Archives par étiquette : colonisation

Aux origines de la colonisation française en Algérie

Un Hors-série du Café-Histoire de Toulon :

L’équipe du Café Histoire de Toulon dédie ce numéro Hors-série aux Pieds-noirs, habitués des causeries du Graal, qui, profondément blessés par les propos d’un candidat à la Présidence Téléchargementde la République sur la colonisation française en Algérie, lui ont exprimé leur désarroi à Toulon le 18 février 2017.
Nous remercions le professeur d’histoire Pierre Gourinard, né à Alger, issu de familles du Vivarais et du Limousin, fixées respectivement en Kabylie et dans la plaine du Chélif, de nous autoriser à reproduire trois de ses textes sur les motivations aux origines de la colonisation française en Algérie.
  • Le premier texte Aux sources historiques du politiquement correct provient de la revue L’Escritoire. Encyclopédie de l’honnête homme, n°59, mars-avril-mai 2006, p. 15-26.
  • Le second texte Les royalistes français devant la colonisation en Algérie a été publié par les Cahiers de Chiré, n°8, 1993, p. 149-153.
  • Le troisième texte L’œuvre française en Algérie est une conférence prononcée le 23 juin 2002 pour le Cercle Algérianiste de Marseille.

Vous pouvez lire et télécharger ces textes ici.

Lire la suite de l'article

Colonisation en Algérie : Emmanuel Macron va trouver les pieds-noirs à Carpentras

Emmanuel Macron sera à Carpentras, vendredi 17 février, pour parler de sécurité. Hervé de Lépinau, conseiller départemental FN du Vaucluse, conseiller municipal de Carpentras et suppléant de Marion Maréchal-Le Pen à l’Assemblée nationale, réagit aux propos tenus par le candidat d’En Marche ! sur la colonisation en Algérie. Il explique cette visite à Carpentras par le besoin du candidat hors-sol de se trouver des appuis locaux. Pas certain qu’il ait fait le bon choix…

Lire la suite de l'article

François Fillon considère la colonisation comme une abomination

Il va falloir qu'un jour les représentants de la droite dite "républicaine" arrêtent de dire tout et son contraire au gré du vent. Peut-être est-ce la rencontre avec Nicolas Sarkozy qui entraîne François Fillon vers cet effet girouette, qui devient insupportable lorsqu'il s'agit de repentance et d'histoire de France.

C'est le Lab politique d'Europe 1 qui révèle les incohérences de François Fillon à propos de son positionnement sur la colonisation. Condamner les propos "indignes" d'Emmanuel Macron est la moindre des choses lorsqu'on se dit de droite. Mais cela devient odieux lorsqu'on parle soi-même de "barbarie" et "d'abomination" à propos de cette même colonisation :

"En meeting à Compiègne mercredi, l'ancien Premier ministre a flingué celui qui le devance désormais dans les sondages (…) Le candidat LR a notamment déclaré :

"Cette détestation de notre histoire, cette repentance permanente est indigne d'un candidat à la présidence de la République"

(…) En novembre 2016, tout en critiquant la colonisation, l'ex-ministre de l'Économie reconnaissait que des "éléments de civilisation" l'avaient accompagnée. Il disait au Point :

"Oui, en Algérie, il y a eu la torture, mais aussi l’émergence d’un État, de richesses, de classes moyennes, c’est la réalité de la colonisation. Il y a eu des éléments de civilisation et des éléments de barbarie."

Pour autant, le candidat LR n'est lui-même pas exempt

Lire la suite de l'article

Philippe de Villiers : « nous sommes aujourd’hui devant une conquête et même une colonisation »

Extrait de l'entretien donné par Philippe de Villiers à L'Homme Nouveau :

20161105HommeNouveaucouvertureVilliers_s"Sommes-nous confrontés à une guerre de sécession qui ne dit pas son nom ?

Oui ! À la suite de l’immigration de masse organisée par deux générations d’hommes politiques, nous sommes aujourd’hui devant une conquête et même une colonisation. Sur le sol français, deux Frances coexistent, avec deux peuples : un peuple neuf qui s’installe, avec ses fiertés, ses mœurs et ses héros et un peuple exténué, hagard, qui ne sait plus ni qui il est ni où il habite. Ces deux peuples sont face à face et cette situation révèle un conflit de civilisations. Je montre dans mon livre que cette colonisation n’est pas arrivée par hasard mais qu’elle s’est réalisée à partir du « plan secret des élites ».

« Le plan secret des élites » constitue d’ailleurs le titre d’un des chapitres du livre. Quel est-il exactement, ce plan ?

Il repose sur une instruction des Nations unies, elles-mêmes à la solde des firmes anationales, constamment à l’affût d’une main-d'œuvre bon marché. Il porte un nom : «Remplacement migration » et décrit un scénario pour la France qui prévoit l’entrée de « 16 millions de migrants de 2020 à 2040, soit 800 000 personnes par an ». Ce plan est ensuite décliné par un projet de recherche européen, intitulé « l’Eurislam » ou « Mutual accomodation » (accommodement mutuel) qui vise à acclimater l’Europe à l’islam. Ce plan a été appliqué par les pouvoirs

Lire la suite de l'article

L’Histoire de France, c’est simple : esclavagisme au XVIIIème, colonisation au XIXème et collaboration au XXème

Selon les nouveaux manuels :

"Je viens de passer une journée avec une équipe de jeunes professeurs membres de SOS Éducation à examiner les nouveaux manuels scolaires que les éditeurs envoient à tour de bras aux établissements pour répondre à la réforme des programmes scolaires.

C’est l’horreur. Je crois que jamais, au grand jamais, je n’avais vu une telle salade pédagogiste et des propositions d’exercices aussi consternantes.

Songez qu’on propose désormais aux élèves, en français, d’écrire du rap ou de répondre à des SMS de rupture : ‘’Cc c mwa, jcroi kon devré fer 1 brek’’. On leur demande en mathématique de compter des smileys et des « émoticônes ». En physique, on les invite à s’intéresser à l’intensité du courant qui a électrocuté Claude François dans sa baignoire. Etc., etc.

La subversion idéologique est bien sûr partout sournoisement diffusée : ainsi, un manuel de 4ème propose un exercice de rédaction invitant à critiquer son enseignant en « contournant [sa] censure »… que recherche-t-on ainsi, sinon saper l’autorité et le prestige des professeurs ?

Les funestes « EPI » (Enseignements Pratiques Interdiciplinaires) ont fait leur apparition dans la quasi-totalité des ouvrages que j’ai parcourus. On y mélange tout et n’importe quoi, la progression est complètement atomisée, déstructurée… franchement, je plaignais de tout mon cœur ces jeunes enseignants qui se demandaient comment il allaient bien pouvoir faire cours avec ces manuels !

Mais le pire, c’est en histoire-géographie

Comme on pouvait s’y attendre, la plupart des nouveaux manuels font

Lire la suite de l'article

Un évêque dénonce l’Organisation des Etats américains coupable de colonisation idéologique

L'Organisation des États américains, qui commence son assemblée annuelle en République dominicaine lundi, a été critiquée par Mgr Víctor Masalles, évêque auxiliaire de Santo Domingo, qui dénonce la volonté de cette organisation de promouvoir la dénaturation du mariage et l'avortement, en contradiction directe avec les traditions humanistes chrétiens d'Amérique latine, et en violation de sa propre charte.

Créée en 1948, l'OEA est le principal forum gouvernemental politique, juridique et social pour les 35 États indépendants des Amériques. Mais depuis le retour de la démocratie en Amérique latine dans les années 1990, la direction de l'OEA a été phagocytée par la gauche culturelle. Mgr Víctor Masalles déclare :

Unknown-5"Ce qui me préoccupe est que l'OEA est devenue le mécanisme d'une nouvelle ingérence étrangère, la promotion de ce que le Pape François appelle «colonisation idéologique». Nous ne sommes plus confrontés à une invasion en utilisant des armes, mais une invasion idéologique, qui ne tient pas compte et méprise même les valeurs traditionnelles dominicaines."

"La base de la société est la famille, et cela devrait être la priorité lorsque vous pensez à un développement vraiment durable. Il est une contradiction de se concentrer sur le renforcement des institutions tout en affaiblissant en même temps l'institution de la famille, qui fournit l'espace clé pour le développement complet d'un être humain. Le développement d'un pays ne peut pas se faire au détriment de ce qui est essentiel.

L'OEA cherche une plus grande égalité des droits pour les homosexuels. L'Eglise est engagée à surmonter une discrimination injuste contre

Lire la suite de l'article

Ne détournons pas notre légitime colère à l’égard des véritables responsables de la colonisation migratoire

Thomas Joly du Parti de la France souhaite apaiser les esprits et recentrer le débat sur les responsables de l'invasion migratoire :

Thomas-Joly-secrétaire-général-du-Parti-de-la-France-749x749"Depuis quelques jours, nous assistons à des débats enflammés entre patriotes sur les réseaux sociaux à propos des déclarations bien tièdes et très conformistes du Général Piquemal (…)

Je tiens tout d'abord à rappeler que certains ont peut-être fondé bien trop d'espoirs dans un Général retraité de 75 ans qui, enfin, avait décidé de sortir du bois, chose tout à fait louable et courageuse de nos jours, n'hésitant pas à participer à une manifestation interdite par la dictature socialiste. Mais celui-ci n'a jamais prétendu, à ma connaissance, s'ériger en porte-parole de la résistance nationale et patriotique. Saluons donc la prise de conscience de ce haut gradé et traitons-le plutôt comme un allié de la cause nationale, même si lui-même s'est bien maladroitement désolidarisé des patriotes qui ont manifesté avec lui samedi dernier.

Ne détournons pas notre légitime colère à l'égard des véritables responsables de la colonisation migratoire de notre pays, à savoir l'engeance gouvernementale et sa pseudo-opposition acquises toutes deux à la destruction du peuple français par la mise en place du grand remplacement de population, ainsi qu'à la destruction de notre civilisation par la soumission aux traditions culturelles de l'occupant (…)

C'est donc dans un état d'esprit combatif et unitaire que nous devons faire face à ces ennemis de la France et de son peuple qui a le droit de vouloir rester lui-même. Ne perdons

Lire la suite de l'article

Pape François : « Nous devons dire non à la colonisation idéologique contre la famille »

Aux familles de Manille, le pape a demandé trois choses : prier, agir contre les menaces qui pèsent contre la famille et être missionnaires. Le porte-parole du Vatican a précisé par la suite que par "colonisation idéologique contre la famille", le pape faisait référence, entre autres, au "mariage" homosexuel.

  • Prier

"Vous devez trouver le temps, chaque jour, pour prier. Mais vous pourriez me dire : Saint-Père, je voudrais prier, mais il y a tant de travail à accomplir ! Je dois prendre soin de mes enfants ; j’ai les travaux de la maison ; je suis trop fatigué même pour bien dormir. Cela pourrait être vrai, mais si nous ne prions pas, nous ne connaîtrons jamais la chose la plus importante de toutes : la volonté de Dieu pour nous. En outre, dans toute notre activité, dans la multiplicité de nos occupations, sans la prière, nous obtiendrons vraiment peu."

  • Protéger la famille

"Tout comme le don de la Sainte Famille a été confié à saint Joseph, ainsi le don de la famille et sa place dans le plan de Dieu nous sont confiés. L’Ange du Seigneur a révélé à Joseph les dangers qui menaçaient Jésus et Marie, les obligeant à fuir en Égypte et puis à s’établir à Nazareth. De la même manière, en notre temps, Dieu nous appelle à reconnaître les dangers qui menacent nos propres familles et à les protéger du mal.

Les pressions sur la vie de la famille aujourd’hui sont nombreuses. Ici, aux Philippines, d’innombrables familles souffrent encore des conséquences

Lire la suite de l'article