Archives par étiquette : tout

L’explosion de la droite par Emmanuel Macron amorce un changement dont ont peut tout attendre, y compris le meilleur !

Ce soir à Versailles, Patrick Buisson livrait aux Eveilleurs d'Espérance son analyse politique du dernier scrutin présidentiel. En voici un aperçu :

C_-CgJJVwAA4WyV"Ils étaient 20 millions à marcher le 7 mai. Vers où ? Vers quoi ? Ça n'a aucune importance, ils sont en "mouvement". C'est le règne du "bougisme", de l'homme interchangeable, de la personne dissoute dans la matière. 2017 aura vu l'apogée des "médiagogue". Pour la 1ère fois TOUS les médias se sont mis au service d'1 candidat". 1984, le roman de Georges Orwell aura vu sa plus brillante adaptation durant cette présidentielle. Avec la télé gouvernance, nous sommes passés des démagogues aux médiagogues. La tyrannie ancienne "s'arrêtait" à l'asservissement des corps. Le travail des adeptes de l'émancipation s'attachent à asservir la pensée. Adrénaline et moraline sont les deux substances que secrète la médiacratie afin de produire du consensus.

L'opération Macron n'a été que la réplique de la construction du mythe Kennedy. JFK deviendra une star planétaire. Il faudra plus de 20 ans pour démonter sa légende alors qu'il avait été élu grâce à l'aide de la mafia. Ce père idéal, ce délicieux époux n'était en réalité qu'un homme gouverné par sa libido, frôlant à 2 reprises une guerre nucléaire. Passivité devant la construction du mur de Berlin, échec du débarquement de la baie des cochons. Une histoire construite par et pour les médias. Il s'agit pour les médias de construire une "love story". Le pouvoir s'exerce de plus en plus dans le cercle de la communication. De quoi Macron est-il le nom ? Le moins de

Lire la suite de l'article

Législatives – Pascal Poirot (PCD) : « Non, nous n’avons pas la droite la plus bête du monde, nous n’avons plus de droite du tout ! »

Pascal Poirot est candidat PCD sur la 2e circonscription des Yvelines, avec comme suppléant, Sébastien de Larminat. Il a accepté de répondre à nos questions.

1. Vous avez annoncé votre candidature à l'élection législative dans la 2e circonscription des Yvelines. Pourquoi vous lancez-vous en politique ?

Capture d’écran 2017-05-13 à 19.36.27Mon engagement politique, au sens noble du terme, est très ancien. Au-delà de mes 2 tâches principales de chef d'entreprise et de père de famille de 7 enfants, qui servent aussi la France de demain, mon engagement au service des valeurs qui rassemblent les lecteurs du Salon Beige s'est alors fait dans le cadre d'associations : familiales, parents d'élève, Teenstar, LMPT, etc. 

En effet, notre action doit aussi s'inscrire sur le terrain culturel. Je partage les analyses de François-Xavier Bellamy sur la transmission, celle de Philippe de Villiers sur les enjeux méta-politiques, celles de Zemmour sur le déclin culturel de la France, ou encore celles de Patrick Buisson qui sera mardi prochain à Versailles à l'initiative des Eveilleurs d'espérance. C'est dans ce sens que j'ai fait partie de l'équipe des 4 mousquetaires (Anne Lorne, Santiago Muzio, Hubert de Torcy et moi-même) qui ont distribué le film Cristeros en France en 2014 avec 2 avant-premières au Cyrano qui ont été un grand moment d'émotions avec les Versaillais et habitants des alentours. 

Au-delà de ces différents engagements associatifs, j'ai vraiment ressenti dans mes tripes qu'il fallait agir aussi sur le plan politique : je me suis ainsi complètement retrouvé dans le projet de Jean-Frédéric Poisson qui,

Lire la suite de l'article

Tout ce qui n’est pas le mondialisme est devenu fascisme

Selon Pauline Mille sur Réinformation.tv :

Images-7"[…] C’est aujourd’hui un mondialisme décomplexé qui est incarné par Macron et qui fait son coming out sans pudeur. Il n’a plus besoin de comparer Marine Le Pen à la petite fille d’Hitler pour la diaboliser. Il suffit de dire qu’elle ne connaît pas son cours sur l’Euro, qu’elle est frileuse, refermée sur elle-même, qu’elle menace l’économie française, ça suffit. Bernard Arnaud, le Tycoon qui a mis la main sur le luxe français, a pondu dans les Echos un papier pour jeter l’interdit sur Marine Le Pen sans sortir du domaine économique. Pour être le diable, il n’y a plus besoin de dire des horreurs sur les chambres à gaz, prétendre s’opposer au libre-échange intégral suffit.

Ici, le mondialisme a fait un pas de géant. Entièrement décomplexé, il s’exhibe et s’affirme tel qu’il est : si l’on n’accepte pas son coup de force, on est le mal. Plus besoin d’autre épouvantail, le fascisme est devenu inutile. Ou plus exactement il est partout pour les jeunes qui dansaient sous leurs drapeaux bleu blanc rouge devant la pyramide maçonne du Louvre : rétablir l’autorité, faire une différence entre nationaux et non nationaux, taxer une marchandise étrangère est inconcevable, d’un autre âge, d’un autre monde, absolument mauvais, absolument fasciste ! Tout ce qui n’est pas le mondialisme est devenu fascisme. De cette façon, une fois que nous serons tous éradiqués, Macron pourra réconcilier tout ceux qui lui seront soumis. C’est simple comme bonjour et beau comme l’antique."

Lire la suite de l'article

Rien sur le fond, tout sur la com’

Lu dans Minute :

2821_page_01"[…] La victoire d’Emmanuel Macron restera, dans l’histoire, comme un chef-d’œuvre. De communication, pour être neutre ; de publicité, si l’on choisit la dérision ; ou de propagande si l’on est légitimement indigné. Dès l’origine, une précision horlogère a marqué de son empreinte l’OPA d’Emmanuel Macron sur la France.

En avril 2016, ministre du discrédité Hollande, sans le moindre bilan propre à présenter, Macron lance son mouvement En Marche ! à Amiens. D’emblée, d’un événement banal, il fabrique quatre informations : la première est la fondation de son mouvement ; la deuxième, son nom a les mêmes initiales que lui ; la troisième est le lancement du mouvement à Amiens ; la quatrième est qu’Amiens est sa ville natale. Et instantanément, on glose sur son enfance, sa jeunesse, son lycée, sa femme, etc.

A propos de celle-ci, les journalistes ont été un peu plus curieux en fin de campagne, en livrant l’orchestration parfaitement maîtrisée par une amie du couple de l’inflation de couvertures de magazines people dès l’été 2016. Toujours aucune information de nature politique ou d’un quelconque intérêt, mais on parle de Macron. Les journalistes ont-ils été piégés ? Ils n’ont pas été dupes.

 

[…] 1,7 million de voix seraient allées à Macron du fait de sa personnalité et 6,8 millions par désir de renouvellement, soit 8,5 millions de suffrages, autant dire une petite moitié de la victoire, clairement due à cette campagne de communication. Les électeurs ne demandaient plus à un

Lire la suite de l'article

Jean-Luc Mélenchon se fâche avec tout le monde

Unknown-12Le silence de Jean-Luc Mélenchon choque la rue Cadet, siège du Grand Orient de France (GODF). Une plainte serait sur le point d'être déposée auprès de la Chambre suprême de justice maçonnique, l'instance juridique du Grand Orient, par une loge de l'organisation. Objectif : sanctionner la position ambiguë du leader de la France insoumise, jugée incompatible avec les valeurs de la franc-maçonnerie. 

Jean-Luc Mélenchon, est membre de longue date de la loge Roger Leray, du nom de cet ancien membre du PS, Grand Maître du Grand Orient au moment de l'accession à l'Élysée de François Mitterrand.

Emmanuel Macron n'appartiendrait à aucune obédience mais compte dans son entourage plusieurs membres éminents du GODF. À commencer par Gérard Collomb, le maire de Lyon, qui n'a jamais fait mystère de cette appartenance.

Par ailleurs, le mouvement fondé par Jean-Luc Mélenchon va porter plainte contre son allié communiste dont certains candidats se prévaudraient -à tort- du soutien de l'ancien candidat à la présidentielle.

"Le PCF cherche à semer la confusion chez les électeurs qui ont voté pour le candidat de la France Insoumise en faisant croire que les candidats du PCF aux législatives ont le soutien de Jean-Luc Mélenchon. Il n'en est rien. Les seuls candidats qui ont ce soutien sont ceux validés par la France Insoumise.​​​​​​".

Exigeant "l'arrêt immédiat de l'utilisation de la photo de Jean-Luc Mélenchon ainsi que de tous les éléments graphiques appartenant à la France Insoumise" sur les matériels de campagne, le mouvement annonce qu'il va "engager les poursuites judiciaires afin

Lire la suite de l'article

Le Front national a cru, ou feint de croire, qu’il pouvait arriver tout seul au pouvoir

Jean-Yves Le Gallou est interrogé dans Présent. Extrait :

"Pourquoi les conditions d’une recomposition à droite ne sont-elles pas encore totalement réunies ?

Parce que les uns et les autres sont échaudés par 30 ans de relations conflictuelles. Face à la diabolisation, le Front national a cru, ou feint de croire, qu’il pouvait arriver tout seul au pouvoir ou qu’il lui suffisait de draguer des personnalités isolées comme Guaino. Non ! il lui faut des alliés structurés. De ce point de vue, l’accord avec Nicolas Dupont-Aignan est une étape historique. Le cordon sanitaire est brisé. Les rapprochements avec la « droite hors les murs » sont aussi nécessaires, comme n’ont cessé de le dire Robert Ménard et Karim Ouchikh. Marine Le Pen doit tendre la main à tous ces hommes et ces femmes prêts à se rapprocher, et ne pas donner l’impression que pour elle « il n’y aurait bon bec qu’à gauche ». Il faut mobiliser au profit de la candidate nationale les orphelins du fillonnisme. D’autant que la défense de l’identité culturelle et anthropologique est un thème partagé. Face à Macron, c’est un choix de civilisation. Le choix d’une civilisation française, européenne et chrétienne face au nihilisme marchand, porte ouverte à l’islamisme."

Lire la suite de l'article

Ils accusent Nicolas Dupont-Aignan de trahison alors qu’eux-mêmes ont tout trahi

Coup de gueule de Benoît Rayski sur Atlantico :

"(…) L'establishment, la nomenclature de ce qui fut le plus grand parti de la droite française se rallie à Macron sans pudeur et sans états d'âmes. Ils auraient pu y aller doucement, timidement, en catimini, sur la pointe des pieds. Non. Ils y vont avec leur gros sabots qui à la façon des claquettes font entendre des "Ma-cron, Ma-cron".

Vous voulez la liste ? Elle s'enrichit tous les jours. Juppé, Raffarin, Pécresse, Le Maire, Bertrand… Mais pas Fillon : abasourdi par sa défaite il a lâché un "Macron" le soir de son échec et, depuis, se fait heureusement silencieux. Il y en a même qui font des offres de service on ne peut plus obséquieuses : Bruno Le Maire se voit bien ministre d'Emmanuel Macron… Même Jean-François Copé, que la décence aurait dû amener à se faire oublier a susurré quelques mots d'amour pour le patron d'"En Marche !". 

Tous aussi ont trouvé des intonations outragées pour dénoncer la "trahison" de Nicolas Dupont-Aignan qui a rallié Marine Le Pen (…) Nicolas Dupont-Aignan est un traitre" s'étrangle Alain Juppé… "Nicolas Dupont-Aignan est un traitre" s'indigne Valérie Pécresse… Les autres s'offusquent à l'unisson. Et si on ne donne pas leur liste au complet c'est de crainte de lasser les lecteurs.Dans le Crime de l'Orient Express les assassins étaient au nombre de 12. Chez les Républicains ce record est largement battu.

Mais si Nicolas Dupont-Aignan est un traitre il

Lire la suite de l'article

Pour soutenir Macron, tout est visiblement permis

On connaissait les journalistes engagés, ceux qui signent les pétitions des ministres comme Audrey Pulvar, ceux qui ne se cachent plus leur militantisme comme Ruth Elkrief, ceux qui débattent contre Marine Le Pen au lieu de questionner… On connaissait les présidents d'université qui utilisent les adresses mail des étudiants pour qu'ils votent Macron…

Aujourd'hui c'est un médecin influent qui relaie un courriel pro-Macron à tous les médecins des Hôpitaux de Paris :

"Oubliant déontologie et retenue, le Docteur Anne Gervais, infectiologue et vice-présidente de la commission méciale de l’AP-HP, a relayé un message du très médiatique professeur André Grimaldi, du Service de Diabétologie de l’Hôpital de la Salpêtrière, appelant à « faire barrage  au Front National » et à « voter pour Emmanuel Macron » à l’ensemble des médecins de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris. Et ce sur leur mail professionnel.

On imagine le scandale qu’aurait suscité ce genre d’initiative si elle avait été effectuée en faveur de l’autre candidate qualifiée au second tour de l’élection présidentielle, Marine Le Pen. D’autant que le poste occupé par Anne Gervais est un poste d’influence, puisqu’elle incarne les intérêts des médecins au sein de l’AP-HP et y défend leurs demandes et leurs besoins."

Les Français vont-ils ouvrir les yeux face à ces scandales contre la démocratie ?

Lire la suite de l'article

Tout d’un coup, les journalistes laïcistes veulent que l’Eglise se mêle de politique

Un peu de cohérence ferait du bien aux médias dominants :

"Le Pen – Macron : le dangereux non-choix de l'Eglise" (L'Obs)

"Honte aux évêques qui n’appellent pas à voter contre Marine Le Pen" (Le Monde)

"Désormais, des évêques se taisent" (la Voix du Nord)

"Pour le monde catholique, le refus du vote pour le Front national est un vrai enjeu. Et on ne peut que déplorer le relatif silence de ses responsables" (La Croix)

Lire la suite de l'article