Archives par étiquette : dénaturation

Le divorce à droite épouse la fracture de la dénaturation du mariage

Selon Yves Thréard :

"Qu’il s’appelle Le Maire ou Kosciusko-Morizet, Riester ou Solère, les Républicains prêts à travailler aujourd’hui avec Emmanuel Macron étaient précisément ceux qui, en 2013, n’étaient pas hostiles au mariage pour tous. Edouard Philippe, le nouveau premier ministre, en tête. Et qui retrouve-t-on en face, chez ceux qui ont la dent la plus dure contre Macron ? Ceux qui s’étaient opposés au mariage gay, par opportunisme ou par conviction. Wauquiez, Accoyer, Copé, Ciotti et évidemment Retailleau, très proche, lui, du mouvement Sens commun. La fracture entre ces deux droites s’est creusée à cette époque. Elle a largement animé la primaire, entre ceux avec Fillon qui voulaient revenir sur le mariage pour tous et les autres. Aujourd’hui, elle débouche sur un quasi divorce à la faveur de la recomposition du paysage politique provoquée par Macron, et c’est logique.

Pourquoi n’est-ce pas surprenant ?

Parce que les uns sont libéraux, les autres, conservateurs. Ce sont les libéraux qui rejoignent Macron. Ils font des sujets économiques leur priorité, sont de plain-pied dans la révolution numérique et militent pour une Europe plus intégrée. Sans être libertaires sur les sujets de société, ce sont les enfants de 1968, ils sont jeunes et entendent vivre avec leur temps.

En face, les conservateurs mettent la défense des valeurs et de l’identité française au même niveau, voire plus haut, que les défis économiques à relever. Cette sensibilité est moins urbaine, moins mondialiste, plus ancrée dans les traditions. Elle adhère aux théories droitières de Patrick

Lire la suite de l'article

Dénaturation du mariage : les Finlandais ne lâchent rien

Capture d’écran 2017-03-02 à 07.09.24La loi dénaturant le mariage est entrée en vigueur mercredi 1er mars en Finlande. Le vote avait été serré : 101 voix pour, 90 contre, sept abstentions et deux absences. Il a divisé profondément la société, y compris parmi les représentants religieux. 13 000 personnes ont quitté l’Église évangélique-luthérienne de Finlande. Le mouvement pour un « Mariage véritable » n’entend pas baisser les bras, prenant pour modèle La Manif Pour Tous. Ludovine de La Rochère s’était rendue à Helsinki en mars 2015 pour soutenir cette petite sœur nordique, qu’elle qualifiait alors de « déclinaison française de La Manif pour tous ». Puis en mai 2016 pour un séminaire. Sara Rizzo, éducatrice spécialisée pour enfants autistes et porte-parole du mouvement pro-famille en Finlande, souligne :

« Parler avec Ludovine nous a renforcés dans nos craintes : les atteintes contre la famille ne font que commencer ».

Le mouvement bénéficie de relais politiques, dans le parti chrétien-démocrate et chez Les Finlandais, formation eurosceptique siégeant dans la coalition au pouvoir (qui va du centre à la droite). Son principal succès est la collecte de 106 000 signatures, pour un pays de 5,5 millions d'habitants, qui ont obligé les députés à se pencher sur leur demande : l’adoption d’une loi interdisant le mariage homosexuel. En effet, le Parlement doit étudier toute « initiative citoyenne » recueillant plus de 50 000 signatures en six mois, en vue d’éventuellement légiférer.

Lire la suite de l'article

Le grand divorce du quinquennat : la dénaturation du mariage

Unknown-13Un documentaire d'une heure sera diffusé lundi 30 janvier à 22h30 sur France 3 : Mariage pour tous, le grand divorce. Elsa Guiol et Laurent Portes raconte l’éclosion de la Manif pour tous et  le rôle joué par l’Eglise en France. Il fait aussi revivre les débats parlementaires et juge que cette affaire constitue le « grand divorce » du quinquennat Hollande.

Les auteurs ont interrogé François Hollande, Christiane Taubira, Jean-Marc Ayrault, Dominique Bertinotti, Noël Mamère, Claude Bartolone, Jean-François Copé, Hervé Mariton, Henri Guaino, Frigide Barjot, Ludivine de La Rochère, Axel Rockvam, Bernard Roman, Monseigneur André Vingt-Trois…

Les auteurs montrent combien la majorité présidentielle de François Hollande n'avait pas pris la mesure de cette contestation, convaincue que la marche inéluctable du progrès allait emporter toutes les oppositions au texte.

Lire la suite de l'article

Un couple opposé à la dénaturation du mariage interdit d’adopter deux enfants

En Angleterre :

"Chrétiens pratiquants, le mari et la femme s’occupent depuis le début de l’année de deux enfants en bas âge au titre de « parents nourriciers » : en France, on parlerait d’un foyer d’accueil où les services sociaux placent provisoirement les enfants, adoptables ou non. Lorsqu’ils ont appris que les deux jeunes enfants allaient être confiés à l’adoption par un couple gay, ils ont été profondément choqués et ont demandé à les adopter eux-mêmes. C’est leur homophobie, constituée par l’opposition à l’adoption par un couple de même sexe, qui a justifié un refus immédiat de la part des autorités, qui ont remis en question leur aptitude à répondre aux besoins des enfants.

Car par ailleurs, les services sociaux ne tarissent pas d’éloges sur la manière « chaleureuse et aimante » dont ils s’occupent des enfants, bénéficiant notamment du soutien actif de leur paroisse.

Au Royaume-Uni, s’opposer à l’adoption homosexuelle, c’est de l’homophobie

Le couple, resté anonyme, et qui a des enfants biologiques, avoue qu’au moment d’être informé par les services sociaux du projet d’adoption homosexuelle, ils ont tous les deux « exprimé leur sentiment de choc. “C’est une blague ?” », ont-ils demandé.

Très atteints par la nouvelle, comme l’a confirmé le travailleur social qui s’occupe des enfants placés chez eux, les époux ont décidé dès le surlendemain de déposer officiellement une demande d’adoption à l’égard de ces enfants avec qui ils ont déjà tissé des liens affectifs importants. Si bien qu’ils avaient déjà, à plusieurs reprises, avant cette annonce qui les a tant

Lire la suite de l'article

La dénaturation du mariage rejetée au Mexique

6a00d83451619c69e201b7c89219a2970b-800wiLa proposition du président mexicain, Enrique Peña Nieto, de dénaturer le mariage dans tout le pays a été rejetée, mercredi, par un comité de la chambre basse.

La commission des questions constitutionnelles a tranché – par 19 contre 8 – contre une réforme de la Constitution pour y ajouter le droit au mariage entre personnes de même sexe. Selon un compte rendu de la Chambre des députés, le président de la commission, Edgar Castillo Martinez, affirme que cette décision fait en sorte que le dossier est «totalement et définitivement» clos. 

En septembre, de gigantesques manifestations pro-famille avaient eu lieu au Mexique.

Lire la suite de l'article

De la dénaturation du mariage (loi Taubira) à la polygamie

On se souvient des propos de Marion Maréchal Le Pen (voir ici et ici) qui avait été fortement critiquée pour avoir avancer que les revendications homosexuelles et la loi Taubira ouvraient la porte à la polygamie. Jusqu'à la loi Taubira, le mariage était défini par deux critères : 1) l'union de deux personnes et 2) de sexes opposés. A partir du moment où l'on supprime un des deux critères, pourquoi ne pas supprimer l'autre ?

Voici ce qui se passe aux Etats-Unis (article de 2015): 

"Longtemps ultra marginale et décriée, la polygamie est aujourd’hui (un peu) mieux acceptée aux États-Unis. En décembre 2013, elle a même été dépénalisée dans l’Utah, l’État de Salt Lake City, le temple du mormonisme. Un pas vers sa légalisation ? 

Un homme et son harem. Aux États-Unis, l'idée n’est plus si baroque qu’il n’y paraît. Alors qu’en 2001, seulement 7 % des Américains voyaient dans la polygamie une pratique « moralement acceptable », ils sont aujourd’hui 16 % à la considérer favorablement, selon le sondage Gallup. (…) certains attribuent cette évolution à « une vision libertaire, à un laissez-faire des jeunes Américains en ce qui concerne le sexe, le mariage et la vie de famille » tandis que d’autres y voient un « effondrement des valeurs » ou une conséquence du lobbying LGBT (…) 

Aujourd’hui, les polygames seraient entre 50.000 et 100.000 et, pour la plupart, « musulmans et mormons fondamentalistes », poursuit-elle, en précisant que la majorité sont polygynes (un homme avec plusieurs femmes) et non polyandres (une femme avec

Lire la suite de l'article

L’Alabama contre la dénaturation du mariage

Unknown-22Dans l'Alabama, une feuille de papier accrochée à la porte d'un tribunal symbolise la rebellion contre la législation relative à la dénaturation du mariage. La Cour Suprême ayant légalisé cette dénaturation, les juges refusent tout mariage. Valerie Bradford, juge testamentaire du comté de Clarke, écrit :

«Je constate que cinq juges ont privé les États et leur population du droit de définir le mariage comme une union entre un homme et une femme, comme ils l'ont fait pendant des centaines d'années.»

 «Que Dieu ait pitié de notre pays, de ses fonctionnaires et de son peuple»

Valerie Bradford explique que son bureau, n'étant pas obligé de le faire, n'a plus délivré la moindre autorisation de mariage depuis le mois de février de l'année dernière. 

11 comtés parmi les 67 que compte l'Alabama ont fermé leurs bureaux de licences de mariage pour ne pas devoir autoriser les unions homosexuelles. 

Roy Moore, le président de la Cour suprême de l'État,  a exhorté les comtés à refuser d'accorder des licences aux unions contre-nature. Il a été suspendu. 

Lire la suite de l'article

Quand Alain Juppé était contre la dénaturation du mariage

Décidément, les candidats libéraux-libertaires n'ont pas la grande forme. Après Hillary outre Atlantique, ce serait notre, heu, plutôt "leur" Alain. C'est du moins ce qu'on pourrait croire en considérant combien il a oublié ce qui étaient ses convictions il y a 20 ans. En l'occurrence au sujet des homosexuels et de la prétention de certains d'entre eux de pouvoir se "marier". En témoigne cet extrait de "La tentation de Venise", publié en 1993 par l'actuel maire de Bordeaux.

0

1

Merci à JL pour sa vigilance.

 

Lire la suite de l'article

Le Figaro favorable à la dénaturation du mariage ?

Ceux qui pensaient que le Figaro était un peu plus à droite que les autres et moins politiquement correct se sont trompés. Le Figaro a trouvé "5 raisons qui font d'Obama le meilleur président des États-Unis". Non seulement Le Figaro vante l'Obamacare et le fait qu'il dise tout haut ce qu'il pense de Donald Trump mais il ne trouve rien de mieux que "ouvrir la voie à la légalisation du mariage pour tous" .

Image2

On croyait que Le Figaro allait faire campagne pour Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy en 2017 mais il s'ouvre ainsi la possibilité de militer également pour François Hollande…

Lire la suite de l'article

La dénaturation du mariage conduit à la légalisation de la polygamie

De Elie Collin sur Le Prisme :

"[…] Auparavant, le mariage était l’institution dotée du rôle essentiel de fonder la famille, cellule de base, irréductible, de l’homme. Désormais, alors que, le plus souvent, c’est la famille qui précède le mariage, on n’a réduit ce dernier à un simple contrat entre deux individus. Dès lors que le mariage a été réduit à un contrat, qu’est-ce qui retient de l’ouvrir à plus de deux personnes ? Cette dénaturation évidente du mariage ne peut manquer de conduire à son ouverture à tout type d’union. Si la condition nécessaire au mariage est de le vouloir, d’avoir un “projet parental”, d’être consentant – sans forcément de promesses d’amour d’ailleurs -, alors la revendication des polygames n’est pas infondée. Même l’argument de l’enfant n’est pas bien solide. Dire que les enfants seraient moins bien élevés dans une famille composée de plus de deux parents peut être accusé d’être discriminatoire. Comme pour le mariage gay, il pourrait tout à fait y avoir des enfants plus heureux dans une famille polygame que dans une famille traditionnelle. La loi Taubira était appelée “mariage pour tous”. Alors, pourquoi exclure les polygames ?

La difficulté aujourd’hui réside dans l’habileté déployée par les libertaires qui ont imposé un nouveau paradigme : la neutralité éthique de l’État. Écoutons Daniel Borrillo, juriste et militant LGBT, nous l’expliquer dans un article au titre plus qu’explicite “Mettre fin à la morale au profit des libertés individuelles” : “L’idéal moral des sociétés modernes se fonde ainsi sur

Lire la suite de l'article

Luxembourg : dénaturation du mariage et déni de démocratie

Communiqué de l'initiative Schutz fir d’Kand-Défense de l’enfant :

Unknown-3"Après avoir été condamnée en novembre 2015 pour violation du droit de pétition, la Chambre des Députés du Luxembourg récidive en refusant le débat public sur le mariage des personnes de même sexe. L’Initiative Schutz fir d’Kand¸ qui défend les droits de l’enfant, ne laissera pas passer ce nouveau déni de démocratie.

UN PEU D’HISTOIRE : En avril 2014, l’Initiative Schutz fir d’Kand initiait, dans l’intérêt de l’enfant, une pétition publique n°343 sur le mariage des personnes de même sexe et la procréation médicalement assistée (PMA). Cette pétition, qui rassembla en 6 semaines plus de 4700 signatures papiers et électroniques (l’équivalent de 540.000 signatures en France), ouvrait droit à une audition publique télévisée des pétitionnaires à la Chambre des Députés, en présence du ministre compétent.

Toutefois, le 16 juin 2014, la Chambre des Députés rejeta cette pétition pour défaut d’atteinte du seuil de 4500 signatures. Le motif ? Seules les signatures électroniques de la pétition seraient admises, pas les signatures papier… (NB : Pourtant, le Règlement de la chambre ne comportait aucune exclusion des signatures papier)

Puis sans organiser l’audition publique pourtant due, la Chambre des Députés adopta la loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe.

Saisi d’un recours contre cette décision qui discriminait les citoyens non internautes, le Tribunal administratif annula la décision de la Chambre en novembre 2015 et renvoya l’affaire à la Chambre des Députés pour suite à donner.

AUJOURD’HUI : Sept mois d’inaction plus tard et

Lire la suite de l'article

La « coopération renforcée » du rapport Cavada : un cheval de Troie pour étendre la dénaturation du mariage en Europe

Les rapports Cavada propose au Conseil Européen d’adopter une coopération renforcée sur deux règlements dans le domaine des régimes matrimoniaux. Dix-huit Etats-membres seraient concernés par cette coopération sur les questions juridiques matrimoniales et patrimoniales pour les mariages et partenariats entre deux citoyens de nationalités différentes.

La Manif Pour Tous dénonce l’ambiguïté générée par la création de cette coopération renforcée qui s’appliquerait à 18 Etats adhérents alors même que les règlements s’appliquent en principe à tous les Etats membres de l’Union Européenne.

D’abord, cela revient à diviser l’Europe en deux avec, d’un côté, ceux qui acceptent cette coopération renforcée et, de l’autre, ceux qui la refusent et que Monsieur Jean-Marie Cavada a dénigré ces derniers jours, oubliant par ailleurs que le sujet de la Famille n’est pas de la compétence de l’Europe, mais de chaque Etat !

D’autre part, cette coopération conduira, inévitablement, à la reconnaissance des effets des mariages de deux hommes ou de deux femmes dans les pays signataires qui ne le reconnaissent pas, comme l’Allemagne, l’Autriche, la Croatie, la Finlande, la Grèce, l’Italie, etc.

Certains de ces peuples ont largement refusé par référendum populaire le mariage de personnes de même sexe : ses habitants sont-ils consultés sur cet accord de « coopération renforcée » ou est-ce un passage en force !?

De fait, le rapport Cavada joue sur les mots en indiquant qu’il ne s’agit pas de faire reconnaître là où il n’est pas légal « le mariage entre personnes de même sexe » mais de faire reconnaître « les effets du mariage » entre

Lire la suite de l'article