Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression / Médias : Désinformation / Médias : Nouveaux médias / Pays : Etats-Unis

11 septembre : Kassowitz voué aux gémonies

Il a osé remettre en cause la version officielle du 11 septembre sur un plateau de télévision au cours d'un débat dont la question était justement : "Peut-on contester ce que l'on dit du 11 septembre?". Le scandale médiatique est lancé et Bigard vole au secours de celui que déjà des idéologues dénomment : "le Faurisson du 11 septembre".

On nous saurait peu enclins à défendre le premier rôle de ce film odieux "Amen" et Bigard qui tint un rôle insultant dans "le missionnaire". Mais au-delà des hommes, c'est la liberté de pensée et d'expression qu'il convient de défendre : quel est ce terrorisme intellectuel qui consiste à poser une question légitime pour n'accepter qu'une seule et même réponse? Qu'a dit Kassowitz qui lui vaut un tel mépris et de se faire taxer de négationnisme, nouveau péché mortel et public? La réponse ici en vidéo dont voici quelques extraits :

"Comment on peut faire tomber trois tours avec deux avions? Elle s'est écroulé de la même manière 5 heures après (…) La troisième c'est le World Trade Center n°7 qui abritait toutes toutes les archives de la CIA sur Bush père [vidéo](…) Je ne parle pas de complot, on n'en est pas là. Le problème est de savoir ce qui s'est passé".

Rien d'extraordinaire en somme, simplement les questions que se posent des millions de personnes de par le monde : il suffit de sillonner internet et les sites de vidéos comme Youtube et Dailymotion.

La revue de presse de ce lynchage médiatique bien français est bien alimentée…

Partager cet article

6 commentaires

  1. J’ai découvert dans Minute une critique du livre récent d’un journaliste français indépendant sur le 11 septembre : Eric Raynaud.
    Cet ouvrage a le mérite d’être très factuel et de citer intégralement ses sources.
    Parler de négationnisme ou de révisionnisme pour ceux qui doutent de la version officielle est le moyen fasciste connu pour réduire à néant l’opposition – un certain parti français en sait quelque chose pour l’avoir subi et le subir encore.

  2. Kassowitz était acteur, dans “Amen”. Le réalisateur de cette transposition de désinformation soviétique (la pièce de théâtre de 63 étant une véritable opération d’influence telle que décrite par Volkoff) était Costa-Gravas.
    [Glurps… merci. Lahire]
    Concernant le 11 septembre, il est assez logique qu’il soit à ce point défendu par le système, au point de faire des parallèles avec la shoah.
    Sans rentrer dans le débat sur ce qu’il s’est véritablement passé ou non, ce nouvel évènement, de par son image, est un prétexte et une icône: celle du risque du terrorisme, nouvel ennemi global.
    Tout comme l’invocation de la shoah a servi à la mise en place de l’état d’Israël (et est toujours brandi par certains défenseurs zélés de sa politique quand elle est critiquée), le 11 septembre représente le risque terroriste, et donc légitime le flicage à grande échelle, les restrictions des (vraies) libertés individuelles et l’état de guerre permanent envers certains états, ce en fonction des besoins énergétiques du moment.
    Une loi existe qui interdit de remettre en cause l’existence de la shoah et son déroulement selon les conclusions du procès de Nuremberg; si Internet n’était pas là pour diffuser en masse d’autres explications sur le 11/09/01, on pourrait probablement voir apparaître une loi similaire.

  3. Bon, une bonne nouvelle, encore une fissure dans les pieds d’argile du géant…
    J’ai suivi les liens de cette affaire qui me plait…
    sur ce torchon http://blogs.lexpress.fr/media/2009/09/11-septembre-kassovitz-delire.php on voit un ‘journaliste’ qui se fait SYS-TE-MA-TI-QUE-MENT remettre à sa place dans les commentaires; tant mieux car je ne suis pas arrivé à en poster un.
    Vous vous doutez que MK n’était pourtant pas au nombre de mes idoles…

  4. Le dernier interprète de l’opération Vicaire, fameux oratorio du shoahbusiness, était donc un abominable Mr K, avatar du Faurisson méphitique tapi dans les brumes de l’Allier. Ô ironie !

  5. Le moins que l’on puisse dire est que toute remise en cause de la version officielle de faits plus ou moins récents est rendue impossible soit par des lois soit par les nouveaux inquisiteurs !
    Or l’acharnement mis à contrecarrer toute argumentation (même farfelue ) contribue à semer le doute sur ce que l’on tend à faire passer pour parole d’Evangile !
    que diable ,laissez les thèses s’affronter et la vérité sortira !
    l’Histoire a besoin de la confrontation des versions : la Révolution décrite par un ci-devant ou par un sans-culotte ne peut être que partielle et partiale .

  6. Plus sérieusement (ou secundo) :
    L’un des mystères subséquents du 11/9 est un paradoxe médiatique. Comment expliquer que des médias, audiovisuels ou imprimés périodiques (on pense au Monde, à Libération, à Canal Plus, à Charlie Hebdo…), dans l’ensemble peu suspects de complaisance envers une administration américaine républicaine, au prétentions plutôt militaristes et impériales, s’étranglent d’indignation à l’énoncé d’un soupçon de connivence de ladite administration, et de ses services plus ou moins secrets, voire de certains intérêts financiers, dans une manipulation d’Etat ? On a connu lesdits médias moins indulgents envers les Nixon, CIA, Wall Street et compères au temps héroïques du Viêt-Nam, du Watergate et du Chili…
    Il y a là une énigme bien irritante.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services