Archives par étiquette : février

C’est arrivé un 28 février…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • 28 février : fête du Bienheureux Père Brottier.

Né le 7 septembre 1876 à La Ferté-Saint-Cyr dans le Loir-et-Cher, il est ordonné prêtre en 1899 malgré de fortes migraines chroniques, il est d'abord professeur au collège de Pontlevoy avant que sa vocation de missionnaire ne le fasse entrer dans la Congrégation du Saint-Esprit (Spiritain), ordre séculier qui agit en Afrique de l'Ouest.

En 1903, il est vicaire à la Paroisse Saint-Louis du Sénégal, où il fonde un patronage pour s'occuper des enfants, tient une revue, L'Écho de Saint-Louis et dirige une chorale. Après un passage chez les Trappistes de Lérins, il revient à Dakar en tant que Vicaire Général et lève des fonds pour la construction de la Cathédrale du Souvenir Africain.

En 1914, il se porte volontaire pour servir comme aumônier militaire au sein du 26e Régiment d'Infanterie. Il sera décoré de la Légion d'Honneur pour faits de bravoure. En 1918, chose étonnante pour l'époque, il fonde avec Georges Clemenceau, franc maçon anticlérical, l'Union des Combattants. Mais la grande œuvre de sa vie est la Fondation des Orphelins Apprentis d'Auteuil, œuvre sociale destinée à l'accueil et à l'insertion de jeunes en difficulté. Le Père Brottier meurt le 28 février 1936 et est béatifié par le Bienheureux Pape Jean-Paul II, le 25 novembre 1984.

  • le 28 février 380 : baptême de l'empereur Théodose Ier.

Ce dernier

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 27 février…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum.

Alors rappelons-nous :

  • le 27 février 806 : partage de l'Empire par Charlemagne.

Charlemagne prévoit le partage du Royaume entre ses fils. Charles, Pépin et Louis se voient attribuer des parts équitables du Royaume, mais la mort prématurée des deux premiers laissera Louis seul héritier.

Charlemagne et son fils Louis le Pieux

  • le 27 février 1594 : sacre d'Henri IV, Roi de France.

Ce n'est qu'après avoir abjuré le protestantisme, en juillet 1593 en la basilique de St Denis, qu'Henri IV peut revendiquer légitimement la Couronne de France. La Sainte Ligue a gagné. Elle doit maintenant se mettre au service du Roi légitime. Mais la Ligue tient toujours Paris et Reims. Henri IV sait toute l'importance que revêt la cérémonie du sacre. Ce n'est qu'après avoir reçu l'onction du saint chrême qu'il pourra achever de rassembler ses sujets autour de lui.

Henri IV est à Chartres dès le 17 février, où il passe ses journées en prières et en recueillement. La veille de la cérémonie, il se confesse. Le lendemain matin, il entre dans la cathédrale où se pressent le peuple ainsi que les pairs laïcs et ecclésiastiques.

Dans Eglise et Monarchie, Don Besse décrit ainsi la cérémonie du Sacre.

«La France assiste au Sacre de son Roi. Elle a pleine conscience de ce qui se passe devant ses yeux. C'est Jésus-Christ qui va lui donner son souverain.

Lire la suite de l'article

L’Agenda des Veilleurs et des Sentinelles (semaine du 27 février au 5 mars 2017)

Agenda en ligne – Me contacter : mariebethanie.lesalonbeige@yahoo.fr

Lundi 27 février 2017
  • Châlons-en-Champagne – devant le Palais de Justice, de 18h00 à 19h30 : Sentinelles
  
Mardi 28 février 2017
  • Beauvais – Place Jeanne Hachette de 21h à 22h
  • Bourges 175e veillée de 21h à 22h à côté de la mairie rue Jacques Rimbault
  • Cherbourg à 20h30 – Place du théâtre – ANNULEE
  • Cholet – de 21h00 à 22h00 place Travot
  • Reims – Place Royale, à 20h00
 
Mercredi 1 mars 2017
  •  Bondy : de 19 h 00 à 20 h 00 ,devant la gare SNCF
  • Chambéry de 20 h 30, à 22 h 30 sur les escaliers du château des Ducs de Savoie
  • Cognac place François 1er de 21 heures à 22 heures
  •  Grenoble – rue Félix Poulat sur le parvis de l’église St-Louis de 20h00 à 22h00
  
Jeudi 2 mars 2017
  • Châteauroux- place Roger Brac, parvis de l'église Notre-Dame: 20h30 à 21h30
  • Montélimar de 20h30 à 21h30, sur les Allées Provençales
  • Orléans – 168° veillée de 20h30 à 21h30  place du Martroi, au pied de la statue de Jeanne d'Arc
 
 Vendredi 3 mars 2017
  •  Bordeaux Sentinelles Place Pey Berland de 19h à 20h

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 26 février…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 26 février 1266 : bataille de Bénévent entre Charles d'Anjou et Manfred de Hohenstaufen.

La bataille de Bénévent oppose les « Siciliens » du roi Manfred de Hohenstaufen (fantassins et cavaliers arabes et berbères, chevaliers normands de Sicile, et allemands, mercenaires toscans et lombards), aux Français et Provençaux de Charles d'Anjou. Cette campagne est considérée par l'Eglise comme une croisade, Manfred étant excommunié. Cette bataille donna le royaume de Sicile à l'Angevin.

  • le 26 février 1229 : des bagarres entre les étudiants et les sergents du prévôt de Paris ont lieu à l'occasion du Carnaval.

Il faudra toute la persuasion du Roi Saint Louis pour apaiser cette affaire.

  • le 26 février 1793 : un décret annonce des peines plus sévères contre ceux qui cachent des insermentés.
  • le 26 février 1794 : rapport de Saint-Just à la Convention nationale.

C'est une impressionnante suite d'élucubrations, émanant d'un esprit où le fanatisme le dispute à l'inculture. C'est dans ce discours fleuve que se trouve la grotesque assertion :

"Le bonheur est une idée neuve en Europe".

Et aussi cette définition si révélatrice :

"Ce qui constitue une République, c'est la destruction totale de ce qui lui est opposé" 

(Saint-Just, Œuvres complètes, éd. Gallimard, coll. Folio histoire, 2004, pp. 673 et 659)

  • le 26 février 1794 : premier décret, dit de ventôse, par lequel les biens de tous les suspects sont confisqués.
  • le

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 25 février…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 25 février 492 : décès du pape saint Félix III.

Le pape Félix III meurt à Rome ; Gélase lui succède.

Félix III est un aristocrate romain, veuf et père de famille, il a deux enfants. Il est élu pape à la succession de Simplice le 13 mars 483. Pendant son mandat en Afrique, les Vandales déclenchent une violente persécution contre les catholiques. Il parvient cependant, avec l'aide de Zénon Ier, qui signe une trêve avec les Vandales, à mettre un terme aux persécutions contre les catholiques africains. Mort le 25 février, l'Eglise Catholique le fête le 1 mars. Voir les chroniques du 1er et 13 mars.

  • le 25 février 1454 : l'appel de l'Université contre la tutelle du Parlement est rejeté par le Roi Charles VII.
  • le 25 février 1570 : excommunication de la reine d'Angleterre.

Par la bulle Regnans in excelsis, Pie V excommunie Élisabeth Ière d'Angleterre et délie ses sujets de toute obligation d'obéissance envers la couronne d'Angleterre. Cela fait suite à la promulgation de ses Trente-Neuf Articles, qui persécutent la religion catholique romaine en Angleterre et délie ses sujets de toute obligation d'obéissance envers la couronne d'Angleterre.

  • le 25 février 1620 : Henri duc de Montmorency nommé vice-roi de la Nouvelle-France

Condé cède ses droits de vice-roi de Nouvelle-France, pour 30 000 livres, à son beau-frère Henri, duc de Montmorency-Damville.

Champlain

Lire la suite de l'article

26 février : messe pour la France à Toulouse

Le Groupe de Prière Toulousain “ Saint Louis de France” vous invite à une MESSE TRIDENTINE pour la FRANCE le Dimanche 26 Février 2017 à 10h30, en la chapelle St-Jean-Baptiste de Toulouse (7, rue Mercié – 31000 Toulouse).

« France ! Qu’as-tu fait des promesses de ton baptême ? » Saint Jean-Paul II, au Bourget-Paris en 1980.

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 24 février…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

Saints catholiques et orthodoxes du jour

  • le 24 février : invention du chef de saint Jean-Baptiste, prophète et précurseur de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Les Eglises d'Orient fêtent en ce jour l'invention du chef de Saint Jean Baptiste. En occident elle est célébrée le 24 juin. Il y a de nombreuses fêtes du Baptiste. La décollation se célèbre le 11 septembre. Tout cela souligne son importance. La légende affirme qu'au IXe siècle, Félix, un moine venu d'Égypte par mer, débarqué à Angoulins (Saint-Jean des Sables) au sud de La Rochelle, aurait apporté à Angeriacum le crâne de Saint Jean-Baptiste, décapité du vivant du Christ sur l'ordre d'Hérode Antipas. L'insigne relique, dont l'authenticité n'est pas mise en doute, est déposée provisoirement dans une chapelle. Pépin d'Aquitaine, troisième fils de Louis le Débonnaire, petit-fils de Charlemagne, fait bâtir, non loin de la chapelle, un monastère confié aux Bénédictins et une première église en l'honneur du Précurseur du Seigneur, dans laquelle son chef est exposé à la vénération des fidèles. Angeriacum devient Saint-Jean d'Angély.

Toutefois plusieurs églises affirment aussi détenir tout ou partie de la tête de Jean Baptiste Gênes, Damas, ou Homs ; en France, la Cathédrale Notre-Dame d'Amiens détient aussi le chef supposé de Jean Baptiste, rapporté par un croisé, chanoine de Picquigny, Wallon de Sarton, au début du XIIIe siècle. Celui de l'abbaye royale de Saint-Jean-d'Angély a été

Lire la suite de l'article

Conférence de François-Daniel Migeon « Les clés d’un leadership chrétien en entreprise » le 28 février à Paris

Capture d’écran 2017-02-20 à 18.57.56

Comment le chrétien peut-il et doit-il faire la différence en entreprise ? Sans confusion de genre. Sans séparation, ni incohérence. Les enjeux humains auxquels l’entreprise expose désormais notre civilisation, l’intensification de l’influence de « l’économique » sur notre manière de vivre ensemble, l’intensification du changement – en vitesse et en extension – nous permettent-ils d’en rester là ? Ne vivons-nous pas l’état d’urgence pour une écologie humaine en entreprise ?

Fort d’une approche réaliste des personnes et d’une expérience de transformation significative dans le privé et le public, François-Daniel Migeon, alors Directeur Général de la Modernisation de l’Etat, fonde l’association Tmli (www.tmli.org) le 24 juin 2010, association à but non lucratif, sous le patronage de Saint Thomas More et dans les pas de la Doctrine Sociale de l’Eglise qui a pour vocation d’aider chacun à discerner la source trinitaire de son « leadership intégral », de toute sa personne pour tout homme. En un mot, une association qui donne des clés précieuses pour une vie inspirée, cohérente et engagée à la lumière de la foi catholique.

Marié à Anne-Charlotte, père de huit enfants, il a débuté sa carrière d’X-Ponts comme chef d’un service Grands Travaux puis responsable des projets autoroutiers. Puis il travaille sept ans comme conseil de direction générale chez McKinsey, au côté de dirigeants d’entreprises industrielles en transformation. Fort de cette double culture, le gouvernement lui confie la Direction Générale de la Modernisation de l’Etat entre 2007 et 2012. Il y mène le programme de réforme avec une

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 23 février…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 23 février 1130 :élection du pape Innocent II.

  • le 23 février 1455 : première impression de la Bible de Gutenberg ?

Après plusieurs années de recherche et de travaux, Johannes Gutenberg parvient à imprimer en série le premier livre en Europe avec des caractères mobiles de métal : la bible. Elle se compose alors de pages comportant chacune 42 lignes. Il resterait aujourd'hui moins de 40 exemplaires de cette bible.

 

  • le 23 février 1447 : décès du pape Eugène IV.

Eugène IV, né Gabriele Condulmer à Venise en 1383, est un moine bénédictin italien, qui devient pape le 3 mars 1431, il devient le 207èmepape de l'Église catholique. En 1439, il essaie de réaliser enfin l'union de Rome et des Églises d'Orient. Mais le concile de Ferrare s'enlise sur la version byzantine du Credo de Nicée. En 1440, une poussée turque et la mort du patriarche Joseph de Constantinople accélèrent une rapide proclamation d'union entre les deux Églises. Cette union n'entra jamais réellement en vigueur, le patriarche russe Isidore étant arrêté à son retour à Moscou. Ainsi la dernière messe célébrée à Sainte-Sophie aura été une messe catholique en présence du légat du pape.

  • le 23 février 1551 : saint Ignace de Loyola fonde le Collège Romain.

Le Collège romaina sert d'université aux Jésuites pour y apprendre gratuitement le latin, le grec,

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 22 février…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 22 février : saints catholiques du jour.

Isabelle de France (1225-1270), française, vierge, sœur du Roi saint Louis, est la fondatrice d'un monastère de Clarisses à Longchamp, près de Paris. C'est le neuvième enfant de Louis VIII le Lion et de Blanche de Castille, elle est instruite dans une très forte foi chrétienne, marquée par la prière, l'obéissance et la Charité.

Sa biographie nous parvient par l'intermédiaire d'Agnès d'Harcourt, l'une de ses dames d'honneurs, qui rédige une vie d'Isabelle, à la demande de Charles d'Anjou, frère de Saint Louis.

Isabelle préfère vouer sa vie à Dieu. Le Pape Innocent IV l'approuve et l'autorise à se placer sous la tutelle de religieux franciscains. Elle peut ainsi faire bâtir une maison dans la forêt de Rouvray, actuel bois de Boulogne, qui suit la règle des Religieuses Clarisses. Saint Bonaventure en rédige la règle qui devient après un second remaniement, la règle des Clarisses Urbanistes. Le Monastère de Long-champs est bâti grâce au soutien de Saint Louis. Elle a été béatifiée en 1521 par Léon X.

  • le 22 février 606 : mort du pape Sabinien.
  • le 22 février 1281 : le cardinal français Simon de Brion est élu 187e pape, il choisit le nom de Martin IV.

  • le 22 février 1288 : élection du pape Nicolas IV.
  • le 22 février 1358 : Etienne Marcel fait assassiner

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 21 février…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 21 février 1322 : Charles IV le Bel, est sacré Roi de France à Reims et devient également roi de Navarre.

Troisième et dernier fils de Philippe IV le bel à régner sur la France. Il ne répare pas les erreurs de son père et la lignée des Capétiens directs s'éteint. Selon le Testament de Saint REMI, le trône passe à un autre. Voir la chronique du 13 janvier.

Charles IV est sacré à Reims le 21 février 1322 par l'archevêque Robert de Courtenay. En tant qu'héritier de sa mère Jeanne de Navarre, il ajoute au titre de Roi de France celui de Roi de Navarre. Voir la chronique du 1er février, jour de sa mort en 1328.

Voir aussi la chronique du 18 juin.

  • le 21 février 1513 : décès du pape Jules II.

Jules II par Raphaël

Giuliano della Rovere, né le 5 décembre 1443, est élu pape de 1503 à 1513 sous le nom de Jules II. Il veut faire de l'État pontifical une grande puissance, ce qui lui vaut le surnom de Jules César II par ses admirateurs. Il rétablit son autorité sur les États de l'Église, oblige César Borgia à restituer ses forteresses, à se réfugier en France. Sous son pontificat, est convoqué le Ve concile du Latran, créée la Garde suisse en 1505, posée la première pierre de l'actuelle basilique

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 20 février…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 20 février 197 : fin de la Bataille de Lugdunum, actuelle ville de Lyon.

Clodius Albinus s'enfuit et se donne la mort. Pour punir la ville de Lyon d'avoir pris son parti, Septimius met la ville à sac et massacre sa famille et des Chrétiens.

  • le 20 février 1563 : Poltrot de Méré, l'assassin de François de Guise, réfugié dans une ferme, est arrêté.
  • le 20 février 1720 : Paix de La Haye.

Cette paix met un terme à la guerre de la Quadruple-Alliance, commencée en 1717, entre l'Espagne de Philippe V, et l'Angleterre alliée à la France, à l'Autriche ainsi qu'aux Provinces Unies. Cette paix est aussi connue sous le nom de Traité de Den Haag. Les résultats de la guerre de succession d'Espagne sont confirmés.

  • le 20 février 1799 : capitulation du fort d'El-Arich en Égypte devant les troupes de Bonaparte.
  • le 20 février 1798 : l'armée révolutionnaire française fait prisonnier le Pape Pie VI.

Les Etats pontificaux sont mis à sac par les Français. La haine du Directoire envers la religion catholique se déchaine. Pie VI est traîné inhumainement de Rome à Sienne, puis à la chartreuse de Florence, déplacé à Parme, à Turin, et à Briançon, il arrive moribond à Valence, dans le Dauphiné. Il y meurt le quarantième jour de son emprisonnement, le 29 août 1799, à l'âge de quatre-vingt deux

Lire la suite de l'article