Archives par étiquette : l’ouverture

Réunion sur l’ouverture d’un collège à Orléans

Une réunion d’information sur le collège catholique hors contrat Ste Anne se tiendra le mardi 2 mai à 20h30 dans les locaux de l’école primaire 110 bis rue du Nécotin 45000 Orléans (à côté de la tangentielle)

Venez nombreux

Renseignements :0607914803

Lire la suite de l'article

Bien sûr que l’ouverture à gauche de Nicolas Sarkozy avait choqué

Interrogé dans Le Figaro sur la polémique autour de Sens Commun, François Fillon répond :

"C'est une forme d'intolérance que je trouve regrettable, et c'est l'expression de ce politiquement correct que je combats par ailleurs. Je me souviens du gouvernement que j'avais composé avec Nicolas Sarkozy. Il y avait Alain Juppé, mais il y avait aussi Christine Boutin et Bernard Kouchner! Je n'ai pas le souvenir que cela ait choqué qui que ce soit. Je n'adhère pas à toutes les positions de Sens commun, mais ils le savent et me soutiennent parce qu'ils pensent que j'ai le meilleur projet, ce qui prouve qu'ils ne sont pas sectaires. Ils ont leur place dans une majorité et ils ont fait preuve d'une très grande solidité dans cette campagne. Ce qui n'a pas été le cas de tout le monde. Pour construire, il faut rassembler. En excluant certains au motif qu'ils ne seraient pas dans «le sens de l'histoire», on contribue à créer les conditions de tensions, d'affrontements et de communautarisme."

Le gouvernement hétéroclite de Nicolas Sarkozy avait choqué beaucoup d'électeurs de droite, qui avaient cru dans ses discours en 2007, et c'est une des causes de l'échec de Nicolas Sarkozy en 2012. L'oublier ou le nier c'est foncer dans le mur en klaxonnant.

Autre extrait de cet entretien :

Capture d’écran 2017-04-20 à 06.59.33

Lire la suite de l'article

Un gouvernement de Marine Le Pen ressemblera au Front National et à l’ouverture à la droite conservatrice

Extraits d'un long entretien de Marion Maréchal Le Pen à Boulevard Voltaire :

Capture d’écran 2017-02-25 à 11.55.01"[…] on a pu aller au fond des choses et éviter les caricatures – il y en a beaucoup, souvent construites par nos adversaires de droite. Caricature sur l’augmentation du SMIC qui n’a jamais été dans le programme du Front National, caricature sur la mélenchonisation du programme économique qui est complètement absurde lorsqu’on s’y penche attentivement. Caricature, aussi, concernant une prétendue laïcisation des espaces publics qui ferait fi des racines chrétiennes de la France alors que précisément nous souhaitons dans la constitution remettre en avant et protéger ce patrimoine chrétien de la France… […]

[O]n constate une rupture, surtout sociologique, entre la droite conservatrice, dite bourgeoise – pas dans le mauvais sens du terme – dont les enfants sortent plutôt de grandes écoles, et cette France déclassée, des classes moyennes en difficulté, voire des classes populaires. Les préoccupations du quotidien ne sont pas les mêmes, mais il y a en effet une aspiration identitaire des deux côtés : la question immigration ou sécurité, la plus prégnante chez les classes populaires, est évidemment identitaire – on refuse la disparition de la culture française au profit d’une culture étrangère – mais la question de la lutte contre le mariage homosexuel ou contre la GPA ou la PMA est aussi un combat identitaire, puisque l’identité de la France, c’est aussi l’idée que l’on se fait de la dignité humaine, du respect de l’enfant, de sa filiation, de son enracinement. Ces deux classes sociologiques

Lire la suite de l'article

La collusion républicaine : des élus présents à l’ouverture d’une nouvelle loge maçonnique

Au nom de quel principe républicain connu?

"L'ouverture d'une nouvelle loge maçonnique dénommée Gambetta a donné l'occasion, samedi à Cahors, aux francs-maçons du Grand Orient de France, de rendre un hommage au plus célèbre natif de la ville : Léon Gambetta. Le maire Jean-Marc Vayssouze et Maryse Maury, vice-présidente du conseil départemental du Lot, ont respectivement représenté la ville et le département lors de ce rendez-vous qui s'est tenu en présence d'une importante délégation du Grand Orient de France".

Lire la suite de l'article

Sans identité, l’ouverture à l’islam mènera l’Europe à la dissolution

Charlotte d’Ornellas sort un livre d’entretien avec S.B. Grégoire III Laham, patriarche grec-melkite catholique d’Antioche, d’Alexandrie et de Jérusalem. Elle déclare à Christianophobie Hebdo :

FIC123960HAB40"[…] Le Patriarche est Syrien de naissance, il a vécu au Liban, en Palestine, avant de retourner en Syrie quelque temps avant la guerre qui ravage aujourd’hui le pays. Il se rend également régulièrement en Égypte: il a une connaissance parfaite de la région, de ses enjeux, de sa culture et de ses problématiques. Ensuite, il a un franc-parler très intéressant pour aborder sans détours le conflit syrien, mais aussi les responsabilités occidentales, les relations islamo-chrétiennes, le départ des réfugiés vers l’Europe… Ce sont des questions qui préoccupent en Orient bien évidemment, mais également ici, en France.

Et, justement, qu’a-t-il à dire ?

Il termine ces entretiens par cette phrase: « Quand je prie pour les Occidentaux, je demande parfois au Seigneur qu’ils ne se contentent pas de parler de nous, mais qu’ils nous écoutent aussi. » Ce livre est réellement un cri pour la paix, parce que les Occidentaux ont leur rôle à jouer pour qu’elle advienne et demeure dans la région. C’est d’ailleurs pour cette raison que ce livre adressé aux Occidentaux s’intitule « Ne nous laissez pas disparaître ! » Le message qu’il veut absolument faire passer concerne tous les chrétiens de la terre, en réalité : il est vain de vouloir une présence chrétienne pour elle-même, ce qu’il faut, c’est travailler à être des chrétiens pour le monde, à être ce

Lire la suite de l'article

Une odeur suave lors de l’ouverture du tombeau de Jésus à Jérusalem

Lu ici :

Capture d’écran 2016-11-02 à 22.33.16"C'est un mystère qui laisse les scientifiques sans voix. L'histoire se déroule autour du tombeau de Jésus à Jérusalem. Pour la première fois depuis deux siècles, il vient d'être ouvert. Un événement historique et scientifique titre à la une Le Parisien-Aujourd'hui en France qui y consacre une double page. Il y a en ce moment des travaux de rénovation de la chapelle qui protège le tombeau, le Saint-Sépulcre pour les chrétiens. 

Des scientifiques en ont profité pour soulever la plaque de marbre qui recouvre le rocher considéré comme le lit funéraire du christ. Ils ont fait des prélèvements et vont étudier la surface d'origine de la pierre. C'est sans précédent.

Pour la première fois, grâce aux techniques modernes, la science va peut-être valider si c'est le bon endroit. Ou pas, explique Marie-Armelle Beaulieu, rédactrice en chef de Terre Sainte Magazine. Elle faisait partie des privilégiés qui ont pu voir le rocher lorsque la plaque s'est soulevée. "C'est bouleversant, dit-elle. On est dans le lieu le plus sacré du monde chrétien." Elle s'est senti comme un spationaute qui après 20 ans d'attente est enfin envoyé dans les étoiles.

Dans Le Figaro, la professeur de l'université d'Athènes qui dirige le projet raconte que lorsque la dalle de marbre a été retirée, les travaux des scientifiques ont été compliqués par des perturbations électromagnétiques d'une ampleur tout à fait inhabituelle. Certains des appareils ont même complètement cessé de fonctionner. Et puis le journal rapporte qu'une rumeur s'est rapidement propagée dans la

Lire la suite de l'article

Le Sénat maintien le régime de déclaration à l’ouverture d’établissements scolaires libres

NLes sénateurs se sont prononcés par 189 voix pour et 124 voix contre le 5 octobre en faveur du maintien d’un régime de déclaration préalable à l’ouverture des établissements privés, contre le ministère, qui voulait une autorisation préalable. Néanmoins, les sénateurs ont renforcé les conditions d’ouverture, les contrôles de l’Éducation nationale et les sanctions susceptibles de s’appliquer aux chefs d’établissement. Lire ici l'article et le compte-rendu des débats.

Les sénateurs ont rejeté l’amendement du gouvernement visant à instaurer un régime d’autorisation préalable à l’ouverture des établissements privés. Lors de cette première lecture en séance publique, article a également été adopté instaurant un contrôle à domicile dans le cas de l’instruction en famille sauf décision contraire de l’administration.

Ces dispositions sont intégrées dans le projet Égalité et citoyenneté actuellement examiné en première lecture au Sénat. Dans le cadre de la procédure législative accélérée, ce texte sera ensuite étudié en commission mixte paritaire.

Voici en détail les éléments qui diffèrent du texte adopté en commission :

  • Une déclaration au maire en cas de déménagement de l’école

Une personne désirant ouvrir un établissement scolaire privé doit déclarer, comme avant, son intention au maire de la commune. Cependant, le texte adopté au Sénat ajoute que "la même déclaration doit être faite en cas de changement des locaux de l’école, ou en cas d’admission d’élèves internes". 

  • Des sanctions renforcées pour les chefs d’établissements

Le non-respect d’un certain nombre de conditions (portant sur le casier judiciaire, l’âge ou encore la nationalité de la personne voulant ouvrir un établissement

Lire la suite de l'article

Le candidat Nicolas (s’affichant de droite) et le président Sarkozy (qui a fait l’ouverture à gauche): «docteur N» et «mister S»

A propos de la nouvelle droitisation de Nicolas Sarkozy, Guillaume Bernard, docteur et maître de conférences à l'ICES (Institut Catholique d'Études Supérieures) déclare au Figarovox :

Unknown-9"[…] Nicolas Sarkozy peut naturellement compter sur un très réel et très fort charisme. Mais il est aussi le siège d'une sorte de dédoublement de la personnalité. Il y a, en lui, le candidat Nicolas (s'affichant de droite) et le président Sarkozy (qui a fait l'ouverture à gauche): «docteur N» et «mister S» si j'ose dire. C'est cette distorsion qui a déçu son électorat de 2007 et l'a démobilisé en 2012. Il est donc possible que, pour réparer les choses, il joue la carte de l'homme qui a mûri et réfléchi ; qu'il aille même jusqu'à reconnaître certaines erreurs dans son quinquennat pour montrer à quel point il est devenu un homme sage. Puis, dans un deuxième temps (s'il est désigné par la primaire), il va sûrement, à l'inverse, mettre en valeur le fait qu'il a déjà été président de la République afin d'essayer de coller à son adversaire vraisemblable du second tour, Marine Le Pen, une image d'inconnu et de saut dans le vide. Il y a, là, l'application à la situation actuelle de la stratégie Colé-Pilhan pour François Mitterrand: dans le premier cas, c'est 1981, dans le second c'est 1988.

En tout cas, renouveler la campagne de 2007 pour siphonner l'électorat FN ne sera pas simple. Car les rapports de force ont changé. En 2007, le FN était resté sur l'échec de 2002

Lire la suite de l'article

L’ouverture de nos frontères contribue à détruire les pays du Moyen-Orient

Le père Fadi Najjar, jeune prêtre grec-melkite catholique d’Alep, déclare à Christianophobie Hebdo :

"Aucun chrétien ne pensait à partir avant la guerre ; aujourd’hui, l’hémorragie chrétienne est dramatique. Nous vivons les mêmes horreurs que tous les Aleppins, mais les chrétiens se sont sentis trahis par les pays occidentaux plus que n’importe qui. Je n’ai pas peur de dire que l’Europe chrétienne nous a trahis, et qu’elle est en partie responsable de cette disparition si préoccupante.

Vous en voulez à l’Occident ?

Évidemment. Ils ont créé et alimenté l’islamisme le plus destructeur et l’Europe le regrettera un jour… La France le sait déjà trop bien. Quelle tristesse de voir que vous goûtez au même mal que nous, alors que nous vous prévenons depuis des années.

Que pensez-vous de la politique d’immigration de l’Europe ou du Canada ?

Mais pourquoi ces pays ouvrent-ils subitement leurs frontières ? C’est une catastrophe évidemment ; cela contribue à la destruction de notre pays. Pour moi, ces politiques d’immigration sont une trahison, a fortiori lorsque des pays historiquement chrétiens facilitent le départ des chrétiens syriens. […]"

Lire la suite de l'article

L’ouverture inconditionnelle à la vie : enseigner Humanae Vitae

L'absence totale dans la récente encyclique de référence au problème de la contraception en a étonné plus d'un, alors qu'il s'agit pourtant d'un grave problème directement liée à l'écologie, dans le domaine de la procréation.

Néanmoins, le prochain synode ne devrait pas rester muet sur ce sujet, d'autant que bon nombre de problèmes de la vie familiale sont directement issus de la mentalité contraceptive (avortement, séparations, divorces…). Le texte de préparation au synode indique :

"La responsabilité générative

136. (58) Dans ce domaine aussi, il faut partir de l’écoute des personnes et donner raison de la beauté et de la vérité d’une ouverture inconditionnelle à la vie comme ce dont l’amour humain a besoin pour être vécu en plénitude. C’est sur cette base que peut reposer un enseignement approprié quant aux méthodes naturelles de procréation responsable. Il s’agit d’aider à vivre d’une manière harmonieuse et consciente la communion entre les époux, sous toutes ses dimensions, y compris la responsabilité d’engendrer. Il faut redécouvrir le message de l’Encyclique Humanae Vitae de Paul VI, qui souligne le besoin de respecter la dignité de la personne dans l’évaluation morale des méthodes de régulation des naissances. L’adoption d’enfants, orphelins et abandonnés, accueillis comme ses propres enfants, est une forme spécifique d’apostolat familial (cf. AA, 11), plusieurs fois rappelée et encouragée par le magistère (cf. FC, 41; EV, 93). Le choix de l’adoption et de se voir confier un enfant exprime une fécondité particulière de l’expérience conjugale, et non

Lire la suite de l'article

L’Association française des hémophiles s’élève contre l’ouverture du don du sang aux LGBT

L’Association Française des Hémophiles a publié un communiqué :

"Vendredi 3 avril, l’Assemblée nationale, à l’occasion de l’examen du projet de loi de santé, a adopté l’amendement suivant : « Nul ne peut être exclu du don du sang en raison de son orientation sexuelle », venant ainsi compléter l’article L. 1211-6-1 du code de la santé publique.

Tout risque et toute augmentation du risque reposent exclusivement sur les receveurs des produits sanguins. Or, sans leur demander leur avis, l’Assemblée nationale a décidé, pour des raisons d’équité sociale, d’augmenter ce risque.

En effet, les études épidémiologiques concluent que les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) représentent un risque 200 fois supérieur d’être contaminés par le VIH et de transmettre la maladie durant la fenêtre de contamination silencieuse, comme l’a rappelé le Comité consultatif national d’éthique, le mercredi 31 mars dernier, citant une étude publiée en 2010 (Le Vu S. et al. Incidence de l’infection par le VIH en France, 2003-2008. BEH 30 novembre 2010, 45-46:473-6).

Cette affirmation n’est pas discriminatoire, c’est une réalité scientifique.

En matière de santé publique toute mesure portant sur l’évaluation d’un risque doit être examinée avec une grande rigueur scientifique.

L’Association française des hémophiles (AFH) refuse toute mesure qui ne s’appuierait pas sur ce principe et qui pourrait augmenter les risques de contamination pour les malades bénéficiaires du don du sang.

Ce principe s’applique notamment au VIH, aux hépatites B et C, aux agents infectieux récemment découverts et à ceux jusqu’ici inconnus

Lire la suite de l'article