Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pópule meus, quid feci tibi ? aut in quo contristávi te ? respónde mihi

Vidéos

1 et 2 Pópule meus, quid feci tibi ? aut in quo contristávi te ? respónde mihi. 1 O mon peuple, que t’ai-je fait et en quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi.
V/. Quia edúxi te de terra Ægýpti : parásti Crucem Salvatóri tuo. V/. Est-ce parce que je t’ai tiré d’Égypte que tu as préparé une croix pour ton Sauveur ?
1 Agios o Theós. 1 Ô Dieu saint.
2 Sanctus Deus. 2 Ô Dieu saint !
1 Agios ischyrós. 1 Dieu saint ! Dieu fort !
2 Sanctus fortis. 2 Dieu saint ! Dieu fort !
1 Agios athánatos, eléison imas. 1 Dieu saint et immortel, ayez pitié de nous.
2 Sanctus immortális, miserére nobis. 2 Dieu saint et immortel, ayez pitié de nous.
1 et 2 Quia edúxi te per desértum quadragínta annis, et manna cibávi te, et introdúxi te in terram satis bonam : parásti Crucem Salvatóri tuo. 1 Est ce parce que, durant quarante ans, j’ai été ton conducteur dans le désert, que je t’y ai nourri de la manne et que je t’ai introduit dans une terre excellente ; est-ce pour ces service que tu as dressé une croix pour ton Sauveur ?
1 Agios o Theós. 1 Ô Dieu saint.
2 Sanctus Deus. 2 Ô Dieu saint !
1 Agios ischyrós. 1 Dieu saint ! Dieu fort !
2 Sanctus fortis. 2 Dieu saint ! Dieu fort !
1 Agios athánatos, eléison imas. 1 Dieu saint et immortel, ayez pitié de nous.
2 Sanctus immortális, miserére nobis. 2 Dieu saint et immortel, ayez pitié de nous.
1 et 2 Quid ultra débui fácere tibi, et non feci ? Ego quidem plantávi te víneam meam speciosíssimam : et tu facta es mihi nimis amára : acéto namque sitim meam potásti : et láncea perforásti latus Salvatóri tuo. 1 Qu’ai-je dû faire pour toi, que je n’aie point fait ? Je t’ai planté comme la plus belle de mes vignes et tu n’as pour moi qu’une amertume excessive, car, dans ma soif, tu m’as donné du vinaigre à boire et tu as percé de la lance le côté de ton Sauveur.
1 Agios o Theós. 1 Ô Dieu saint.
2 Sanctus Deus. 2 Ô Dieu saint !
1 Agios ischyrós. 1 Dieu saint ! Dieu fort !
2 Sanctus fortis. 2 Dieu saint ! Dieu fort !
1 Agios athánatos, eléison imas. 1 Dieu saint et immortel, ayez pitié de nous.
2 Sanctus immortális, miserére nobis. 2 Dieu saint et immortel, ayez pitié de nous.
II II
1 Ego propter te flagellávi Ægýptum cum primogénitis suis : et tu me flagellátum tradidísti. 1 J’ai frappé, à cause de toi, l’Égypte avec ses premiers-nés, et tu m’as livré pour être flagellé.
2 Pópule meus, quid feci tibi ? aut in quo contristávi te ? respónde mihi. 2 O mon peuple, que t’ai-je fait et en quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi.
1 Ego edúxi te de Ægýpto, demérso Pharaóne in Mare Rubrum : et tu me tradidísti princípibus sacerdótum. 1 Pour te tirer de l’Égypte, j’ai englouti Pharaon dans la mer Rouge, et tu m’as livré aux princes des prêtres.
2 Pópule meus, quid feci tibi ? aut in quo contristávi te ? respónde mihi. 2 O mon peuple, que t’ai-je fait et en quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi.
1 Ego ante te apérui mare : et tu aperuísti láncea latus meum. 1 Je t’ai ouvert un passage à travers les flots, et tu m’as ou vert le côté avec une lance.
2 Pópule meus, quid feci tibi ? aut in quo contristávi te ? respónde mihi. 2 O mon peuple, que t’ai-je fait et en quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi.
1 Ego ante te præívi in colúmna nubis : et tu me duxísti ad prætórium Piláti. 1 J’ai marché devant toi comme une colonne lumineuse, et tu m’as mené au prétoire de Pilate.
2 Pópule meus, quid feci tibi ? aut in quo contristávi te ? respónde mihi. 2 O mon peuple, que t’ai-je fait et en quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi.
1 Ego te pavi manna per desértum : et tu me cecidísti álapis et flagéllis. 1 Je t’ai nourri de la manne dans le désert, et tu m’as meurtri de soufflets et de coups.
2 Pópule meus, quid feci tibi ? aut in quo contristávi te ? respónde mihi. 2 O mon peuple, que t’ai-je fait et en quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi.
1 Ego te potávi aqua salútis de petra : et tu me potásti felle et acéto. 1 Je t’ai fait boire l’eau salutaire du rocher, et tu m’as abreuvé de fiel et de vinaigre.
2 Pópule meus, quid feci tibi ? aut in quo contristávi te ? respónde mihi. 2 O mon peuple, que t’ai-je fait et en quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi.
1 Ego propter te Chananæórum reges percússi : et tu percussísti arúndine caput meum. 1 A cause de toi, j’ai exterminé les rois de Chanaan, et toi tu m’as frappé la tête avec un ro seau.
2 Pópule meus, quid feci tibi ? aut in quo contristávi te ? respónde mihi. 2 O mon peuple, que t’ai-je fait et en quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi.
1 Ego dedi tibi sceptrum regale : et tu dedísti capiti meo spíneam coronam. 1 Je t’ai donné un sceptre royal et toi tu as mis sur ma tête une couronne d’épines.
2 Pópule meus, quid feci tibi ? aut in quo contristávi te ? respónde mihi. 2 O mon peuple, que t’ai-je fait et en quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi.
1 Ego te exaltávi magna virtúte : et tu me suspendísti in patíbulo Crucis. 1 Je t’ai élevé en déployant une grande force, et toi tu m’as attaché au gibet de la Croix.
2 Pópule meus, quid feci tibi ? aut in quo contristávi te ? respónde mihi. 2 O mon peuple, que t’ai-je fait et en quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi.
III III
1 et 2 Antiphona Crucem tuam adorámus, Dómine : et sanctam resurrectiónem tuam laudámus et glorificámus : ecce enim, propter lignum venit gaudium in univérso mundo. 1 et 2 Antienne Nous adorons votre Croix, Seigneur ; nous célébrons et glorifions votre sainte résurrection, car c’est par la croix que la joie a reparu dans le monde entier.
1 Psalmus. 66, 2. Deus misereátur nostri et benedícat nobis : Que Dieu ait pitié de nous et nous bénisse.
2 Illúminet vultum suum super nos et misereátur nostri. 2 Qu’il nous manifeste sa bienveillance et nous fasse miséricorde.
1 et 2 Antiphona Crucem tuam adorámus, Dómine : et sanctam resurrectiónem tuam laudámus et glorificámus : ecce enim, propter lignum venit gáudium in univérso mundo. 1 et 2 Antienne Nous adorons votre Croix, Seigneur ; nous célébrons et glorifions votre sainte résurrection, car c’est par la croix que la joie a reparu dans le monde entier.
IV IV
1 et 2 Antiphona Crux fidélis, inter omnes arbor una nóbilis : nulla silva talem profert fronde, flore, gérmine. 1 et 2 Antienne O Croix, objet de notre confiance, arbre illustre entre tous : nulle forêt n’en produit de semblable par le feuillage, les fleurs et les fruits.
* Dulce lignum dulces clavos, dulce pondus sústinet. *O doux bois aimable, ô doux clous, quel doux fardeau vous supportez !
1 Hymnus Pange, lingua, gloriósi láuream certáminis, et super Crucis trophǽo dic triúmphum nóbilem : quáliter Redémptor orbis immolátus vícerit. 1 Hymne Chante, chante, ma langue, les lauriers d’un glorieux combat ! Sur le trophée de la Croix chante le grand triomphe ; Raconte comment le Rédempteur du monde triomphe en s’immolant.
2 Crux fidélis, inter omnes arbor una nóbilis : nulla silva talem profert fronde, flore, gérmine. 2 O Croix, objet de notre confiance, arbre illustre entre tous : nulle forêt n’en produit de semblable par le feuillage, les fleurs et les fruits.
1 De paréntis protoplásti fraude Factor cóndolens, quando pomi noxiális in necem morsu ruit : ipse lignum tunc notávit, damna ligni ut sólveret. 1 Dieu compatit au malheur du premier homme sorti de ses mains. Dès qu’il mordit à la pomme funeste, Adam se précipita dans la mort. Dieu lui- même désigna l’arbre nouveau pour réparer les malheurs causés par le premier.
2 Dulce lignum dulces clavos, dulce pondus sústinet. 2 O doux bois aimable, ô doux clous, quel doux fardeau vous supportez !
1 Hoc opus nostræ salútis ordo depopóscerat : multifórmis proditóris ars ut artem fálleret : et medélam ferret inde, hostis unde lǽserat. 1 Cette œuvre réparatrice, l’économie de notre salut la réclamait ; Dieu voulait que l’artifice du serpent fût déjoué par un autre artifice ; il voulait porter le remède là où l’ennemi avait causé le tort.
2 Crux fidélis, inter omnes arbor una nóbilis : nulla silva talem profert fronde, flore, gérmine. 2 O Croix, objet de notre confiance, arbre illustre entre tous : nulle forêt n’en produit de semblable par le feuillage, les fleurs et les fruits.
1 Quando venit ergo sacri plenitúdo témporis, missus est ab arce Patris Natus, orbis Cónditor : atque ventre virgináli carne amíctus pródiit. 1 Quand donc fut arrivée la plénitude des temps annoncés, du haut du trône de son Père, le Fils, créateur du monde, fut envoyé. Dans le sein d’une Vierge, il se revêtit de chair et il naquit.
2 Dulce lignum dulces clavos, dulce pondus sústinet. 2 O doux bois aimable, ô doux clous, quel doux fardeau vous supportez !
1 Vagit Infans inter arcta cónditus præsépia : membra pannis involúta Virgo Mater álligat : et Dei manus pedésque stricta cingit fáscia. 1 Il vagit, le petit enfant, couché dans l’étroite crèche ; la Vierge, sa mère, enveloppe de langes ses membres emprisonnés, et des bandelettes étroites enserrent les pieds et les mains d’un Dieu.
2 Crux fidélis, inter omnes arbor una nóbilis : nulla silva talem profert fronde, flore, gérmine. 2 O Croix, objet de notre confiance, arbre illustre entre tous : nulle forêt n’en produit de semblable par le feuillage, les fleurs et les fruits.
1 Lustra sex qui iam perégit, tempus implens córporis, sponte líbera Redémptor passióni déditus, Agnus in Crucis levátur immolándus stípite. 1 Le temps de six lustres est écoulé, la durée de sa vie mortelle est accomplie : le Rédempteur, de lui-même, se livre aux tourments de sa Passion ; Agneau divin.il est cloué à la croix, bois très saint sur lequel il s’immole.
2 Dulce lignum dulces claves, dulce pondus sústinet. 2 O doux bois aimable, ô doux clous, quel doux fardeau vous supportez !
1 Felle potus ecce languet : spina, clavi, láncea mite corpus perforárunt, unda manat et cruor : terra, pontus, astra, mundus, quo lavántur flúmine ! 1 On l’abreuve de fiel ; il languit ; les épines, les clous et la lance transpercent le doux corps ! De l’eau jaillit ; avec elle, du sang. Terre, océan, astres, monde, que le fleuve vous purifie !
2 Crux fidélis, inter omnes arbor una nóbilis : nulla silva talem profert fronde, flore, gérmine. 2 O Croix, objet de notre confiance, arbre illustre entre tous : nulle forêt n’en produit de semblable par le feuillage, les fleurs et les fruits.
1 Flecte ramos, arbor alta, tensa laxa víscera, et rigor lentéscat ille, quem dedit natívitas : et supérni membra Regis tende miti stípite. 1 Ploie tes rameaux, arbre sublime, relâche tes fibres tendues, fléchis cette rigidité rugueuse que t’a donnée la nature. Offre un soutien plus doux aux membres sacrés du Roi du ciel.
2 Dulce lignum dulces clavos, dulce pondus sústinet. 2 O doux bois aimable, ô doux clous, quel doux fardeau vous supportez !
1 Sola digna tu fuísti ferre mundi víctimam : atque portum præparáre arca mundo náufrago : quam sacer cruor perúnxit, fusus Agni córpore. 1 O Croix, seul arbre digne entre tous de porter la victime du monde, seul digne dé façonner l’arche qui guide au port le monde naufragé, car tu fus empourprée du sang divin qui s’échappe du corps de l’Agneau.
2 Crux fidélis, inter omnes arbor una nóbilis : nulla silva talem profert fronde, flore, gérmine. 2 O Croix, objet de notre confiance, arbre illustre entre tous : nulle forêt n’en produit de semblable par le feuillage, les fleurs et les fruits.
Conclusio  Conclusion
1 Sempitérna sit beátæ Trinitáti glória : æqua Patri Filióque ; par decus Paráclito : Uníus Triníque nomen laudet univérsitas. Amen. 1 Gloire soit éternellement à la bienheureuse Trinité. Honneur égal au Père et au Fils, comme aussi au Paraclet. Que le nom du Dieu un et trois soit loué dans tout l’univers. Ainsi soit-il.
2 Dulce lignum dulces clavos, dulce pondus sústinet. 2 O doux bois aimable, ô doux clous, quel doux fardeau vous supportez !

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!