Archives par étiquette : été

Le terroriste des Champs-Elysées avait déjà été condamné pour avoir tiré sur des policiers

C9407pIW0AAzC3_Selon plusieurs médias, dont BFMTV et France 3, l’identité mentionnée sur la carte grise retrouvée dans le véhicule de l’assaillant est celle de Karim Cheurfi. Cet homme est né en 1977 à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis) et vivrait à Chelles, en Seine-et-Marne.

Ce Français de 39 ans avait été condamné en février 2005 à 15 ans de réclusion pour trois tentatives d'homicide volontaire, dont deux visant des policiers. Il avait reconnu les faits lors de son procès en appel. En première instance en 2003 devant une cour d'assises, il avait été condamné à 20 ans de réclusion criminelle.

Son procès trouvait son origine dans une course-poursuite en 2001. Alors qu'il circulait au volant d'une voiture volée, armé d'un revolver, il avait percuté un véhicule conduit par deux jeunes frères, l'un d'eux étant élève gardien de la paix. Le chauffard avait pris la fuite à pied avant d'être rattrapé par le conducteur de la voiture percutée et son frère muni d'un brassard «police». Le chauffard avait tiré deux balles, les blessant grièvement au thorax. Il avait été arrêté peu après et placé en garde à vue sous un faux nom. Deux jours plus tard, il avait grièvement blessé un policier qui le sortait de sa cellule et dont il avait saisi l'arme, faisant feu à plusieurs reprises.

Il était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers. L'Etat islamique a revendiqué l'attentat. Peu après 23h30, l'agence de propagande de Daech, Amaq, a revendiqué l'attaque en affirmant qu'elle

Lire la suite de l'article

Le juge pro-vie Neil Gorsuch a été confirmé par le Sénat à la Cour Suprême des Etats-Unis

Unknown-33Vendredi, le juge pro-famille Neil Gorsuch a été confirmé par le Sénat après une longue bataille parlementaire. Il remplace Antonin Scalia, décédé en février 2016 à 79 ans.

Neil Gorsuch, 49 ans, a été confirmé par 54 voix contre 45. 3 démocrates (qui veulent se faire réélire l’an prochain dans des Etats majoritairement républicains) ont voté pour lui. Face à l’obstruction des démocrates, qui n’ont pas digéré que les républicains, majoritaires, aient refusé de confirmer le candidat d’Obama l’an dernier, le Sénat a changé la règle de confirmation, passant d’une majorité qualifiée aux 3/5 (60 sénateurs) à une majorité simple (51).

Selon Yves Daoudal

Images-11"Cet épisode répond de façon éloquente aux milieux pro-vie qui se désolaient ou s’irritaient de l’audition de Neil Gorsuch devant le Sénat : celui qu’on avait présenté comme un juge pro-vie n’avait pas fait la moindre allusion qui permette de la classer ainsi, et s’était au contraire strictement attaché au respect de la légalité actuelle. On comprend pourquoi. Bien qu’il ait pris soin d’être parfaitement politiquement correct, il a fallu changer les règles pour que sa nomination soit confirmée. Tout « dérapage » aurait été fatal. Or ce qui compte est qu’il soit maintenant et définitivement juge à la Cour suprême, et si l’on se pose encore des questions, il suffit de voir comment les démocrates ont voulu à toute force l’en empêcher.

Cet épisode n’est pas sans lien avec la frappe américaine en Syrie. Le même jour, Donald Trump a nommé secrétaire à la Défense un vétéran pro-vie. Et l’on s’en

Lire la suite de l'article

De très nombreux fidèles ont été profondément troublés par des célébrations marquées par un subjectivisme superficiel et dévastateur

Du 29 mars au 1er avril se tiennent à Herzogenrath, au nord d'Aix-la-Chapelle, les 18èmes rencontres liturgiques de Cologne, intitulé : « La source de l’avenir », à l’occasion du 10e anniversaire du motu proprio Summorum Pontificum. Ne pouvant être présent lors de cette rencontre, le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le Culte divin, a adressé aux organisateurs un message reproduit par le site de L'Homme nouveau. Extrait :

27854821810_040f50fdd8_o_810_500_55_s_c1"[…] La liturgie doit nous placer face à face avec Dieu dans une relation personnelle et d’intense intimité. Elle doit nous plonger dans l’intimité de la Très Sainte Trinité. Parlant de l’usus antiquior dans  sa Lettre d’accompagnement de Summorum Pontificum, le pape Benoît XVI disait que « aussitôt après le Concile Vatican II, on pouvait supposer que la demande de l’usage du Missel de 1962 aurait été limité à la génération plus âgée, celle qui avait grandi avec lui, mais entre-temps,  il est apparu clairement que des personnes jeunes découvraient également cette forme liturgique, se sentaient attirées par elle et y trouvaient une forme de rencontre avec le mystère de la Très Sainte Eucharistie qui leur convenait particulièrement ». Il s’agit d’une réalité incontournable, un vrai signe de notre temps. Quand les jeunes sont absents de la sainte liturgie, nous devons nous demander : pourquoi ? Nous devons veiller à ce que les célébrations selon l’usus recentior facilitent aussi cette rencontre, qu'elles conduisent les gens sur le chemin de la via pulchritudinis qui mène au Christ

Lire la suite de l'article

Aucune leçon n’a été tirée des émeutes de 2005

Selon Mylène Troszczynski, député FN au Parlement européen :

"« Manif pour Theo à Paris (Barbès) : vitrines brisées, voitures en feu. » Saint-Ouen-l’Aumône (95) : « Armés et cagoulés, les manifestants attaquent la police. ». Les Ulis (91) : « Le commissariat attaqué. » Dans le 93, « La manifestation vire à l’émeute à Bobigny et dans 21 communes proches. »

« Les banlieues en ébullition avant la présidentielle », conclut Le Figaro. Sebastian Roché, directeur de recherche au CNRS : « Tous les éléments sont là pour que le mouvement se diffuse. » Selon une étude menée en 2012 sur 25.000 jeunes, 65 % de ceux issus de minorités se déclaraient hostiles à la police.

Le président de la République se précipite au chevet de Theo alors qu’il ne s’était pas déplacé pour les policiers brûlés vifs dans leur voiture, et le show-biz condamne « les violences policières » dans une tribune de Libération.

Le syndicat France Police dénonce : « La présence même de François Hollande au “chevet” de “Theo” lui a de facto accordé le statut de victime de violences policières illégitimes. Le président de la République a ainsi condamné de fait les policiers dans cette affaire avant même qu’une décision de justice ne soit rendue. »

12.400 policiers blessés en opération en 2015. Pour faire respecter l’ordre.

Le show-biz et les dignitaires socialistes ne se sont pas émus. C’est le retour de « la haine anti-flic », comme écrit l’avocat Gilles-William Goldnadel : « À

Lire la suite de l'article

A la fin de l’Algérie française, des Européens et des musulmans fidèles à la France ont été victimes de crime contre l’humanité

Jean Sévillia réagit dans Le Figarovox aux propos d'Emmanuel Macron sur la colonisation en Algérie. Extrait :

"[…] Qualifier la colonisation d'acte de barbarie ou de crime contre l'humanité est un non-sens historique, un jugement sommaire, manichéen, qui passe sous silence la part positive de l'Algérie française, celle qui a conduit des Algériens musulmans à croire à la France et à s'engager pour elle. L'histoire a pour but de faire la vérité et non de jeter de l'huile sur le feu, mais, s'agissant de «barbarie», on pourrait rappeler que, dans les événements tragiques de la fin de l'Algérie française, des Européens d'Algérie ou des musulmans fidèles à la France ont été victimes d'actes aujourd'hui constitutifs du crime contre l'humanité. Si on veut vraiment faire de l'histoire, il faut tout mettre à plat. […]

Ajoutant que l'on ne construit rien sur «la culture de la culpabilisation», l'ancien ministre de l'Économie précise aujourd'hui: «La France a installé les droits de l'Homme en Algérie, mais elle a oublié de les lire». Ne peut-il pas ainsi réconcilier l'opposition entre les partisans de l'excuse et les critiques de la repentance?

Il est certain que défendre un minimum l'œuvre française en Algérie tout en flattant un maximum les contempteurs de la colonisation française est un exercice qui demande de la souplesse. Mais je laisse les commentateurs de l'actualité analyser les balancements contraires d'Emmanuel Macron, spécialiste du rien-disant destiné à contenter tout le monde afin d'attirer un maximum de voix. Je rappellerai seulement que l'histoire

Lire la suite de l'article

« Ce n’est rien. Elle doit juste mal vivre psychologiquement son IVG. » Elle a été amputée des 4 membres

Amputée des 4 membres suite à un avortement qui a mal tourné (mais qu'est-ce qu'un avortement qui tourne bien ?), la mère témoigne :

«Je suis rentrée en excellente santé au Centre hospitalier universitaire de Bordeaux un soir de juillet 2011, et j’en suis ressortie massacrée un mois plus tard. Suite à une série d’erreurs médicales, les médecins m’ont amputée de mes quatre membres. Aujourd’hui, ces "professionnels" de la santé travaillent toujours. Pourtant, ils devraient d’urgence être interdits d’exercer. Ils sont dangereux et c’est une honte pour la France qu’ils demeurent impunis.

J’avais 36 ans, une vie de famille épanouie et une entreprise dans le prêt-à-porter en plein essor. Je venais d’accoucher de mon troisième enfant, qui avait à peine quatre mois, lorsque je suis allée dans cet hôpital public de Bordeaux pour une interruption volontaire de grossesse. Le soir même, je suis rentré dans la maison de location estivale du Cap Ferret où j'étais avec mon mari et des amis cet été-là. Le lendemain suivant l’IVG, j’avais 40°C de fièvre. J’ai commencé par appeler les urgences de la maternité de l’hôpital. La personne que j’ai eue au téléphone m’a conseillé de prendre un Doliprane, de contacter le médecin généraliste de la ville, ou de revenir aux urgences rapidement.

Malgré un trajet de plus de deux heures de route, j’ai préféré par précaution faire exactement ce qui était recommandé sur le fascicule que l’on m’avait remis à ma sortie de l’hôpital. À savoir, revenir en urgence en cas de fièvre. Sur place,

Lire la suite de l'article

La statue de la Vierge à Publier a été déplacée

895670829_B9711001815Z.1_20170202103922_000_G318EVQP0.1-0.jpgLu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"Tous les recours judiciaires ayant été épuisés, la mairie de Publier (Haute-Savoie) n’avait plus d’autre choix que de se soumettre aux décisions de justice. C’est l’épilogue (provisoire ?) d’une bien triste affaire (voir ici et ). La Libre Pensée doit éprouver de la jubilation. Elle ne l’emportera pas au Paradis…"

Lire la suite de l'article

Quand Macron ne se souvient plus qu’il n’a jamais été élu

Certes, on peut penser qu'il s'agit d'un abus de langage, mais nul ne peut prétendre aux plus hautes responsabilités et se laisser piéger ainsi : 

Lire la suite de l'article

Une centaine d’hosties consacrées a été volée

Title-1485553690Jean-Yves Guetz, sacristain de l’église St-Martin à Maxéville, a découvert qu’un vitrail du chœur avait été brisé pour ouvrir l’accès à des malfaiteurs. Lesquels ont ensuite éventré un tabernacle en marbre posté sur l’autel, en ont descellé le contenu, un coffre-fort, et l’ont emporté. Le coffre contenait en effet deux ciboires et une centaine d’hosties consacrées. Le tout s’est passé à 00 h 05 précises, comme en attestent les images recueillies par la caméra postée sur le pont à l’arrière de l’édifice.

Une enquête est ouverte, la police scientifique a procédé au relevé des empreintes, et une entreprise a été dépêchée pour obstruer momentanément le vitrail brisé. Le père Daniel Baron, curé de la paroisse, déclare :

« Et ça, c’est très grave ! » « Il s’agit d’hosties consacrées ! C’est en cela que c’est une profanation. S’il ne s’agissait que d’un simple vol, pourquoi ne pas prendre aussi les chandeliers sur l’autel par exemple, qui ont plus de valeur que nos ciboires ? » « Non, moi je suis certain que ce sont les hosties qu’ils visaient. » Mais dans quel but ? « Ne serait-ce que pour les messes noires ! »

Un rite pénitentiel de réparation est programmé dimanche 29 à 11h, suivi d’une messe.

Lire la suite de l'article

Marion Maréchal Le Pen : « Vous avez devant vous un ‘accident’ … qui préfère aujourd’hui être devant vous… plutôt que d’avoir été avortée »

Le député FN décoiffe les féministes gauchistes à l'Assemblée. Marion Maréchal Le Pen a a évoqué publiquement son ascendance jeudi matin dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, en plein débat sur l'extension du délit d'entrave à l'IVG :

"Vous avez devant vous un 'accident' qui se vit bien et qui préfère aujourd'hui être devant vous, à vous dire vos vérités, plutôt que d'avoir été avortée."

Elle rappelle ainsi les informations publiées en 2013 par le journal L'Express, qui révélait que son père biologique est le journaliste Roger Auque et non pas Samuel Maréchal, qui l'a reconnue quand elle avait deux ans.

"La réalité c'est que vous êtes des féministes ringardes. Les dinosaures politiques d'un temps 'soixante-huitard' révolu (…) Vous êtes la honte du combat des femmes, obsédées par la couleur du cartable (…) Complètement à côté de la plaque."

Lire la suite de l'article

Le Camp Saint Vincent de Paul ouvre ses portes pour la troisième année cet été

200000038Il se déroulera du 5 au 15 aout 2017, en Eure-et-Loir (28). Il accueille des garçons et des filles âgés de 7 à 12 ans (date de naissance comprise entre le 16/08/2004 et le 5/08/2010), pour un camp sous tente, comprenant des activités de plein air autour du thème de l’évangélisation des Indiens d’Amérique.

Depuis sa fondation il y a deux ans, le Camp Saint Vincent de Paul a accueilli plus de 60 enfants, venus de toute la France et de l’étranger. Dirigé et animé par les prêtres et séminariste de l’Institut du Bon pasteur, il propose aux enfants de passer de véritables vacances chrétiennes, dans une ambiance festive et familiale. Des temps de prière, de messe, et d’instruction sont prévus tout au long du séjour, dans un réel souci de formation et de progression spirituelle de vos enfants.

Si vous êtes intéressé pour vos enfants, merci de contacter par mail marin.cottard@yahoo.fr, ou au 07.70.18.62.77. Pour information, sachez qu’un site internet lui est dédié : www.campsaintvincentdepaul.fr ainsi qu’une page Facebook, et une chaîne Youtube. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires, ainsi que les films des camps précédents et des centaines de photos !

Lire la suite de l'article