusieurs familles politiques. La grande difficulté, pour le Front national, est que ses cadres pensent toujours qu’ils peuvent arriver seuls au pouvoir. C’est, à mon sens, totalement impossible. En même temps, ils sont dans une logique de phagocyter les autres. Cela ne fonctionnera pas. Je pense que la seule manière de revenir au pouvoir, c’est bien d’avoir deux formations politiques qui s’entendent. La clef est de recréer un RPR tendance Charles Pasqua. Cela manque terriblement aujourd’hui. Tant qu’il n’y aura pas cette entente et, d’abord, ce travail idéologique, nous aurons des gens comme les Constructifs, les En Marche ! et autres avatars de la soumission absolue au marché qui domineront l’espace politique en France."

Lire la suite de l'article

En quoi est-ce plus horrible que l’avortement ?

Capture d’écran 2017-07-13 à 18.24.48

3 fœtus ont été retrouvés congelés. Placée en garde à vue, la mère est soupçonnée d'avoir étouffé les fœtus avant de les congeler.

En France, tous les jours, des foetus sont dépecés. Légalement. Et c'est même remboursé avec nos impôts.

Lire la suite de l'article

Le lobby LGBT dans toute son horreur

Capture d’écran 2017-07-13 à 18.39.26 Capture d’écran 2017-07-13 à 18.38.56A Montpellier samedi 8 juillet, se déroulait la nouvelle édition de la Gay pride. Haute en couleur avec des caricatures ambulantes qui font passer les personnes homosexuelles pour des cinglés. Est-ce leur but ? On ne sait, mais c'est réussi : les personnes qui respectent le moins les personnes homosexuelles, c'est le lobby LGBT.

Sur Réinformation.tv, Jeanne Smits a repris les propos de que fait Doug Mainwaring parus sur LifeSiteNews. Dans une réflexion sur le lobby LGBT dont il a lui-même fait partie, il évoque ce qui constitue en réalité le ciment de cette mouvance, qui est capable à la fois de proclamer sa « fierté » au cours de Gay Prides où les outrances le disputent aux outrances, et de se poser en perpétuelle victime. Pour Doug Mainwaring, il n’y a pas de doute : il s’agit de la sodomie.

Lire la suite de l'article

Le choix sans retour de Laurent Wauquiez est-il de faire encore et toujours perdre la droite ?

Voici la réponse de Laurent Wauquiez à Nicolas Dupont Aignan qui affirme travailler à l'union des droites :

"Moi, je rêve de dialoguer avec monsieur Wauquiez. Je lui ai déjà dit en privé. On se parle, comme je parle aussi à monsieur Philippot, à monsieur Nicolas Bay et à d'autres".

 

Lire la suite de l'article

«Nous sommes au regret de ne pas pouvoir raser le Sacré-Coeur de Montmartre»

UnknownParmi les 2 446 projets déposés pour le budget participatif de la ville de Paris, un habitant de Montmartre avait proposé de «Raser le Sacré-Cœur», qualifiant l'édifice religieux construit à partir de 1875 de «verrue versaillaise qui insulte la mémoire de La Commune de Paris». 

Réponse officielle apportée par la ville de Paris mardi :

«Nous sommes au regret de ne pas pouvoir retenir votre proposition, pour la raison suivante : elle n'entre pas dans le champ de compétence de la Ville de Paris. En effet, le Sacré-Cœur est la propriété de l'Archidiocèse de Paris. A ce titre, la Ville de Paris ne peut pas intervenir pour réaliser un investissement dans le cadre du budget participatif. Nous vous remercions de votre compréhension.»

En attendant de confisquer la basilique ?

Lire la suite de l'article

L’idéologie « transgenre » violente et abuse les enfants

MaxresdefaultSelon un pédiatre, présidente de l’American College of Pediatricians, et mère de famille catholique. Michelle Cretella prend la parole sur LifeSite News pour dénoncer la violence, la maltraitance que l’idéologie transgenre fait subir aux enfants, via le fameux protocole de transition censé non pas soigner (car il ne faut plus parler de trouble mental), mais « réviser » leur assignation sexuelle de naissance.

Le Dr Cretella a aussi siégé au conseil d’administration de l’« Alliance for Therapeutic Choice and Scientific Integrity » entre 2010 et 2015, une organisation qui défendait le droit des patients à recevoir une psychothérapie pour les conflits d’identité sexuelle.

« J’ai été témoin d’une augmentation du consensus médical sur la nature de l’identité de genre. Ce que les médecins traitaient autrefois comme une maladie mentale, la communauté médicale l’affirme aujourd’hui, en grande partie, normal et même le promeut ».

Il suffit de voir la multiplication des « cliniques de genre » pédiatriques consacrées à la réassignation de ces enfants en difficulté avec leur sexe biologique – un état de détresse renommé « dysphorie du genre » en 2013. En 2014, il y en avait 24, regroupées principalement le long de la côte est et en Californie. Un an plus tard, il y en avait 40 à travers le pays.

Les tenants de la « dysphorie sexuelle » affirment que les enfants qui « insistent de façon constante et persistante » pour dire qu’ils ne sont pas du « genre » associé à leur sexe biologique sont naturellement transgenres. Conclusion étonnante pour Michelle Cretella, « quand on voit que dans la vie normale ou

Lire la suite de l'article