Archives par étiquette : mariage

Les procès sur les questions de morale (contraception, mariage, avortement) ont engendré une « hostilité » envers les chrétiens

Unknown-5Samuel Alito est juge à la Cour suprême des États-Unis. Excellent juriste et catholique conséquent, Alito a été désigné par l’archevêque de Philadelphie, Charles Chaput, pour prononcer le discours lors de la cérémonie de remise des diplômes universitaires aux lauréats du séminaire Saint-Charles-Borromée de Wynnewood (Pennsylvanie), le 17 mai dernier. Il y a énoncé quelques fortes paroles sur la liberté religieuse mise à mal aux États-Unis… Traduction de Christianophobie Hebdo :

"Pendant presque tout le cours de ma vie, le peuple américain était uni par un profond respect pour la liberté religieuse. Mais depuis peu, les choses ont commencé à changer […] L’idée qu’une expression puisse être proscrite si elle exprime une opinion jugée offensante, s’est répandue dans tout le pays. »

Les procès sur les questions de morale sexuelle – y compris sur les contraceptifs, le mariage entre personnes de même sexe, l’avortement – ont engendré une « hostilité » envers les chrétiens qui tiennent aux valeurs morales traditionnelles, a déclaré Alito.

Évoquant son opinion dissidente dans l’affaire Obergefell vs. Hodges, qui a fait jurisprudence en légalisant le mariage entre personnes de même sexe –, il a déclaré :

« Je suppose que ceux qui se cramponnent à ces vieilles convictions, auront encore la possibilité de les chuchoter dans quelque recoin de leurs maisons, mais s’il leur prenait l’idée de les exprimer en public, ils risqueraient alors d’être stigmatisés comme fanatiques et traités comme tel par les institutions gouvernementales, leurs employeurs et leurs écoles. »

Parlant aussi de la

Lire la suite de l'article

Le divorce à droite épouse la fracture de la dénaturation du mariage

Selon Yves Thréard :

"Qu’il s’appelle Le Maire ou Kosciusko-Morizet, Riester ou Solère, les Républicains prêts à travailler aujourd’hui avec Emmanuel Macron étaient précisément ceux qui, en 2013, n’étaient pas hostiles au mariage pour tous. Edouard Philippe, le nouveau premier ministre, en tête. Et qui retrouve-t-on en face, chez ceux qui ont la dent la plus dure contre Macron ? Ceux qui s’étaient opposés au mariage gay, par opportunisme ou par conviction. Wauquiez, Accoyer, Copé, Ciotti et évidemment Retailleau, très proche, lui, du mouvement Sens commun. La fracture entre ces deux droites s’est creusée à cette époque. Elle a largement animé la primaire, entre ceux avec Fillon qui voulaient revenir sur le mariage pour tous et les autres. Aujourd’hui, elle débouche sur un quasi divorce à la faveur de la recomposition du paysage politique provoquée par Macron, et c’est logique.

Pourquoi n’est-ce pas surprenant ?

Parce que les uns sont libéraux, les autres, conservateurs. Ce sont les libéraux qui rejoignent Macron. Ils font des sujets économiques leur priorité, sont de plain-pied dans la révolution numérique et militent pour une Europe plus intégrée. Sans être libertaires sur les sujets de société, ce sont les enfants de 1968, ils sont jeunes et entendent vivre avec leur temps.

En face, les conservateurs mettent la défense des valeurs et de l’identité française au même niveau, voire plus haut, que les défis économiques à relever. Cette sensibilité est moins urbaine, moins mondialiste, plus ancrée dans les traditions. Elle adhère aux théories droitières de Patrick

Lire la suite de l'article

Le mariage, union d’un homme et d’une femme, inscrit dans la Constitution roumaine

Lu sur Orthodoxie :

"La Chambre des députés de Roumanie, chambre basse du Parlement roumain, a voté à une majorité écrasante en faveur de l’amendement de la Constitution nationale, définissant explicitement le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme. Son vote, par 232 voix sur 270, incluait également le renforcement des droits parentaux. Ce vote a eu lieu suite à la récolte de 3,1 millions de signatures sur l’initiative du mouvement « Coalition pour la famille », alors que seulement 500.000 signatures sont requises pour soumettre un projet législatif au parlement. « C’est un moment historique » a déclaré Mihai Gheorghiu, l’un des leaders de cette initiative, laquelle était soutenue par l’Église. « C’est une manifestation de solidarité sans précédent. Trois millions de Roumains ont signé l’amendement proposé », a-t-il ajouté.

L’amendement concerné modifie l’article 48,1 de la Constitution roumaine qui dispose dans sa nouvelle rédaction : « La famille est fondée sur le mariage librement consenti entre un homme et une femme, leur pleine égalité et le droit et le devoir des parents d’assurer l’éducation et l’instruction des enfants ». La Cour constitutionnelle de Roumanie a approuvé la proposition législative de révision de la Constitution initiée par la Coalition pour la Famille le 20 juillet 2016, mentionnant que celle-ci était conforme à toutes les exigences constitutionnelles. L’initiative a trouvé un large soutien auprès de l’Église orthodoxe roumaine, les Églises catholique-romaine et évangélique, de même que des groupes juridiques internationaux comme ADF International, Liberty Counsel et European Center for Law and Justice. Toutefois, afin que l’amendement

Lire la suite de l'article

Une publication destinée aux époux séparés qui aspirent à rester fidèles à leur mariage

Capture d’écran 2017-05-05 à 14.30.36Une nouvelle publication de Life éditions (www.life-europe.fr) destinée aux époux séparés qui aspirent à rester fidèles à leur mariage. Elle compte trois chapitres :

  • La neuvaine, avec une méditation originale pour chaque jour suivie d’une prière de consécration à Marie. A noter que chaque méditation porte sur un aspect particulier qui rejoint ceux qui souffrent de la séparation conjugale : la solitude, le besoin de tendresse, l’estime de soi, le pardon, la paix intérieure, l’amitié …
  • Les litanies à Marie : Prière originale durant laquelle la Vierge Marie est invoquée pour aider les époux blessés à avancer dans la confiance.
  • Une méditation sur la communion avec Jésus-hostie, qui est le grand cadeau pour chacun de ceux qui désirent être consolés, humainement et spirituellement.

Extraits :

"O Marie, la situation conjugale que je vis en ce moment est pour moi source d’une immense tristesse ; je trouve si difficile de vivre cet état de solitude affective et humaine. L’on me regarde différemment, y compris parmi mes proches (…) Je vous le demande de tout mon cœur, ô Marie, intercédez pour moi afin que je vive cette épreuve en ne lâchant jamais votre main…."

"O Marie, vous connaissez ma soif de relations humaines authentiques et vous savez à quel point j’ai pu souffrir du mensonge, de la calomnie (…) Je vous le demande, ô Marie, venez guérir ma psychologie et mon affectivité de toute blessure liée à l’abandon ou au manque d’amour. Venez me guérir de tout désir de contrôle"

"Très sainte

Lire la suite de l'article

Refus de parodie de mariage : Marie-Claude Bompard relaxée

Le tribunal correctionnel de Carpentras a relaxé aujourd'hui le maire de Bollène (Vaucluse), Marie-Claude Bompard, poursuivie pour avoir refusé d'unir deux femmes en 2013.

La cour a déclaré “irrecevable” la citation directe de l'association Mousse, qui lutte contre les discriminations à l'égard des LGBT. Elle a condamné cette dernière à verser 3000 euros au maire de Bollène pour une procédure qu'elle a jugée “abusive”.

Voilà de quoi encourager les maires à faire valoir leur objection de conscience.

Lire la suite de l'article

Dénaturation du mariage : les Finlandais ne lâchent rien

Capture d’écran 2017-03-02 à 07.09.24La loi dénaturant le mariage est entrée en vigueur mercredi 1er mars en Finlande. Le vote avait été serré : 101 voix pour, 90 contre, sept abstentions et deux absences. Il a divisé profondément la société, y compris parmi les représentants religieux. 13 000 personnes ont quitté l’Église évangélique-luthérienne de Finlande. Le mouvement pour un « Mariage véritable » n’entend pas baisser les bras, prenant pour modèle La Manif Pour Tous. Ludovine de La Rochère s’était rendue à Helsinki en mars 2015 pour soutenir cette petite sœur nordique, qu’elle qualifiait alors de « déclinaison française de La Manif pour tous ». Puis en mai 2016 pour un séminaire. Sara Rizzo, éducatrice spécialisée pour enfants autistes et porte-parole du mouvement pro-famille en Finlande, souligne :

« Parler avec Ludovine nous a renforcés dans nos craintes : les atteintes contre la famille ne font que commencer ».

Le mouvement bénéficie de relais politiques, dans le parti chrétien-démocrate et chez Les Finlandais, formation eurosceptique siégeant dans la coalition au pouvoir (qui va du centre à la droite). Son principal succès est la collecte de 106 000 signatures, pour un pays de 5,5 millions d'habitants, qui ont obligé les députés à se pencher sur leur demande : l’adoption d’une loi interdisant le mariage homosexuel. En effet, le Parlement doit étudier toute « initiative citoyenne » recueillant plus de 50 000 signatures en six mois, en vue d’éventuellement légiférer.

Lire la suite de l'article

Initiative citoyenne européenne Mum, Dad & Kids pour le mariage et la famille : en marche vers le million de signatures

10_MDK_FRLancée le 4 avril 2016, l’initiative citoyenne européenne (ICE) Mum, Dad & Kids doit recueillir 1 million de signatures d’ici le 3 avril 2017 pour faire un grand pas vers la reconnaissance du mariage homme/femme et de la filiation père-mère-enfant par l’Union Européenne.

A ce jour, 610000 signatures ont été collectées, dont 27575 pour la France.

Mum, Dad & Kids propose à l’Union européenne d’adopter une définition claire du mariage et de la famille par la législation communautaire :

“Le mariage est l’union durable d’un homme et d’une femme » et « la famille est fondée sur le mariage et/ou la descendance ».

Ce sont ces définitions que les citoyens Européens sont appelés à soutenir par leurs signatures. Si le million de signature est atteint, la Commission européenne sera obligée d’ouvrir un débat en vue d’adopter cette double définition du mariage et de la famille.

Le principe même de cette initiative citoyenne européenne a déjà été validé par la Commission. Ces définitions, correspondant au socle commun à tous les Etats membres de l’UE, renforcent l’unité européenne et assurent le respect de l’article 9 de la charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne. Concrètement, la pétition Mum, Dad & Kids peut être signée en ligne sur ou sur papier (formulaire téléchargeable en ligne sur www.mumdadandkids.eu).

Ludovine de La Rochère précise :

« Cette initiative est une opportunité à saisir pour non seulement stopper la déconstruction de la famille mais aussi soutenir le mariage, la richesse de

Lire la suite de l'article

Le grand divorce du quinquennat : la dénaturation du mariage

Unknown-13Un documentaire d'une heure sera diffusé lundi 30 janvier à 22h30 sur France 3 : Mariage pour tous, le grand divorce. Elsa Guiol et Laurent Portes raconte l’éclosion de la Manif pour tous et  le rôle joué par l’Eglise en France. Il fait aussi revivre les débats parlementaires et juge que cette affaire constitue le « grand divorce » du quinquennat Hollande.

Les auteurs ont interrogé François Hollande, Christiane Taubira, Jean-Marc Ayrault, Dominique Bertinotti, Noël Mamère, Claude Bartolone, Jean-François Copé, Hervé Mariton, Henri Guaino, Frigide Barjot, Ludivine de La Rochère, Axel Rockvam, Bernard Roman, Monseigneur André Vingt-Trois…

Les auteurs montrent combien la majorité présidentielle de François Hollande n'avait pas pris la mesure de cette contestation, convaincue que la marche inéluctable du progrès allait emporter toutes les oppositions au texte.

Lire la suite de l'article

Les défenseurs de l’indissolubilité du mariage à travers l’histoire de l’Eglise

Extraits de la Conférence de Mgr Schneider, évêque auxiliaire d’Astana (Kazakhstan), donnée à la XXVe Fête du livre de Renaissance Catholique, le 4 décembre :

Arton570-eca50"Quand Notre-Seigneur Jésus-Christ a prêché les vérités éternelles il y a deux mille ans, la culture et l’esprit qui régnaient à cette époque lui étaient radicalement opposés. Concrètement, le syncrétisme religieux, le gnosticisme des élites intellectuelles et la permissivité morale étaient particulièrement contraires à l’institution du mariage. “Il était dans le monde, mais le monde ne l’a point connu”(Jean I, 10). Une grande partie du peuple d’Israël, en particulier les grands prêtres, les scribes et les pharisiens, rejetèrent le magistère de la Révélation divine du Christ et jusqu’à la proclamation de l’indissolubilité absolue du mariage : “Il est venu parmi les siens, mais les siens ne l’ont pas reçu” (Jean I, 11). Toute la mission du Fils de Dieu sur terre consistait à révéler la vérité : “C’est pourquoi je suis venu dans le monde, pour rendre témoignage à la vérité” (Jean 18, 37).

[…] Le commandement de ne pas se remarier après s’être séparé de son conjoint légitime, n’est pas une règle positive ou canonique de l’Église, mais parole de Dieu, comme l’enseignait l’apôtre saint Paul : “J’ordonne, non pas moi, mais le Seigneur” (1 Cor. 7, 10). L’Église a proclamé ces paroles de façon ininterrompue, interdisant aux fidèles validement mariés de contracter un mariage avec un nouveau partenaire. Par conséquent, l’Église, selon la logique Divine et humaine n’a pas la compétence d’approuver ne serait-ce qu’implicitement une

Lire la suite de l'article

Australie : attentat contre l’un des principaux défenseurs du mariage

1482346385430Attentat par véhicule piégé en Australie contre Lyle Shelton, l’un des principaux défenseurs chrétien du mariage, proche d’IOM (International Organization for Marriage) et récent signataire de la Déclaration de Cape Town. Aucune victime

Lire la suite de l'article

Le Kirghizstan protège le mariage

Unknown-9Les électeurs du Kirghizstan se sont majoritairement prononcés dimanche lors d'un référendum en faveur d'une réforme constitutionnelle à ne reconnaître le mariage qu'entre un homme et une femme.

Selon les  résultats de la consultation 79,67% des électeurs ont dit oui à cette réforme soutenue par le président kirghiz, Almazbek Atambaïev. Seuls 40% des électeurs se sont toutefois rendus aux urnes selon la commission électorale kirghiz, un faible chiffre qui n'empêche pas le référendum d'être validé.

Cet amendement particulièrement critiqué par le Conseil de l'Europe définit désormais le mariage comme un contrat "entre un homme et une femme", plutôt qu'"entre deux personnes", comme précédemment.

Lire la suite de l'article