Archives par étiquette : parlementaires

Il emploie ses filles à l’âge de 15 ans comme assistantes parlementaires

Il ne s'agit pas de François Fillon mais de Bruno Le Roux (patron des députés PS) :

"Le talent n'attend pas le nombre des années, a-t-on coutume de dire. Mais dans le cas des enfants de Bruno Le Roux, le talent est précoce. Quotidien révèle ce lundi 20 mars que l'actuel ministre de l'Intérieur a fait embaucher ses deux filles comme assistantes parlementaires alors qu'elles étaient mineures lorsqu'il était député de Seine-Saint-Denis.

Les 24 contrats des deux filles cumulés correspondent à une somme totale d'environ 55 000 euros. Comme disait Bruno Le Roux au sujet de l'affaire Fillon : "C'est une accusation grave".

Lire la suite de l'article

Liberté d’expression sur l’avortement : 120 parlementaires saisissent le conseil constitutionnel

ImagesSoixante députés et soixante sénateurs Les Républicains ont saisi ces 20 et 21 février le conseil constitutionnel au sujet de la loi relative à l'extension du délit d'entrave à l'IVG à Internet.

La loi porte atteinte à la liberté d'opinion et d'expression. Ils estiment en outre qu'elle manque au devoir d'« accessibilité et d'intelligibilité de la loi » et à la légalité du droit pénal.

Lire la suite de l'article

Délit d’entrave à l’avortement : écrivez aux parlementaires

Lire la suite de l'article

Theresa May : « Les parlementaires doivent accepter ce que le peuple a décidé »

C'est la moindre des choses mais cela va mieux en le disant :

"La première ministre britannique Theresa May a mis en garde les parlementaires de son pays contre un blocage du Brexit, dans des déclarations publiées dimanche 6 novembre, après que la Haute Cour de Londres a jugé qu’ils devaient être consultés.

Après cette décision rendue jeudi, le gouvernement conservateur a annoncé qu’il ferait appel devant la Cour suprême, et Mme May a affirmé maintenir son calendrier « inchangé ».

« Le résultat a été clair. Il est légitime. Les parlementaires qui regrettent les résultats du référendum doivent accepter ce que le peuple a décidé », a déclaré Mme May, avant une visite en Inde.

Impensable en France où Nicolas Sarkozy s'est assis sur le résultat du référendum de 2005 !

Lire la suite de l'article

Des journées parlementaires de la protection des mineurs contre la pornographie

Vendredi, à l’Assemblée, se tenait une réunion sur la pornographie, avec Thérèse Hargot, Israël Nisand, Grégory Dorcel, Marc Vannesson, et le député Poisson. Tous partagent le même constat : les conséquences d’un accès prématuré (voire un accès tout court pour certains intervenants) à la pornographie sont dramatiques. Charlotte d'Ornellas relate les débats.

Israël Nisand indique : « J’ai entendu parlé de zoophilie dans 100% des collèges dans lesquels je suis intervenu »… Les enfants sont incapables de prendre la moindre distance par rapport à ce qu’ils voient. Pour eux, les images sont le réel, et ces images détruisent la confiance, l’affectivité, le regard et les aspirations de ces enfants. « On regarde pour savoir ce qu’aiment les meufs », est une réponse communément entendue dans ces écoles. Les « meufs », de leur côté, acceptent de faire des choses qu’elles viennent raconter en pleurant le lendemain.

Thérèse Hargot déclare :

« Nous avons voulu nous affranchir de l’autorité religieuse, désacraliser la sexualité, et nous en avons fait un objet de consommation, créant ainsi un nid à l’industrie pornographique. Aujourd’hui, cette dernière est vecteur de normes de jouissance, de réussite, d’efficacité, qui sont terriblement angoissantes pour des enfants qui ne peuvent les atteindre. Alors posons-nous la question :  la société que nous voulons est-elle celle de la marchandisation de la sexualité ? »

« La pornographie a dégradé l’image de la femme, mais également celle de l’homme ». 

Israël Nisand ajoute :

« Il y a même des bobos pour trouver encore que la pornographie est le meilleur moyen pour apprendre la sexualité, or nous savons – par

Lire la suite de l'article

Pétition de parlementaires adressée au ministre de l’Intérieur pour dissoudre l’UOIF

Pétition présentée par le député Marion Maréchal Le Pen :

"Voici une quinzaine d’années que l’Union des organisations islamiques de France, connue sous l’acronyme UOIF, se place comme l’interlocutrice privilégiée des autorités publiques pour représenter les Musulmans de France. Pourtant, l’UOIF n’est autre que la vitrine des Frères musulmans interdits dans de nombreux pays musulmans, à l’instar de l’Egypte ou des Emirats Arabes Unis. Pratiquant le double discours, l’UOIF diffuse l’islam politique le plus intégriste, reprenant à son compte la devise des Frères musulmans : « Le Coran est notre Constitution. »

Considérant que de manière constante, l’UOIF a invité dans ses rassemblements des prédicateurs s’étant distingués par leurs propos haineux à l’égard des non-musulmans, des femmes non voiléesdes homosexuels et faisant l’apologie du djihad en Syrie

Considérant que l’UOIF a fait scène commune avec le vice-président du parti islamiste tunisien Ennadha, Hani Ramadan qui avait considéré que la lapidation des femmes s’apparente à « une forme de purification » ;

Considérant que l’UOIF participe dans nos communes à la propagation de l’islamisme au détriment de la cohésion nationale, du respect des valeurs républicaines, de l’intégration de nos compatriotes de confession musulmane et de la sécurité des Français ;

Les parlementaires cosignataires interpellent le ministre de l’Intérieur afin qu’il procède à la dissolution administrative de l’Union des organisations islamiques de France."

Lire la suite de l'article

10% des parlementaires s’engagent à défendre la vie

En Corée du Sud : dans un Parlement qui compte 300 députés, un « Forum pour le respect de la vie » réunit 33 élus, tous catholiques, s’engagent « à promouvoir et défendre une culture respectant la vie dans la société »

Le cardinal Andrew Yeom Soo-jung, archevêque de Séoul, après les élections législatives du 13 avril, avait présidé une messe à laquelle étaient conviés les élus catholiques de la nouvelle Assemblée nationale. A cette occasion, il n’a pas hésité à leur déclarer :

« J’espère que vous, élus catholiques, réviserez les lois qui vont à l’encontre des principes de [défense de la vie]. »

Le résultat a été la création de ce forum. Lors du lancement officiel du forum, le cardinal était de nouveau présent, entouré de Mgr Chung Soon-taek, évêque auxiliaire de Séoul, et du P. Lee Dong-ik, secrétaire du Comité pour la bioéthique de la Conférence épiscopale.

Lire la suite de l'article

60 parlementaires PS découvrent le traité transatlanique

Cela fait environ 2 ans que nous alertons sur les dangers liés au traité TAFTA.

60 députés et sénateurs socialistes plaident, dans une tribune publiée jeudi sur le site du Monde, pour que le parlement français ne soit pas "réduit au silence" dans le cadre du traité de libre-échange transatlantique (TAFTA) négocié entre l'Union européenne et les Etats-Unis. Ils ne contestent pas ce Traité, mais ils souhaitent juste pouvoir donner leur avis.

Ils déplorent le manque de transparence mais rien ne dit qu'ils sont prêts à s'opposer à ce traité. Au mieux, ils obtiendront donc un débat pour la forme…

Commentaires (9)

Tous des hypocrites,tous ,de gauche comme de droite en passant par le centre et en finissant par les extrêmes!!
"Paroles,paroles,paroles" et pauvres imbéciles que nous sommes!!!

Rédigé par : katia lanneau | 7 avr 2016 14:19:06
____________________________________

Moi qui croyait naïvement que les Français étaient illettrés ! C'est sans doute ce qui expliquerait pourquoi les députés et sénateurs socialistes n'aient pas eu à lire ce Traité.

N'est-ce pas Macron (ministre socialiste) qui parlait de ce problème ?
https://www.dailymotion.com/video/x284n1x_emmanuel-macron-a-des-idees-pour-les-pauvres-illetres_news

En tant qu'ancien de la banque Rothschild, qu'il explique à ces politiciens et sénateurs socialos, comment cacher l'argent des dessous de table. Voilà qu'à nouveau les noms de Cahuzac, Strauss-Kahn reviennent sur le tapis avec l'affaire Panama Papers… Cela fait désordre.

A remarquer tout de même le savoir faire de Macron ! Malgré des salaires mirobolants, il a su comment faire pour ne pas payer l'impôt sur la fortune. Et

Lire la suite de l'article

«J’ai eu honte pour la France. Seules quatre personnes de la délégation française de parlementaires ont pu réciter le Notre-Père»

Extrait d'un article du Figaro sur le chef de l'Eglise orientale des grecs melkites, sa Béatitude Laham :

"Devant les Occidentaux venus l'écouter, le patriarche, qui s'exprime parfaitement en français, arabe, anglais, insiste sur l'hémorragie migratoire: «À cause de cette guerre, où ont surgi Daech et les takfiris (NDLR: ceux qui prônent un islam sectaire), beaucoup de gens ont quitté le pays. Beaucoup de ceux qui sont partis étaient des terroristes. Ils veulent détruire, non seulement la Syrie, mais aussi l'Europe», déplore-t-il. «Notre plus gros problème, c'est l'émigration. Cinquante docteurs sont partis rien que dans notre communauté. Nous devons aider les gens à rester, à ne pas partir».

«Aidez-nous à rester, supplie-t-il. On ne veut pas vivre dans un ghetto, ni fonder un état chrétien», met en garde le prélat. Il craint que l'issue du conflit ne confine les chrétiens dans une région. «Nos églises sont pleines à craquer. C'est un miracle», plastronne-t-il pourtant. Je suis fier de l'Eglise de Syrie, contrairement à l'Irak où de nombreux prêtres sont partis, ici tout le clergé est resté».

Le patriarche a également rencontré la délégation de parlementaires venus en Syrie pour rendre visite au président Bachar el-Assad. «J'ai eu honte pour la France. Seules quatre personnes de la délégation française de parlementaires ont pu réciter le Notre-Père», raconte-t-il, sans livrer les noms de ceux qui ont sauvé l'honneur. 

Sur ces paroles, il entonne le Notre Père en français alors que dehors résonne le cri du muezzin appelant

Lire la suite de l'article

Mobilisation de 36 parlementaires contre l’avortement

des poussins.

«Chaque jour, des milliers de poussins nouveau-nés sont déchiquetés vivants (50 millions par an) parce qu'ils sont considérés comme de simples déchets. Cette cruauté a trop duré»

Commentaires (2)

C'est évidemment regrettable, mais la confrontation de cette réaction de parlementaires avec la politique cynique de l'avortement, qu'ils soutiennent par ailleurs, s'impose de plein droit.
Zoolâtrie… Si l'homme ne se reconnait pas "Enfant de Dieu", non seulement il ne peut plus distinguer sa destinée de celle des animaux… mais dans nombre de cas il se soucie plus des bêtes que des humains!

Rédigé par : Exupéry | 8 août 2015 13:46:01
____________________________________

Par contre on ferme les yeux sur le meurtre de 22000 êtres humains chaque année en France….
Que fait on des morceaux ?
Les vend on comme aux USA pour la recherche et l'enrichissement des associations et des médecins " chercheurs " ?
Que les journalistes s'interrogent….

Rédigé par : Martina | 8 août 2015 14:34:11
____________________________________

Lire la suite de l'article