Archives par étiquette : libre

La Confession : une adaptation libre et non un « remake »…

Mercredi sort le film La Confession. Critique de Bruno de Seguins Pazzis pour les lecteurs du Salon Beige :

1945, dans une petite ville française sous l’occupation allemande. L’arrivée d’un nouveau prêtre suscite l’intérêt de toutes les femmes dont les maris sont à la guerre ou morts à la guerre… Barny, jeune femme communiste, athée et dont le mari est prisonnier, ne saurait cependant être plus indifférente. Poussée par la curiosité, la jeune sceptique se rend à l’église dans le but de défier cet abbé : Léon Morin. Habituellement si sûre d’elle, Barny va pourtant être déstabilisée par ce jeune prêtre, aussi séduisant qu’intelligent. Intriguée, elle se prend au jeu de leurs échanges, au point de remettre en question ses certitudes les plus profondes. Barny ne succomberait-elle pas au charme du jeune prêtre ? Avec : Romain Duris (L’abbé Léon Morin), Marine Vacht (Barny), Anne Le Ny (Christine Sangredin), Solène Rigot (Marion Lamiral), Amandine Dewasmes (Daniele Fouchet), Lucie Debay (Sabine), Charlie Lefebvre (France), Lucas Tavernier (capitaine Lommel), Marie-Jeanne Maldague (Barny vieille). Scénario : Nicolas Boukhrief, d'après le roman de Béatrix Beck. Directeur de la photographie : Manuel Dacosse. Musique : Nicolas Errèra.

Récompense : Prix d’interprétation féminine pour Marine Vacht au Festival de Sarlat (2016)

Sans titre

En 1952, Beatrix Beck, dernière secrétaire d’André Gide obtient le prix Goncourt pour son roman « Léon Morin, prêtre ». En 1961, Jean-Pierre Melville adapte le roman au cinéma avec Jean-Paul Belmondo dans le rôle de l’abbé Léon Morin et Emmanuelle Riva dans celui de Barny, la jeune veuve communiste. Pour être exhaustif, il convient aussi de mentionner le téléfilm réalisé par Pierre Boutron en 1991. Il

Lire la suite de l'article

Projet d’ouverture d’une école libre à Bourges

Réunion d'information au sujet du projet d'ouverture de l'Ecole Notre Dame de l'Annonciation, école Catholique hors-contrat qui ouvrira à Bourges à la rentrée 2017 sous la direction de l’abbé Spinoza, le vendredi 17 mars à 20 h 30 à la Maison Diocésaine Rue Nicolas Leblanc.

Dans la continuité pédagogique de l'Institution l'Angélus à Presly, un projet d'ouvrir une école primaire mixte et un collège de filles (classes de 6ème et de 5ème pour septembre 2017) en externat uniquement.

Pour avoir des informations, vous pouvez contacter: secretariat-nddelannonciation@fecjm.org

Lire la suite de l'article

L’Ecole libre sous contrainte

TV Libertés interroge Jérôme Malcouronne, président de l’association Parents pour l’école, cette nouvelle association de parents d'élèves de l'école privée sous contrat, qui dénonce la sujétion de l'école libre catholique à la doxa socialiste. Nous avions relayé ici et ici l'initiative de Parents Pour l'Ecole d'écrire aux évêques de France afin de les alerter sur le risque à terme de disparition pure et simple de l'école libre sous contrat au profit de structures privées non-confessionnelles et payantes.

Lire la suite de l'article

La notation de l’Institut du Pays Libre penche en faveur de Marine Le Pen

Bernard Antony, après avoir estimé que ni les candidats Macron (pour sa déclaration sur la colonisation), ni le néo-bolchévique Mélenchon ni l'islamo-gauchiste Hamon ne méritent que l'on s'y arrête, déclare :

C5xTh9FWMAAmR52"[…] Il nous revient donc de jauger aujourd’hui les programmes des deux candidats non nihilistes susceptibles de sortir au soir du premier tour pour affronter le duel final. Tout indique que Marine le Pen obtiendra le meilleur résultat de ce premier tour. Au moment où nous parlons, sauf immense surprise créée par un résultat totalement inattendu de Nicolas Dupont-Aignan, si ce n’est pas Macron qui arrive hélas en deuxième position après Marine Le Pen, ce sera très possiblement François Fillon.

Nous avons déjà aujourd’hui suffisamment de connaissance des programmes de Marine le Pen avec ses 144 engagements, et de François Fillon avec son discours programme et ses autres déclarations programmatiques pour les évaluer respectivement et éclairer ainsi une motivation de vote. Étant donné que sur l’essentiel on perçoit moins de fondamentales divergences de Dupont-Aignan avec Le Pen qu’avec Fillon.

Nous avons retenu 11 points de politique selon nous essentiels et sur lesquels nous attribuons une notation de 0 à 5.

1) Sur une politique de respect de la vie innocente, ni Le Pen ni Fillon ne peuvent être notés positivement. L’un comme l’autre ont affirmé sans la moindre restriction l’intouchabilité de la loi Veil de banalisation de l’avortement. Ils n’ont pas non plus formulé de justes réflexions sur le respect de la vie en phase terminale. Notre notation : 0 à

Lire la suite de l'article

Il attaque des policiers au couteau et ressort libre

Dans la série, la justice alliée des voyous, voici une nouvelle affaire renforçant l'impunité des racailles :

"Mercredi, un homme qui comparaissait pour avoir attaqué des policiers à coups de couteau est ressorti libre du tribunal. Il a été condamné à une mesure de contrainte pénale alors que le procureur avait réclamé trois ans de prison ferme.

Arrestation compliquée. L'homme de 46 ans, un dealer présumé, avait été interpellé le 18 décembre, à Saint-Denis. Refusant son arrestation, il avait sorti un couteau de 20 centimètres et attaqué un policier. Ce dernier avait évité une blessure au cœur grâce à son gilet pare-balle. Les policiers avaient fini par utiliser leur taser pour parvenir à le maîtriser, selon les informations recueillies par Europe 1. En détention provisoire pendant deux mois. Ce dernier avait ensuite été placé en garde à vue, puis présenté au tribunal en comparution immédiate le 20 décembre. Mais comme le prévenu voulait un délai pour préparer sa défense, il avait été placé en détention provisoire durant deux mois, jusqu’à sa comparution mercredi.

Pour ces faits de violences avec armes sur les policiers, le procureur avait requis trois ans de prison ferme à l’encontre du prévenu. Mais les juges de Bobigny n’ont pas suivi : ils n’ont prononcé qu’une contrainte pénale, à savoir huit mois de mise à l’épreuve. L’agresseur est donc ressorti libre du tribunal."

Par ailleurs, alors que la classe politico-médiatique de gauche, jusqu'à Hollande, a soutenu le dénommé Théo, voici que la déposition des policiers converge

Lire la suite de l'article

L’Institut du Pays libre et l’élection présidentielle

Bernard Antony écrit :

Unknown-11"La campagne pour les élections présidentielles sera sans doute encore très fertile en rebondissements. Mais voilà qu’avec la présentation demain à Lyon du programme du Front National on rentrera enfin dans le débat sur les idées et propositions. Et naturellement, nous les étudierons et les commenterons. […] Nous commenterons aussi, bien sûr, après lecture attentive, ce qui a trait à ce que l’on appelle les lois sociétales. Sans doute, beaucoup de nos amis se détermineront sur cela pour opter entre l’abstention et un vote pour Marine. 

Comme je l’ai déjà écrit précédemment, alors que l’affaire Fillon n’était pas encore déclenchée, celle-ci peut en effet être élue et désormais la « pénélopade » joue en sa faveur.  N’étant pas de ceux qui tirent sur les ambulances, je n’ai pas trop envie désormais de dénigrer Fillon et encore moins sa Pénélope. La malheureuse file depuis des jours du bien mauvais coton alors qu’il me paraît évident qu’elle n’a fait que se soumettre  à une mauvaise manière de son mari pour améliorer leurs revenus, plaidant sans doute qu’il n’était pas payé à la hauteur de son travail et de son talent.

Mais ce dernier, pour l’heure, est encore candidat et n’ayant pas attendu l’éclatement de la saga pénélopienne pour exprimer mon affliction quant à sa contradiction sur l’IVG, sur laquelle je reviendrai un instant, je crois devoir encore manifester mon irritation sur sa référence au général de Gaulle car elle est désormais un lieu commun incantatoirement repris de la gauche chevènementiste au Front

Lire la suite de l'article

École libre en panne de liberté : « Parents Pour l’Ecole » écrit aux évêques de France

Pour la saint Thomas d'Aquin, patron de l'école et de l'université catholiques, «Parents Pour l’École», association de parents ayant des enfants dans l’enseignement privé sous contrat, a décidé de s’adresser directement aux évêques de France pour faire part à ces derniers d’un certain nombre d’ interrogations. Faisant la somme des dysfonctionnements relevés, cette lettre, signée par Jérôme Malcouronne, président de Parents Pour l'Ecole, invite chaque évêque à se tourner vers les autorités de l’École Catholique, locales ou nationales, dans le but d’ouvrir avec ces dernières un dialogue respectueux et vrai. (Cliquer sur le texte pour l'agrandir).

EnveloppeEveques-1030x320 File-page1

Lire la suite de l'article

Réforme du collège : l’Ecole libre sous hypnose

Logo-parents-pour-l-ecole-2Olivier Gosset (blog de Parents Pour l'Ecole) continue de tirer la sonnette d'alarme au sujet de la réforme du collège, soutenue par l'Enseignement catholique. Extrait :

[…]Soucieuse de dissiper le trouble, l’Apel publiait sur son site un onglet dédié à la réforme du collège. On y apprenait que l’association « soutenait celle-ci », arguant que « l’Enseignement catholique et ses partenaires y étaient également favorables ». Le Secrétariat Général de l’Enseignement catholique proposait de son côté un « kit d’appropriation des programmes de l’école et du collège. Les atermoiements étaient oubliés, on passait de la réserve au soutien et du soutien à la mise en œuvre : les critiques initialement formulées ne semblaient rétrospectivement que façade.

A l’inverse, l’enseignement catholique publiait un texte qui trahissait une promptitude au consentement. Ni datée ni signée, une « Mise en place de la réforme du collège » commençait par discréditer les adversaires cette dernière arguant que la « liberté » qu’elle mettait en œuvre pouvait « paniquer ». Mieux, elle opposait à cette fébrilité alléguée un optimisme qui confinait à la cécité : le texte s’achevait par une invitation à « penser et à vivre la réforme du collège à la lumière de ce que peut apporter l’invitation à réenchanter l’école ». Ainsi, le décret imposé ne devait pas empêcher de « réenchanter le nous », « les savoirs », « les possibles », « la relation », et même, assurait-on, « notre rapport au monde ». Par une convergence inattendue, les féeriques intentions portées par Monsieur Balmand trouvaient, dans les vues de Madame Vallaud-Belkacem, un prolongement, une confirmation. L’enchanteur Merlin se félicitait

Lire la suite de l'article

La Libre Pensée du Gard se désiste dans sa bataille contre la crèche de Noël de Beaucaire

L'audience devait avoir lieu jeudi 5 janvier. La requête de la Libre Pensée du Gard avait été déposée le jeudi 5 janvier. Le magistrat a rendu une ordonnance de radiation.

La crèche de Noël dans la mairie est donc bien légale.

Lire la suite de l'article