Archives par étiquette : jusqu’à

Comme la sédation jusqu’à la mort n’est pas « officiellement » de l’euthanasie, les soignants ne peuvent pas invoquer l’objection de conscience

Confrontée comme infirmière à la sédation terminale, paravent législatif de l’euthanasie, Odile Guinnepain a fondé « Nos mains ne tueront pas ».  Cette antenne d’écoute et de formation au sein de « Choisir la vie » est une réponse pour soutenir les soignants qui veulent soulager et non pas achever le malade. Elle explique dans L'Homme Nouveau :

"[…] La loi Claeys-Leonetti a provoqué le déclic. Cette loi « créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie » (dont il est intéressant de souligner qu'elle ne concerne pas que les malades en fin de vie !) propose, dans son article 3, la sédation jusqu’à la mort sous certaines conditions. Par expérience, je pressentais alors que cela aboutirait à de nombreuses euthanasies déguisées. Mais comme, justement, il ne s’agit pas « officiellement » d’euthanasie, les soignants ne peuvent invoquer l’objection de conscience. Ce sont ces deux réalités qui ont généré l'idée de dire « non » et de le manifester. […]

Au début de ma carrière, j’ai moi-même été témoins d'actes d'avortement et d’euthanasie, j'ai donc quitté le lieu où je travaillais. Aujourd’hui, j’ai la chance d’être responsable de l’organisation des soins palliatifs là où ou j’exerce. J’aide donc à développer des démarches palliatives dans le respect des personnes et nous n’avons pas à pratiquer de sédation terminale désordonnée car nous anticipons les problèmes, nous cherchons toujours à comprendre nos patients. J’ajoute que nous leur proposons le sacrement des malades qui les apaise d’une manière incroyable. En fait, comme le préconisent les soins palliatifs, nous avons

Lire la suite de l'article

Ils ont choisi de rester fidèles au Christ jusqu’à la mort en refusant d’embrasser l’islam

Lu ici :

Sans-titre"En février 2015, le monde entier était en état de choc au vu des images effroyables de l’exécution de vingt-et-un chrétiens coptes égyptiens sur une plage de Libye. La vidéo qui montre le groupe d’hommes revêtus d’un uniforme orange, sur le chemin de la mort, est devenue un symbole de la cruauté et de la lâche sauvagerie des terroristes de l’État islamique. Les scènes étaient précédées d’un titre menaçant : « Un message signé avec du sang à la nation de la Croix ».

Selon Jacqueline Isaac, militante des droits de l’homme, les médias du monde ont occulté un message essentiel de la vidéo en la diffusant. Et pas nécessairement pour censurer des scènes d’une violence inouïe, mais pour éviter de montrer le moment où les victimes refusent d’embrasser l’islam par la force.

Certains des chrétiens martyrs ont récité devant les caméras leur dernière prière. Sur le point d’être décapités, tous ont crié en choeur « Ya Rabbi Yassu », une invocation commune aux chrétiens coptes égyptiens et qui signifie « Oh, mon Seigneur Jésus ». Ce que confirme le répugnant sous-titrage de la vidéo : « Ils supplient celui qu’ils adorent et meurent de leur paganisme. »

Walid Shoebat, auteur spécialisé dans le terrorisme, résume : « Ils leur ont donné le choix entre se convertir et mourir. Et tous ont choisi de rester fidèles [au Christ] jusqu’à la mort »."

Commentaires (6)

Ce sont des exemples ! Quel courage ! Quelle foi ! Ils ont choisi la Lumière.

Rédigé par : Le Forez |

Lire la suite de l'article

Instruisons Mme Rossignol : en France il est possible d’avorter jusqu’à 9 mois de grossesse

Test-11Hier sur France 3, aujourd’hui sur Canal +, Mme Laurence Rossignol  dénonce ce qu’elle appelle des  « contre-vérités scientifiques » du manuel bioéthique de la Fondation Jérôme Lejeune. Et si ces « contre-vérités scientifiques » étaient en fait des points ignorés par le ministre de la loi française ? Le Manuel Bioéthique des Jeunes édité par la Fondation Jérôme Lejeune s’avèrerait alors utile non seulement pour « remettre à l’endroit » un enseignement parfois dispensé à  l’envers dans le milieu scolaire ou universitaire, mais aussi pour mettre à jour les fiches des conseillers des ministres.

Elle déclare en effet (propos de la ministre sur France 3 hier – Verbatim) :

« Ce sont des manuels qui font croire qu’ils sont des manuels d’information, manuels distribué par la Fondation Lejeune, et qui sont effectivement faux sur le plan scientifique, on y présente un fœtus qui a au moins 25 ou 26 semaines, on dit en dessous « attention j’entends tout » or on n’entend pas avant 26 ou 27 semaines et l’IVG est à 12 semaines donc c’est faux que de présenter un fœtus de 6 mois pour illustrer une bataille, une croisade contre l’IVG. »

En l’espèce la ministre semble ignorer que l’avortement d’un enfant peut avoir lieu en France jusqu’à la veille de sa naissance, dans certains cas définis par la loi.

Article L2213-1 du code de la santé publique :

« L’interruption volontaire d’une grossesse peut, à toute époque, être pratiquée si deux médecins membres d’une équipe pluridisciplinaire attestent, après que cette équipe a rendu son avis consultatif, soit que la

Lire la suite de l'article

Un Pèlerinage Monastique 2100km, de la Bourgogne jusqu’à l’Ecosse

De l’abbaye du Val-des-Choux à l’abbaye de Pluscarden en Moray du 5 juin au 3 septembre 2017. 12 étapes de 160 km chacune en 6 jours avec 20 pèlerins. Étape finale de 130 km en 5 jours avec 40 pèlerins

0

Renseignements supplémentaires: http://appealpluscardenabbey.org.uk/

Un peu d’histoire

L’abbaye de Pluscarden telle que nous la connaissons aujourd’hui doit sa fondation au Roi Alexandre II d’Ecosse en l’an 1230. En même temps ont été faites des concessions pour deux autres maisons sœur, à savoir Beauly dans le comté de Ross, et Ardchattan dans celui d’Argyll. La communauté servant ces églises était composée de Valliscauliens, un ordre peu connu qui partageait un peu de l’austérité des Chartreux avec l’esprit communautaire des Bénédictins. En Ecosse et en Angleterre, cet ordre n’existait que dans ces trois maisons. En France, la maison mère au Prieuré de Vallis Caulium, avait été fondée quelque trente années auparavant, et les premiers frères venus de France ont dû retrouver à Pluscarden un écho de leur lieu d’origine, qui se situe dans une profonde vallée boisée en Bourgogne au pied d’une côte raide recouverte d’une épaisse forêt. En fait, le nom ancien de la vallée de Pluscarden, le Kail Glen, n’est autre qu’une traduction en écossais de Val-des-Choux en français ou de Vallis Caulium en latin.

Le Pèlerinage

Le pèlerinage de ces anciens moines Valliscauliens de la Bourgogne jusqu’à Pluscarden sera retracé du 5 juin au 3 septembre 2017, et sera d’une longueur d’approximativement 2100 km. Il sera divisé en 12 étapes de 160 km, avec

Lire la suite de l'article

Massacre de Nice : jusqu’à quand le déni de réalité ?

Le communiqué de l'Agrif sur le carnage de Nice :

72d349c0f7698e826b25f54cec53f9de_L

"L’abomination de l’attentat islamiste de Nice appelle d’abord l’expression de l’unité française dans le deuil et la prière à la pensée des morts et des immenses souffrances des blessés et de celles des proches des victimes.

Mais elle suscite aussi indignation et colère devant l’incurie gouvernementale et aussi devant la continuation du déni de réalité sur les causes et l’extension de la barbarie. Car c’est depuis bien longtemps que le fanatisme islamiste ou islamo-gauchiste massacre ; dans l’indifférence hélas trop générale de notre peuple tant qu’il ne ciblait jadis que nos compatriotes d’Afrique du nord et ne se propageait qu’au Liban et au Proche-Orient.

Après Al-Qaïda, et les immenses attentats du 11 septembre 2001 à New York, l’État islamique et ses filiales frappent désormais sur tous les continents. Mais surtout ils préparent, on le sait bien, d’autres moyens de terreur, chimiques, bactériologiques voire l’utilisation de produits nucléaires.

La classe politico-médiatique fournit en abondance à chaque attentat son lot de communiqués pré-programmés d’une insigne indigence et répétitivité, ne trouvant souvent pas autre chose à dire que « les attentats sont lâches et abjects ».

Un quidam de France-Info a même atteint un sommet d’une stupéfiante imbécilité en osant proférer l’interrogation : « Comment un Niçois a-t-il pu tuer d’autres Niçois ? ». On reste accablé devant pareille ineptie.

Rares sont ceux voyant clairement que la tuerie de Nice, relevant certes du crime contre l’humanité, s’inscrit dans une stratégie puisant très loin dans l’histoire ses modèles de terreur, par

Lire la suite de l'article

Jusqu’à 2000 personnes pour la 7e Marche pour la Vie à Bruxelles

Dimanche 17 avril, c'était la Marche pour la Vie, qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes à Bruxelles, jusqu'à 2000 participants pour certains, malgré un black-out total de la part de la presse, qui a mentionné la Marche pour la Vie seulement pour signaler la trentaine de contre-manifestants ayant tenté de perturber l'évènement. Un lâcher de ballon a été effectué pour clôturer la 7e édition de la Marche pour la Vie à Bruxelles.

1939470_541159796001597_1016661064_o-1024x679

Lire la suite de l'article

Le socialisme ne dure que jusqu’à ce que se termine l’argent des autres

Cette phrase de Margaret Thatcher illustre parfaitement la démarche intellectuelle de François Hollande, qui a vraiment du mal avec l'argent public ("C'est l'Etat qui paye"). Mais depuis, le socialisme (de gauche et de droite) a inventé le surrendettement de l'Etat :

Image1

Lire la suite de l'article

Dans tout hôpital, les médecins diagnostiquent la maladie, administrent les soins, suivent le patient jusqu’à sa guérison

Dans un texte publié ce jour, l'abbé Claude Barthe, de Paris, co-fondateur de la revue "Catholica", Antonio Livi, de Rome, doyen émérite de la faculté de philosophie de l’Université Pontificale du Latran, membre ordinaire de l’Académie Pontificale de Saint Thomas d’Aquin, l'abbé Alfredo Morselli, de Bologne, confesseur et prédicateur d’exercices spirituels selon la méthode de saint Ignace, reviennent sur les paragraphes les plus controversés de la "Relatio" finale du synode de 2014, qui ont par la suite été intégrés dans les "Lineamenta" et dans l'"Instrumentum laboris" et qui concernent l’accès des divorcés remariés à la communion, ce que l’on appelle la "communion spirituelle", et les homosexuels.

Ces paragraphes contredisent à certains endroits la doctrine enseignée à tous les fidèles par le magistère de l’Église et par le Catéchisme de l’Église Catholique lui-même, au point de "compromettre la Vérité" et donc de rendre "inacceptable" la totalité de l’"Instrumentum laboris" et également tout "autre document qui en reprendrait le contenu et qui serait soumis à un vote à l’issue de la prochaine assemblée synodale".

S'appuyant sur la magistère de l'Eglise, ils écrivent notamment :

"Étant donné que nous sommes saintement exhortés à nous mettre dans la “situation d’un hôpital de campagne qui convient si bien à l’annonce de la miséricorde de Dieu”, il est opportun de rappeler que, dans tout hôpital qui se respecte, les médecins accomplissent leur devoir quand : 1) ils diagnostiquent la maladie, 2) ils administrent les soins, 3) ils suivent le patient jusqu’à

Lire la suite de l'article

L’Europe du fric jusqu’à l’écoeurement

Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque Centrale Européenne, a déclaré la semaine dernière :

Unknown-22"La zone euro est un projet irréversible, pas simplement un système de taux de change fixe. Cette affirmation est d'autant plus nécessaire que les récentes négociations avec la Grèce ont laissé échapper de sa lampe le mauvais génie d'une sortie de la zone euro (même temporaire)".

"Nous devons utiliser la confiance dans la monnaie unique pour construire des institutions qui renforceront la cohésion de notre union politique et économique".

Qualifiant le MES, pare-feu financier de la zone euro opérationnel depuis octobre 2012, "d'impressionnante réussite", M. Coeuré a estimé qu'il pourrait servir de fondation à un "Trésor de la zone euro", à condition qu'il soit placé sous l'égide des traités européens et sous le contrôle du Parlement.

"Notre cadre institutionnel n'est pas encore suffisant pour achever l'Union économique et monétaire dans les domaines financiers, budgétaires et économiques".

M. Coeuré a également souligné que la finalisation de l'union bancaire était essentielle à court terme, avec notamment la mise en place progressive de la garantie des dépôts en Europe, accompagné de réformes séparant la solvabilité des banques de celle des Etats.

Commentaires (13)

"projet irréversible"?
Comme celui d'Hitler dont le royaume devait durer mille ans?
Le seul "projet irréversible" que je connaise, c'est le royaume de Dieu.

Rédigé par : C.B. | 31 août 2015 10:57:43
____________________________________

''…pour achever l'Union économique…'' .
''Achever'' peut être

Lire la suite de l'article

Un accord électoral entre le PS et le PRG qui pourrait coûter jusqu’à 114 millions d’euros au contribuable

D'après cet article du Figaro Vox, tout est parti de la toute nouvelle région Languedoc-Rousillon-Midi-Pyrénées,

"le PS a dû céder au Parti radical une vice-présidence initialement promise à Damien Alary, lequel s'est donc trouvé écarté de la distribution des postes. Pour le consoler, le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, tout le Gouvernement, jusqu'au Premier ministre, et le Chef de l'Etat n'ont pas hésité à créer un poste: «Président Délégué».

Le nouveau Conseil régional serait donc conduit par un(e) président(e), plusieurs vice-président(e)s et un(e) président(e) délégué(e)… Damien Alary a fait connaître publiquement sa satisfaction. Elle est d'autant plus convaincante qu'il a tenu à préciser que le poste de «président délégué» devait être supérieur à celui de vice-président… Le «président délégué» n'est rien d'autre qu'un président supplémentaire. Le gouvernement et les majorités socialistes régionales viennent donc de décider la fusion de deux régions pour laisser la place à un seul Conseil régional… dirigé par deux présidents!"

Mais pourquoi se limiter à une seule région ?

"l'Etat et le Parti socialiste, qui eux ont bien fusionné, annoncent l'extension à toutes les régions ce poste de «président délégué», avec les obscurités et tous les coûts associés. On comprend donc que même les régions qui ne fusionnent pas se verront doter d'un nouveau poste de président!"

L'auteur de l'article, Dominique Reynié, considère que la facture s'élèvera à 114 millions d'euros pour 6 ans, en partant du principe que le nouveau président délégué aura son propre cabinet. Dominique Reynié a lui-même

Lire la suite de l'article

Lier notre sort à celui de Jésus jusqu’à la fin

Extrait du discours préparé mais non lu, du Pape aux prêtres, religieux, séminaristes le 8 juillet :

"[…] L’ “autorité” que les apôtres reçoivent de Jésus n'est pas pour leur propre bénéfice : nos dons sont pour rénover et pour édifier l'Eglise. Ne refusez pas de partager, ne refusez pas de donner, ne vous enfermez pas dans la commodité, soyez des sources qui débordent et rafraîchissent spécialement ceux qui sont opprimés par le péché, la désillusion, et la rancœur (cf. Evangelium gaudium, n. 272).

Le deuxième trait qu’évoque en moi la Présentation de la Vierge est la persévérance. Dans la suggestive iconographie mariale de cette fête, la Vierge Enfant s'éloigne de ses parents en montant les escaliers du Temple. Marie ne regarde pas en arrière et, dans une claire référence à l'avertissement évangélique, résolue, elle va de l’avant. Comme les disciples dans l'Évangile, nous nous mettons aussi en chemin pour porter à chaque peuple et partout la bonne nouvelle de Jésus. La persévérance dans la mission implique de ne pas aller, en changeant maison après maison, à la recherche du lieu où nous serons mieux traités, où il y a plus de moyens et de commodités. Elle suppose de lier notre sort à celui de Jésus jusqu'à la fin. Certains récits des apparitions de la Vierge de Quinche nous rapportent qu'une “femme avec un enfant dans ses bras” a visité plusieurs après-midis de suite des indigènes d’Oyacachi, quand ils se cachaient du harcèlement des ours. Souvent Marie est allée à

Lire la suite de l'article