Archives par étiquette : musulmane

Le Havre, dont Édouard Philippe est le maire, devrait accueillir la première école confessionnelle musulmane de Normandie

Lu dans Valeurs Actuelles :

4199 IMAM Aami Hassen"À la recherche d’un terrain où construire l’établissement, la communauté musulmane du département a multiplié les contacts avec les élus du Havre, pour finalement obtenir de s’installer en lieu et place du presbytère de l’église Saint-Jean-Baptiste, rue Théophile-Gautier. La croix ornant l’édifice a d’ores et déjà été retirée et les travaux viennent tout juste de démarrer.

Pour les financer, l’association en charge du projet peut compter sur l’appel aux dons des fidèles lancé par Aami Hassen (photo). Cet imam, dont la mosquée, à Aubervilliers, est connue pour être fréquentée par des groupes salafistes, a également créé la controverse pour ses positions à l’égard des mariages forcés. Menacé d’expulsion en 2013 par Manuel Valls pour avoir tenu des propos homophobes, il prêche toujours à Aubervilliers. Soutenu par la Mairie du Havre, son projet éducatif est d’offrir « le meilleur bagage, à travers une éducation complète alliant les apprentissages définis par le socle commun de compétences à ceux de l’islam »."

Qu'en dit Edouard Philippe, notre nouveau Premier ministre ?

Lire la suite de l'article

Un Français de confession musulmane tente d’égorger un prêtre au Mexique

Malgré un communiqué de la Commission nationale de sécurité mexicaine confirmant la nationalité française de l'agresseur, un doute subsiste car ce dernier s'est muré dans le silence :

"Les autorités mexicaines tentaient lundi soir de déterminer la nationalité d'un homme qui a poignardé un prêtre en pleine messe dans la cathédrale de Mexico et s'est présenté d'abord comme Français, puis comme "artiste nord-américain", selon différentes sources.

L'agresseur est de "nationalité française" a indiqué la Commission nationale de sécurité mexicaine dans un communiqué diffusé dans la soirée (…)

L'homme a poignardé le prêtre Miguel Angel Machorro vers 19H00 locale dans cette cathédrale située dans le centre historique de la mégapole. "L'agresseur a attrapé par le cou le prêtre et a tenté de l'égorger. Grâce à Dieu, le père Miguel Angel Machorro a pu se dégager, mais il a été blessé près du poumon avec un objet tranchant", a informé de son côté l'Eglise catholique dans un communiqué."

Lire la suite de l'article

61% des sondés estiment que la religion musulmane n’est pas compatible avec les valeurs de la France

Lire la suite de l'article

Une école musulmane que la justice veut fermer reste ouverte

Lu sur le blog de la liberté scolaire :

"L’école Al-Badr, à Toulouse, gérée par un directeur condamné par la justice, a été jugée « non-conforme », et sommée de fermer. Les parents ont reçu une injonction administrative à scolariser leurs enfants ailleurs. Ils encourent une peine de six mois de prison, et une amende de 7 500 euros (Article 227-17-1 du Code Pénal). Pourtant, même si la décision de justice a été rendue le 15 décembre, l’école fonctionne toujours en toute illégalité, et les enfants continuent de s’y rendre chaque matin, au point que pour la première fois, l’Etat envisage le recours à la force pour obtenir la fermeture.

Le changement de régime d’ouverture prôné par Mme Najat Vallaud-Belkacem était censé permettre de régler la question des écoles radicalisées, en garantissant, par le régime d’autorisation, un meilleur contrôle. Le problème est en fait tout autre : la question qui est posée est celle de la capacité et de la volonté de l’Etat d’intervenir et faire appliquer la loi dans les cas de radicalisation.

Dans le cas de l’école Al-Badr, la base de droit actuellement en vigueur a suffi pour repérer le problème, le diagnostiquer et prendre une décision. Nul besoin d’autorisation préalable comme le voulait l’actuelle ministre. Une école hors contrat est une école déclarée, connue, inspectable : l’opposé d’une école clandestine.

En revanche il semble qu’il y ait défaillance dans la mise en œuvre effective de la décision de fermeture. Problème d’exécution du droit ? Problème de police

Lire la suite de l'article

« Nous ne voulons pas nous retrouver dans la situation de la France avec une large population musulmane »

Dimanche soir, un haut responsable de l’administration Trump a briefé les journalistes en ces termes :

«La réalité est que nous ne voulons pas nous retrouver aux Etats-Unis dans la situation de la France, de l’Allemagne ou de la Belgique avec une large population musulmane.»

« On ne veut pas d’une situation où dans 20-30 ans il devient normal qu’il y ait régulièrement des attaques terroristes sur notre sol. Les Etats-Unis sont un pays souverain qui n’a absolument pas l’obligation d’intégrer n’importe quel immigré.»

Lire la suite de l'article

Près de 50% des Australiens veulent bannir l’immigration musulmane

Capture d’écran 2016-10-23 à 19.41.21Ce sondage date du mois d'août. Il a fait tousser. Le président de la maison de sondage se dit «renversé». Une immigrante musulmane bien connue en Australie, Mariam Veiszadeh (photo), a demandé que la liberté d'expression des Australiens soit restreinte…

Lire la suite de l'article

Rome : provocation musulmane au Colisée

Image001

Plusieurs centaines de musulmans ont organisé vendredi une grande prière devant le Colisée à Rome, pour protester contre la fermeture récente de cinq mosquées dans la capitale italienne pour des irrégularités administratives.

A l'écart des hommes qui scandaient "Allah Akbar", des femmes et des enfants ont prié dans un espace délimité entre plusieurs arbres par une grande toile bleue. 

C'est au Colisée qu'ont été martyrisés les premiers chrétiens.

Lire la suite de l'article

Café-caté à Paris sur le thème : « Apologétique chrétienne et musulmane »

12308562_1095671077140068_497648131824442767_nLe 111ème café-caté se tiendra le mardi 4 octobre 2016, à 20h30, par le Père Henri-Marie Favelin, de la Fraternité Saint Vincent Ferrier dans un café du Quartier latin :

Le Sorbon 60, rue des Ecoles 75005 Paris - Métro Cluny-La Sorbonne

Thème de l'année 2016-2017 : « Apologétique chrétienne et musulmane »

Prochains rendez-vous :

  • mardi 8 novembre,
  • mardi 6 décembre,
  • mardi 3 janvier 2017,
  • mercredi 1er février,
  • mardi 7 mars,
  • mardi 4 avril,
  • mardi 2 mai,
  • mardi 6 juin.

Page Facebook.

Lire la suite de l'article

Il y a un espace politique pour des candidats résolus à réclamer un traitement différencié de la religion musulmane

Jean-Marie Le Pen compte investir près de 60 candidats aux prochaines élections législatives. Les marques "Front National Libre" et "Front National Français" auraient même d'ores et déjà été déposées. Comment évaluer le potentiel de nuisance d'une telle décision ? Bruno Larebière explique sur Atlantico :

"[…] A ma connaissance, la constitution en association de "Front National Libre" n’est encore qu’au stade de projet, et, de toute façon, l’agenda judiciaire lui impose d’attendre encore un peu. Car pour l’heure, Jean-Marie Le Pen, exclu du FN en août 2015, se considère toujours membre du Front national et même toujours président d’honneur du FN. Or ce n’est que début octobre que sera plaidée sur le fond, devant le tribunal de grande instance de Nanterre, la contestation de son exclusion. Les dépôts de marque à l’Inpi ayant été effectués par un tiers, il peut toujours arguer qu’il n’y est pour rien. En revanche, il ne peut pas ne pas apparaître dans la nouvelle structure associative. Disons qu’il a anticipé par procuration sur un jugement qui lui serait défavorable mais il ne peut pas encore aller jusqu’au bout, sauf à offrir un argument juridique à la partie adverse.

ComitésjeanneausecoursCe "Front National Libre" est le prolongement des Comités Jeanne (ou comités Jeanne au secours selon l’intitulé officiel déposé à l’Inpi). Jean-Marie Le Pen est un politique mais c’est aussi un communicant. Il sait très bien que les Comités Jeanne, ça ne dit rien à personne, tandis que "Front National Libre" atteindrait rapidement un taux de notoriété

Lire la suite de l'article

Interdiction du port d’un vêtement : selon que vous serez LMPT ou musulmane

Pour bien comprendre comment fonctionne la justice en France, rien de mieux que deux images.

Sur la première, un père de famille verbalisé pour le port d'un sweat :

Capture d’écran 2016-08-26 à 18.41.56

Cet autre vêtement est autorisé par le Conseil d'Etat car 

"L’arrêté litigieux a ainsi porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle."

XVM5baee670-5e1c-11e6-9d1e-45a5fbec8b5c

Lire la suite de l'article

L’adolescente terroriste est issue d’une « famille musulmane modérée »

L'adolescente de 16 ans qui se disait prête à commettre un attentat en France a été mise en examen et écrouée, des chefs d'"association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle" et de "provocation à la commission d'actes de terrorisme par un moyen de communication en ligne". 

"Très radicalisée", l'adolescente était administratrice d'un groupe sur la messagerie chiffrée Telegram, où "elle a relayé de nombreux messages de propagande du groupe Etat islamique, a relayé des appels à la commission d'un attentat et a également exprimé son intention de passer à l'acte", selon une source proche de l'enquête. "En plus de faire de l'apologie des crimes terroristes, les participants de la chaîne s'échangeaient des vidéos d'exactions", explique une source proche de l'enquête au Parisien. Le 3 août, sur cette chaîne, l'adolescente "se dit prête elle aussi à passer à l'action".

Lors de sa garde à vue, l'adolescente assume son soutien aux actes terroristes. "Elle ne condamne jamais les récents attentats. Au contraire, elle indique que ces actions étaient légitimes dès lors qu'il était interdit de se rendre en Syrie".

L'adolescente est issue d'une "famille musulmane modérée", elle est scolarisée et apparemment sans histoires. 

Lire la suite de l'article

Retour sur les propos du pape : violence islamique ou violence musulmane…

L'abbé Pagès écrit sur son blog :

"[…] Lorsque le père Vénard dit ne pas comprendre les propos du Pape prononcés lors de son retour des JMJ : « Si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique », Henri Hude répond qu’il s’agit d’une erreur de traduction, que la bonne traduction est « violence musulmane », et que cette traduction changerait tout puisque « musulman » ne dirait rien de l’islam, mais désignerait seulement le musulman en tant qu’il est un homme, comme le catholique est un homme, et que tous deux sont pareillement capables d’être violents. Voilà, avec cela, tout le monde devrait être content : et le musulman parce que rien n’est dit de l’islam, et le chrétien parce qu’il devrait pouvoir se contenter de ce semblant de justice le mettant à égalité avec le musulman…  Eh bien non, même comme cela, cela ne passe pas ! Pourquoi ? Parce que, outre que cette explication ne rend pas compte de la raison pour laquelle la conversation du Saint Père porte sur l’association musulman et violence, la vérité est que lorsqu’un chrétien commet le mal, il ne peut se revendiquer ni de l’exemple ni de l’enseignement de Jésus, tandis que lorsqu’un musulman fait la même chose, ou pire, il peut toujours se revendiquer et de l’exemple de Mahomet et de l’enseignement d’Allah. C’est cela qu’il faut dire et non pas s’évertuer à cacher ! C’est cela la vérité ! Comment autrement annoncer la bonne nouvelle aux musulmans et vacciner les chrétiens contre

Lire la suite de l'article