Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

120 000 euros !

Couverture_une_3 C’est la somme indispensable dont a besoin tout de suite le quotidien catholique Présent pour assurer sa survie. C’est beaucoup pour un petit journal, mais ce n’est rien au regard des dettes (par millions) de Libération ou du Monde. Ce sont 2000 lecteurs qui envoient 60€ chacun. Sachant que le Salon Beige est fréquenté par plus de 5000 lecteurs chaque jour, cela ne devrait pas être trop difficile à trouver. Un petit effort ? Sachant, en outre, que l’équilibre financier pourrait être atteint avec 1000 abonnés supplémentaires.

Michel Janva

Partager cet article

5 commentaires

  1. Présent a commis beaucoup d’erreurs et n’a plus la qualité de ses débuts. Peut-être est-ce là une raison de l’hémorragie, aggravée par le sectarisme des pouvoirs publics ?

  2. D’abord, mille mercis au “Salon beige” d’avoir répercuté notre appel.
    Juste une question : lisez-vous “Présent” actuellement ? Beaucoup de critiques nous sont adressées sur des “on-dit” plutôt que sur des “ont-lu”… Nous acceptons la critique, bien entendu, et ne nous prétendons ni parfaits ni infaillibles. Mais laquelle précisément ?
    Et puis… avec un peu plus de moyens, nous pourrions tenter d’améliorer encore ce que nous tentons d’améliorer déjà !
    Amicalement

  3. On ne nie pas l’injustice des aides publiques, ni la difficulté à produire des articles de qualité qui “parlent de” plutôt que de “parler sur” quand on a aucun moyen d’investigation… mais il n’y a jamais une ligne de remise en question dans les colonnes de ce journal : Présent devrait peut-être se demander si les approximations, les incantations, l’amertume, les radotages historiques, la défense des sudistes et du grand John Wayne suffisent à remplir un quotidien, même de 4 pages. Une sorte de réflexion stratégique…

  4. Si le Salon Beige réussit là où Présent échoue, il y a peut-être une raison à cela.
    Présent, me semble-t-il, présente le défaut d’offrir peu à lire pour un prix élevé, un ton souvent décourageant (cf. le programme télé de la semaine), et des analyses un peu courtes (expliquer le déclin du catholicisme en France en ne l’imputant qu’à la réforme liturgique, par exemple).
    Mais surtout, ce journal devrait, à mon sens, s’ouvrir, et donner les opinions de gens qui ne pensent pas exactement comme lui. Je ne suis moi-même pas traditionnaliste mais un catholique (très) conservateur, et proche des idées nationales sans pour autant me sentir en phase avec le parti de JMLP. Et comme beaucoup de gens du même profil, j’avoue, quand je lis Présent,qu’il m’arrive de me sentir en-dehors du lectorat “choisi” par ce quotidien.Ce qui n’est absolument pas le cas quand je lis le SB, par exemple.
    Cela étant, je ne peux que souhaiter longue vie à ce journal, et espérer, outre que mon commentaire soit publié, que des lecteurs fidèles de Présent puisse me répondre.
    Un lecteur occasionnel et critique de Présent

  5. Présent est un quotidien qui n’a pas d’équivalent dans la lutte contre révolutionnaire. Où trouver ailleurs les analyses fulgurantes, claires et toujours instructives de Jean MADIRAN, pour ne pas citer les autres brillants collaborateurs du quotidien ?
    Le prix élevé pourrait baisser si le nombre d’abonnés augmentait
    Voici le Rib de Présent
    30368 00098 009816E3397 08
    Domiciliation : HSBC Hervet paris 4 sept
    et son adresse :
    5 rue d’Amboise 75002 Paris

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]