Archives par étiquette : film

Jeudi 30 mars, Café-Histoire de Toulon : soirée avec le producteur du film « La rébellion cachée – Ils défient la Terreur »

Communiqué du Café-Histoire de Toulon :

1) Mercredi 29 mars 2017 devant les Amis du Pub Le Graal,  causerie de Luc Richard, qui portera sur le thème :  La catastrophe écologique vue par les alter-cathos. Pour illustrer la tendance actuelle de passage du global au local, elle sera suivie d'un témoignage sur L'AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne ) Le potager de Gaïa .


2) Jeudi 30 mars 2017 toujours au Graal, une soirée plus historique et plus identitaire : échanges et vidéo-clips avec le producteur du film La rébellion cachée – Ils défient la Terreur, Daniel Rabourdin. 
 
Terreur

Lire la suite de l'article

Terres de mission revient sur Silence, le film de Scorsese

Philippe Maxence, directeur de la rédaction du magazine L’homme nouveau parle du film de Martin Scorsese “Silence”.

Yves Delassus viendra ensuite parler de son père Arnaud Delassus, militant catholique exemplaire décédé le 26 janvier dernier. Enfin, Marie de Tarlé présentera les enfants de Fatima.

Lire la suite de l'article

Projection du film Le complot à Lyon, sur l’enlèvement puis l’assassinat du Père Jerzy Popiełuszko

Un petit Ciné-Club catholique et mensuel àa été monté à Lyon, dans les locaux des AFC. Chaque film (parfois  assez rare) est présenté et une discussion avec les spectateurs fait suite à la projection. 

Le prochain film des rencontres  sera présenté demain soir mardi 24 janvier: Le complot

Ce film retrace l’enlèvement puis l'assassinat du Père Jerzy Popiełuszko en 1984, prêtre polonais, figure emblématique de la lutte contre le régime communiste en Pologne.

Tourné en partie dans la région lyonnaise en 1988 (Coproduction Franco-Américaine) ce film n'a jamais fais l’objet d'une seule édition K7 VHS ou de DVD en France…

L'entrée est libre.

Affiche L-M Le complot

 

Lire la suite de l'article

Au prix du sang, un film sur l’Opus Dei qui nous change du Da Vinci Code

Bruno de Seguins Pazzis analyse le film Au prix du sang, distribué par Saje distribution. Le film sort ce mercredi sur les écrans :

Espagne. Roberto Torres est un journaliste d’investigation qui vit à Londres. Tandis qu’il écrit un ouvrage sur don Josemaria Escriva de Balaguer au moment de sa béatification par le pape en 1992, il tente de renouer à Madrid avec Manolo, son père qui est âgé. Ce dernier a participé à la guerre civile espagnole. Petit à petit, Robert découvre à travers son travail de recherche sur la vie de son père, que ce dernier était un ami intime de don Josémaria Escriva, avec lequel il a eu des relations compliquées. En effet, amis d’enfance puis de séminaire, l’un, Josemaria persévèrera dans sa vocation, l’autre Manolo, abandonnera le séminaire et reviendra à la vie civile pour se consacrer aux affaires comme son père. Après la mort de son père, Manolo s'engage pendant la Guerre d'Espagne au profit du régime pour espionner dans le camp républicain. Il tombe amoureux d'une jeune Hongroise, Ildiko, qui est venue combattre contre le régime. Celle-ci le rejette et se lie à un chef de la Milice, Oriol. Manolo devient jaloux et s'engage sur les chemins de la trahison. De son côté don Josémaria Escriva, qui est en train de poser les fondements de l’Opus Dei, traverse cette guerre fratricide, ne condamnant aucun côté, fidèle à sa foi et à son sacerdoce. Alors que Roberto avance dans ces découvertes, son père,

Lire la suite de l'article

Que penser du film Silence ?

Synopsis du film sur les persécutions des chrétiens au Japon de Martin Scorsese, au cinéma le 8 février :

"XVIIème siècle, deux prêtres jésuites (Andrew Garfield et Adam Driver) se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le père Ferreira (Liam Neeson), disparu alors qu’il tentait de répandre les enseignements du catholicisme.

Au terme d’un dangereux voyage, ils découvrent un pays où le christianisme est décrété illégal et ses fidèles persécutés. Ils devront mener dans la clandestinité cette quête périlleuse qui confrontera leur foi aux pires épreuves."

Plusieurs critiques estiment que ce film est un plaidoyer pour l'apostasie (voir ici). Ce film, de grande facture sur le plan cinématographique, distribué par Saje, soulève de très nombreuses questions. Le père Pascal Ide, de l'Emmanuel et par ailleurs critique de cinéma, commente :

Capture d’écran 2017-01-13 à 18.32.28"La thématique du silence de Dieu fait aujourd’hui partie d’une vulgate véhiculée par certains courants théologiques. L’origine plus lointaine est la théologie de la mort de Dieu. Se croisent ici plusieurs influences : certains passages de la métaphysique hégélienne ; la théologie négative (depuis le Pseudo-Denys) ; l’influence d’une notion née de la kabbale de Luriah, le tsimtsoum ou « retrait » divin (« Dieu crée comme les océans le font avec les continents : en se retirant ») ; surtout, l’impact de la shoah qui a conduit les théologiens protestants et catholiques à s’interroger sur ce qu’ils interprètent comme un silence de Dieu pendant que le peuple élu se faisait massacrer.

En donnant très intentionnellement à

Lire la suite de l'article

Viol d’une « sale blanche » : l’Agrif poursuit le film porno Sausage Party

Communiqué de Bernard Antony :

"Le film « Sausage party » dans lequel évoluent des personnages sous forme d’aliments « humanisés » n’est pas seulement dans le registre du conformiste triptyque : dérision, décréation, déjection.

D’une part, avec son abjecte scène finale de partouze intersexuelle, il devrait tomber sous le coup de l’article 227-24 du code pénal interdisant de diffuser des spectacles pornographiques susceptibles d’être vus par des mineurs.

À l’évidence hélas, les pouvoirs publics ne se soucient plus de cela alors que dans n’importe quel état civilisé, le procureur engagerait lui-même des poursuites.

L’AGRIF approuve bien sûr l’association « Promouvoir » et l’association « Juristes pour l’enfance » qui engagent les actions qui s’imposent pour protéger les mineurs de cette corruption.

Mais dans ce film sont aussi explicitement proférés d’ignobles propos racistes et sexistes d’incitation au viol d’une « sale blanche ». L’AGRIF intente sans plus attendre l’action en justice qui s’impose."

Lire la suite de l'article

Lundi 12 décembre à Montpellier : avant première du film « Et les Mistrals gagnants »

Un communiqué des Veilleurs de Montpellier :

Les veilleurs de Montpellier proposent de se retrouver exceptionnellement au cinéma pour assister à l'avant-première du film « Et les Mistrals gagnants », en présence de l'auteur réalisatrice Anne Dauphine Julliand, (Deux petits pas sur le sable mouillé) :

Lundi 12 décembre – 20h15 – Gaumont Comédie

Bg_0

Pensez à réserver vos places !

Lire la suite de l'article

Le FN s’étonne de la diffusion du film « Sausage Party » pour les enfants de 12 ans

Le FN du Vaucluse :

"A quelques jours de Noël, un film d’animation, intitulé « Sausage Party » vient de sortir dans nos salles de cinéma. Interdit aux moins de 12 ans, la commission de classification des films a estimé que ce film comporte « de très nombreuses scènes à caractère sexuel et un langage cru qui, en dépit de leur second degré, ne sont pas appropriés à un jeune public ». Effectivement, les quelques images que l’on peut visionner sur internet, notamment la scène finale – une partouze entre aliments – permettent de se faire un jugement objectif et amènent à s’étonner que l’interdiction ne concerne que les moins de douze ans.

Vulgarité des images et des mots : voici donc ce que l’on offre à nos enfants, sous couvert de drôlerie ou de second degré au goût du plus douteux. Nous savons bien que les jeunes, par le biais d’internet et ce, malgré toutes les vigilances possibles, peuvent malheureusement être confrontés à la pornographie. Mais est-ce une raison pour l’encourager par la projection de ce type de film ?

Notre pays connaît une crise profonde d’identité. Notre civilisation occidentale est de plus en plus rejetée par nombre de nos concitoyens issus de l’immigration. Et pour cause, serait-on tenté de dire ! Notre jeunesse mérite mieux. Notre jeunesse mérite plus. Elle mérite tout simplement de découvrir la beauté. On attend là, le Septième Art."

Lire la suite de l'article

Silence : le dernier film de Martin Scorsese sur les persécutions des chrétiens au Japon au XVIIe siècle.

Lu sur le blog d’Yves Daoudal :

Dans les derniers jours de l’année aux Etats-Unis, et au début de l’année prochaine en France, sortira le nouveau film de Martin Scorsese, intitulé Silence.

C’est une adaptation d’un roman de Shushaku Endo sur les persécutions des chrétiens au Japon au XVIIe siècle (…)

On apprend que c’est un vieux rêve de Scorsese que de réaliser ce film, et que, jugeant sans doute qu’il ne ferait pas beaucoup d’entrées (?), il n’a pas voulu être payé, et que les trois acteurs principaux (dont Liam Neeson) ont accepté d’être payés au tarif minimum.

Scorsese écrit :

« Le roman d’Endo affronte le mystère de la foi chrétienne, et par extension le mystère de la foi lui-même. Rodrigues apprend, un pas de douleur après l’autre, que l’amour de Dieu est plus mystérieux qu’il ne le sait, qu’Il laisse beaucoup plus aux voies des hommes que nous ne le pensons, et qu’Il est toujours présent… même dans Son silence. »

Lire la suite de l'article

2 décembre : l’Institut de Formation Politique organise en exclusivité une projection privée du film “Poverty, Inc”

Vendredi 2 décembre, à 19h, l’Institut de Formation Politique organise en exclusivité une projection privée du film “Poverty, Inc”. Ce film a reçu plus de 50 récompenses internationales et montre les dessous du “business de la pauvreté” où les bénéficiaires de cette industrie ne sont pas ceux que l’on croit… A contre-courant des clichés médiatiques, cette œuvre a le mérite de nous ouvrir les yeux sur une réalité dont on ne parle jamais.

Les places, en nombre limité, sont gratuites en s’inscrivant ici.

Poverty

Lire la suite de l'article