Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

11.11.11 : la fin du monde n’était pas pour aujourd’hui

L'abbé Amar écrit :

1"Comme chrétiens, nous sourions … mais sommes-nous si sûrs de la fin des temps à venir ? Et ce temps qui passe et qui coule, comment le vivre ? Oui je crois à la fin du monde et plus exactement au retour du Christ. Je sais aussi que le triomphe de son royaume ne se fera pas sans un dernier assaut des puissances du mal. Je reconnais que tout cela n'est en apparence pas très réjouissant … J'accepte même que l'on puisse rire de moi à ce sujet et n'y verrai aucune christianophobie. Mais je sais aussi que lors de la fin du monde, le Christ viendra dans la gloire pour accomplir le triomphe définitif du bien sur le mal. Il révèlera le secret des coeurs. Rendra à chaque homme selon ses oeuvres et selon son accueil ou son refus de la grâce. Le secret de confession explosera : on saura tout sur tout le monde. Autrement dit, ce sera le grand déballage mondial. Pas de panique ; nous réaliserons soudainement deux choses : la gravité de nos péchés et l'immensité de la miséricorde de Dieu. Il faut que le bien et le mal qui ont été faits dans le secret des coeurs soient enfin mis au grand jour ! Les façades et les masques tomberont. On verra les petits qui étaient à la dernière place, et qui faisaient le bien en silence, être invités à passer au premier rang. On aura de belles et heureuses surprises.

Mais Polnarreff se met le doigt dans l'oeil : on n'ira pas tous au Paradis ! […]"

Partager cet article