Archives par étiquette : hier

« Rupture du jeûne » hier soir dans l’église Saint-Jean-Baptiste de Molenbeek

Une invitation avait été lancée par le curé de la paroisse Saint Jean-Baptiste de Molenbeek-Saint-Jean, le Père Aurélien Saniko :

"Vous êtes toutes et tous invités au nom de notre curé, le Père Aurélien SANIKO, à un repas de rupture du jeûne interculturel qui aura lieu dans notre église Saint-Jean-Baptiste vendredi le 17 juin à partir de 20h."

Une invitation qui a eu du succès, si l'on en croit les photos :

Verra-t-on un gigantesque repas de Pâques pour fêter la résurrection du Christ dans une des mosquées de Molenbeek ?

Lire la suite de l'article

Paimpol : Accueil des ministres Cazeneuve et Belkacem hier

Accueil organisé par « La Manif Pour Tous des Côtes-d’Armor » :

  1. Entre 50 et 60 participants répartis en plusieurs endroits de la ville de Paimpol pour être certains de ne pas manquer le cortège officiel et pour sensibiliser  les maires visiteurs venus de toute la France pour ce colloque.
  2. Pendant 4 heures, de 11H00 à 15H00, le port de Paimpol a résonné des interpellations des manifestants contre la loi Taubira, la PMA et la GPA. Banderoles dressées et mégaphone en bandoulière, les sympathisants ont rappelé à tous les officiels (ministres, maires, députés, présidents) que « TAUBIRA, abrogation !»,  « GPA, esclavage ! » et « Un enfant, ça n’s’achète pas ! ».
  3. Nos sources indiquent que quelques invités ont fait la grimace, beaucoup d’autres nous ont encouragés, que le « cocktail déjeunatoire » avait un petit goût amer et que certains ont eu mal à la tête le soir !
  4. Evènement couvert par Breizh-Info
  5. La cerise sur le gâteau, très belle récompense verbale d’un gendarme venu nous voir en tenue de combat : « Ce que vous faites est beau, vous êtes la France de demain » (sic).

Image001

Image002

Image003

Image004

Lire la suite de l'article

Paimpol : Accueil des ministres Cazeneuve et Belkacem hier

Accueil organisé par « La Manif Pour Tous des Côtes-d’Armor » :

  1. Entre 50 et 60 participants répartis en plusieurs endroits de la ville de Paimpol pour être certains de ne pas manquer le cortège officiel et pour sensibiliser  les maires visiteurs venus de toute la France pour ce colloque.
  2. Pendant 4 heures, de 11H00 à 15H00, le port de Paimpol a résonné des interpellations des manifestants contre la loi Taubira, la PMA et la GPA. Banderoles dressées et mégaphone en bandoulière, les sympathisants ont rappelé à tous les officiels (ministres, maires, députés, présidents) que « TAUBIRA, abrogation !»,  « GPA, esclavage ! » et « Un enfant, ça n’s’achète pas ! ».
  3. Nos sources indiquent que quelques invités ont fait la grimace, beaucoup d’autres nous ont encouragés, que le « cocktail déjeunatoire » avait un petit goût amer et que certains ont eu mal à la tête le soir !
  4. Evènement couvert par Breizh-Info
  5. La cerise sur le gâteau, très belle récompense verbale d’un gendarme venu nous voir en tenue de combat : « Ce que vous faites est beau, vous êtes la France de demain » (sic).

Image001

Image002

Image003

Image004

Lire la suite de l'article

Flop d’audimat pour « Ainsi soient-ils » hier soir

Manifestement, les Français préfèrent encore la culture, la politique, la sous-culture, ou encore le sport à l'anti-culture si l'on en croit les chiffes d'audience télé d'hier soir. La fiction d'Arté dont la saison 2 était lancée en grande pompe à coup d'affiches d'un goût douteux s'est fait damner le pion par : Rising Star, Crossing Lines, Des paroles et des Actes, Touche pas à mon poste, la coupe de l'UEFA, et même un obscure téléfilm "La course à la Mort 3" sur NT1…

"Ainsi soient-ils" est donc tombé sous la barre du million de téléspectateurs, à 989 000 pour être précis. En fait, c'est très simple, à chaque épisode, cette série en perd 100 000. On peut constater ce phénomène intéressant sur la page wikipédia de la série qui fait cet inventaire.

Qu'avons nous fait pour mériter cela ?  se demandait Téophane Le Méné dans un article remarqué sur Figaro Vox. Rien. Et ce qui fait plaisir, c'est que la réalité économique prendra certainement le pas sur l'idéologie et mettra fin à cette série sans intérêt, même si les auteurs s'obstinent malgré tout et tournent en ce moment la saison 3.

Lire la suite de l'article

Flop d’audimat pour « Ainsi soient-ils » hier soir

Manifestement, les Français préfèrent encore la culture, la politique, la sous-culture, ou encore le sport à l'anti-culture si l'on en croit les chiffes d'audience télé d'hier soir. La fiction d'Arté dont la saison 2 était lancée en grande pompe à coup d'affiches d'un goût douteux s'est fait damner le pion par : Rising Star, Crossing Lines, Des paroles et des Actes, Touche pas à mon poste, la coupe de l'UEFA, et même un obscure téléfilm "La course à la Mort 3" sur NT1…

"Ainsi soient-ils" est donc tombé sous la barre du million de téléspectateurs, à 989 000 pour être précis. En fait, c'est très simple, à chaque épisode, cette série en perd 100 000. On peut constater ce phénomène intéressant sur la page wikipédia de la série qui fait cet inventaire.

Qu'avons nous fait pour mériter cela ?  se demandait Téophane Le Méné dans un article remarqué sur Figaro Vox. Rien. Et ce qui fait plaisir, c'est que la réalité économique prendra certainement le pas sur l'idéologie et mettra fin à cette série sans intérêt, même si les auteurs s'obstinent malgré tout et tournent en ce moment la saison 3.

Lire la suite de l'article

Hier Édesse, aujourd’hui Mossoul

De Jean-Claude Bésida dans Famille chrétienne :

"[…] Sait-on ainsi que les quelques dizaines de milliers de chaldéens qui, aujourd’hui, survivent dans le nord de l’Irak sont les héritiers non seulement de l’Église la plus ancienne du monde, mais aussi d’une des plus impressionnantes chrétientés médiévales ? Alors que Charlemagne régnait sur l’Occident, le patriarche de Séleucie-Ctésiphon (près de Bagdad) Mar Timothée Ier était le chef d’une Église florissante et prospère qui allait de la Méditerranée au Gange. Elle comptait des douzaines d’évêchés et des monastères sans nombre. En 780, il saluait le dynamisme de la mission aux confins de l’Himalaya, avec « l’onction d’un métropolite pour les Turcs » et disait sa « joie de la consécration prochaine d’un autre pour les Tibétains ».

Il est difficile aujourd’hui de prendre toute la mesure de ce que représentaient ces familles d’Orient pour l’Église universelle. Selon l’historien britannique Philip Jenkins, elles regroupaient encore au XIe siècle, un tiers des chrétiens du monde entier les deux autres tiers étant représentés par les chrétientés africaines (anéanties à l’exception des Coptes et des Éthiopiens) et européennes (qui connurent une expansion missionnaire mondiale après le Moyen Âge). L’Église « a les promesses de la vie éternelle », mais l’Histoire montre que des Églises locales peuvent très bien être détruites.

En quelques siècles de domination islamique, elles furent laminées. Nombre de centres chrétiens connurent le sort d’Édesse en actuelle Turquie, prise en 1140 et dont les quarante-sept mille habitants furent

Lire la suite de l'article

Manuel Valls a aussi été hué hier soir

Devant le château Saint-Ange :

Photo 1

Photo 2

Lire la suite de l'article

Hier, c’est la police qui a agi illégalement

La police justifie ainsi l'emploi disproportionné de la force hier soir contre les Sentinelles :

"La manifestation était non déclarée" et les manifestants "empêchaient l'entrée et la sortie de la place Vendôme."

S35

Réponse d'une Sentinelle, qui a tenté d'accéder à la place Vendôme :

"J'accuse la Préfecture de Police de Paris ainsi que le Ministre de l'Intérieur, M. Bernard Cazeneuve:

1/ D'avoir délibérément agi en toute illegalité hier soir Place Vendome. Comme depuis 9 mois, des Sentinelles, seules et séparées les unes des autres, étaient devant le Ministère de la Justice. Les ordres donnés aux forces de police présentes sur place furent de :
a) les regrouper, pour ensuite pouvoir les accuser d'attroupement.
b) les déplacer sur la chaussée, pour ensuite pouvoir les accuser de trouble à l'ordre public.

2/ De poursuivre la répression politique, mise en œuvre depuis plus d'un an en France. Se tenir debout immobile sur une Place publique n'est pas un délit! Aucune loi n'interdit cela. La Turquie a tenté de réprimer cette forme de prise de conscience politique en juin 2013. A l'époque, cela fut condamné par Amnesty international. Le ministre de l'Intérieur turc, Muammer Gule, déclara alors au Parlement, qu'il n'y aurait pas d’action policières contre ces "hommes debout" : « Si cette protestation ne nuit pas à l'ordre public ou n’influence pas la vie en général, nous ne pourrons pas intervenir dans de telles manifestations. » La France aurait elle des leçons de démocratie à recevoir de la Turquie?

3/ D'avoir engagé

Lire la suite de l'article