Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme / L'Eglise : L'Eglise en France

18 avril : commémoration du génocide arménien à Aix

Information de la Paroisse Saint Jean de Malte que les arméniens du Pays d’Aix ont choisie pour célébrer le centième anniversaire du génocide du peuple chrétien d’Arménie, le premier du XXème siècle, suivi de bien d’autres et encore aujourd’hui :

"Le 24 avril 1915, l’administration de l’empire ottoman inaugurait la première grande persécution moderne des chrétiens du Proche Orient. Le contexte diplomatique de temps de guerre fit que les grandes puissances (nations d’Europe, Etats Unis et Russie ne firent rien pour protester contre le premier grand génocide moderne. Pire encore, on fit tout pour oublier les atrocités qui ont été commises pour des raisons ethniques et religieuses. C’est donc seulement à la fin du XXème siècle que la question du génocide arménien devint vraiment un scandale, précurseur de la Shoah et du même ordre qu’elle.

Les survivants émigrèrent aux quatre coins du monde et notre région en  « accueillit » un assez grand nombre car le port de Marseille était l’une des destinations les plus accessibles. Ils surent s’intégrer de façon intelligente et courageuse malgré le brutal déracinement et la persécution qu’ils venaient de subir.

C’est pourquoi, nous sommes heureux et fiers d’accueillir dans l’église Saint-Jean-de-Malte, le samedi 18 avril à 16h30, la communauté arménienne d’Aix et du Pays d’Aix, qui commémorera le 100ème anniversaire de cette page la plus douloureuse de son histoire, par une célébration eucharistique présidée par le Père GARNIK (paroisse arménienne de saint Jérôme à Marseille). Mgr Christophe DUFOUR, archevêque d’Aix en Provence sera lui-même présent à cette célébration et il serait bien que nous soyons nombreux à entourer nos frères arméniens de notre prière et de notre amitié. A l’heure où continue au vu et au su du monde entier la persécution des chrétiens au Proche-Orient, persécution qui a pour but d’éliminer la présence des chrétiens dans les pays musulmans, toute manifestation de solidarité spirituelle et sacramentelle est non seulement souhaitable mais représente le seul moyen pour nous d’affirmer la communion que le Christ a demandé entre tous ses  disciples."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services