Archives par étiquette : fait

François Fillon fait voter, sans vergogne, pour le dauphin du chef du cabinet noir, François Hollande !

Extrait du communiqué de Bernard Antony :

"Même si Marine Le Pen n’est pas arrivée en tête (…), sa présence au deuxième tour avec 7,5 millions de voix n’est pas moins très positive et source d’espérance. Elle l’est pour tous les patriotes français, pour tous ceux qui refusent le nihilisme sociétal et antinational de l’eurocratie et les trois racismes convergents contre l’identité française, l’identité chrétienne, l’identité humaine.

J’appelle donc tous les militants, adhérents et amis des organisations de résistance nationale et chrétienne que j’anime à voter massivement au second tour pour Marine Le Pen, contre Emmanuel Macron, le candidat de l’utopie du « meilleur des mondes », le candidat de la triple déconstruction, nationale, sociale et humaine, le candidat somme toute du génocide français.

Cet appel n’implique pas, bien au contraire, de renoncer à la nécessaire expression des divergences fondées que nous avons avec le Front National. Ce parti, en effet, a par trop dérivé jusqu’à ces derniers mois dans un programme globalement axé sur le renforcement étatique plus que sur une incitation à la revitalisation familiale et culturelle.

Mais l’élection d’Emmanuel Macron serait une abomination pour ce qui demeure de continuité française d’indépendance et de culture, sur le socle des valeurs universelles judéo-chrétiennes du Décalogue et des racines européennes de civilisation greco-latines et gauloises. L’élection d’Emmanuel Macron serait une victoire pour le désastreux François Hollande, aussi habile hélas dans la rouerie politicienne que dans l’action de déconstruction morale et sociétale du néo-totalitarisme libéral-socialiste contemporain. Elle donnerait encore plus libre

Lire la suite de l'article

La division entre Turcs se fait sentir jusqu’en France

UnknownRecep Tayyip Erdogan a remporté de justesse le référendum lui donnant des pouvoirs sans précédent : le oui l’a emporté avec 51,3 % des suffrages. Près de 25 millions d’électeurs turcs ont voté pour les dix-huit amendements à la Constitution, soit 1,5 million de plus que ceux qui les ont rejetés. Le caractère étriqué de la victoire du oui représente un véritable camouflet pour l’homme fort de la Turquie. Le non gagne dans les grandes villes du pays, à commencer par Istanbul, dont M. Erdogan fut le maire, et Ankara. Ces deux villes votent majoritairement depuis 1994 pour les partis islamistes. Les habitants de plusieurs quartiers d’Istanbul acquis au non sont descendus dans la rue pour protester contre la victoire du président. Au sein même de l’AKP, cette concentration du pouvoir entre les mains d’un seul homme a suscité une réelle inquiétude.

Le référendum a accru les divisions du pays et la polarisation, toujours plus forte, entre partisans et adversaires de M. Erdogan. L’étroitesse de la victoire du oui attise les polémiques sur les irrégularités du scrutin. Le CHP, principale force de l’opposition, a annoncé qu’il allait demander un nouveau décompte de la moitié des bulletins en dénonçant des « actes illégaux ». La controverse porte sur les bulletins de vote non tamponnés par les scrutateurs présents dans les bureaux. Quand le décompte a commencé, le Haut Conseil électoral (YSK) a fait savoir que les bulletins dépourvus de tampons seraient considérés comme valides, contrairement à ce qui prévalait jusqu’ici. Plus d’un million et

Lire la suite de l'article

François Hollande a fait des économies sur le dos des familles

Grâce à la réforme du congé parental en 2014, à partager obligatoirement entre le père et la mère. Cela ne fonctionne pas, comme tout le monde s'en était douté.

"Deux ans après son entrée en vigueur, la réforme permet de réaliser 290 millions d’économies, selon les estimations publiées dans le rapport du Sénat sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017. C’est bien le seul objectif de la loi qui ait été atteint. En 2015, seuls quelque 19150 pères avaient réduit ou cessé leur activité (rapport de l’Observatoire national de la petite enfance publié en 2016). On est loin des 100 000 congés attendus depuis la réforme de la prestation partagée d’éducation de l’enfant (Prepare). Pire, entre 2014 et 2015, le nombre d’allocataires a diminué de 8,6 %, une baisse affectant surtout les mères de deux enfants et plus. Ce mouvement devrait s’amplifier en 2017 puisque le plafond d’indemnisation de 24 mois commence à être atteint par les femmes ayant accouché en 2015."

Lire la suite de l'article

Montpellier : La Manif Pour Tous fait l’union des droites

La Manif Pour Tous est parvenue à rassembler le temps d’une soirée à Montpellier des cadres du Front National et des Républicains pour discuter de la thématique familiale. Si on ajoute la présence dans la salle de Richard Roudier, président de la Ligue du Midi et de plusieurs représentants du Parti Chrétien Démocrate, c’est presque l’ensemble des courants de la droite héraultaise qui était présente jeudi dernier à Montpellier.

Pour Yvan, cadre national de La Manif Pour Tous et animateur de la soirée,

« le but de cette rencontre n’est pas de déterminer lequel des deux partis défend le mieux la famille ni d’organiser un débat entre les deux partis mais de rassembler, dans une logique transpartisane, les défenseurs de la famille. L’objectif c’est que demain, les députés de ces deux formations politiques votent les mêmes lois sur cette thématique. »

Aussi il n’y a pas eu de débat entre les invités mais ces derniers ont pu intervenir et présenter le projet qu’ils portaient pour la famille. C’est d’abord Stéphanie Fabre-Dubois qui est intervenue pour présenter Sens Commun puis Gilles Ardinat pour faire de même avec le Cercle Fraternité. Puis plusieurs candidats aux législatives ont pu répondre aux questions posées par les organisateurs. Ainsi sont intervenus Pierre Aliotti (2ème circonscription) et François Gaubert (4ème circonscription) pour le Front National et Arnaud Julien (8ème circonscription) et Elie Aboud (6ème circonscription) pour Les Républicains. A noter que Gilles Ardinat est lui même candidat aux législatives sur la 5ème circonscription.

Lire la suite de l'article

Si l’accueil de l’autre fait partie de l’ADN du catholique, la fidélité et l’amour préférentiel de son pays fait également partie de cet ADN

Laurent Dandrieu est interrogé par Réinformation.tv :

Laurent Dandrieu : "Eglise et immigration, le grand malaise" from Reinformation.tv on Vimeo.

Lire la suite de l'article

Le collaborateur d’un député PS fait son business sur la réserve parlementaire

Étienne Chéron, assistant parlementaire du député PS de la Réunion Patrick Lebreton, est le gérant de la société de lobbying EC Conseil. Cette société propose à des associations d’obtenir contre honoraires des subventions de la réserve parlementaire. L’association Contribuables Associés, alertée par un de ses membres, a enquêté sur cette démarche commerciale en montant un dossier fictif de demande de subvention de la réserve parlementaire :

Lire la suite de l'article

François Fillon : « Charles Millon n’a jamais fait partie de mon organigramme de campagne, jamais ! »

Et pourtant :

« (…) Contacté par L’Express, Charles Beigbeder, un proche de Charles Millon, avec qui il a créé l’organisation droitière L’Avant-garde, confirme ce rôle de Charles Millon. Il indique avoir participé jeudi à une réunion avec Charles Millon au QG de campagne de François Fillon. 

Mais pourquoi François Fillon nie-t-il ce rôle? « Je ne me l’explique pas. Il a dû céder à un mouvement de prudence politiquement correct… »

Lire la suite de l'article

L’ambassadeur se fait hara kiri

Violant son devoir de réserve, Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon, déclare solennellement dans le quotidien de référence de la gauche bobo qu'il refusera de servir la France si son peuple élisait Marine Le Pen.

Florian Philippot lui rétorque :

Capture d’écran 2017-03-08 à 21.51.59

En effet, Bruno Gollnisch, juriste et orientaliste, est un ancien professeur de langue et civilisation japonaises à Lyon.

Addendum : Bruno Gollnisch a répondu à l'ambassadeur. Extrait :

"Pour le reste, je m’abstiendrai de commenter les appréciations que vous portez sur nos conceptions en matière internationale, qui ne sont que la répétition sommaire de caricatures mille fois entendues. Il me suffit de dire que notre politique de défense des intérêts français, respectueuse du droit international, que ce soit en matière diplomatique, stratégique, d’immigration ou de commerce international, s’apparentera à celles que mènent des Etats tels que la Suisse…ou le Japon, qui ne suscitent aucune protestation de votre part.

Lire la suite de l'article