Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

100e veillée nantaise

Un veilleur me communique :

N"C’est un cas unique dans l’histoire encore récente des Veilleurs en France. Le mouvement des Veilleurs est né dans la dynamique de la contestation de la loi Taubira au moment où la seule réponse du pouvoir face à cette immense mobilisation populaire et pacifique était le mensonge, le mépris, la provocation et la violence. C’est alors que le 16 avril 2013, au moment où à Paris la tentation était grande de céder à la tentation de la violence, un groupe de jeunes gens a lancé cette initiative de se rassembler en plein air dans l’espace public pour chanter, échanger, réfléchir et lire des textes de poésie, de philosophie, de littérature en lien avec les thématiques liées au mouvement un peu dans l’esprit de ce qu’ont fait les Polonais à la suite des premières grandes actions de Solidarnosc dans les années 1980. A Nantes, la première veillée s’est tenue dès le 18 avril 2013 au pied de la croix de Charette, symbole, bien connu des Nantais, de la résistance à l’oppression étatique. Les veillées se sont succédées quotidiennement amenant de plus en plus de monde. Peu à peu des équipes d’animation se sont constituées : les Veilleurs en pyjamas, les bonnets de nuit, les Veilleurs d’Outre-Tombe et bien d’autres. Les veillées se sont souvent déroulées au monument des cinquante Otages, autre symbole intéressant pour ce type d’action qui s’inscrit désormais dans une résistance durable, mais aussi autour de la fontaine près de la statue du général de Gaulle ou sur les marches de la Préfecture. Plusieurs fois, les veilleurs ont été agressés par des militants bruyants et parfois violents qui nous ont appris la réalité concrète d’une activité non-violente et la nécessité de toujours considérer autrui avec bienveillance même quand le dialogue semble rompu voire impossible. La première phase de cette aventure s’est achevée par un grand pique nique le 30 juin 2013 avant la pause estivale. Le 28 août, la marche des veilleurs s’est arrêtée à Nantes pour une belle veillée suivie par plusieurs centaines de personnes et marquant la rentrée pour une deuxième saison. Désormais les veillées sont hebdomadaires et thématiques. La traversée de l’hiver est une réelle difficulté à cause du froid et du mauvais temps mais un bon groupe de fidèles veilleurs continue à venir chanter « l’espérance », « le chant des marais » ou « le chant des partisans », lire ou entendre lire Chateaubriand, Péguy, Orwell et tant d’autres car c’est grâce à la culture que nous pourrons reconstruire le monde comme le veut l’esprit de la devise des Veilleurs empruntée à Dostoïevski : « la beauté sauvera le monde » ".

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]