Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

« Depuis que je me suis fait vacciner, je ne peux plus m’entraîner, je ne peux plus jouer »

« Depuis que je me suis fait vacciner, je ne peux plus m’entraîner, je ne peux plus jouer »

Le joueur de tennis Jérémy Chardy suspend sa saison en raison d’une mauvaise réaction au vaccin Pfizer contre la Covid‐19 :

« Depuis que je me suis fais vacciner (entre les Jeux olympiques et l’US Open, ndlr), j’ai un problème, j’enchaîne les galères. Je ne peux plus m’entraîner, je ne peux plus jouer. C’est frustrant parce que j’ai très bien commencé l’année, je jouais très bien. Et puis je suis allé aux Jeux, où je me sentais très bien aussi. Et maintenant, ma saison est à l’arrêt et je ne sais pas quand je vais reprendre. C’est frustrant surtout qu’il ne me reste pas dix ans à jouer (…) Du coup, maintenant je regrette d’avoir fait le vaccin, mais je ne pouvais pas savoir ».

« Le problème, c’est qu’on n’a pas de recul sur le vaccin. Il y a des personnes qui ont eu des choses similaires, mais les durées ont été vraiment différentes. »

«Maintenant, j’ai été voir deux docteurs, j’ai fait des tests donc je sais ce que j’ai et le plus important c’est de me soigner. Je préfère même prendre plus de temps pour me soigner et être sûr que dans le futur je n’aurai pas de problème plutôt que d’essayer de revenir le plus vite possible sur le court et me retrouver avec encore des problèmes de santé».

Partager cet article

5 commentaires

  1. Vous pensez bien que de nombreux cas échappent aux déclarations fastidieuses à la pharmacovigilance.

    • Oui, cf. la déclaration du Dr Philippe de Chazourne (il risque la radiation) : « Avant les médecins avaient obligation de déclarer tous les effets indésirables qui survenaient chez un patient. C’était la loi et on pouvait être pénalisé si on ne le faisait pas. Alors c’est drôle parce que maintenant, on nous interdit de signaler des éventuels effets indésirables. »
      Quant à l’avis “je ne pouvais pas savoir” de Jéremy Chardy, je me pose la question : a-t-il au moins chercher à savoir, a-t-il fait son analyse de risques en rapport avec son âge ? Pour avoir été aussi confiant, j’émets l’hypothèse qu’il a reçu un placebo lors de la 1°injection, mais pas à la seconde ou troisième ou une histoire comme celle-là.

  2. “Je ne pouvais pas savoir” … (?!)

  3. Non, les gens ne peuvent pas savoir…ils sont tellement conditionnés…c’est triste

  4. C’est tellement, tellement navrant que la population ne tire AUCUNE leçons des scandales sanitaires précédents!
    Ces dernières pourraient être la meilleure des défenses contre les gouvernement et “big pharma” machiavéliques.
    Toutes les capacités de sagesse et de réflexion semblent évanouies chez le plus grand nombre!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services