Archives quotidiennes :

Samedi 18 Mars 2017 à Bourges : conférence de Marc Fromager

Pour bien comprendre les origines et les enjeux des conflits au Moyen-Orient, une vision claire et une analyse lucide des intérêts en jeu de Marc Fromager, directeur de l'Aide à l'Eglise en Détresse – AED : Guerre, pétrole  et  radicalisme : les chrétiens d'Orient pris en étau
RSU affiche conf M Fromager-page-001

Lire la suite de l'article

Avant de traiter de nazis les peuples, Erdogan devrait d’abord reconnaître le génocide arménien perpétré par la Turquie

Communiqué de Bernard Antony :

Capture d’écran 2017-03-13 à 17.24.16"Avec toute l’impudence orgueilleuse et dominatrice qui le caractérise, l’autocrate dictateur turco-musulman Erdogan traite de nazis les peuples qui ne veulent pas chez eux de ses meetings électoraux pour ses partisans parmi les populations ottomanes en Europe. 

Mais c’est une nouvelle honte pour la France que l’acceptation par notre indigne gouvernement d’un pareil rassemblement chez nous. Faut-il en effet rappeler que s’il y a bien eu un pays précurseur du nazisme, c’est la Turquie avec ses diverses phases de massacres des Arméniens au XIX° siècle et début du XX° sous le sultan Abdul Hamid II, puis le génocide perpétré par les Jeunes-Turcs, des Arméniens, Assyro-Chaldéens et autres chrétiens ?

Rappelons ici que les officiers allemands qui encadraient l’armée truque furent souvent des précurseurs du nazisme et Hitler, manigançant le génocide des Juifs, ne déclara-t-il pas : « Qui se souvient des Arméniens ? ». Avant de traiter de nazis les peuples non soumis à ses ukases, l’État du dictateur Erdogan devrait donc d’abord reconnaître le génocide perpétré par la Turquie, modèle pour les nazis."

Lire la suite de l'article

Le grand remplacement (qui n’existe pas) par les mariages mixtes

En 2015, les mariages mixtes concernaient 27% des unions : 75 800 sur les 282 600 unions célébrées ou transcrits dans les registres de l’état civil.

Les mariages mixtes représentaient 6 % des unions en 1950, selon l’Insee. Magali Mazuy, démographe à l’Inde, explique :

 « Ces statistiques sur les mariages mixtes reflètent les flux migratoires en France. Car, en toute logique, les personnes qui migrent se retrouvent sur le marché matrimonial. C’est pour cela que 37 % des unions mixtes célébrées dans l’Hexagone en 2015 ont uni un conjoint français avec une personne d’une nationalité du Maghreb, 22 % un Français avec un Européen et 14 % un Français avec un ressortissant d’Afrique subsaharienne ». 

Lire la suite de l'article

Rejet de l’amendement pour protéger les droits des personnes handicapées à naître

Capture d’écran 2017-03-13 à 19.44.25Nous avions diffusé le plaidoyer pour la vie d’un Lord né handicapé, Lord Shinkwin, appelant la Chambre des Lords à soutenir son projet d’amendement de la loi sur l’avortement. Au Royaume-Uni, le délai légal pour avorter est de 24 semaines. Ce plafond est simplement levé dans le cas de la mise en évidence d’un handicap in utero. Un enfant à naître déclaré handicapé, peut donc être avorté à n’importe quel stade de la grossesse, y compris dans les derniers jours. Comme en France. Le projet d’amendement intitulé, “Prévoir l’égalité des personnes handicapées en matière d’avortement”, entendait protéger les droits des personnes handicapées à naître. 

Il a été rejeté. Lord Shinkwin a déclaré:

«Ce que je ne comprends pas, c'est que, après la naissance, je peux être assez bon pour que le premier ministre et la reine m'envoient à la Chambre des lords, mais avant la naissance, je fais partie d'un groupe de personnes souffrant de maladies congénitales qui sont systématiquement tuées."

Lire la suite de l'article

Max Guazzini admire Benoit XVI et Philippe de Villiers

Dans son autobiographie, en vente à partir du 16 mars, Max Guazzini, ancien président du directoire du groupe de radios NRJ, du club du Stade français Paris rugby et ancien vice-président de la Ligue nationale de rugby de 2012 à 2016, écrit :

C6ydzwfWYAAfJGQ

C6ydzwZWcAAI5B0

Lire la suite de l'article

Sujets de société : Emmanuel Macron joue à l’équilibriste

Images-5Interrogé dans La Croix, le candidat, en marche sur la corde raide, joue un numéro d'équilibriste raffiné. 

Euthanasie :

"Sur ce sujet, céder aux oukases des uns ou des autres n’est pas une bonne chose. […] Je suis favorable à ce que ce débat avance mais je ne me précipiterai pas pour légiférer.

Dénaturation du mariage :

"Comme je l’ai dit, je suis un défenseur du mariage pour tous, en même temps j’entends les voix qui se sont élevées."

GPA :

"Je ne toucherai pas à la GPA pendant mon quinquennat. […] Mais les enfants nés ainsi, il faut les reconnaître et arrêter d’être hypocrite, en clarifiant la circulaire afin d’éviter des situations absurdes de non-droit.

PMA :

"Ma conviction personnelle est qu’il faut étendre la PMA, au nom de l’égalité hommes femmes et du droit à l’accès à une prestation médicale. Mais je respecterai l’avis attendu du Comité consultatif national d’éthique et regarderai aussi l’état de la société et des débats qui s’y jouent pour agir de manière apaisée.

Loi de bioéthique :

"La France doit être à la fois une terre d’innovation et à l’avant-garde de la pensée éthique sur ces sujets."

Cela me rappelle un sketch des Inconnus sur Les Publicitaires qui peaufinent le profil du candidat ("ferme mais pas trop") qui unira la droite et la gauche : la droiche. Avec ce slogan sur l'immigration censé rassembler : "Maghrébins, ne partez pas tout de suite".

Lire la suite de l'article

François Fillon : “Charles Millon n’a jamais fait partie de mon organigramme de campagne, jamais !”

Et pourtant :

“(…) Contacté par L’Express, Charles Beigbeder, un proche de Charles Millon, avec qui il a créé l’organisation droitière L’Avant-garde, confirme ce rôle de Charles Millon. Il indique avoir participé jeudi à une réunion avec Charles Millon au QG de campagne de François Fillon. 

Mais pourquoi François Fillon nie-t-il ce rôle? “Je ne me l’explique pas. Il a dû céder à un mouvement de prudence politiquement correct…”

Lire la suite de l'article

La Bundesbank accélère le rapatriement de ses réserves d’or

De Charles Sannat :

"Les Pays-Bas ont lancé une enquête pour savoir s’ils devaient sortir de l’euro et si oui, « comment » ! L’important, dans cette question néerlandaise, n’est pas de savoir s’ils doivent en sortir, l’important dans leur question bien habillée c’est évidemment le « comment » !!

En France, les partis « europhobes » comme l’on dit ont le vent en poupe et c’est ce dernier point qui est mis en avant par l’Allemagne pour justement hâter le rapatriement de son or.

Aux États-Unis, Trump l’a emporté, déjouant tous les pronostics et toutes les propagandes. Il a entamé un combat à mort avec les mondialistes qui veulent annihiler les nations.

Partout, les souverainistes se lèvent pour refuser de disparaître dans le maelström globaliste qui encense les différences pour mieux, en réalité, les laminer afin de servir les intérêts du totalitarisme marchand. Les pays, les nations, sont le dernier rempart protecteur de peuples laissés depuis bien trop longtemps à l’abandon par des élites coupables de trahison, de compromission, de corruption.

Dans ce combat à mort qui s’est ouvert, il y aura des victimes collatérales et la monnaie européenne a de très fortes chances d’en faire partie.

Voici ce qu’en dit l’Agence Reuters.

La Bundesbank accélère le rapatriement de ses réserves d’or, les deuxièmes au monde.

« La banque centrale allemande, qui a déjà rapatrié 583 tonnes d’or de New-York et Paris l’an dernier, se donne jusqu‘à la fin de l’année pour réunir la moitié des réserves du pays à Francfort d’ici la fin de l’année, soit

Lire la suite de l'article

La déradicalisation, ça rapporte gros

Pendant des mois, Sonia Imloul a été présentée comme l’un des chantres de la déradicalisation en France. Et son association, la Maison de la prévention et des familles, installée en plein cœur de la Seine-Saint-Denis, comme un modèle en la matière. Les autres départements étaient invités à s’en inspirer. 

Le préfet lui avait alloué 25000 euros puis 35000 euros de subvention dans le courant 2014. Merci au contribuable.

Les journalistes la louaient. Merci pour les "Fakes news". 

Bernard Cazeneuve était venu partager un couscous. Bravo pour le discernement.

Sonia Imloul comparaît devant la 12e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour détournement de fonds publics, blanchiment et travail dissimulé. Où sont passés les 60 000 euros alloués à la maison de la prévention ? 

Lire la suite de l'article