Archives par étiquette : couteau

Attaques au couteau à Montauban

Un homme originaire de la Réunion s'est livré à « un véritable rodéo » avec son véhicule sur la rocade, puis dans la ville. Roulant à très vive allure, il a été pris en chasse par la police municipale.

Après avoir abandonné son véhicule, il s'est jeté sur une passante et l'a blessée à l'omoplate avec son arme. Puis, il agressé un couple qui flânait dans la ville. Les deux personnes n'ont pas été blessées et la première victime a été évacuée à l'hôpital, ces jours ne seraient pas en danger.

L'assaillant a été ensuite neutralisé par un tir de pistolet asséné par un policier.

Selon les premières informations, il aurait fait l'objet, par le passé, de plusieurs hospitalisations d'office.

Lire la suite de l'article

Il attaque des policiers au couteau et ressort libre

Dans la série, la justice alliée des voyous, voici une nouvelle affaire renforçant l'impunité des racailles :

"Mercredi, un homme qui comparaissait pour avoir attaqué des policiers à coups de couteau est ressorti libre du tribunal. Il a été condamné à une mesure de contrainte pénale alors que le procureur avait réclamé trois ans de prison ferme.

Arrestation compliquée. L'homme de 46 ans, un dealer présumé, avait été interpellé le 18 décembre, à Saint-Denis. Refusant son arrestation, il avait sorti un couteau de 20 centimètres et attaqué un policier. Ce dernier avait évité une blessure au cœur grâce à son gilet pare-balle. Les policiers avaient fini par utiliser leur taser pour parvenir à le maîtriser, selon les informations recueillies par Europe 1. En détention provisoire pendant deux mois. Ce dernier avait ensuite été placé en garde à vue, puis présenté au tribunal en comparution immédiate le 20 décembre. Mais comme le prévenu voulait un délai pour préparer sa défense, il avait été placé en détention provisoire durant deux mois, jusqu’à sa comparution mercredi.

Pour ces faits de violences avec armes sur les policiers, le procureur avait requis trois ans de prison ferme à l’encontre du prévenu. Mais les juges de Bobigny n’ont pas suivi : ils n’ont prononcé qu’une contrainte pénale, à savoir huit mois de mise à l’épreuve. L’agresseur est donc ressorti libre du tribunal."

Par ailleurs, alors que la classe politico-médiatique de gauche, jusqu'à Hollande, a soutenu le dénommé Théo, voici que la déposition des policiers converge

Lire la suite de l'article

Agressions au couteau le jour de Noël sur le chemin de la messe

Notre-Dame de Longeborgne est un ermitage situé au-dessus du village de Bramois (commune de Sion), en Valais (Suisse).

Trois personnes ont été blessées à l’arme blanche le dimanche de Noël sur le chemin de Longeborgne. Un quatrième homme, peut-être l’agresseur, a été retrouvé mort.

Un septuagénaire blessé raconte :

«Je monte tous les dimanches là-haut pour la messe». «Arrivé à mi-parcours, j’ai vu un homme blessé et un autre homme qui s’est approché de moi en courant. Il m’a donné un coup de lame derrière l’oreille, avec un couteau ou un cutter.» «Je n’ai pas vu l’arme, car il a surgi dans mon dos».

Le Père François Huot, recteur de l'Ermitage, a indiqué s'être occupé du septuagénaire blessé :

"Il saignait beaucoup à la joue et nous a dit qu'il y avait quelqu'un qui arrêtait les gens, les massacrait si on peut dire, les agressait pour qu'ils n'arrivent pas à monter".

Lire la suite de l'article

Il possède un couteau de boucher et un coran : il a droit à un examen psychiatrique

Pas d'amalgame :

"Mardi, c'est vers 13 h 30 que les services de police de Carcassonne ont été requis, pour un individu supposé être armé dans les locaux de la CAF, situés le long de l'avenue des Berges de l'Aude. Selon les renseignements que nous avons pu obtenir, ce Carcassonnais âgé de 30 ans s'était rendu à la CAF pour obtenir des explications sur une prestation qu'il n'aurait pas touchée depuis un mois. N'arrivant pas à obtenir gain de cause, il aurait littéralement pété les plombs, en tenant des propos menaçants et insultants. Notamment : «Je vais faire un carnage».

Alors que les policiers avaient été alertés, l'homme serait ensuite ressorti sur le parking où il a récupéré un sac de sport dans sa voiture en stationnement. Là encore, il est revenu en direction de la CAF en clamant haut et fort qu'il allait commettre un carnage. Un dessein qu'il n'a pas eu le temps d'accomplir, puisqu'il a aussitôt pu être interpellé par les policiers arrivés sur les lieux.

Maîtrisé, le suspect a été conduit au commissariat, où il a été placé en garde à vue. Aussi, nous avons appris que dans le sac de sport du trentenaire carcassonnais, les enquêteurs ont mis la main sur deux couteaux de cuisine, dont un de boucher, ainsi que sur une djellaba, un coran ou encore une paire de chaussure de rechange.

Dans le contexte actuel de menace permanente sur le territoire français, si les motivations de cet homme restent floues, sa personnalité

Lire la suite de l'article

Dans ce sacrifice de mécréant, qu’il a commandé (sourate 9 du Coran), Allah désigne le vaincu, celui dont le sang coule sous le couteau

De l'abbé de Tanoüarn :

"Le Père Jacques Hamel était un prêtre sans histoire, mais prêtre de toutes ses fibres. Ainsi la victime a-t-elle été choisie. C'est le prêtre qui était visé par les deux terroristes et le prêtre célébrant le saint Sacrifice de la messe, disant, matinal, sa messe quotidienne. Il ne s'agissait pas de tuer du chrétien : la messe dominicale aurait été le moment approprié pour cela. Il s'agissait d'atteindre, de toucher le sacerdoce catholique, en faisant du prêtre la victime. Il y a eu, d'après Soeur Danielle, celle qui a prévenu les secours, une sorte d'antiliturgie monstrueuse. Après une sorte de prêche en arabe, les deux hommes ont fait mettre le prêtre à genoux avant de l'égorger. Au couteau. Soeur Danielle n'a pas pu regarder, elle s'est échappée.

Qu'aurait-elle vu ? L'un des deux jeunes avait dix neuf ans. Il habitait la commune. Ni son nom ni celui de son complice n'ont encore été donnés ce 26 juillet au soir. Nous n'avons que son prénom Adel et une initiale : K. Et pourtant les policiers locaux le connaissaient. Peut-être le Père Jacques aussi le connaissait-il… Et c'est parce qu'il le connaissait, dans une sorte de quête de l'intimité dans le crime, que ce terroriste sans nom l'a égorgé. Cette affaire en tout cas est avant tout une affaire locale.

Qu'est-ce que cet égorgement signifiait pour Adel K ?

Au bout de 2000 ans de christianisme, nous Occidentaux, nous ne comprenons pas ce geste parce que pour

Lire la suite de l'article

Encore un « déséquilibré » malencontreusement porteur de couteau et…

… chht, il est aussi musulman, mais n'en parlez pas.

Lu ici :

"Mardi, une jeune femme de 19 ans a été grièvement blessée de trois coups de couteau dans l'après-midi à Rennes par un homme aux lourds antécédents psychiatriques, disant obéir à des voix lui ayant ordonné de faire un « sacrifice » pour le ramadan, a-t-on appris auprès du parquet. « Des voix lui ont dit qu'il fallait qu'il commette un sacrifice à l'occasion du ramadan », a indiqué le procureur de la République de Rennes, Nicolas Jacquet.

« Son pronostic vital ne serait pas engagé »

L'homme interpellé, âgé de 32 ans, a des « antécédents psychiatriques lourds » et a déjà réalisé « plusieurs séjours en hôpital psychiatrique », a précisé le procureur. Il a été interpellé, examiné par un médecin et hospitalisé immédiatement en hôpital psychiatrique. Il s'est dit musulman, notamment auprès d'un témoin de la scène qui est intervenu et auquel le déséquilibré a remis son couteau après son acte, selon la même source. Le déséquilibré a indiqué aux enquêteurs être sous traitement pour schizophrénie et qu'il devait recevoir mardi une injection-retard concernant ce traitement. La jeune femme de 19 ans a reçu deux coups de couteau au poignet et un à l'abdomen. « A priori, son pronostic vital ne serait pas engagé », a souligné Nicolas Jacquet." […]

On ne sait pas si, lors de ses crises de schizophrénie, il se prend plutôt pour Mahomet ou plutôt pour Ludovine de La Rochère,

Lire la suite de l'article

Un policier tué de 9 coups de couteau dans les Yvelines

Le commandant Jean-Baptiste Salvaing, âgé de 42 ans, était chef adjoint de la Police judiciaire au commissariat des Mureaux. Il a été tué de neuf coups de couteau, ce soir à Magnanville (Yvelines). RIP

Son assassin retient probablement sa femme et son fils en otage dans leur propre maison. "Certains voisins croient avoir entendu des slogans islamistes proférés par l'agresseur."(Reuters France)

Lire la suite de l'article

En plein Rome, à genoux, un couteau sous la gorge

Lu ici :

"Une touriste italienne a été attaquée par un homme alors qu’elle se trouvait au Colisée à Rome. L’homme l’a forcée à se mettre à genoux à l’aide d’un couteau et a crié "Allah est grand" et "C’est Dieu qui m’envoie". Des centaines de touristes ont assisté à la scène avec horreur, rapportent le DailyMail et plusieurs médias italiens. […]

Quand la police est arrivée, l’homme s’est enfui à travers le Forum romain, où se trouvaient des milliers de touristes, vers la piazza Venezia où il a été désarmé et arrêté. L’un des policiers qui est intervenu a expliqué qu’il lui avait été impossible de tirer sur l’homme, car il y avait trop de gens autour. Il a également précisé que quand il avait vu la jeune fille à genoux avec un couteau sous la gorge, il s’était tout de suite dit que ça ressemblait à une scène d’exécution de l’État islamique"J’ai eu peur qu’il lui coupe la gorge, mais nous ne pouvions pas tirer, car il y avait trop de monde."

Lire la suite de l'article

France : un militaire de Vigipirate agressé au couteau

Cela s'est passé en plein jour à Paris : 

"Ce vendredi, aux alentours de 14h15, un militaire affecté à l'aéroport parisien d'Orly dans le cadre de Vigipirate a été agressé par un homme qui lui a porté un coup au visage, avant de prendre la fuite, ont annoncé des sources concordantes.

"Légèrement blessé, le sergent a réussi à rapidement mettre en fuite son agresseur, armé d'un couteau", indique un communiqué commun des ministères de la Défense et de l'Intérieur diffusé vendredi soir qui "condamne avec la plus grande fermeté l'agression dont a été victime" le militaire. Mais l'agresseur, lui, est toujours "activement recherché" alors qu'une enquête a été confiée à la direction de la police judiciaire de la préfecture de police".

Lire la suite de l'article

France : un militaire de Vigipirate agressé au couteau

Cela s'est passé en plein jour à Paris : 

"Ce vendredi, aux alentours de 14h15, un militaire affecté à l'aéroport parisien d'Orly dans le cadre de Vigipirate a été agressé par un homme qui lui a porté un coup au visage, avant de prendre la fuite, ont annoncé des sources concordantes.

"Légèrement blessé, le sergent a réussi à rapidement mettre en fuite son agresseur, armé d'un couteau", indique un communiqué commun des ministères de la Défense et de l'Intérieur diffusé vendredi soir qui "condamne avec la plus grande fermeté l'agression dont a été victime" le militaire. Mais l'agresseur, lui, est toujours "activement recherché" alors qu'une enquête a été confiée à la direction de la police judiciaire de la préfecture de police".

Lire la suite de l'article

Trois militaires du plan Vigirate agressés au couteau devant un centre communautaire juif

Lu ici :

"Trois militaires ont été agressés au couteau dans le centre-ville de Nice ce mardi et légèrement blessés, selon Nice-Matin. Ils étaient en faction devant le centre communautaire juif dans le cadre du plan Vigipirate, selon un source policière citée par l'AFP.

Les militaires, dont l'un a été blessé au bras et un autre au visage, ont été pris en charge par les services de secours sur le lieu de l'agression, avenue Jean Médecin, à côté de la place Masséna, a constaté un correspondant de l'AFP.

Leur pronostic vital n'est pas engagé, selon la source policière, qui précise que l'auteur a été interpellé."

Faut-il imaginer un plan pour protéger nos militaires qui montent Vigipirate ?

Lire la suite de l'article

Il se convertit à l’islam, tue son père et blesse sa soeur au couteau

A Pontoise : «il a indiqué qu’une force extérieure lui commandait de tuer les membres de sa famille», confie le procureur. Une force extérieure qu’il n’a pas vraiment explicité, mais qui a peut-être un lien avec sa religion. Il s’était converti à l’islam depuis plusieurs années. Une conversion qu’il a abordé avec les enquêteurs de Cergy, lesquels envisagent aussi un lien avec l’actualité internationale et le terrorisme islamiste.

Pour le psychiatre, il ne s'agit pas d'un coup de folie.

Lire la suite de l'article