Archives par étiquette : Collard

Le député Collard demande à la France de présenter ses excuses au Saint-Siège

Le député Gilbert Collard attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur les suites à donner aux déclarations fracassantes, inopportunes et erronées, publiquement exprimées par le ministre de l’éducation nationale :

0"En effet, Madame Najat Vallaud Belkacem a violemment agressé le Souverain pontife en qualifiant la parole du pape de « légère et infondée » . La présente question n’est pas destinée à polémiquer sur la théorie dite du « gender » , dont l’enseignement a été effectivement imposé dans les nouveaux manuels scolaires. Le problème qui se pose désormais est de nature diplomatique : en effet, pour le Quai d’Orsay, le Souverain pontife est avant tout le Chef d’un État, le Vatican, qui vient d’être gravement insulté par une ministre de la République française. En d’autres temps, cette Ministre aurait été révoquée sur le champ ; mais elle est bizarrement restée en poste.

Dans ces conditions, M. Gilbert Collard souhaiterait savoir si le Quai d’Orsay a d’ores et déjà présenté par la voie diplomatique ses excuses à l’Etat du Vatican ; ainsi qu’au Pape François 1er. N’oublions pas en effet que le Pape est le premier à avoir choisi ce prénom, par amour de notre beau pays."

Lire la suite de l'article

Mariage et bonsaï : Gilbert Collard remet Philippot à sa place

Interrogé par Le Figaro hier sur la petite phrase de Florian Philippot dénigrant la lutte contre la loi Taubira, le député Gilbert Collard déclare (vers 9mn15) :

Capture d’écran 2016-04-14 à 07.43.35"Le mariage gay, dans le respect des droits acquis, sera abrogé.

Ce n'est pas ce que dit Florian Philippot

Oui mais je ne sais pas dans quel congrès d'horticulteurs il a a pu dire ça. Je ne l'ai pas eu au téléphone, il ne me l'a pas confirmé… Ce qui m'intéresse c'est la position de Marine […] Au passage, je fais remarquer que le bonsaï, il ne grandit pas parce qu'on lui a coupé les racines. La famille c'est une racine."

Lire la suite de l'article

Gilbert Collard : « Le 19 mars est une date funèbre »

Communiqué du député Gilbert Collard :

PHO1068ad50-cbdc-11e4-8f16-be1e660e3888-805x453"Le 19 mars est une date funèbre ; c’est, sans doute, la raison mortifère pour laquelle François Hollande, contrairement à ses prédécesseurs, a décidé de commémorer le 19 mars, date du cessez-le feu, qui vit s’abattre sur les Pieds-noirs et les Harkis un abandon assassin. Cette date est une tristesse.

La guerre commence le 1er novembre 1954. Du haut de la tribune de l’Assemblée nationale, le 12 novembre 1954, Pierre Mendes France déclare : « Il n’y aura aucun aménagement contre la sédition », et François Mitterrand : « l’Algérie, c’est la France ! ».Que de mensonges ! Depuis la parole politique est en berne, en deuil des mots. Le 12 mars 1956, Guy Mollet, caché derrière ses grosses lunettes, obtient de la représentation nationale que l’armée détienne les pouvoirs de police avec une majorité de 455 voix, y compris, oui, celles de tous les…communistes ! Ils ont des trous de mémoire profonds comme des impacts de balle. C’est en ces temps que le recours à la torture commence… Les mêmes passeront leur vie à repasser les froissements de leur conscience en dénonçant des pratiques instaurées par eux ! La gauche morale gagne toujours la bataille des mots au culot ! Et puis, on a, d’un balcon, l ‘incompréhensible : « Je vous ai compris » !

Aux%20Maires%20qui%20ont%20l’intention%20de%20célébrer%20le%2019%20mars%201962%20-%20par%20Manuel%20GomezTombe alors sur la nuque, le 8 novembre 1961, le référendum sur l’autodétermination avec son poids de 75,2% de oui ! Les pieds-noirs deviennent les orphelins

Lire la suite de l'article

Gilbert Collard propose de changer le nom du FN en Front national républicain

Gilbert Collard propose d'accoler tout simplement le terme "républicain" au nom du Front National ce qui aurait l'avantage de préserver le nom historique du FN et de faire un joli pied de nez à la classe politique :

"On veut réfléchir au processus de diabolisation, travailler sur le programme économique pour le clarifier. On est pris au piège d'un travail de propagande. Peut-être que changer de nom serait un moyen. Si j'étais en décision totale, je m'appellerais le Front national républicain, comme ça leur front républicain ils l'auraient dans le front. C'est une idée très personnelle."

Img_41eaf5be7154dBien que revendiquée par Gilbert Collard comme "très personnelle", cette idée avait déjà été mise en œuvre par Bruno Mégret en 1999 lorsque, après avoir dû renoncé au nom Front National-Mouvement National suite à décision de justice, ce dernier avait voulu relancer son mouvement en lui accolant le terme républicain pour le transformer en MNR. Voici un extrait du discours qu'il prononça en octobre 1999 :

"Le comité national vient de prendre ce matin une décision majeure : nous nous constituons en Mouvement national républicain (…)

En clair, s'il y a des nationalistes qui rejettent la république et des républicains qui rejettent la nation, nous sommes, quant à nous, pour une troisième voie, modérée et réaliste, qui prenne en compte à la fois la nation et la république. D'autant qu'en réalité, les deux concepts sont liés.

Bien sûr, la nation peut exister sans la république et les siècles de monarchie qu'a connus

Lire la suite de l'article

Le député Collard alerte le ministre sur l’eugénisme

Question du député Collard au Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes :

C"Gilbert Collard alerte Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur les progrès rapides de la génétique, qui ouvriraient la voie à la création de « bébés sur mesure ».

En effet, des expériences sont désormais menées avec succès en Grande Bretagne et en Chine sur des embryons humains issus de FIV. Ces embryons humains sont ensuite détruits. Mais, ces techniques de manipulations génétiques progressent rapidement et l’UNESCO a lancé le 5 octobre 2015 un appel à un moratoire international, afin que les manipulations génétiques sur l’embryon humain n’aboutissent pas à des grossesses menées à terme.

M. Gilbert Collard souhaiterait connaître la position du gouvernement français sur cette dérive inquiétante qui risque de déboucher sur une forme nouvelle de l’eugénisme."

Lire la suite de l'article

Gilbert Collard a déposé le nom « Front national républicain »

… à l'INPI. Un pied de nez à la fois à l'UMP, aux socialistes qui enragent et au "front républicain", pour signifier que "la République est à tout le monde". Ne restera-t-il plus que la Marseillaise pour nous parler encore de la Patrie ?

Lire la suite de l'article

Bernard Antony soutient Ménard mais pas Collard

Communiqué de Bernard Antony suite au scandale provoqué par les déclarations de Rober Ménard en tant que maire de Béziers :

"Les cris des vierges républicaines effarouchées de la gauche, de quelques-unes de la droite et de Gilbert Collard contre Robert Ménard prétendument coupable de crime statistique et suspecté de l’atrocité de fichage ne peuvent que provoquer l’hilarité de quiconque a encore un peu de mémoire. 

La gauche en effet ne s’est jamais contentée d’établir des statistiques. Elle a toujours « fiché ». Radicale et socialiste sous la houlette d’Émile Combes, elle fichait de 1900 à 1904 les officiers catholiques pour bloquer leur avancement et pire encore. Elle le faisait avec la collaboration active du Grand Orient de France, la principale obédience maçonnique à l’époque.
 
Le grand homme de la République du Panthéon, Jean Jaurès, approuva cela à la Chambre, le 28 octobre 1904, proclamant que c’était une mesure courageuse pour « reconstituer dans l’armée l’esprit républicain ». Le franc-maçon mariniste Gilbert Collard aurait donc pu se dispenser de hurler avec les loups contre Ménard. On ne veut pas croire que c’est là l’effet d’une jalousie locale, Ménard ayant réussi à Béziers ce à quoi il a échoué à Saint-Gilles (…)
 
Enfin, comme d’habitude, le plus clownesquement indécent dans son indignation grandiloquente aura été le vertueux François Hollande. Car c’est depuis l’Arabie sous domination de la théocratie totalitaire salafiste la plus extrême, celle de l’idéologie wahabite, et sous les plis d’un drapeau frappé de la shahada qu’il a proféré sa fatwa

Lire la suite de l'article

La culture judéo-chrétienne de Gilbert Collard

Gilbert Collard, à partir de la 8ème minute : 

"J'appartiens à une culture judéo-chrétienne. Je vais beaucoup plus loin : pour moi les fondements de ma culture sont judéo-chrétiens. Les juifs pour moi qui suis chrétien, ce sont mes frères ainés dans la foi."

Lire la suite de l'article