Archives par étiquette : Florian

Frédéric Pichon : « Florian Philippot a vidé le parti de ses militants les plus fidèles »

Extrait de l'interview donné par maître Frédéric Pichon, secrétaire général du SIEL et ancien membre du FN, à Riposte Laïque :

Avocat-pichonComment le Siel, dont vous êtes le vice-président, analyse-t-il le résultat de ces élections présidentielles, sachant que vous souteniez Marine Le Pen ?

Le SIEL a soutenu Marine le Pen jusqu’au bout. Cependant nous ne pouvons cacher notre déception du score du deuxième tour. Le débat raté y est certainement pour beaucoup puisque j’ai  constaté autour de moi beaucoup d’indécis de droite qui comptaient voter Marine et qui finalement sont allés à la pêche. L’élément fédérateur de l’immense majorité des sympathisants c’est la défense de l’identité et le refus de l’immigration et de l’islamisation, pas la sortie de l’euro. Nous n’avons cessé de le répéter en vain. Malheureusement Marine s’est embourbée dans un débat confus sur l’économie alors qu’elle aurait pu faire la différence sur l’identité.

Vous avez écrit un article très sévère, sur Boulevard Voltaire, appelant à en finir avec la ligne Philippot. Pourquoi le vice-président du FN est-il à ce point votre bête noire ?

Cela rejoint ce que je viens de dire. Qu’ils viennent de la droite ou de la gauche, qu’ils soient libéraux ou étatistes, l’immense majorité des électeurs du FN votent avant tout pour des motifs identitaires.

Pour Philippot qui est souverainiste chevènementiste, le clivage est entre les partisans et opposants  à l’euro et à l’union européenne. Il pense pouvoir fédérer les 55% de Français qui ont voté non en 2005. Seulement

Lire la suite de l'article

Emmanuel Macron refuse de présenter un candidat face à Florian Philippot [Addendum]

[Unknown-45Le mouvement La République en Marche a renoncé à présenter des candidats dans 55 circonscriptions, là où il a jugé que des candidats du PS ou LR étaient compatibles avec la ligne politique d'Emmanuel Macron : Manuel Valls, Bruno Le Maire, Stéphane Le Foll, Myriam El Khomri, Thierry Solère, Franck Riester.

Dans la 6ème circonscription de Moselle, le député sortant Laurent Kalinowski (PS) ne se représente pas. Le PS y a placé Jean-Christophe Kinnel et LR Pierre Lang (ancien député éliminé en 2012 dès le 1er tour). Cette circonscription peut être gagnée par le FN avec la candidature de Florian Philippot, qui avait obtenu plus de 46% en 2012. Dans cette circonscription, Marine Le Pen est arrivée en tête au premier tour de la présidentielle et a frôlé la majorité des voix au second tour en réunissant 48,64% des voix.

Localement, les représentants d'En Marche! ne comprennent pas le choix des instances nationales du mouvement :

"Au vue du score de Philippot aux régionales, aux municipales et de Marine Le Pen à cette présidentielle dans la ville et la circonscription, c'est hallucinant. Au-delà du risque qui existe même s'il y avait un candidat, c'est un signe de faiblesse, c'est dire +c'est pas grave, on a pas de candidat de poids, donc les autres vont faire le boulot. Mais le PS n'existe quasiment plus ici et la droite est divisée ! Même si Philippot est pas très présent ici, il est connu, il est cadre au FN, il bénéficie d'une grande couverture médiatique et il

Lire la suite de l'article

Florian Philippot serait-il seul et isolé au sein du FN ?

De nombreux cadres et élus du FN ont critiqué la création par Florian Philippot de son association "Les Patriotes" qui ressemble à la création d'un courant au sein du FN, ce que Marine Le Pen a toujours refusé :

"Un certain nombre d'élus frontistes, dont Louis Aliot et deux patrons de groupes FN dans des conseils régionaux, ainsi que plusieurs responsables départementaux, conseillers régionaux ou candidats aux législatives, ont critiqué mercredi le lancement par Florian Philippot de "Les Patriotes", association "dans le FN".

"Je n'adhère pas à l'association Les Patriotes. Je reste à 100% au FN, avec Marine Le Pen", a tweeté Gilles Lebreton, eurodéputé FN et tête de liste frontiste en 2014 dans la grande circonscription Ouest. Dans l'après-midi, ce message avait été retweeté une centaine de fois, notamment par Louis Aliot, vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen, ou par Gilles Pennelle, patron du FN au Conseil régional de Bretagne. 

Plusieurs responsables FN départementaux (Morbihan, Seine-Maritime, Finistère) ainsi que des candidats aux législatives ou conseillers régionaux, comme Antoine Mellies et Agnès Marion (Rhône), Jean-Claude Blanchard (Loire-Atlantique), Isabelle Surply (Loire), Denis Franceskin (Français de l'étranger), Gaétan Marzo (Val-de-Marne), Gérard de Mellon (Bretagne), Julien Masson, Justine Dieulafait, Philippe Miailhes et Emeric Salmon (Ille-et-Vilaine) ont aussi rediffusé ce message.

"Pourquoi créer une structure supplémentaire ?". "Le débat est toujours préférable au chantage" a aussi tweeté Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie, ancien patron du FN en Charente-Maritime et membre du bureau politique du parti (…)

Lire la suite de l'article

Florian Philippot crée lui aussi son propre mouvement « Les Patriotes »

3146562Alors qu'il s'est clairement fait remettre à sa place par Nicolas Bay, Florian Philippot lance son propre mouvement comme le révèle Béatrice Houchard sur son blog de l'Opinion. cette dernière y voit "un premier pas vers son indépendance" :

"C’est une association logée au sein du Front national, baptisée « les Patriotes », que va créer cette semaine le vice-président du parti. Elle aura pour objet de « défendre et porter le message de Marine Le Pen au soir du second tour de l’élection présidentielle », à savoir engager « une transformation profonde » du Front national pour créer « une nouvelle force politique » (…)

Les « Patriotes » seront présidés par Florian Philippot, par ailleurs candidat aux législatives dans la 6ecirconscription de Moselle. L’association aura trois vice-présidents : Sophie Montel, eurodéputée ; Franck de Lapersonne, le comédien qui a rallié le FN en février ; enfin, Maxime Thiebaut, directeur adjoint de cabinet de Nicolas Dupont-Aignan à Debout la France, tête de liste de DLF aux régionales de 2015 en Bourgogne-Franche-Comté, meilleur score de son parti après l’Ile-de-France et Nicolas Dupont-Aignan lui-même. Eric Richermoz, conseiller régional des Hauts-de-France, en sera le secrétaire général. Rien que des très proches de Florian Philippot, qui précise qu'il sera possible d’adhérer aux « Patriotes » sans être membre du Front national."

Plus tôt dans la journée, Nicolas Bay, secrétaire général du FN, avait commenté la menace de Florian Philippot de quitter le FN si ce dernier renonçait à la sortie de l'euro :

Lire la suite de l'article

« Face aux chrétiens » : Florian Philippot vante la politique familiale du FN

Sur l'immigration, il estime que l'on n'est plus dans l'accueil de l'autre. Ce qui est humaniste c'est d'aider ces gens, notamment les chrétiens d'Orient, à vivre chez eux :

Lire la suite de l'article

Florian Philippot confirme la volonté d’abroger la loi Taubira

Hier dans l'émission On n'est pas couché:

Lire la suite de l'article

Florian Philippot : « En 2017, le FN, je vais voir comment ça tourne. Je vais pas forcément y rester des années »

Unknown-13Gilbert Collard, député apparenté FN du Gard, déclare vouloir « virer » le vice-président du Front National en se présentant contre lui à l’élection interne du parti lors du prochain congrès, d’après des propos rapportés dans une biographie de Florian Philippot à paraître jeudi. Gilbert Collard affirme aussi :

« Si Marine ne remporte pas la présidentielle, il va s’en prendre plein la gueule »

Ce congrès est prévu à l’automne ou à l’hiver prochain.

Plusieurs frontistes considèrent que l’influence de Florian Philippot sur la ligne du FN pourrait être remise en cause lors de ce congrès si Marine Le Pen échouait à passer le cap du premier tour de la présidentielle ou en cas de défaite trop large au second.

Florian Philippot indique aux auteurs ne pas fixer « de limites a priori » à ses objectifs.

« En 2017, le FN, je vais voir comment ça tourne. Je vais pas forcément y rester des années ».

Lire la suite de l'article

Front national : Florian Philippot perdrait de son influence

Lu dans le JDD :

Images-9"Et si l'indispensable ­Florian Philippot était de moins en moins… indispensable? Début février à Lyon, le vice-président du Front n'avait pas écrit le discours de lancement de campagne de la candidate, pas plus que son frère Damien, pourtant chargé depuis le mois de décembre du pôle rédaction au QG. C'est ­Philippe Olivier, le mari de Marie-Caroline, la sœur de Marine Le Pen, qui avait choisi les mots de la candidate et affûté les formules droitières, célébrant l'héritage chrétien de la France et ses valeurs.

Au sein du FN, Philippe Olivier, le patron de la cellule "idées-image", devenu l'un des pivots de la campagne, ­défend une ligne identitaire, privilégiant les thèmes de l'immigration, de l'islamisation et de la culture plutôt que ceux de l'économie, de la sortie de l'euro et du social chers au souverainiste Philippot. Et c'est Philippe ­Vardon, conseiller régional en Paca, ancien patron de Nissa Rebela et issu de la mouvance identitaire, qui a conçu le clip de la candidate… L'influence de ces deux hommes très proches de Marion Maréchal-Le Pen – l'un est son oncle, l'autre sa recrue ­niçoise – illustre le changement de cap de la candidate.

[…] La popularité au FN de ­Marion Maréchal-Le Pen n'explique cependant pas à elle seule le ­virage idéologique de sa tante. La primaire de la droite a montré l'existence d'un électorat foncièrement conservateur, nourri des valeurs de La Manif pour tous, mobilisé et antisystème… En novembre, ces électeurs avaient choisi François Fillon. Mais fin janvier, le "Penelopegate"

Lire la suite de l'article

Bernard Antony condamne le dérapage anti-catholique de Florian Philippot

Suite au tweet dénué de sens de Florian Philippot à propos de Macron, Bernard Antony réagit :

« Alors que je développais dans une émission pour Radio-Libertés toute mon indignation sur les propos d’Emmanuel Macron sur la culture française qui, selon lui, n’existe pas et sur ses déclarations abjectes, ses faits et ses gestes en Algérie, on me faisait passer le dernier tweet en date à son encontre de Monsieur Philippot, la tête pensante du Front National.

Ce dernier, avec l’humour gloussant qui le caractérise, a proféré ceci : « avec En Marche sur l’eau, le christique Macron veut multiplier les visas d’Algérie vers la France comme son ancêtre multipliait les pains ».

C’est donc tout ce que monsieur Philippot a trouvé à dire pour répliquer aux insultes macroniennes contre l’œuvre de la France en Algérie !  

On demeure pantois devant une telle débilité de sarcasme anti-chrétien. Philippot se vautre là dans le registre des grosses plaisanteries qui émaillaient les « agapes fraternelles » où les frangins du Grand Orient sous la III° République s’esbaudissaient en s’empiffrant de lard le Vendredi Saint.

Malgré tout ce que je jugeais d’insatisfaisant dans un certain nombre des trop nombreux 144 engagements du programme de gouvernement de Marine Le Pen, notre à priori était de convier l’Institut du Pays Libre à décider d’un vote pour le « moindre mal » politique qu’elle semble incarner. Il va de soi que si elle ne sanctionnait pas le dérapage anti-catholique de son vice-président et porte-parole, comme elle l’a fait pour d’autres

Lire la suite de l'article

Florian Philippot isolé au sein du FN

Dans un sondage Ifop, réalisé pour Le Figaro, 52% des sympathisants du Front national se disent plus proches des idées portées par Marion Maréchal Le Pen que de celles soutenues par Florian Philippot (29 %). Et l’avance est encore plus marquée chez les jeunes de 18 à 24 ans: 66 % contre seulement 8 %, soit une différence de 58 points.

Lire la suite de l'article