Panem et circenses : la récupération sera politique comme la manipulation a été économique

Macron a beau être hystérique devant la victoire des millionnaires au ballon rond, les Français, eux, auront la gueule de bois demain. Le Figaro pose déjà la question : La victoire des Bleus va-t-elle avoir un effet sur le moral des Français? Début de réponse édifiant…

Lire la suite de l'article

22 juillet : messe pour la France à L’Isle-en-Dodon (33)

Le Groupe de Prière Toulousain “ Saint Louis de France” vous invite à une MESSE pour la FRANCE et le Sacré-Coeur de Jésus le dimanche 22 Juillet à 11h00, en l'église Saint Adrien de L'Isle-en-Dodon (diocèse de Toulouse) place du Château – 31230 L'Isle-en-Dodon.

« France ! Qu’as-tu fait des promesses de ton baptême ? » Saint Jean-Paul II, au Bourget-Paris en 1980.

Lire la suite de l'article

Bière Quadrupel : encore une invention des moines

Tiens donc, mais qu’est une bièreQuadrupel ? Est-ce vraiment une bière à quatre fermentations, comme on l’entend souvent ? Par qui a-t-elle été inventée ? Comment la distinguer des autres ? Ce mois-ci Divine Box vous propose d’en apprendre plus sur la bière Quadrupel et notamment sur « La Trappe Quadrupel », la toute première bière Quadrupel du monde, que vous pourrez déguster dans la box trappiste de septembre ! Tout bu or not tout bu, c’est vous qui en déciderez !

Sans titre

L’étiquette de la Trappe Quadrupel, brassée à l’abbaye trappiste de Koningshoeven aux Pays-Bas – Divine Box

Bière Quadrupel : qu’est-ce qu’une bière Quadrupel ? 🤔

On pense souvent qu’une « bière Quadrupel » est une bière qui aurait subi une quadruple fermentation… Et bien non ! Rien à voir.
En fait, à l’origine, une Quadrupel est une bière brassée avec quatre fois plus d’ingrédients que la bière de référence (la blonde). Pour être un poil plus précis :

  • Lors de l’empâtage (1egrande étape du brassage), on mélange l’eau avec quatre fois plus de malt que la dose de référence, pour créer le « moût ».
  • Lors de l’ébullition (2egrande étape du brassage), on infuse ensuite quatre fois plus de houblon que la dose de référence pour « aromatiser » la bière et lui donner son amertume et ses arômes.

Point de quadruple fermentation donc, mais quatre fois plus d’ingrédients par rapport à la bière « blonde » d’origine. Enfin ça, c’était au début, avec la recette officielle créée par… les moines !

1

Derrière les murs de l’abbaye de Koningshoeven, aux Pays-Bas,

Lire la suite de l'article

Avortement : ce qu’Isabelle de Gaulmyn aurait dû (re)lire (21)

21e extrait de l'encyclique Evangelium Vitae :

Unknown« La révélation du Nouveau Testament confirme la reconnaissance incontestée de la valeur de la vie depuis son commencement. Les paroles par lesquelles Elisabeth exprime sa joie d'être enceinte manifestent l'exaltation de la fécondité et l'attente empressée de la vie: « Le Seigneur… a daigné mettre fin à ce qui faisait ma honte » (Lc 1, 25). Mais la valeur de la personne dès sa conception est célébrée plus encore dans la rencontre entre la Vierge Marie et Elisabeth, et entre les deux enfants qu'elles portent en elles. Ce sont précisément eux, les enfants, qui révèlent l'avènement de l'ère messianique: dans leur rencontre, la force rédemptrice de la présence du Fils de Dieu parmi les hommes commence à agir. « Aussitôt — écrit saint Ambroise — se font sentir les bienfaits de l'arrivée de Marie et de la présence du Seigneur… Elisabeth fut la première à entendre la parole, mais Jean fut le premier à ressentir la grâce: la mère a entendu selon l'ordre de la nature, l'enfant a tressailli en raison du mystère; elle a constaté l'arrivée de Marie, lui, celle du Seigneur; la femme, l'arrivée de la femme, l'enfant, celle de l'Enfant. Les deux femmes échangent des paroles de grâce, les deux enfants agissent au-dedans d'elles et commencent à réaliser le mystère de la miséricorde en y faisant progresser leurs mères; enfin, par un double miracle, les deux mères prophétisent sous l'inspiration de leurs enfants. L'enfant a exulté, la mère fut

Lire la suite de l'article

Directives vaticanes sur le devenir des églises désaffectées

Capture d’écran 2018-07-12 à 23.56.11Le Conseil pontifical pour la culture, en partenariat avec l’université pontificale grégorienne et la conférence des évêques d’Italie, lance une conférence internationale qui a pour but d’aider les diocèses à mieux gérer la question du devenir des églises désaffectées. De nouvelles directives en gestation visent à promouvoir la collaboration avec les communautés locales pour trouver des solutions « appropriées » pour les églises désacralisées.

« Dieu ne demeure-t-Il plus ici ? » Tel est le titre de cette conférence qui se tiendra les 29 et 30 novembre à Rome, avec un sous-titre parlant : « La désaffectation des lieux de culte et la gestion intégrée de l’héritage culturel ecclésiastique. »

Lire la suite de l'article

Dans les piscines belges : le short non, le burkini intégral oui!

TreNon, ce n'est pas une histoire belge

"Une piscine publique ne peut interdire aux baigneuses le port du burkini pour des raisons d’hygiène ou de sécurité, affirme le tribunal de première instance de Gand dans deux de ses jugements, selon les journaux du groupe Mediahuis.

Interdire cette pièce de bain couvrante pour des raisons d’hygiène ou de sécurité n’est pas justifié, l’administration flamande elle-même ayant fourni des preuves scientifiques qu’il n’y avait pas de problèmes dans ces domaines.

Le centre interfédéral pour l’égalité des chances, Unia, avait déjà fait savoir à la Ville d’Anvers qu’il ne voyait aucun fondement juridique à une telle interdiction. Il avait déjà par le passé appelé à faire l’équilibre entre liberté de religion et égalité homme-femme dans ce débat. « Le burkini peut être perçu comme un vêtement avilissant ou comme un vêtement permettant à ses utilisatrices de participer à une activité sportive », rappelait-il encore en 2015".

 

Lire la suite de l'article

Humanae Vitae : Combien de temps encore…

Réaction de Gabrielle Vialla à Monique Baujard, qui fut la directrice du Service national famille et société de la conférence des évêques de France​​​​​​, et dont une interview récente sur RCF est souvent citée ou reprise.

Unknown-19"Combien de temps encore devrons nous-supporter les mises en garde hautaines à propos d’Humanae vitae ?

Les catholiques seront-ils les derniers à rester sur une vision soixante-huitarde, et à ne pas ouvrir les yeux sur l’aliénation que constitue la pilule sur les femmes depuis 50 ans. Lisez J’arrête la pilule de Sabrina Debusquat : aujourd’hui, ce sont des féministes athées qui alertent sur des faits que Paul VI avait prédit. La pilule constitue un moyen actuel insidieux de domination des hommes sur les femmes.

Pilule dès le premier rendez-vous gynécologique alors que la jeune fille est à peine réglée, au cas où, dit-on – à moins d’avoir une maman réactionnaire. Matraquage scolaire anti-MST et sexe sûr. Le lot commun, systématique est loin d’une vie gynécologique tranquille. Il faut même un véritable parcours du combattant pour échapper à cette « libération ». La contraception et ses effets secondaires, dont l’avortement n’est pas le moindre, ne sont pourtant portés que par les femmes. Et Monique Baujard parle du paternalisme de Paul VI ? À l’occasion des cinquante ans d’Humanae Vitae, en termes de bilan de cet encyclique, c’est bien pâle.

Née en 1977, ma génération fut celle des enfants du divorce et du sida. Mes camarades du lycée, et de la faculté, en manque affectif chronique

Lire la suite de l'article

Le grâce de ce pontificat

Le pontificat du pape François, qui fait suite à l'abdication surprise de Benoît XVI, présente cette particularité que sa façon de gouverner et de parler nous oblige à reconsidérer notre perception du pontife romain. Si ce dernier a besoin de notre prière, ce que nous rappelle sans cesse le pape François, et a droit à notre obéissance filiale, le pape n'est pas pour autant la parole de Dieu incréée…, et il n'est certainement pas catholique d'idolâtrer sa personne.

Les Presses de la Délivrance viennent de traduire en français l'ouvrage d'Henry Sire, connu pour sa sérieuse historiographie de l’Ordre de Malte, au titre un peu choquant "Le Pape dictateur". On y découvre que si les médias reprennent inlassablement la fable d’un pape François progressiste empêché de réformer par des cardinaux conservateurs, alors que jamais pouvoir d’un pape n’a été si grand, ce livre montre que, derrière la façade, il y a un pape autoritaire au lieu de l’homme simple et aimable des médias, ainsi qu'un réseau de corruption financière et morale au lieu de la réforme de la Curie…

L'éditeur nous avertit :

Couv-dictator-pope-4vdiff"Le Dictator Pope a fait l’objet d’un âpre débat dans le monde anglo-saxon, tout spécialement aux États-Unis. Lorsque le pseudonyme Marcantonio Colonna fut dévoilé (avec son accord) et que l’on apprit que l’auteur n’était autre qu’Henry Sire, historiographe renommé de l’Ordre de Malte et fin connaisseur de la Ville éternelle, le débat redoubla. Au point qu’Henry Sire fut suspendu de l’Ordre de Malte pour lequel il avait

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 15 juillet…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 15 juillet : saints du jour français ou en France.
    • St Gombert, chorévèque († VIII s.)

Au monastère d'Ansbach en Franconie, au VIIIe siècle, saint Gombert, chorévêque, qui établit cette maison religieuse dans sa propriété.

  • Bx Michel-Bernard Marchand, prêtre et martyr († 1794)

Dans la baie devant le port de Rochefort, en 1794, le bienheureux Michel-Bernard Marchand, prêtre de Rouen et martyr. Pendant la Révolution française, à cause de son sacerdoce, il fut détenu sur un bateau négrier et mourut de maladie.

  • Bse Anne-Marie Javouhey, vierge et fondatrice de la Congrégation : « Sœurs de Saint-Joseph de Cluny » († 1851)

Anne-Marie Javouhey naît à Jallanges (en Bourgogne, France). Dès 15 ans, elle se mit à soigner les malades et à instruire les enfants de son village. Pendant la Révolution, elle aidait les prêtres réfractaires en leur donnant des caches.

À 19 ans, elle veut être religieuse, mais ses essais restant infructueux, elle décida de créer une école à Châlons-sur-Saône avec ses trois sœurs. Dans le même temps, elle fonde une congrégation qu'elle nommera « Sœurs de Saint-Joseph de Cluny ».

Elle établira plusieurs fondations en France mais s'intéressera très vite aux missions et orientera sa congrégation dans ce sens, en faisant ainsi le premier ordre de femmes missionnaires. Elle enverra ses religieuses au Sénégal, en Guyane, dans les Antilles… Là, ses sœurs créeront des écoles et enseigneront aux esclaves,

Lire la suite de l'article

Le chien, meilleur ami de l’homme et meilleur ennemi de l’inhumain

L'exploit de ce malinois militaire : 

"l y a deux mois, dans le nord de la Syrie, une patrouille de six soldats, accompagnés de leur berger belge malinois, une race de chien réputée pour sa force et sa bravoure, sont tombés dans un guet-apens en entrant dans un village, après avoir quitté leurs véhicules blindés. Pris sous le feu terroriste, les soldats d’élite ont alors répliqué et tout fait pour éviter d’être pris à revers par les terroristes islamistes, de plus en plus menaçants. « Les SAS se sont retrouvés dans une embuscade à 360 degrés », a confié une source militaire au tabloïd.

Le maître-chien a alors enlevé la muselière de son animal et l‘a dirigé vers l’immeuble d’où partaient les coups de feu. Des cris et des hurlements ont retenti avant que les échanges de tirs finissent par cesser.

« Quand l’équipe est entrée dans l’immeuble, ils ont vu le chien qui se tenait au-dessus d’un homme armé mort, ajoute la source. Sa gorge avait été arrachée et il s’était vidé de son sang. Il y avait aussi un morceau de chair humaine dans un coin et une série de trainées de sang menant vers l’arrière de l’immeuble. »

« Le chien était indemne. Les SAS ont pu consolider leur position défensive et finalement se dégager de la bataille sans blessures », précise encore la source" (source). 

Lire la suite de l'article