Archives quotidiennes :

La Maison Sainte Jeanne de Valois recherche une Maitresse de Maison

La Maison Sainte Jeanne de Valois recherche pour le mois de septembre une Maitresse de Maison, pour compléter l’équipe de 3 personnes qui accompagne au quotidien les 10 résidents handicapés qui y ont élu domicile. Le lieu de vie se situe à Montierchaume (36130) à proximité des écoles Saint Michel et Philibert Vrau.

Fondé sur la vie communautaire comme moyen d’accompagnement, le projet de vie  implique pour les permanents salariés de vivre sur place, un logement est donc réservé à leur usage exclusif.

La fonction de maitresse de maison intègre la prise en charge individuelle et collective des résidents du lieu de vie, ainsi qu'un contact avec les familles et les intervenants externes.  Elle dépend du Responsable permanent du lieu de vie.

Pour postuler contacter Monsieur Hugues Revel : au 02 54 71 44 75 ou au 06 24 27 19 16 ou par courriel : h.revel@wanadoo.fr

Lire la suite de l'article

La dictature en marche à l’Assemblée

Voilà désormais comment ça se passe :

Unknown-10"Mercredi dernier, la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale étudiait théoriquement les 120 amendements déposés sur le projet de loi de réforme du Code du Travail… par ordonnances.

Un moment, un député France insoumise demande combien d’amendements ont été étudiés. « il en reste 93 et nous en avons vu 77 », répond la présidente de la commission, Brigitte Bourguignon.

« D’accord, répond le député. Avec un taux d’acceptation de 0%, c’est bien ça ? »

Réponse de Brigitte Bourguignon, dans un éclat de rire : « Bah, évidemment ! Vous imaginez… »

Face à l’hypermajorité LREM, non seulement les amendements n’ont aucune chance d’être discutés en séance, mais les journalistes ont constaté que pendant cette réunion pas un seul député LREM n’a pris la parole. L’Assemblée nationale est devenue une simple chambre d’enregistrement des diktats macroniens."

Mais les Français ont voté à 66% pour sauver la démoooocraaaatiiie…

Lire la suite de l'article

Africains et Maghrébins contre Tchétchènes et Turcs : médiation musulmane

Strasbourg nous apprend comment "vivre ensemble" :

"La cité populaire de Hautepierre, à l'ouest de Strasbourg (Bas-Rhin), a finalement évité l'embrasement fin juin, après l'agression d'un professeur d'arabe, figure de la communauté tchétchène. «Sans l'intervention de la police, on aurait pu avoir des dizaines de morts», assure Abdelhatif Hakmim, président de l'Association musulmane de Hautepierre, pour qui cette crise a été la pire de l'histoire du quartier. Pendant une semaine, forces de l'ordre et associations musulmanes ont travaillé main dans la main pour contrer l'escalade de violence entre jeunes du quartier et jeunes Tchétchènes.

«Soixante et une nationalités vivent ici», insiste Adbelhatif Hakmim. «On a toujours cohabité. L'endroit où s'est produite l'agression qui a déclenché les hostilités est un lieu connu. Ce sont des délinquants qui y font régner la terreur. Ce n'est pas une affaire de communautés.»

Samedi 24 juin, veille de l'Aïd, vers 22h30, Bislam Dadaev a été passé à tabac par une dizaine de jeunes à Hautepierre alors qu'il venait de déposer un ami et rentrait chez lui. Il s'était plaint à un groupe de jeunes que leurs véhicules stationnés dans la rue lui barraient le passage. Le père de famille est resté inconscient au sol plusieurs dizaines de minutes sans assistance. C'est un adolescent tchétchène qui l'a découvert et a appelé les secours.

Entre 10 000 et 15 000 réfugiés tchétchènes vivraient à Strasbourg, l'une des plus fortes communautés en France. Ils ont fui la guerre en Tchétchénie jusqu'au milieu des années 2000 et

Lire la suite de l'article

«Le Trump que l’on voit à la télé est très différent du Trump réel»

Donald Trump et Vladimir Poutine se sont entretenus en tête à tête vendredi. Cette rencontre devait durer une trentaine de minutes. Elle s'est poursuivie pendant deux heures et quart dans un climat défini comme chaleureux. Donald Trump et Vladimir Poutine ont discuté de l’Ukraine, de la Syrie, de lutte antiterroriste et de cybersécurité.

876280188

Voilà comment Poutine a commenté cette rencontre :

Lire la suite de l'article

Le petit Charlie va finalement être maintenu en vie

L’hôpital pour enfants de Great Ormond street à Londres a annoncé vendredi qu’il allait examiner de nouvelles possibilités pour traiter un bébé atteint d’une maladie rare, quelques jours après les interventions du Pape et du président américain Donald Trump.

L’hôpital devait cesser de maintenir en vie le bébé, Charlie Gard, à la suite d’une décision de justice, mais contre l’avis de ses parents.

«Deux hôpitaux internationaux et leurs chercheurs nous ont indiqué ces dernières 24 heures qu’ils avaient de nouveaux éléments pour le traitement expérimental qu’ils avaient proposé». «Nous estimons, tout comme les parents de Charlie, qu’il est juste d’explorer ces éléments».

Le Vatican s'est dit prêt à lui accorder la nationalité vaticane et faciliter son transfert dans les services de l’hôpital pédiatrique du Saint siège, Bambino Gesu.

Lire la suite de l'article

Nous pouvons avoir les économies et les armes, si nous n’avons pas des familles fortes et des valeurs, nous ne survivrons pas

Voici des extraits, et la fin, du discours de Donald Trump à Varsovie, traduit par Yves Daoudal :

"Et quand vint ce jour du 2 juin 1979, un million de Polonais se sont rassemblés place de la Victoire pour leur première messe avec leur pape polonais, ce jour-là, tous les communistes à Varsovie ont dû savoir que leur système oppressif allait bientôt s’effondrer. Ils ont dû le savoir au moment même du sermon du pape Jean-Paul II quand un million d’hommes, de femmes et d’enfants polonais ont élevé la voix en une seule prière. Un million de Polonais qui ne demandaient pas la richesse. Ils ne demandaient pas un privilège. Au lieu de cela, un million de Polonais scandaient ces trois simples mots : « Nous voulons Dieu ! »

Avec ces mots, le peuple polonais rappelait la promesse d’un avenir meilleur. Ils trouvaient un courage nouveau pour faire face à leurs oppresseurs, et ils trouvaient les mots pour déclarer que la Pologne serait de nouveau la Pologne.

Alors, je suis ici aujourd’hui devant cette foule incroyable, cette nation fidèle, nous pouvons encore entendre ces voix en écho à travers l’histoire. Leur message est toujours aussi vrai aujourd’hui. Le peuple de Pologne, le peuple d’Amérique et le peuple d’Europe crient toujours « Nous voulons Dieu ! ».

Ensemble, avec le pape Jean-Paul II, les Polonais ont réaffirmé leur identité en tant que nation dévouée à Dieu. Et avec cette puissante déclaration de qui vous êtes, vous en êtes venus à comprendre ce qu’il faut faire et comment

Lire la suite de l'article

G20 : l’extrême-gauche met le souk à Hambourg

C'est une véritable guérilla urbaine entre la police et les antifas. 200 policiers sont blessés.

Lire la suite de l'article

Lettre circulaire aux Evêques sur le pain et le vin pour l’Eucharistie

La Congrégation pour le culte divin demande aux évêques de veiller au respect absolu des normes pour la production du pain et du vin eucharistiques. La lettre circulaire ignée du cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin, et de son secrétaire Mgr Arthur Roche, suggère également une autorité de contrôle dans chaque pays :

1. La Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, à la demande du Saint Père François, s’adresse aux Evêques diocésains (et à ceux qui leur sont équiparés en droit) pour leur rappeler qu’il leur appartient, en premier lieu, de pourvoir dignement à ce qui est nécessaire pour la célébration de la Cène du Seigneur (cf. Lc 22,8.13). C’est à l’Evêque, premier dispensateur des mystères de Dieu, modérateur, promoteur et gardien de la vie liturgique dans l’Eglise qui lui est confiée (cf. CIC can. 835 §1), que revient de veiller sur la qualité du pain et du vin destinés à l’Eucharistie et, donc, sur ceux qui les préparent. On rappelle ici, dans le but d’être utile, les dispositions en vigueur, et on suggère quelques indications pratiques.

2. Alors que jusqu’à maintenant, d’une manière générale, quelques communautés religieuses ont pris soin de confectionner le pain et le vin pour la célébration de l’Eucharistie, aujourd’hui on les trouve en vente aussi dans les supermarchés, dans d’autres magasins et sur le réseau Internet. Afin d’éviter tout doute sur la validité de la matière eucharistique, ce Dicastère suggère aux Ordinaires de donner des

Lire la suite de l'article

Le négationnisme aujourd’hui, ce n’est pas d’affirmer le Grand Remplacement, c’est évidemment de le nier

Renaud Camus est interrogé par Breizh-info.com. Extrait : 

Outre les oukases habituels de la presse subventionnée, on vous reproche de ne pas avoir voulu débattre par rapport aux chiffres de l’immigration que vous exposait Hervé le Bras, en sa qualité de démographe. Pourquoi avoir choisi un autre terrain ?

C’est pour moi un point tout à fait central, capital. "Certes je suis bien persuadé que le Grand Remplacement est parfaitement et facilement prouvable avec des chiffres, bien que tout soit fait pour empêcher qu’il le soit. Michèle Tribalat s’en approche déjà beaucoup plus qu’Hervé Le Bras. Mais je refuse absolument de me laisser entraîner sur ce terrain-là. D’abord parce que ce n’est pas le mien, je n’y suis absolument pas compétent, et, reconnaissons-le, ça ne m’intéresse pas du tout. Ensuite, et surtout, pour deux raisons principales.

D’abord parce que jamais, jamais, jamais, dans l’histoire de notre pays, ni d’aucun pays au monde, un peuple ne s’en est remis à la science de savoir ce qui lui arrivait. C’est une révolte ? demande Louis XVI. — Non, Sire, c’est une révolution, répond La Rochefoucauld.

Et vous imaginez le roi reprendre : Vous avez les chiffres ? Pensez-vous que les Français aient eu besoin des chiffres pour savoir qu’ils vivaient la Guerre de cent ans, même s’ils la nommaient autrement ? les Guerres de religion, la Fronde, la Révolution française, la Commune, la Grande Guerre, la Première Occupation ? La science peut intervenir a posteriori pour apporter des précisions sur l’ampleur d’un phénomène. Elle

Lire la suite de l'article

“La question fondamentale de notre époque est celle de savoir si l’Occident a la volonté de survivre.”

De Donald Trump en Pologne :

Lire la suite de l'article

La République du Panthéon, symbole de l’apostasie de la France

De Philippe Maxence :

7048431_5e929df8-505d-11e7-a74c-a6885e939e86-1_1000x625"L’annonce officielle par le Président de la République en personne du transfert de la dépouille de Simone Veil au Panthéon n’a étonné personne. Elle était en quelque sorte inscrite dans le parcours de l’ancienne ministre de la Santé, au moins depuis qu’elle avait endossé la loi dépénalisant l’avortement. On ne reviendra pas ici sur ce que nous ne cessons de répéter depuis le décès de Madame Veil. Quoi qu’il en fût de sa pensée personnelle et des limites qu’elle voyait à l’avortement, elle restera celle qui pour l’Histoire a ouvert la porte à une logique mortifère. […]

Pourquoi le Panthéon ?

Le penseur catholique Jean Madiran l’a écrit naguère dans un petit livre au titre révélateur : La République du Panthéon (DMM) :

« Le Panthéon résume (…) et symbolise parfaitement, l’histoire moderne de la France contrainte à l’apostasie. »

Il précisait plus loin :

« Le Panthéon, parfait symbole, nous avertit. Il n’a pas été construit à côté de la cathédrale, comme la Sorbonne ou le Louvre, ou comme le château de Versailles. Il a été établi à la place d’une église : une église annexée, désacralisée, colonisée par un culte hostile à la tradition religieuse constitutive de la France. »

Cette église portait un nom. Un nom cher au cœur des Français et des chrétiens : Sainte-Geneviève. Ce n’est donc pas par hasard ou par un clin d’œil de l’Histoire que cette église est justement installée sur la Montagne Sainte-Geneviève.

Histoire tourmentée d'une… église

Cette église était née d’un vœu, celui

Lire la suite de l'article

Franc-maçonnerie : Emmanuel Macron appartiendrait à la loge Atlantis Aletheia

Valeurs Actuelles consacre son dernier numéro à l'Eglise de la République : la franc-maçonnerie et écrit dans un article :

Capture d’écran 2017-07-08 à 15.22.25

Emmanuel Macron lui-même en serait :

VALEURS4206_001"Rassembler ce qui est épars. C’est la devise que se sont choisie les membres du Cercle Camille- Desmoulins, qui rassemblent au sein d’une association fraternelle les francs-maçons, quelle que soit leur obédience, qui se reconnaissent dans les idées et l’action d’Emmanuel Macron. À ce jour, près de 500 y ont déjà adhéré. Parmi eux, 80 % sont par ailleurs membres d’En marche!. […]

Emmanuel Macron séduit les maçons. Son positionnement libéral, sa foi assumée en l’Europe, son projet humaniste, la philosophie progressiste dont il se réclame sont autant de bonnes raisons qui poussent aujourd’hui nombre de francs-maçons à se ranger derrière lui. Quand ils ne voient pas celui qui se définit comme le maître des horloges comme l’un des leurs. Certains vont jusqu’à imaginer que le chef de l’État a pu être initié. Dans une interview à la radio italienne Colors Radio, Gioele Magaldi, franc-maçon italien au 30e degré, affirme même qu’Emmanuel Macron appartiendrait, comme François Hollande avant lui, à la Fraternité verte et à la superloge Atlantis Aletheia. […]

Emmanuel Macron donne lui-même du grain à moudre à tous ceux qui le disent sous influence de la maçonnerie. Son arrivée dans la cour du Louvre, au soir de sa victoire le 7 mai dernier, s’extirpant de la pénombre pour “marcher vers la lumière” au son de l’Hymne

Lire la suite de l'article