Archives par étiquette : collectif

Le fondateur du Collectif contre l’islamophobie en France se présente dans la 8e circonscription du Val d’Oise

Unknown-47Samy Debah, fondateur en 2004 du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), se présente contre l’un des barons socialistes de l’Ile-de-France, François Pupponi, député-maire de Sarcelles. En indépendant.

Le CCIF est spécialisé dans les atteintes à la liberté d'expression : il passe son temps à poursuivre les courageux qui osent dire la vérité sur l'islam. Mais cela ne fonctionne pas encore à plein régime. Ivan Rioufol vient de sortir victorieux d'une longue procédure :

Lire la suite de l'article

Le collectif Antioche dénonce la connivence entre le haut-clergé et les élites

Le porte-partole du collectif Antioche est interrogé par Anne Le Pape dans Présent. Extrait :

8853-20170503"Pour tout vous dire, nous sommes un peu dépassés par l’écho favorable que rencontre notre initiative. Cependant, la perspective est simple : « Antioche », ce sont les racines de l’Eglise (Actes 11, 26), la foi de ses premiers évêques, l’apôtre saint Pierre et le martyr saint Ignace. C’est le courage dans l’épreuve de nos frères chrétiens d’Orient, inspiration pour l’Occident. Une sorte de « retour à l’essentiel » pour éclairer le présent, sans intention de donner des leçons à qui que ce soit, en des temps difficiles. Nous avons vu les positions voilées de la CEF et, surtout, nous constatons l’incertitude des fidèles. Nous nous devions de réagir de manière ajustée à notre rôle de pasteurs. Après quelques discussions entre amis, l’initiative a été lancée.

Quelles sont les raisons qui vous empêchent de voter pour Emmanuel Macron ? Et celles qui vous font voter Marine Le Pen ?

La focalisation de l’argumentaire sur quelques versets bibliques pour défendre « l’accueil de l’étranger » ou « rejeter la peur » ne suffisent pas à guider un discernement politique. L’hospitalité d’Abraham est une belle chose, mais la réflexion éthique de l’Eglise s’est approfondie depuis quelques siècles, non ? La pensée des docteurs, saint Thomas, saint Alphonse et tant d’autres, devrait éclairer plus finement nos débats. Les enjeux sociaux et sociétaux méritent un peu plus de sérieux.

Allons à l’essentiel. M. Macron et ses riches mentors sont partisans d’une ouverture économique dérégularisée qui met en péril les plus faibles.

Lire la suite de l'article

De nombreux prêtres rejoignent le collectif Antioche en faveur de Marine Le Pen

Gabrielle Cluzel a interrogé l'un des prêtres du collectif Antioche, que Le Salon Beige a révélé, qui a décidé de voter Marine Le Pen :

"Mon Père, vous êtes, avec quelques autres, à l’origine du collectif Antioche, dont on a découvert, il y a quelques jours, l’existence sur Le Salon beige, et qui réunit « des prêtres et des religieux de tous âges, ruraux et urbains, à différents niveaux de la hiérarchie ecclésiastique ». Pouvez-vous expliquer aux lecteurs de Boulevard Voltaire l’objectif de ce collectif et les raisons qui vous ont poussés à le créer ?

ImagesIl est normal que les ecclésiastiques aient des opinions politiques diverses. Cela ne nous choque pas, dans les limites d’une analyse un peu approfondie des choses, puisque nous avons aussi parfois à éclairer les consciences, et dans celles des « points non négociables ». Ce qui est devenu insupportable – d’où notre prise de parole -, c’est l’injonction anti-Le Pen. Elle est aggravée par le fait qu’elle se fait l’écho, assez servile reconnaissons-le, de la sphère médiatique. Comme s’il n’y avait pas de graves interrogations à se poser sur les positions des autres partis politiques en matière de mondialisme, de défense de la vie ou d’atteinte à la dignité humaine par la réduction à l’économisme. Et je ne parle même pas des sujets sociétaux qui vous sont si chers, carrément évacués. Ramener le débat à la question migratoire en s’appuyant sur une seule phrase de l’Évangile, c’est indigne des citoyens français auxquels on s’adresse. Ouverture contre fermeture, c’est

Lire la suite de l'article

Le Collectif « Provocs Hellfest Ca Suffit » sollicite du soutien

Capture d’écran 2017-03-31 à 18.27.34Le Collectif « Provocs Hellfest Ca Suffit » informe et dénonce l’ésotérisme, l’occultisme, le satanisme et l’antichristianisme véhiculés par des groupes invités au Hellfest largement subventionné et aidé par les pouvoirs publics.

Son combat prend un relief particulier avec ce témoignage d’un ancien metalleux converti mais aussi celui-ci «  Pourquoi je suis devenu sataniste ».

«  Je connais cette personne pour l’avoir rencontré à l’occasion du Hellfest. Même si le Black Metal n’est pas l’unique raison de son adhésion aujourd’hui au satanisme, elle en est une. » témoigne le Président de l’association ACFHRT « Amis du Collectif pour un Festival Hellfest Respectueux de Tous ».

« L’action que nous avons entreprise pour faire en sorte que soient déprogrammés et/ou non programmés des groupes Metal de la nature de celle évoquée plus haut s’avère indispensable : on ne peut rester les bras croisés ! »

Depuis 2015, l’association a déjà obtenu des résultats et elle ne compte pas s’arrêter là : c’est pourquoi elle sollicite du soutien aussi bien matériel que spirituel.

Lire la suite de l'article

Un collectif de hauts fonctionnaires autour de Marine Le Pen

Né au Caire en 1970, chrétien, Jean Messiha est arrivé en France à l’âge de 8 ans. Il est aujourd’hui docteur en économie, diplômé de Sciences Po Paris et de l’ENA. Depuis janvier 2016, il anime le Cercle des Horaces, un collectif proche du Front national composé de hauts fonctionnaires, d’anciens chefs de cabinet ministériel, de chefs d’entreprises, d’avocats, de magistrats et de journalistes. Pour TV Libertés, Jean Messiha décrit le fonctionnement de cette structure, son entente avec Marine Le Pen et revient sur les principales mesures proposées pour renforcer le programme du Front national.

Lire la suite de l'article

Le Collectif On Ne Lâche Rien monte en puissance

Communiqué de François Billot de Lochner :

O"Nous avons le plaisir de vous informer que le Collectif On Ne Lâche Rien, auquel Liberté politique participe activement, vient d’ouvrir son site, que vous pouvez d’ores et déjà consulter en cliquant sur www.collectif-onlr.fr.

Comme vous le savez, notre objectif commun est de repositionner l’abrogation sans réécriture de la loi Taubira au cœur de la campagne des primaires et des présidentielles.

Notre action est grandement confortée par deux sondages que nous avons commandés, fin septembre, auprès de l’Ifop et de Harris Interactive (ces sondages sont consultables sur le site Liberté politique). Il apparait que : près de la moitié des électeurs de droite souhaitent que la loi Taubira soit purement et simplement abrogée ; près des trois-quarts des mêmes électeurs ne changeraient pas leur vote si leur candidat décidait d’abroger la loi. Le recoupement de ces sondages révèle que l’abrogation ne pose pas de problème sérieux aux électeurs pour une très grande majorité d’entre eux. Ainsi, les candidats pourraient parfaitement décider cette abrogation sans prendre un grand risque électoral. S’ils ne veulent pas le faire, c’est bien par conviction personnelle et cela est dramatique pour l’avenir de notre pays. […]"

Lire la suite de l'article

Collectif On Ne Lâche Rien : une belle montée en puissance

De François Billot de Lochner :

0"Le collectif On Ne Lâche Rien, depuis sa création à la mi-septembre dernier, a connu un réel engouement : les soutiens s’expriment de toutes parts, les demandes d'adhésion sont nombreuses, les commentaires ou demandes de renseignements également.

Le site du collectif est en cours de réalisation, et sera ouvert à la fin de cette semaine. Il fournira toutes précisions utiles sur la composition du collectif, sur les personnalités qui ont accepté de le rejoindre, et sur ce qu'il entend défendre avec acharnement, à savoir l'abrogation de la loi Taubira.

Les porte-parole du collectif sont actuellement en discussion avec les dirigeants de La Manif Pour Tous, afin de clarifier les positions respectives des deux organisations, qui semblent avoir des objectifs différents, quoique complémentaires.

Le collectif On Ne Lâche Rien n'est pas un parti politique, n'entend pas s'occuper de l'ensemble de la problématique familiale, et n’a qu’un objectif : peser de tout son poids dans la bataille électorale pour que les candidats à l'élection présidentielle s’engagent à abroger purement et simplement la loi Taubira, sans réécriture.

Les dirigeants de La Manif Pour Tous ont transformé l'association d’origine en parti politique traditionnel, entendent intervenir sur la politique familiale dans son ensemble, et considèrent que l'abrogation de la loi Taubira n'est qu'un élément parmi d'autres dans la campagne présidentielle. À cet égard, l’appel à la manifestation du 16 octobre ne mentionne même pas l'abrogation de la loi Taubira en première page du site. LMPT devient un acteur politique généraliste de la défense

Lire la suite de l'article

Les participants au colloque du collectif Famille du FN le 15 octobre

Le collectif Famille du FN, que nos lecteurs connaissent désormais sous le nom de cercle Fraternité, présente ses intervenants du colloque du 15 octobre à l'Assemblée Nationale. Avec des intervenants de haut niveau, illustrant l'intérêt porté à ces sujets de société majeurs pour l'avenir de nos enfants, le collectif associé à Idées Nation illustre ainsi sa vision assumée de la France. Une France fraternelle qui sait transmettre, protéger et construire. Inscriptions en ligne.

Affiche colloque3

Lire la suite de l'article

Le collectif «Vos Couleurs» revendique 14000 signatures

D'Eugénie Bastié dans Le Figaro :

XVM1e3a0ca4-8a3e-11e6-b5cc-6b61f9f1f4bd"Ce mouvement citoyen fondé par d'anciens militants de la Manif pour tous a lancé un appel en ligne pour rassembler différentes figures de la droite et du FN, parmi lesquelles Philippe de Villiers, Marion Maréchal-Le Pen ou Nicolas Dupont-Aignan.

Ils revendiquent 14.000 signatures. […] Le point commun de ces candidatures hétéroclites est assez facile à trouver: leur opposition au mariage pour tous, dont les organisateurs espèrent qu'il soit le ferment de l'union des droites. Le collectif appelle ces huit personnalités à se rendre «en un lieu où ils se réuniront au mois de novembre pour réaliser l'union des droites, désigner leur candidat unique et définir le programme commun qui redressera la France dès 2017».

Derrière ce projet, quatre «anonymes» «encartés nulle part», tous anciens militants de la Manif pour Tous où ils ont pris une part active. «On en a soupé des gens qui veulent rallier à leur panache blanc ce mouvement social, on veut sortir d'un logique partisane caduque et mortifère», dit l'une des organisatrices qui a travaillé notamment pour Christine Boutin et pour l'UMP. Ils se distinguent de Sens Commun, le courant issu de la Manif pour tous qui a choisi lui d'exister au sein de la structure partisane des Républicains, par leur volonté de rassembler de façon transpartisane.

[…] L'opération, qui a été relayée par les sites très droitiers Boulevard VoltaireLe Salon beige et Nouvelles de France, n'est pas sans rappeler la tentative du maire de Béziers

Lire la suite de l'article

Création du collectif « On Ne Lâche Rien » pour l’abrogation de la loi Taubira

ALa loi dite « du mariage pour tous » a été votée au printemps 2013 par un pouvoir socialiste soumis aux pressions des lobbys LGBT.

L’opposition historique à ce texte s’est notamment concrétisée par des manifestations géantes, réunissant des millions de Français, qui se sont mobilisés en sacrifiant des week-ends entiers et parcourant la France entière à de nombreuses reprises.

Certains d’entre eux ont payé dans leur chair cette opposition, en étant brutalisés, gazés ou incarcérés, mis en garde à vue et arrêtés, de façon illégale et illégitime, par les forces de l’ordre.

La loi Taubira constitue la clef de voûte d’une politique antifamiliale inconnue jusqu’à ce jour, correspondant à un « changement de civilisation » inacceptable.  C’est pourquoi il n’y a pas à la réécrire : son abrogation est une nécessité vitale pour éviter la dislocation des familles et la marchandisation des enfants.

C’est pourquoi, composé de mouvements politiques, d’associations et de personnalités, le collectif On Ne Lâche Rien se donne pour objectif d’agir de façon déterminée pour placer la question de l’abrogation pure et simple de la loi Taubira au cœur de la vie politique française, en particulier à l’occasion des élections présidentielles et législatives de 2017.

Le collectif invite à le rejoindre tous ceux (partis politiques, associations, think tanks et personnalités) qui veulent participer à ce combat fondamental de protection de la famille, qui ne peut être composée que d’un père, d’une mère et d’éventuels enfants, et qui est la seule cellule de base naturelle de toute société digne de ce nom.

Lire la suite de l'article